Articles les plus populaires

24 avril 2009

Rachida Dati, Emballement médiatique? Et comment le tournage de son itv à Zone interdite a failli ne jamais avoir lieu!

Plus d'articles par »
Ecrit par : Emmanuel Matt
Étiquettes :
Rachida Dati

Rachida Dati

Depuis deux jours, pas un journal : papier, radio, ou télévision et encore moins sites internet qui ne parlent de l’attitude de Rachida Dati lors d’une réunion de jeunes militants réunis à l’Assemblée nationale. Et moi aussi maintenant d’ailleurs aussi. Oups ! 

 Les images ont finalement été diffusées dans le petit journal actu de Yann Barthès le 23/04/09. : extrait du petit journal

 

Alors rassurez-vous, je ne vais pas faire de politique sur ce blog.

 

Cet extrait du Petit Journal explique assez clairement l’impression un peu bizarre  que j’ai ressentie dès le 23 matin.

Lors de cette journée, je ne suivai pas précisement les journaux ni la presse écrite mais très vite j’ai eu l’impression que Rachida Dati avait été surprise en rires face à des questions sérieuses, se trompant sur des questions concernant le fonctionnement de l’Europe. Bref impression d’incompétence, de désinvolture, manque de sérieux. Tout y est passé.

Le Petit journal confirme l’emballement médiatique de la journée… mais justement avant que la moindre image ne soit diffusée.

Ce n’est qu’après la diffusion du Petit Journal que nous avons compris (que j’ai compris du moins) qu’elle avait participé à un quiz, un jeu avec son audience composée de jeunes UMP.

 

Cela excuse-t-il sa méconnaissance des dossiers ? Son comportement indique-t-il d’autres choses sur ses compétences et son implication dans la campagne. Ce n’est pas à moi d’en juger.

 

Mais n’avez-vous pas trouvé vous aussi que tout s’était rapidement emballé et que peut-être nous aurions du tout simplement savoir dès le début dans quelles conditions s’était déroulée cette séquence ? Les medias se seraient-ils précipités en oubliant de nous donner toutes les clés pour nous faire notre propre opinion?

 

Voici quelques liens d’articles récents pour illustrer les propos tenus dans la presse et leurs sites internet :

 

Rachida Dati en difficulté lors d’un meeting pour le Figaro . Article du Figaro

Dati patine sur l’Europe pour libération : Article de Libération

Dati déroute son auditoire pour le parisien : Article du parisien

 

De plus il me semble que le cas Dati (Waouh vous avez vu je fais comme les journaux.. je ne mets plus le prénom.. Cà fait plus pro il paraît!) reflète aussi  une habitude peut-être française de créer des « idoles » que l’on vénère avant de les « lyncher ». En plus pendant les deux périodes çà fait vendre.

 

En tout cas il suffit de se souvenir de tous les articles, les couvertures élogieuses, les invitations télé et médias en général et de l’adoration vouée par les médias pendant les premiers mois de son ministère (on dit ça? Cà fait un peu curé non?!). Bref, un bon client en plus : jolie, bavarde, une ascension vertigineuse, la  « beurette » oups… la fille… oups la femme issue des minorités visibles qui réussit, une ministre importante et des lois difficiles…

 

Depuis quelques mois, les choses ont changé : Sortie d’un livre celui de Michael Darmon : Belle Amie. Un autre livre devrait paraitre prochainement et les articles dans la presse sont beaucoup moins sympathiques. De son coté Rachida Dati a elle-même organisé sa communication avec une forte présence dans les médias ces dernières semaines (Documentaire sur Arte, Passage chez Mireille Dumas extrait etc…)

 

Finalement n’est-ce qu’un juste retour des choses ? La « vénération » de départ était-elle aussi excessive que la forte critique actuelle? et inversement!

Est-ce le juste retour pour un politique qui s’est voulu roi de la communication, s’est créé un personnage, une histoire?

Ne serait-ce pas plus facile si les politiques restaient eux-mêmes ?

Peut-on cependant « tout simplement » rester soi –même quand ont est un homme politique, un personnage public en général ?  

 

 

Allez et maintenant : du sensationnel, que dis-je de l’excusif, du suspens, de l’action même …. la petite anecdote que vous attendiez tant pour finir.  (sur la page 2)

 
 





0 commentaire


Soyez le premier à déposer un commentaire!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *