Coulisses des émissions

11 mai 2009

Cannes 2009 – Rencontre avec Thibaut Mougeolle – Envoyé spécial!

Plus d'articles par »
Ecrit par : Emmanuel Matt

Media, un autre regard ne recule devant rienIl aura son envoyé spécial à Cannes. Après Tintin (et Titi… portrait d’Esteban… pour ceux qui me suivent ici depuis le début ! Pour les autres…. Lien) Donc après Tintin Reporter… Thi(Thi)baut Reporter… Enfin plus précisément Thibaut, assistant de prod… reporter.

Et oui comme souvent sur ce blog, ce sont d’abord des personnes aux parcours toujours très différents, des moments de leur vie, leurs expériences dans les coulisses de la télévision ou d’autres médias.

 

Thibaut Mougeolle

Thibaut Mougeolle

A 22 ans, Thibaut nous parlera donc de sa seconde expérience de production au festival du film de Cannes et de ses aventures au quotidien. Bon tout de même, il a intérêt à nous envoyer du scoop, des photos inédites. Je lui ai d’ailleurs lancé pour vous quelques défis.

Vous trouverez son court cv dans la page «Autres auteurs». Comme beaucoup d’autres dans ce milieu, Thibaut a déjà eu plusieurs vies : Des études de coiffeur avant de recommencer des études … mais dans la production cette fois-ci. De la figuration mais aussi d’autres petits boulots (agent administratif à l’hôpital d’Antibes probablement pour payer ses études et le reste… Il nous en dira peut-être plus dans ses billets. Qu’est ce qui l’a amené à vouloir faire de la production ? Qu’est ce qui le passionne  dans ce milieu ? Où se voit-il dans un an, dans 5 ans, dans 10 ans ? A la rentrée il va devoir chercher son premier emploi. Passer du stage de Stagiaire pas cher à celui d’employé intermittent ou pas. La démarche vis-à-vis des sociétés de production ne sera plus la même.Cette expérience à Cannes va être pour lui une expérience très enrichissante. Souhaitons-lui qu’il découvre et apprenne encore de nombreuses choses. Il fait ses classes depuis 2 ans pendant le festival de Cannes avec les équipes de KM Production. Une excellente école.

Et puis avec l’évolution des médias, parions que son intervention régulière ici soit pour lui un plus dans sa quête de travail… Bienvenue donc dans le monde des intermittents et de la famille de la télé! Je vous invite à suivre ses aventures avec moi dans les jours à venir.

Et je lui laisse donc la parole pour se présenter :

J-03 avant la 62ème édition du festival de Cannes… Par Thibaut Mougeolle!

La Croisette, les palmiers, les façades des hôtels de luxe et un “blokos” habillé d’une affiche pas toujours jolie surplombant l’interminable tapis rouge sur lequel défilent toutes les célébrités en queue de pie et robe de soirées. J’allais oublier les aficionados dont les coups de soleil leur offrent un marcel permanent, oui ceux-là qui cadenassent un escabeau au pied des marches à 7 heures tous les matins pour être aux premières loges quand les stars descendent de limousine… Voilà un bref résumé de ce à quoi me faisait penser le festival de Cannes jusqu’à mai 2008.

Flash back : alors étudiant en 1ère année au BTS Audiovisuel de Cannes, spécialité gestion de production, j’effectue mon premier stage dans le milieu de la télé en plein cœur du festival du film, tout impressionné de participer au 2ème événement mondial après les JO…J’étais stagiaire pour LA chaîne de télévision qui ne vit que le temps de l’événement, j’ai nommé TV FESTIVAL produite par KM (pour ceux qui n’avaient pas encore deviné). Mon rôle? Difficile à résumer comme la production… Homme à tout faire ? Beaucoup de manutention et la gestion de la régie (non non pas la salle avec des écrans et des km de câbles partout hein). Mais la régie de prod, c’est-à-dire la gestion de tous les imprévus, les courses de dernière minute, l’organisation de la table adorée par tous les techniciens, là où ils peuvent toujours trouver de quoi soulager leur estomac (et remplir leur vessie, mais çà c’est surtout le soir pour l’apéro). Je cours tout le temps et ne perds pas mon sourire car sur le plateau, la table régie n’attire pas que les techniciens… Madame Deneuve me demande un café, Robert de Niro y est invité par Michel, le directeur photo qui lui fait signer un autographe sur son t-shirt blanc du jour. J’oublie donc rapidement la fatigue ou le mal de dos résultant des 800 euros de courses à métro tous les 3 jours, j’adore vite ce rythme de vie, cette ambiance, la complicité qui s’installe avec l’équipe. Je reste de plus en plus tard le soir pour l’apéro, et je discute… du stage sur Paris que je dois effectuer en aout et septembre suivants, de ma recherche de logement… et je me retrouve invité à loger chez Olivia, la programmatrice et le bout en train de TV FESTIVAL. Serait donc t-il vrai que j’ai choisi de faire un métier dans lequel tout fonctionne au contact ?

On me dit de me méfier, que « les gens du spectacle » sont « bohèmes », « artistes » et donc qu’on ne peut « pas compter sur eux ». Pourtant j’y crois et j’ai confiance… sans mauvaise surprise puisque j’ai passé un mois mémorable chez Olivia en septembre dernier.Les mois se sont ensuite enchaînés très vite, il faut boucler le programme avant les examens. J’ai hâte et ne je tiens plus en place à l’école, je veux retrouver le monde professionnel et les vrais défis (les études de cas et les sujets qui débutent par « vous êtes assistant de production chez Cor’in’prod » ne m’amusent plus vraiment…). Fin avril, la tête enfouie dans mon dossier de production relatif à mon projet professionnel d’examen, un coup de fil de KM « est-ce que cela m’intéresserait d’aider la prod pour l’ouverture et la clôture du festival session 2009 ? » J’ai bien sur dit oui !

La suite sur média, un autre regard pour qui je serai l’envoyé spécial à Cannes !







  1. Seminara Sandy

    Vasy coco tu vas tout déchiré!!!!!!!:)



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *