14 mai 2009

Film en 3D… ou quelles relations entre contenu et nouvelles technologies?

Plus d'articles par »
Ecrit par : Emmanuel Matt
Étiquettes : ,
la haut

Si pendant longtemps les fabricants de téléviseurs et autres appareils hifi avaient pour but d’augmenter le taux d’équipement des ménages, ils ont vite atteint leur but et ont donc du faire évoluer les technologies pour susciter un renouvellement des équipements.

– K7 audio, puis CD, MD, et lecteur M3 tout numérique sans parler du son Dolby stéréo, surround, 5.1, 2.1 etc.

– Télévision analogique Noir & blanc, couleur 4/3 à la télévision 16/9 puis HD avec ou sans tuner TNT, avec ou sans disque dur…

– VHS à Vidéodisque puis DVD, et DVD Blu Ray

– Internet analogique (si si les bips biiiips horipilants du modem ne sont pas si loin) au haut débit voir très haut débit et à la fibre optique …

– Coté téléphone, on est passé du portable qui permettait de téléphoner (enfin pas vraiment au tout début), puis d’envoyer des sms des mms, de faire des appels visio, de stocker et synchroniser ses contacts et son agenda, au téléphone qui permet de se connecter à internet, de regarder la télévision sans oublier la radio, l’écoute de fichiers MP3 et la lecture de vidéos.

Ces évolutions n’ont pas seulement servi les comptes en banque des fournisseurs, elles ont aussi créé de vraies évolutions dans nos comportements, nos habitudes, apporter du confort, créer des milliers d’emplois dans la recherche, la fabrication, la commercialisation, la création artistique.

Reste toujours le plus important : Savoir que faire avec cette technologie ?

Je suis en effet surpris depuis quelque temps du décalage entre toutes ces nouvelles technologies, cette amélioration de la qualité des images, du son, etc et la qualité technique de très nombreux programmes. On nous parle de HD, de numérique, et en même temps les images ne sont plus tournées qu’en DV depuis plusieurs années. Plus d’ingénieur du son. Plus aucun étalonnage des images pour améliorer et homogénéiser les couleurs et images. Les chaines n’hésitent même plus à diffuser des images internet très pixélisées plein écran. Cà ne change rien à l’audience, le public ne voit pas la différence alors pourquoi faire des efforts techniques qui en plus coûtent plus cher! Vous avez l’habitude de regarder des images de moindre qualité sur internet, sur votre téléphone alors pourquoi faire des efforts à la télé. Et puis de toute façon on n’a plus les moyens !

J’ai même vécu une situation ou la qualité apportée aux images desservait le programme.

rose seuleEt oui cela peut paraitre étrange mais j’ai vécu cette expérience lors du premier Bachelor sur M6. Nous avions particulièrement soigné la qualité de l’image en tournage mais aussi en montage avec un étalonnage soigné. Nous voulions que ce programme soit prestigieux, soit romantique comme son format original américain. La diffusion a commencé alors que le tournage n’était pas encore totalement terminé. Les premières études ont alors montré que les spectateurs ne croyaient pas à la réalité des événements, prenaient le programme pour un soap, pour une fiction ce qui était tout le contraire d’un programme de téléréalité. Résultat message immédiat à l’équipe de tournage. On change tout. Les images doivent être enfin paraître plus « amateurs ». On tourne de loin façon paparazzi, les images doivent être instables. Autant vous dire que les équipes de tournages étaient surprises. En montage, pour la première fois on a du demander à notre étalonneur très talentueux de ne plus améliorer la qualité des images mais de les salir. Imaginez sa tête !

Alors innovations technologiques pour nous faire renouveler notre matériel, pour nous apporter de nouveaux services ou créer des offres qui répondent à nos envies ou plus souvent qui les précèdent ou les créent?

Les technologies, les medias vont encore probablement évoluer ces prochaines années (fibre optique, télécommande virtuelle cf présentation Orange Valley etc.) Mais je crois que dans le prochains mois, prochaines années la vraie révolution va se passer sur les contenus, sur les manière d’utiliser toutes les capacités offertes par ces nouvelles technologies, de créer des synergies entre tous ces outils. On parle de Transmedia il me semble!

Comment faire pour que l’usage de tous ces écrans se rejoigne, se complète?

Voilà une aventure passionnante ! isn’it !

A vos commentaires !

 
 





0 commentaire


Soyez le premier à déposer un commentaire!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *