Articles les plus populaires

21 mai 2009

Assistant de réalisation : Le premier et ses seconds… les hommes et femmes avec leur casque que l’on voit parfois surgir à l’image!

Plus d'articles par »
Ecrit par : Emmanuel Matt

L’assistant de réalisation a donc pu établir ce planning à partir d’informations de l’équipe artistique (horaires de présence et de disponibilité de tel ou tel artistes etc.), à partir de sa connaissance des besoins du réalisateur (en général : 30 min pour répéter un artiste en PBC (playback complet), 45 min pour un artiste en PBO (Play back orchestre… le chanteur chante sur une bande) et parfois plus pour un live intégral). Mais cette feuille de service est surtout établie en fonction de la durée de la journée donc avec le directeur de production qui doit réduire au maximum les heures supps et donc trouver des astuces, des solutions pour que le planning soit assez malin et permette de faire tout ce qu’il y a à faire mais en un minimum de temps.

Dans mon cas, comme j’aime le métier d’assistant de réalisation et que surtout j’ai une grande expérience de tournage en plateau, je rédigeais en fait directement et entièrement la feuille de service dans les semaines précédant le tournage. En plus étant en contact permanent avec une productrice comme Caroline, et avec la programmatrice il m’était plus simple d’organiser en amont le planning des artistes.

En répétitions, en tournage, l’assistant de réalisation est donc le chef d’orchestre en plateau, il se préoccupe de faire respecter cette feuille de service. Il est aussi au contact des intervenants, animateurs, artistes, invités. Il gère leur présence et leur explique leurs positions, leurs entrées, sorties etc. Il transmet les infos à chaque corps de métier, vérifie aussi que toutes les équipes ont noté toutes les informations lors des répétitions et que tout fonctionnera bien en tournage.

Pendant le tournage du programme, surtout s’il est en direct, le premier assistant de réalisation s’occupe principalement de l’animateur principal qu’il suit, à qui il fait les décomptes.

Des assistants de réalisation, vous en connaissez certains tout simplement parce que les animateurs les citent parfois… « Julien (Faustino) me fait signe qu’on est en retard »… d’autres parce qu’ils apparaissent encore à l’antenne volontairement comme encore Julien sur En direct de (dont le nom a changé) … sur France 4 produit par Morgane groupe ou involontairement comme lors de l’intrusion d’une personne du public dans mots croisés dont je vous avais parlé et c’est encore Julien le grand gagnant ! D’autres deviennent des stars comme Méline (Micciche) la petite brune qui montrait les cds, les livres en fin d’émissions d’Ardisson à une certaine époque ou Hacène qui dont vous connaissiez le doigt du top dans Sans Aucun Doute !

Petite ?, oui il est vrai que certains assistants ne sont pas très grands. C’est d’ailleurs pratique pour crapahuter sous les caméras pour passer discrètement d’un coté à l’autre, ou apporter quelque chose à l’animateur sans que cela se voit, venir changer le micro cravate HS d’un invité etc. Certains souhaitent rester dans l’anonymat comme le fameux Norbert letrol… (regardez bien le générique du Magazine de la santé par exemple).

Certains prennent la grosse tête car ils passent effectivement à l’antenne et peuvent être reconnus dans la rue, mais aussi et surtout car ils sont donc les représentants des réalisateurs. Ils sont leur protégé et décident aussi du planning de présence des cadreurs. Un cadreur qui se fâche avec un assistant de réalisation peut perdre de très nombreux jours de travail sur une année.

D’autres sont loin d’être de petite taille. Je peux citer Miguel Octave, l’ « Ange noir », l’assistant de réalisation de Gérard Pullicino (que l’on peut parfois apercevoir à l’image malgré lui aux NRJ Music Awards) ou l’éternel Ted Tarricone (et sa Harley Davidson) très sympathique assistant de réalisation attaché à Michel Drucker depuis des années et à aussi présents sur toutes les opérations exptionnelles. Tous les deux comme d’autres cités plus tôt sont des « rolls » dans ce métier. Des gens maitrisant parfaitement leur métier, sachant se faire respecter mais aussi apprécier de tous les invités et intervenants prestigieux qu’ils côtoient régulièrement. Ces assistants de réalisation sont aussi connus des hommes politiques, des artistes français et internationaux et autres invités que les animateurs. Les artistes et invités sont ravis de les retrouver sur un plateau, ils se sentent rassurés.

Certains assistants de réalisation se sont essayés à la production mais pas toujours avec grand succès. La grande majorité s’essayent à la réalisation comme Ted, Miguel par exemple. Certains y rencontrent un grand succès comme Nicolas Druet, qui est un peu le chouchou des plateaux actuellement avec son talent et son sourire qui charme en plus les animatrices, productrices et certains producteurs ! Quand y en a pour un y en a….

Il me semble même que le grand Serge Khalfon (Magnéto Serge) a été l’assistant de réalisation de Gérard Pullicino. J’ai le souvenir de l’avoir croisé sur l’enregistrement d’un Taratata auquel j’avais eu la chance d’assistant. Je suis qu’un lecteur du métier nous confirmera cela très vite.

Voilà donc encore le portrait d’un métier fascinant, que je pratique assez peu, malheureusement allais-je dire. A chaque fois c’est pour moi une récréation, un vrai moment où l’on vit le tournage de l’intérieur ce qui est très passionnant.

C’est d’ailleurs pour cette passion, qu’en sortant avec en main, mon diplôme d’Ecole Supérieure de commerce de Nancy (ICN) j’ai choisi de ne pas profiter de la voie royale (audit, finances, marketing etc.) mais de redémarrer en bas de l’échelle en production, à la télévision, pour bien découvrir sur le terrain tout le processus de fabrication d’une émission et vivre ces moments de tournages inoubliables. Et puis soyons sincère, j’avais déjà envie de ne pas en rester et là et de progresser le plus possible. Mes études à l’ICN ont vite fini par être utilses. On gère plus facilement des budgets de plusieurs millions d’euros avec de solides méthodes de travail.

Et puis l’histoire que je vous raconte est loin d’être finie… à la télévision, dans d’autres médias, sur d’autres projets tout aussi passionnants! L’avenir le dira très bientôt j’en suis sûr!

Allez, A vos commentaires ! (oui je sais j’ai encore fait long mais désolé je suis passionné et il y a tant de chose à raconter sur ce milieu et ce métier en particulier)

 
 





0 commentaire


Soyez le premier à déposer un commentaire!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *