26 mai 2009

Mercato, tranfert d’animateurs… calme plat ou calme avant la tempête?

Plus d'articles par »
Ecrit par : Emmanuel Matt
Étiquettes : ,
gourcuff

gourcuffPetit Point Mercato !
Mercato télé bien sûr mais non je ne vais pas parler foot. Gourcuff reste à Bordeaux ou pas ?
Quoi j’ai trouvé un moyen de placer l’une de ces photos ! Non c’est pas le genre de la maison!
Mercato, et oui un terme italien pour une fois (ça nous change de l’anglais !) qui signifie Marché.

Je ne suis pas dans le secret des dieux de la télévision (je ne parle pas des réalisateurs cette fois-ci) et peut-être que les prochaines semaines vont me faire mentir … mais comme vous surement je fais le constat d’un Mercato très calme cette année.
Pas de grand transfert d’animateurs d’une chaine vers autre.
En même temps cela laisse de la place à d’autres
…  Karine le marchand quitte les maternelles ! Non c’est pas vrai, comment vais-je survivre ? et Jean Pascal il est toujours sur NRJ 12 à la rentrée ? Ouf j’ai eu peur.
Plus sérieusement, voilà selon moi quelques explications à ce phénomène.
Premièrement
les transferts ont été assez importants l’année dernière. Rares sont les contrats qui ont été signés pour un an seulement. Sauf « accident industriel » et volonté conjointe d’un animateur qui a raté son année et de sa chaine de se quitter dès la fin de la saison, peu de chance (ou risque) que ces animateurs bougent.
Ensuite on a tous noté
les baisses d’audiences des chaines leaders. L’audience générale baisse, du fait de la concurrence d’internet mais aussi du partage du gâteau entre les chaines historiques et les chaines de la TNT et du câble et satellite. Associé à la baisse du volume publicitaire général qui a réduit le financement des chaines strictement privées, cela a eu deux conséquences d’après moi :
– une baisse des budgets
– la volonté de ne pas bouleverser les quelques programmes qui fonctionnement encore bien ou à peu près bien.
Les chaines veulent donc éviter des transferts qui impliquent une surenchère des salaires des animateurs ainsi que du cout de leurs programmes. Les animateurs sont de plus en plus souvent aussi producteurs et négocient en même temps les budgets de leurs émissions à venir.
La tendance est à la baisse des budgets de production. D’ailleurs
certains animateurs de TF1 ont commencé à baisser leur tarif pour tenir compte des nouveaux budgets. TF1 n’est pas le meilleur exemple car pour avoir déjà produit un prime time pour eux je sais que le budget est confortable. Même si la chaine est exigeante en termes de qualité, de production, de rendu, il est quand même plus facile de sortir une marge correcte sur ce type de budget.
Par contre en ce qui concerne d’autres chaines, d’autres programmes, d’autres budgets,
si les producteurs et animateurs ne décident pas de réduire leurs exigences personnelles, il va devenir difficile de produire.  Mais cela est vaste sujet qui méritera un autre billet !
Je vous disais  que les audiences avaient baissé. Les séries américaines restent très regardées et niveau audience/Prix elles sont très rentables. Par contre si à une époque, il suffisait d’adapter des formats étrangers pour se garantir un succès d’audience, cela n’est plus aussi souvent le cas.  Et mettre à l’antenne de nouveaux formats français est parfois risqué (parfois source de succès comme pour Nagui avec Tout le monde veut prendre sa place) Alors
les chaines seraient-elles tentées de garder à l’antenne certaines émissions (et leurs animateurs) qui fonctionnement un peu moins bien pour éviter de les remplacer par une nouvelle émission qui pourrait ne pas fonctionner du tout ?
Voilà encore une autre raison possible de ne pas trop chercher à recruter de nouveaux animateurs. Sans oublier qu’avec la variété des chaines, des programmes, il peut être bon pour une chaine de s’associer sur le long terme l’image d’un animateur. On voit truc à la télé on sait tout de suite qu’on est sur ….  Et puis même quand un animateur n’est pas très bon, avec le temps on finit par l’apprécier. Il devient un peu comme un membre de la famille. On n’a pas le choix, faut bien le regarder un peu !
Et puis coté animateurs, partir, mais pour aller où ? Sur les chaines publiques ? On ne parle plus des mêmes salaires ni budgets de production. Pour aller sur TF1 ou M6 selon la chaine ou l’on se trouve. Fini les surenchères et puis rien ne garantit que l’on va connaitre le succès.

Aller sur les chaines de la TNT ? Ce n’est peut-être plus la « seconde division » de la télé mais ces chaines n’auront jamais les mêmes budgets à proposer que les chaines historiques.  Alors parfois on ne fait pas le difficile et puis on se répands dans la presse pour dire qu’on est ravi de se trouver sur la TNT, qu’on a enfin la liberté de tout faire, tout dire, qu’on adore travailler avec des jeunes équipes, que le système D c’est top.. çà ma rappelle ma jeunesse !
Pas si sûr que cela soit vrai.
Certaines chaines comme TMC, W9, Gulli vont probablement se rapprocher des audiences des chaines historiques. Certains animateurs formés sur place vont continuer à s’y épanouir et bénificier dans quelques années des rebonds publicitaires.

Les chaines d’information peuvent rester très motivantes pour certains journalistes mais il me semble que même avec la reprise et le retour de budgets publicitaires plus importants, l’époque des grands transferts est terminée.

L’avenir le dira.

A vos commentaires !

 






2 commentaires


  1. Vraiment super ton blog. Je me régal et me dis que…. Enfin on je vais pas l’écrire je vais encore le regretter.
    Alors comme toi je pense pas à un énorme Mercato cette année.
    De plus Mr Le big boss d’M6 a prévenu qu’en cas de débauchage intempestif sur la petite chaîne qui monte il va répliquer dur et là je pense que ça peut être la guerre….
    Bonne continuation!


  2. Emmanuel Matt

    Merci à toi pour tes compliments. Je ne réponds pas à tous les commentaires mais merci à tous pour vos visites régulières, vos remarques et commentaires



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *