Articles les plus populaires

25 juin 2009

Canal + : Produire des programmes de qualité et surtout le faire savoir !

Plus d'articles par »
Ecrit par : Emmanuel Matt
Étiquettes : ,
logo canal groupe

logo canal groupeTout n’est pas de réaliser et produire des émissions de qualité : Le Grand journal, + Clair, Dimanche +, Le petit journal, l’édition spéciale, la Matinale, Canal Presque… (attention, un intrus s’est glissé dans cette liste sauras-tu le reconnaitre ?), il faut aussi savoir le faire savoir ! hein hein ! Ca se complique !
Et en fait j’ai l’impression que Canal + est encore plus doué pour communiquer que pour produire des programmes intéressants.

Est-ce un tord ? Finalement si un média ne sait pas communiquer c’est embêtant . Mais quand on en fait un art comme Canal (Oui voyons, faut le savoir : on ne dit pas « + » ça fait plouc.. Canal ça fait plus famille, branché télé, ptit milieu parisien… enfin il parait) cela devient très intéressant.
L’irrésistible ascension du « Grand Journal » écrivait La Tribune samedi 20 juin 2009 avec en sous-titre « La grille en clair est devenue bénéficiaire pour la première fois cette année »
Effectivement Canal + a la particularité de diffuser la quasi-totalité de ses programmes en  crypté. Son principal indicateur de satisfaction n’est pas l’audience mais la satisfaction des abonnés et le taux de renouvellement. Même s’il y  a un ralentissement, le nombre d’abonnés continue à augmenter cette année. 
Les émissions en clair sont donc la vitrine de la chaine, celle qui fait entrer les abonnés. Il y a peu d’heures par jour mais il faut qu’elles soient de qualité et qu’elles donnent envie de payer pour le reste. Il faut créer l’envie et la frustration de ne pas en voir plus.
Le coût de la grille complète de Canal + est de 1,3 milliard d’euros. Les programmes en clair ne représentent que  100 à 110 millions d’euros (Source La tribune) répartis en quelques émissions dont une grande partie produites totalement en interne (le sport par exemple) et certaines par Flab, société de production de Canal +. Les dernières et pas les moindres sont produites par Km prod & Capa pour des émissions comme le Grand Journal et Dimanche +. Qu’on m’excuse si j’en oublie.
Je risque en effet d’en oublier car cet été Canal + va rediffuser des programmes déjà diffusés en crypté pendant l’année comme les nouveaux explorateurs. D’ailleurs voilà un premier terme non utilisé sur Canal + : « rediffuser ». C’est simple : puisque ces programmes n’étaient pas accessibles en clair ce n’est pas une Rediffusion … sauf pour les abonnés !

Le logo direct n’existe pas non plus. Pourtant dès qu’une autre chaine enregistre même un court passage  le logo direct doit disparaitre et il y a toujours un commentateur pour le faire remarquer. Sur Canal + on ne met aucun logo, on explique de temps à autre qu’on est direct et on n’insiste surtout pas quand on l’est pas. L’Edition spéciale du vendredi est toujours (sauf événement exceptionnel) enregistrée. La pauvre Emilie Besse se retrouve punie devant son fond vert dans lequel est incrusté un fond de décor de l’émission. Ce n’est pas un scoop puisque Bruce Toussaint ne le cache pas. Il l’a déjà précisé à quelques reprises.
Le grand journal est aussi parfois enregistré, parfois quelques heures plus tôt certains vendredi. Un bandeau a même du être rajouté il y a quelques temps pour indiquer que la séquence avait été enregistrée. Il fallait expliquer pourquoi les débateurs n’abordaient pas un événement arrivé peu avant l’heure de diffusion. Certaines secondes parties sont aussi enregistrées, par exemple à cause de planning imposés par des artistes internationaux.
Est-ce que cela met en cause la qualité du programme ? Non, je ne le pense pas. Vous savez d’ailleurs à quel point j’apprécie ce programme et son évolution depuis 5 ans. Mais je trouve intéressant de noter qu’à la différence d’autres chaines personne ne le fait jamais remarquer. Y aurait-il y a une indulgence particulière de la critique et des medias envers Canal?
Il faut dire que le Grand Journal a su s’imposer : un conducteur qui a beaucoup changé depuis le début et qui est vraiment très intéressant. Une nouvelle approche de la politique à laquelle le public plutôt CSP + (catégories sociaux professionnelles supérieures … Cadres etc dans le jargon pub et des sondages)  a été très sensible au point que l’émission a atteint des records à 8% de Part de Marché en moyenne soit une forte progression depuis le début et un léger dépassement des records de Nulle Part ailleurs (qui ne faisait alors pas face à la TNT) (source La tribune)
Et puis bien sûr, il y a les coups, grace à Yann barthès mais aussi à des invités très prestigieux

On ne s’en lasse pas!

Il faut dire que le Grand journal est la seule émission quotidienne. Il est donc plus facile de câler des invités prestigieux plusieurs mois à l’avance. Le plateau est toujours disponible pour un direct ou enregistrer un passage. Les émissions plus occasionnelles ont beaucoup plus de mal à inviter des artistes internationaux car elles ne connaissent que très tard leurs dates de tournage. Et puis le passage d’invités prestigieux entraine l’arrivée d’autres.  Cà devient de plus en plus simple.
Mais en fait ce n’est jamais simple et puis il a fallu le talent de persuasion des producteurs, programmateurs pour faire arriver les premiers et il faut savoir entretenir l’envie.
Alors 8% c’est un record et une belle progression que salue la presse en général. A de nombreuses reprises j’ai pu par exemple voir Ozap et d’autres reprendre des communiqués de presse annonçant des records.
Mais comparé aux 11 à 13% d’audiences de Julien Courbet au même moment qui lui ont valu un arrêt brutal de son programme c’est moins. (Je n’oublie pas que pour France 2 cet horaire (cette case) est stratégique pour engranger un maximum de pub et qu’une audience trop faible est beaucoup plus pénalisante que sur Canal + qui à cette heure fait avant tout de l’image!)
Il en va de même pour d’autres communiqués de Canal + sur des records d’audiences d’autres émissions ou l’oubli de la baisse d’audience de certaines émissions. Dernier exemple : La Matinale avait aussi atteint selon le service presse un record d’audience en 2008 (Lien Ozap) . Par contre Télématin continue à atteindre plus de 40 % de part de marché. Est ce que cela signifie pour autant que l’émission qui fonctionne le mieux soit la meilleure ou celle qui ait la meilleure image?
Comparaison de ne vaut pas raison dit-on (oui je sais, je connais des proverbes… j’essaye de les place ça fait intelligent) mais parfois cela permet de relativiser quelque peu.

 
 





One commentaire


  1. Julien fu

    Belle analyse ! Une analyse complète sur les programmes de canal+ . Je suis d’accord Canal + est une chaîne dite  » branchouille  » avec son émission comme le grand journal du grand , très grand Denisot !

    Mais il est vrai que parfois les programmes sont de basse qualité mais comme vous l’avez dit le plus important est de communiquer un maximum pour faire venir un maximum de nouveau abonné !



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *