Articles les plus populaires

30 juin 2009

Alexandre, premier assistant de réalisation… mais pas seulement !

Plus d'articles par »
Ecrit par : Emmanuel Matt
Étiquettes : ,
Alexandre Bonnet

Alexandre Bonet

Rendez-vous donné il y a quelques jours en fin d’après-midi  non loin du Moulin rouge, son cabaret, ses demoiselles en petite tenue et à coté son désormais célèbre plateau télé où se tournent de nombreuses émissions donc celle de Laurent Ruquier. (Lien Media un autre regard – Laurent Ruquier)
J’aperçois enfin en terrasse Alexandre Bonet, mais je suis surpris. Cheveux coupés à ras, son vélo pas loin de lui avec 3 portes bagages. Bon dieu, c’est vraiment la crise ! Mais quelle bêtise a-t-il pu faire pour s’être fait tondre les cheveux ? Je l’ai toujours connu avec des cheveux longs !

Pause – Arrêt sur image
Je profite de ce portrait pour attirer votre attention sur la difficulté à réaliser de ce genre de portraits. Comme vous l’avez compris j’essaye avec cet exercice de vous présenter des collègues que j’apprécie et j’en profite pour vous montrer concrètement comment peut se dérouler une carrière d’intermittent.
Mais contrairement à ce que j’avais pu imaginer au départ, il n’est pas évident de donner à la parole à  des personnes dont l’une des principales caractéristiques est de rester dans l’ombre d’artistes, d’animateurs. En effet quand je retrace avec eux leur parcours, ils prennent alors parfois conscience qu’ils ont fait un joli parcours malgré certaines embuches. Ils peuvent en être très fiers. Une réussite due à beaucoup de travail et de la chance aussi qu’on a su saisir.  Mais certains peuvent avoir très vite l’impression de paraître prétentieux. Qu’est ce que l’on va penser d’eux ? Qu’est ce que l’on va dire ?
D’un autre coté, je vous rassure. Il y a aussi ceux qui n’attendent que mon appel pour que je parle d’eux et encore ce blog n’est probablement pas suffisamment prestigieux.
A cela s’ajouter enfin une question primordiale quand on se rappelle la difficulté dans ce milieu à trouver du travail, à faire ses heures : Est-ce qu’à cause de ce portrait, je risque de perdre un boulot ? Quelle image je vais donner de moi ? J’espère à l’inverse les faire connaitre de nouveaux employeurs, producteurs.

Ce blog n’est pas fait pour être uniquement théorique ou pour parler de gens célèbres, de stars qui ont déjà tout dit et qui sont en promo, même si cela peut attirer des lecteurs. J’ai envie de pouvoir continuer à vous présenter des parcours, des personnes que j’ai le plaisir de côtoyer. Alors n’en déplaise à leur égo mais ils méritent aussi parfois d’être placés dans la lumière.

PLAY !
Et c’est donc avec cette intention que j’ai demandé à Alexandre Bonet premier assistant de réalisation de bien vouloir répondre à quelques unes de mes questions pour m’aider à faire son portrait. Je le remercie d’autant plus car je pense qu’il fait vraiment partie de cette catégorie de personnes toujours discrètes.
S’il fallait une preuve supplémentaire  qu’il n’est pas très attiré par les lumières de la célébrité, c’est probablement la destination de ses vacances : La Laponie ! C’est moins people que St trop ou Ibiza. En même temps peut-être que je me trompe et qu’il espère rencontrer la vraie star mondiale, l’unique, celui qui se cache toute l’année et réussit à éviter les paparazis … Je veux bien sûr parler du … Père noël.
Vous avez compris. Si Alexandre a changé de coupe de cheveux et se promène en vélo, c’est parce qu’il se prépare à son prochain voyage en solitaire et en vélo  vers la Laponie. Six semaines de voyage en solitaire. Et il ne fait pas les choses à moitié : pas de carte, pas de trajet prévu, juste une boussole avec lui. Train jusqu’à Stockholm puis vélo seul jusqu’au nord de la Laponie et retour en vélo idem. 100 km de vélo par jour. Mais qu’est ce qui a pu lui passer par la tête ? Crise de la trentaine ? Ras le bol de la télé ? Il a fâché un artiste et doit se mettre au vert quelques semaine ? Ah non, je sais : il veut éviter Naulleau et Zemmour  pendant quelques semaines !

J’ai choisis de rencontrer Alexandre car il est l’assistant de l’un des réalisateurs les plus importants et influents à la télévision : Serge Khalfon Lien Media, un autre regard Magnéto Serge). Il a remplacé il y a un peu plus de 4 ans Méline que vous connaissiez tous pour l’avoir vu dans « Tout le monde en parle »  présenté par Thierry Ardisson sur France 2.

Serge Khalfon au centre et Alex à gauche caché au milieu des cadreurs

Serge Khalfon au centre et Alex à gauche caché au milieu des cadreurs

Serge Khalfon, connu et respecté dans le milieu est devenu célèbre auprès du grand public grâce au fameux « Magnéto Serge ». Il réalise de nombreuses émissions dont  toutes les émissions produites par Catherine Barma (On n’est pas couché(Lien Media un autre regard – On n’est pas couché), Panique dans l’oreillette (Lien Media, un autre regard – Panique dans l’oreillette)…) mais aussi les enfants de la télé, et en alternance avec d’autres réalisateurs La matinale, les Guignols, l’hebdo du cinéma sur Canal +, des captations de concerts et de spectacles, et enfin les émissions de Laurent Delahousse.
Je l’ai connu lorsque j’étais directeur des productions de W9 productions, la filiale de M6. Il réalisait alors l’ensemble de nos émissions. Serge Khalfon s’est aussi spécialisé dans le conseil puisqu’il a participé à la conception et à la réalisation de la fameuse émission politique de TF1  pendant la campagne présidentielle. « J’ai une question à vous poser ». Il a entre autre travaillé ensuite sur les soirées électorales de TF1. Pour M6, il a participé à la conception du nouveau plateau et décor utilisés pour toutes les émissions en plateau de M6 dont Zone Interdite. C’est enfin lui qui vient de préparer pour M6 la mise en place du futur journal de M6 présenté par Claire Barsacq.
Alexandre qui aime beaucoup le direct et l’adrénaline supplémentaire qu’il apporte assiste aussi d’autres réalisateurs comme Jean-Louis Machu un réalisateur de Paris Première sur les nombreuses diffusions de pièces de théâtre en direct.
Alexandre n’est son assistant que sur une partie des émissions. Il profite du reste de son temps libre et pas seulement pour faire du vélo et s’entrainer pour son périple en Laponie. Il est aussi le patron de Sonops (lien Media, un autre regard – Sonops)  un prestataire son de mixage et de prise de son en tournage qui a de jolies références. Je vous invite à allez sur son site.

Alexandre, réalisateur?

Alexandre, réalisateur?

De plus il a monté avec son associé Julien Boutet (chargé de production du Café Picouly sur France 2 et à la rentrée, France 5) sa société de production Les Films d’ailleurs (Lien Media, un autre regard – Facebook, Lien Media un autre regard Films d’ailleurs le site), Quelques belles réalisations déjà dont des émissions de voyages, d’abord des 13 minutes pour des chaines locales et ensuite pendant les 3 derniers mois des 26 minutes sur les voyages pour Direct 8. Budgétairement ces émissions ont été compliquées à monter. Alexandre a donc du les réaliser et les monter lui-même. Encore un autodidacte pour le tournage et le montage. Mais comme il me l’a dit : « C’était compliqué mais c’est toujours plus sympa de tourner à Istanbul qu’à la Plaine St Denis. » Sa société a de nombreux projets en stock. Ces émissions tournées pour Direct 8 sont des références qu’ils peuvent présenter aux chaines.
Alexandre a par ailleurs eu,  le privilège, diront certains d’être le cadreur Steadycam du célèbre clip de  Pierre Mathieu avec ces filles nues traversant mon quartier, le quartier Montorgueil à Paris.

 
 





2 commentaires


  1. Romain

    Article vraiment très intéressant! 🙂
    Cela me soulage de voir que l’ESRA à pas mal d’anciens élèves qui bossent aujourd’hui dans de grandes chaines TV ou au cinéma, vu que c’est dans cet école que je veux aller (même si l’audace et la chance y sont pour beaucoup n’est-ce pas.).
    Quand à Laurent Ruquier j’ai assisté à un « On est pas couché » en février dernier et effectivement il est très pro mais également super sympa!


    • merci pour tes compliments. Le parcours et la personnalité d’Alex sont en effet très intéressants. Ayant rédémarré à zéro à la télévision après des études en Ecole Supérieure de Commerce je ne connais pas bien ces écoles. Mais oui cela montre qu’il existe de nombreuses voies pour faire ce métier.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *