Articles les plus populaires

1 juillet 2009

Elle est de retour en France… Caroline Gavignet, productrice

Plus d'articles par »
Ecrit par : Emmanuel Matt
Étiquettes : , ,

logo caroEt oui elle est de retour en France, à Paris et sur le blog.
Caroline Gavignet, mon amie productrice truculente est revenue.

Je vous l’avait présentée il y a quelques semaines (Caroline Gavignet vue par Media, un autre regard) et cette coquine avait attirée notre attention il y a quelques semaines avec un premier billet très drôle sur ses premières aventures télévisuelles… mais nous attendions la suite. La voici !

Caroline et Sydney, son mari

En fait Caro ne nous avait pas vraiment quittés. La course autour du monde de son mari qu’elle accompagnait avec ses deux filles s’était simplement arrêtée quelques jours après son premier article. Autant dire qu’avec le déménagement et le retour à Paris, elle avait bien assez à faire. Le blog allait devoir attendre quelques jours. On a beau se préparer mais passer de l’Espagne, l’Afrique du Sud, l’Inde, Singapour, Bali, le Brésil, les Etats-Unis, à Paris, dans une maison où se sont empilés les factures et documents administratifs, cela peut être un peu brusque.

Après un premier déjeuner où nous avions tellement à nous raconter depuis un an, me voici à nouveau en sa compagnie, en terrasse. Et encore une fois je ne regrette pas ce moment que je vais essayer de partager avec vous.

Le challenge est cependant compliqué pour moi car comment arriver à vous transmettre sa joie de vivre, son vocabulaire imagé, ses intonations et mimiques sur le visage (un peu à la façon des personnages incarnés par Louis de Funès … je sais … la tête de Caro sur le visage de de Funès et inversement…) C’est peut-être parce qu’elle m’avait manqué depuis un an mais Caroline est en fait un vrai personnage. Elle vous lirait le bottin, ce serait drôle et intéressant.

Alors je vous conseille de relire son premier papier … ainsi que le premier portrait que j’avais fait d’elle,
Pour résumer, Caroline venait de passer 4 ans à Canal + et en 4 ans elle avait déjà eu un aperçu complet des plaisirs et mauvais cotés de la télévision. Elle était alors l’assistante d’une animatrice et s’était beaucoup investie à ses cotes. Tout se passait pour le mieux jusqu’à ce qu’on lui propose de passer le casting pour devenir miss météo pour l’info . « J’étais alors devenue la menace a abattre!  Ca a été un choc car je ne l’avais pas du tout vu venir. Moi j’avais fait ma fille, j’étais dans une toute autre histoire et pas du tout préparée à ces histoires d‘ego mal placé!» Résultat des courses : virée!

Il faut croire que chaque expérience est bonne  à vivre. Elle est alors à nouveau disponible et une autre opportunité s’offre à elle. Par un heureux hasard, on lui propose de rencontrer  Dominique Cantien. Elle n’y croit qu’à moitié, mais à son grand étonnement, elle  reçoit effectivement un jour un appel qu’elle me raconte: « Bonjour, je suis Dominique Cantien. … On m’a parlé de vous et je voulais savoir ce que vous vouliez faire en télé ! Apres le premier choc passé j’ai répondu sans hésiter : je ne sais pas exactement ce que je veux faire mais une chose est certaine, je ne veux plus jamais être l’assistante d’une animatrice.”

La dessus,  rendez vous 15 jours plus tard. « Accueil très charmant, je travaille sur une première émission et trois semaines après, Dominique Cantien me demande si je veux faire de la coordination artistique. Je ne savais pas exactement en quoi ca consistait mais j’ai trouvé que le nom était joli alors j’ai accepté ! » et trois mois plus tard «c’est un peu la folie et la magie avec Dominique, elle me propose de produire mon premier prime time. A ce « petit mot magique » Caroline ne peut que répondre oui avec des sueurs froides. Elle se retrouve alors avec un énorme prime time Les lumières du cinéma présentées par Paul Amar sur France 2 et une seconde soirée à produire. Baptême du feu? « je rentrais tous les soirs en me disant mais quelle connerie j’ai fais en acceptant (…) Finalement le succès d’audience n’a pas été au rendez-vous mais nous avons bénéficié d’un beau succès d’images. Nous avons même été félicités par Michèle Cotta alors directrice des programmes de France 2, plutôt agréable!

Et c’est parti pour 4 ans de production intensive de prime time pour France 2. C’était la période faste des variétés  à la télévision. Dominique savait obtenir des cases de diffusion et des budgets. C’est d’ailleurs à cette période que j’ai fait la connaissance de Caroline en travaillant avec elle sur ces émissions mais coté production. Je suis cependant parti quelques mois avant elle car, si Dominique osait tout y compris produire des programmes à priori totalement infaisables (sur un porte avion etc.) elle pouvait aussi oser vous dire le pire sous le coup de la colère. Alors elle a été un jour très très colère… et je suis parti. Je ne savais pas encore  que ce ne serait pas la dernière fois que j’aurai à faire à ce genre de commentaires déplacés. Mais je vous rassure… on ne s’y habitue jamais.

Tout se passait bien pour Caroline, même si l’idée de vivre d’autres aventures lui avait traversé l’esprit plus d’une fois. “On rentre un peu en « Cantiennerie » comme on rentre en religion, c’est donc très difficile de rendre sa robe et tout ce qui va avec. Dominique met beaucoup d’affect dans le travail, ce qui est agréable mais à double tranchant, elle est vite attachante et c’est difficile de la quitter.”

Et puis un jour, l’opportunité se présente en ma personne, je l’appelle et je lui propose de se sauver et de me rejoindre dans le Groupe M6.
Caroline accepte de rejoindre W9 productions la filiale de M6 dans laquelle j’étais le directeur des productions. Un petit coup de pression encore une fois car on lui dit qu’il s’agit de renouveler le genre des variétés à M6, de créer des événementiels, rien que cela ! Par contre quand on lui dit qu’elle n’a que 3 mois pour préparer la première émission cela la fait plutôt sourire. « je te rappelle que parfois nous produisions 3 prime time par mois chez Dominique, alors quand on m’a dit çà j’ai fait un peu mine de réfléchir face à cette indécence et j’ai dit : non je pense que je devrais m’en sortir !»

Histoire de fâcher définitivement Dominique, ou plutôt simple coup du sort, notre premier prime time a été diffusé exceptionnellement un  samedi soir sur M6 et ce fut un record d’audience. Pas très grave ? Si je vous dit que c’était un programme produit par Dominique Cantien qui était en face sur France 2 …

Et là,  période « plutôt sympa » à W9 Productions pendant 4 ans (encore 4 ans !) Finalement de moins en moins de divertissements événementiels, plutôt des bêtisiers et là elle s’est dit « Bon là, il faut faire quelque chose… Si tu ne réagis pas tu vas encore produire des bêtisiers dans 10 ans et dans 10 ans tu te diras mais qu’est ce que tu as fait de ces 10 ans »
Elle part donc faire un premier voyage avec son mari/marin autour du monde. Elle revient et on lui re-propose chez W9 productions de faire des bêtisiers.
C’est alors qu’on lui on lui propose de faire de la  direction artistique et de reprendre en main une émission cinéma « Jour de fête »sur France 2 présentée par Isabelle Giordano. Elle saisit donc le « coup de chance » qui se présente à elle (en fait, c’est plus probablement le résultat de son travail qui fait que son nom circule).

C’est cependant la « pire expérience professionnelle de [sa] vie ». Elle doit modifier totalement l’émission qui ne fonctionne pas mais l’équipe en place ne l’entend pas ainsi et ne la laisse pas faire son travail. Elle se retrouve cantonnée  dans un bureau à l’opposé de tous les autres bureaux de l’équipe, jamais en copie des mails, jamais prévenue des réunions.

Un peu lasse de cette situation stérile et jugeant qu’elle avait passé l’âge de se battre sans espoir de résultat, elle saisit une autre occasion qui se présente au bout de 4 mois,  produire  une émission de variétés chez Martange Productions pour France 2. Caroline se fait un plaisir de quitter cette ambiance et de revenir à la musique et aux divertissements qu’elle affectionne particulièrement. Elle revient surtout dans le concret « Quand on est productrice artistique, le truc le plus kiffant quand même, c’est d’être dans le concret, dans la fabrication.. ne pas être dans le blabla.. ah si ma crémière en avait… » Caroline produit donc l’un des premiers primes animés par Virginie Guilhaume (animatrice ensuite de la Nouvelle Star sur M6).

«  Et là c’est l’été, Qu’est ce qui se passe en télé pendant l’été, et bien il ne se passe rien,  et je n’ai pas tout à fait vu venir ce qui se passait… c’est-à-dire que comme je n’avais jamais appelé personne pour travailler… je n’ai appelé personne.  Et donc le mois de septembre est arrivé, je ne me suis pas affolée, je me suis occupée de la rentrée de mes filles. Et puis la mi-septembre est arrivée, la fin septembre et je me suis dit tiens c’est bizarre, personne ne m’appelle et à cette interrogation, tout le monde me répond, mais tu es bête comment veux qu’on sache que tu es dispo si t’appelles pas. »

Et donc hiver pas simple mais finalement période utile au final pour réfléchir sur ses envies. Et finalement un ami qui la sait disponible, Olivier Amiot, lui propose de l’aider à produire une nouvelle émission pour Cap 24, une chaine de la TNT… parisienne. Alors autant dire tout de suite que coté budget çà n’a plus rien à voir avec les émissions précédentes. Mais Caroline retrouve le plaisir qu’elle avait quelque peu perdu, malgré ce manque de moyens. 10 jeunes de banlieue bien plus créatifs que certains animateurs me dit-elle. Elle est d’ailleurs restée en contact avec eux. Et Wesh, cette émission était bien honorable, bien mieux que des émissions bien plus chères conclue-t-elle.

Et elle comprend alors aussi qu’elle est prête à quitter la télé pendant 1 an sans avoir la peur  de ne rien retrouver à son retour. « Normalement je ne le regretterai pas » et elle ne regrette pas un seul instant de son année “sabbatique”

Mais là depuis qu’elle est revenue à Paris, avec le peu de semaines qu’elle a devant elle avant les longues vacances dans le milieu de la production et la rentrée juste derrière, elle s’est vite posée des questions.
« Re flip », pas question de ne pas travailler en septembre. Cette fois-ci elle a appelé… des personnes qui ne rappellent pas, ou qui prennent leur temps. Ils n’ont tout simplement pas le même rythme que vous qui n’attendez que leur appel.

Et le pire me dit-elle « ce sont les gens qui te répondent :  ah mais Caro, ne te fais pas de soucis, si des gens comme toi n’ont pas de boulot… Alors moi je ne me fais aucun souci pour toi. Alors bon au bout de la dixième même réponse, j’ai fini par répondre : Est-ce que quelqu’un pourrait se faire un peu de souci pour moi de temps en temps s’il vous plait ! juste un peu… je ne demande pas qu’on pleure, juste un ptit peu quoi ! »

Alors ces dernières semaines, Caroline est retournée chez Martange pour réaliser pour la première fois un casting de chroniqueurs pour un pilote d’émission pour France 2. Cette nouvelle expérience lui a beaucoup plus. Elle n’a d’ailleurs pas oublié de rappeler les comédiens de Wesh .
La voila un peu rassurée sur cette rentrée 2009-2010 qu’elle imagine être très intéressante et certainement pleine de surprises!

Elle espère pouvoir être partie prenante et exercer son métier, pleine de motivation et d’envies… Un pilote reste un pilote! Aucune garantie d’existence à la rentrée à ce jour pour ce programme alors même si elle n’a pas pensé à vous appeler amis producteurs…. Avis aux amateurs!






4 commentaires


  1. CORTIAL-LAURENT Catherine

    coucou caro

    tu ne te souviens certainement pas de moi , mais je connais bien ta maman catherine et ton papa Luc
    j’espère d’ailleurs que tout le monde s’occupe bien de lui car je n’ai pas de nouvelles

    je n’étais pas au courant de tes activités et ne connaissais pas ton nom , seulement que ton mari était un grand marin

    il y a une quinzaine je t’ai vu sur Ant 2 avec stephane BERN et j’ai trouvé la ressemblance vraiment frappante que ce soit avec ta maman ou ton papa

    si c’est bien toi je ne peux que te féliciter de ton parcours et te souhaiter encore et encore beaucoup de réussite ainsi qu’à ton mari et à tes deux filles

    de gros bisous de c atherine


    • gavignet

      Bonsoir Catherine,
      je viens de lire ton mot avec maman… Je me souviens de toi, soeur de Sylvie.
      Merci pour tes gentilles paroles.
      Ça ferait très plaisir à maman de reprendre contact avec toi. Papa va bien.
      Tu peux joindre maman sur son mail ( Mail transmis directement au destinataire par Media un autre regard)
      Bonne soirée.
      Caroline


    • osipowicz

      hello Catherine,
      tu as mon mail, donne – moi vite de tes nouvelles cela nous fera très plaisir, à Luc et à moi
      je t’embrasse
      Catherine


  2. Jonathan

    Bonjour! J’aurais presque envie de vous appeler Caroline tellement vous paressez proche et accessible dans l’émission Ccvb!
    Dans tous les cas je voudrais saluer votre parcours que je viens de découvrir ici! Cela ne m’étonne qu’à moitié au vue de toute l’énergie que vous pouvez dégager. Tout cela pour dire que ça force le respect.
    Je ne connais ni vous ni vos parents, mais je vous souhaite encore une grande réussite tant professionnelle que familiale! 🙂



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *