Coulisses des émissions

11 juillet 2009

La folie Twitter et la situation en Iran. – Article de la Fondapol

Plus d'articles par »
Ecrit par : Emmanuel Matt
Étiquettes : , ,
Image extraite de The Proxy Fight for Iranian Democracy par James Cowie
Image extraite de The Proxy Fight for Iranian Democracy par James Cowie

Image extraite de The Proxy Fight for Iranian Democracy par James Cowie (source Fondapol)

Mon article sera très court puisque je vais en fait vous inviter à lire un article bien plus complet et intéressant qui montre tout le déploiement technologique qui a permis des transferts d’informations entre l’Iran et le reste du monde. Il est proposé par la Fondation pour l’Innovation Politique dont je vais ai déjà parlé dans le premier article Media un autre regard sur la presse face aux nouveaux medias….  (le second article est déjà disponible et les suivants sont à venir…)

On nous a beaucoup parlé de « Twitter » Et oui les medias de masse adorent ces mots nouveaux mais en fait, comme vous allez pouvoir le lire, ce qui s’est passé a été bien plus complexe : « A l’occasion de ces événements, des milliers d’internautes se sont formés à des pratiques extrêmement avancées de sécurité et de protection des libertés numériques pour soi et pour les autres. » (Source Fondapol) et passionnant qu’on pourrait le penser. (Hackers au service des libertés publiques, utilisation de technologies d’une très grand complexité…)
Et ce n’était pas la première fois :
« C’est pourquoi il importe de rappeler que d’autres mouvements collectifs de protestation ont été instrumentés par la téléphonie mobile, le SMS, les sites de réseaux sociaux, de partage de vidéos et de photos : aux Philippines (2003-2005), en Ukraine (2005), en Égypte (mouvement du 6 avril), lors de la Convention républicaine de New York (2004), en France (2005), en Espagne (2004), en Grèce (2008), en Birmanie ou dernièrement en Moldavie (2009). On peut signaler encore le rôle d’Internet dans le conflit entre Gaza et Israël (2008), avec notamment la création de political games typique de la digital Intifada, cette guerre symbolique des représentations qui double les conflits militaires et politiques. Les événements en Iran en juin 2009 ont précipité tous les éléments observés dans ces mobilisations avec un arsenal efficacement interconnectable du mobile au Web, du SMS à la vidéo, de Twitter à Wikipedia. » (Source Fondapol)
Ces citations sont donc issue de « L’Iran ou la guerre des proxies : vers une culture publique de la sécurité informatique ? » par Olivier BLONDEAU, consultant en communication politique, et Laurence ALLARD, maître de conférences en sciences de l’information et de la communication à l’université Lille-III, coauteurs de Devenir média. L’activisme sur Internet entre défection et expérimentation (Éd. Amsterdam, 2007) et chargés de la rubrique de veille « Politique 2.0 » de la Fondation pour l’innovation politique
Voici donc cet article : Lien Media un autre regard – L’Iran ou la guerre des proxies : vers une culture publique de la sécurité informatique ? – Fondapol

fondapolLien complémentaire : Lien Media un autre regard – Article : The Proxy Fight for Iranian Democracy pour y découvrir d’autres cartes et informations complémentaires (version anglaise et française)

Bonne lecture






0 commentaire


Soyez le premier à déposer un commentaire!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *