Coulisses des émissions

1 septembre 2009

La presse face aux nouveaux medias 4 – Quelle place pour les nouveaux entrants?

Plus d'articles par »
Ecrit par : Emmanuel Matt
Étiquettes : , , ,

Des sites d'informationLa semaine dernière, je vous proposai quelques informations chiffrées concernant les ventes et la publicité dans la presse écrite et concernant les consultations internet de sites d’informations. Médiamétrie a d’ailleurs commenté l’article et apporté certaines précisions. Mais quels sont les concurrents de la presse écrite? De nouveaux entrants, de nouvelles marques? Qu’en est-il des déclinaisons des « marques » d’information existantes sur les nouveaux medias?

Mon propos dans cette série est de réfléchir, d’ouvrir le débat et d’apporter un point de vue sur l’évolution de la presse face aux nouveaux medias et de savoir de quelle manière nous pourrons continuer à profiter d’une information de qualité c’est-à-dire, me semble-t-il riche, variée et accessible au plus grand nombre.
Une information :
Riche : que tous les sujets soient encore, voire plus encore abordés
Variée : que les sources d’information soient diverses et libres.
Accessible au plus grand nombre : Comment éviter qu’il y ait, d’un coté une information complète et riche pour ceux qui peuvent se la payer et d’un autre une information sommaire, pauvre pour ceux qui le sont aussi

Lorsque j’ai commencé à me poser des questions à ce sujet, je pensais que la concurrence venait principalement de nouveaux acteurs.
De nouveaux acteurs ont en effet fait leur apparition :
Des sites d’informations purs comme : rue89, Mediapart, Backchich info etc. Certains sont dotés d’une rédaction, fortement complétée par des pigistes. D’autres rassemblent des blogs. Certains sont entièrement gratuits, d’autres payants en partie ou en totalité.
– On peut aussi classer dans ces nouveaux acteurs certains blogueurs, éditorialistes pour certains, journalistes pour d’autres qui réalisent un véritable travail de recherche, de synthèse complétés par leur expertise.
Pour ces deux catégories, la promotion et la notoriété passe par de la publicité classique mais aussi par la réalisation de scoops (réussis ou ratés). Il faut qu’on nous cite, qu’on parle de nous. (Cette dernière remarque est aussi valable pour ce blog !)

– D’autres « marques » du net (Yahoo) et les fournisseurs d’accès internet offrent aussi des informations parfois très succinctes complétées par un fil continu d’informations issu d’agences.
– D’autres comme Google ne sont que des agrétateurs.(Lien Media un autre regard Wikipedia, agrégateur) .Grâce à des logiciels puissants ; ils rassemblent les articles et informations les plus lues. Ils n’apportent pas de contenu, ils ne font que rechercher et trier à notre place.
– Il reste enfin les sites comme Youtube et Dailymotion qui proposent de plus en plus d’images classées Actualités et politique pour Youtube par exemple Je reviendrai un peu plus tard sur le rôle de l’image.

Et il ne faut pas oublier tous ces sites de fil continu d’information issus d’agences et flux RSS pour la plupart auxquelles on peut s’abonner gratuitement ou moyennant finance via le téléphone portable.

Mais si j’en crois mon expérience (oui pour le coté scientifique et expert on repassera !) et tout de même les chiffres présentés dans le précédent article nous sommes nombreux à aller chercher d’abord l’information sur les sites internet de « marques » connues
les sites des quotidiens papiers Certains sont plus ou moins payants, certains proposent une partie uniquement de leur édition papier, certains présentent des compléments avec un délai par rapport à l’édition papier …
les sites des magazines hebdos. Ils tentent de concurrencer les quotidiens sur le traitement à chaud de l’actualité par des informations complémentaires, par des éditoriaux de leurs plumes célèbres. De plus, le net leur permet de diffuser des scoops que la diffusion hebdomadaire ne leur permet pas. Cela fait parler du magazine papier et puis cela fait le buzz sur internet et donc apporte de la pub etc.
les sites des radios d’information ou généralistes. Elles proposent aussi bien des podcasts que des blogs des journalistes vedettes (Jean Michel Apathie sur RTL, et Jean Jacques Bourdin sur RMC pour n’en citer que deux). Le plus souvent, elles semblent proposer à la carte des contenus déjà diffusés en radio. Elles s’essayent aussi à la vidéo avec la diffusion en direct puis en podcast des interviews politiques ou des chroniques de certains humoristes (Stéphane Guillonsur France Inter)
les sites des chaines d’informations continues. Voici des acteurs du net à ne pas négliger du fait de leur succès mais surtout de leur capacité à proposer de l’image. En effet l’image, la vidéo me parait être un véritable plus pour tous ces sites. Ce n’est pas pour rien que les nouveaux sites d’information demandent à leurs journalistes de tout filmer. Vous écriviez et bien continuez mais filmez en même temps. Vous réalisiez des sonores ? Continuez et filmez aussi maintenant. Les chaines de télévisions en continu, mais aussi les chaines historiques qui peuvent proposer à la demande leur jts, disposent d’un avantage concurrentiel certain dans les années à venir. Avantage du savoir-faire, de la qualité et de la quantité de matière. Les sites des chaines d’information en continu sont assez différents. Le site de Itélé a été totalement remanié. Il propose désormais la chaine en live mais aussi les sujets et émissions façon podcast. Le site de BFMTV qui le devançait a d’après moi pris un petit coup de vieux depuis la modification complète du site d’Itélé. Cela ne vous surprendra pas car ITélé a lancé une offensive importante en cette rentrée principalement face à BFM TV sa principale concurrente. Lci est en effet accessible sur le TNT uniquement en option payante. Lci propose cependant un site très intéressant car il propose à la fois le fil continu et des sujets traités de façon plus complète … Et par de l’écrit!

Pourquoi, pour moi, la vidéo est un atout majeur pour la réussite d’un site d’information sur le net ? Et bien car l’image reste plus forte que le texte et la voix mais surtout que ces fameuses nouvelles technologies permettent de plus en plus de diffuser des images. L’internet à domicile bien sûr mais aussi l’internet mobile avec le Wifi et de plus en plus avec la Téléphonie Mobile (1,5 millions d’Iphone déjà vendus en France auxquels il faut ajouter tous les autres téléphones vendus par Orange mais aussi et surtout par SFR et Bouygues avant la fin de l’exclusivité d’Orange sur l’Iphone
Avec la TMP (Télévision Mobile Personnelle) et l’amélioration des technologies dont la rapidité des flux, l’image va conserver une place importante.

A voir cependant si nous, qui sommes de plus en plus habitués à vivre dans l’immédiateté, plus encore que le présent, si au moment d’un événement important, nous choisirons les images des chaines d’informations qui ne feront alors que commenter des dépêches, des dépêches que quelqu’un devra bien écrire… ou si nous préférerons attendre 10 15 minutes un papier écrit par une « plume », un journaliste sur internet pour son regard et son « plus produit » du au cerveau et à son expérience… Mais non diront certains, il y aura tellement de personnes équipés de téléphones avec caméras qu’il y aura toujours quelqu’un pour avoir filmé l’événement ou même pour le filmer et faire relayer en direct. Mais des images en direct sont-elles pour autant de l’information, de la vérité. L’image n’est pas toujours traduction de la réalité. Le journalisme implique un travail de compréhension, d’explication. Le traitement de l’information à chaud demande un savoir faire. Qui peut penser que tout un chacun pourra jouer ce rôle simplement car il dispose du moyen technologique pour le faire ?

Vaste sujet… qui m’intéresse mais je vais laisser traiter par des spécialistes. N’hésitez pas à me, nous proposer des liens avec ces types d’études et à partager vos propres expériences et réflexions.  

Et puis finalement, je n’ai toujours pas abordé le problème du financement de l’information, celle qui doit être riche, varié…. Et accessible à tous

Les nouvelles technologies ont créé de nombreux medias. Une première certidue, ils ont mis en danger financièrement les medias d’informations historiques. Vont-ils cependant permettre de proposer de l’information de qualité, voire encore meilleure? Nouvelles technologies toujours synomyme de progrès? A voir…  A suivre…

En complément je vous renvoie vers le site Rue89 qui vous propose des liens AILLEURS avec de très nombreux sites d’informations (et autres… Au fait il est où Media, un autre regard?) Lien Media un autre regard – Rue 89 Ailleurs…






One commentaire


  1. julien cola

    Moi je pense , que les journaux qui ont tout compris finalement avant tout le monde.
    Ce sont les journaux satiriques.
    Un modèle uniquement de ventes en Kiosque et Abonnement.
    Ils n’ont pas de soucis à savoir si ils vont avoir assez d’annonceurs .
    Arrivé à un certain nombres d’abonnements ils sont à l’équilibre ou presque.
    Ils ont peut être TOUT compris avant tout le monde.
    C rare qu’un journal satirique dépose le bilan .
    Comme un tout autre style le quotidien « Présent » un journal d’extreme droit et catho.
    Qui fonctionne uniquement par abonnement.

    Par ailleurs peut être que dans un avenir proche. Le rythme quotidien va disparaitre.
    Et seul les hebdos et mensuel marcheront.
    Quand au site uniquement payant comme « Mediapart ». Avant j’étais septique.
    Et aujourd’hui je pense que C l’avenir.
    Maintenant il faut pas visés de suite les millions d’abonnés et pas forcément démarrer avec 60 à 100 journalistes.
    ça aussi je pense que les grandes redactions à l’ancienne c terminé.

    Voilà…J’ai peut être dit des bêtises hein c juste une reflexion…

    Julien



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *