Articles les plus populaires

5 octobre 2009

Lionel Tim et son timbre de voix étonnant : il y a une vie après Popstar & les Link up ! Et son hommage exclusif à son ami Filip Nikolic

Plus d'articles par »
Ecrit par : Emmanuel Matt
Étiquettes : , , , ,
Lionel Tim à NRJ
Lionel Tim à NRJ
Lionel Tim à NRJ

L’interview que vous allez lire a été réalisée quelques jours avant le décès de Filip Nikolic dont Lionel était proche. J’ai donc proposé à Lionel de lui rendre hommage sur Media un autre regard. Vous trouverez donc en fin d’interview (sur la page 3), ses quelques mots.

Rendez-vous donné à Lionel dans un café! Je garde un très bon souvenir de notre première rencontre rapide mais sympathique pendant Popstar, et j’avais envie de le revoir pour qu’il m’en dise plus sur sa carrière solo et comment se passe la vie d’un jeune homme qui a rencontré la gloire, le succès en quelques semaines grâce à un « télécrochet ». (Quoi, c’est vieux comme mot ?)

C’est grâce à Eric Traonouez qui avait participé à Popstar avec lui et dont je vous ai proposé le portrait il y a peu que j’ai pu garder un contact avec Lionel.

(Pour agrandir les photos, cliquez dessus. Pour passer à la page suivante, cliquez sur le numéro de page tout en bas de chaque page)

J’espère vous faire découvrir une personne touchante et que j’apprécie … Je sais : à force de vous dire cela, je vais finir par être  « le Drucker des blogs » celui qui dit toujours merci et que tout le monde, il est gentil (à y regarder de plus près, vous en êtes vraiment sur, pour moi ? pour lui ?) Emmanuel, on t’a dit que pour faire parler de ton blog, faut faire des coups, raconter des secrets, dire des méchancetés!

Je ne connaissais pas son parcours avant Popstar,
En fait il m’explique être monté à Paris en 2000 depuis Valence où, après avoir écumé tous les concours de chant du coin et gagné la plupart d’entre eux, il décide de « sauter le pas » « je suis parti de ma province avec mon ptit sac et je suis arrivé à Paris avec pas grand-chose en poche et juste un ptit contact»
Grace à ce contact, il commence par travailler la nuit, comme serveur dans une boite de nuit, le Bus Paladium et faire des castings le jour. Au bar, il croisait de nombreuses personnes du show biz. Il se créé «  son ptit carnet d’adresses mais Parole de nuit, n’est pas parole de jour »

Les Link Up
Les Link Up

Au bout de trois ans de castings qui se terminent par des « on vous rappellera », il décide de s’inscrire aux Télé crochets. A la Star Ac on « lui ferme la porte », la première année. Il rate d’ailleurs aussi un premier casting de Popstar. « Je me suis fait éliminer la première année et je n’étais pas jaloux des What for, je ne me suis pas dit c’est pas bien ce qu’ils font, comme d’autres jaloux que j’ai croisé depuis. J’ai bossé pendant un et je suis revenu l’année suivante : année de sport, j’ai pris du poids et travaillé ma voix. » La deuxième année sera la bonne, il gagnera Popstar et formera les Link up avec Otis et Matt Pokora.

Je lui demande s’il s’est retrouvé dans la présentation qui a été faite de lui. Les producteurs semblaient avoir beaucoup insisté sur son grave accident de voiture précédant le casting.
L. T. : On ne m’a pas fabriqué, j’ai malheureusement bien eu l’accident. (trois tonneaux avec une voiture qui se retrouvé compressée sur une autoroute, manquant de faire ensuite rouler dessus par un semi-remorque). J’en cachais encore les séquelles à la tête avec le fameux bandana. (des plaies ouvertes). En fait mon histoire était juste réelle : celle d’un combat et si cela pouvait correspondre à une case qui intéressait les producteurs, comme dans tout format télé, tant mieux pour eux.
Cependant si je n’avais pas eu ma voix, mon grain de voix qui est mon identité, cela n’aurait pas suffit pour aller jusqu’au bout, je pense. Il y a eu une accumulation de critères mais on ne m’a pas fabriqué, je n’ai pas lu de scénario 
Je me suis reconnu au montage. Ils étaient peut-être axés sur mon accident et ma sensibilité mais j’étais honnête dans ce que j’ai donné. J’étais Lionel.

Pourquoi passer dans Popstar ?
L. T. : Je n’ai pas voulu faire de la télé pour la télé, j’ai toujours voulu être chanteur, vivre de la musique. Si je n’avais cherché que la célébrité j’aurai fait autre chose, d’autres émissions de Téléréalité.  Tu veux vraiment réussir à être célèbre, tu montres ton cul ! (Toute ressemblance avec Secret Story …) Je voulais juste chanter trouver un support pour montrer mon talent, mon univers, ma sensibilité. J’ai trouvé Popstar.

Lionel Tim prise de sonAvec ce succès fulgurant n’as-tu pas parfois pété les plombs ?
L. T. : Ma famille, mes amis me remettent bien bien à terre.
Face à mon insistance, il essaye de trouver une situation où il aurait pu abuser de sa notoriété.
L. T. : Je sors beaucoup encore aujourd’hui et j’ai probablement du réussir à trouver une table pour mes amis et moi dans un bon restaurant. Vous n’avez plus de tables ? Vous ne pouvez rien faire, je suis Lionel des Link Up, et j’obtenais aussi une bonne table.
Je ne pense pas avoir abusé de la situation et puis comme la situation a changé dès l’année suivante…

Que s’est-il passé ?
L. T. : En aout 2004, le groupe « se split ». En effet Matt souhaitait se lancer dans une carrière solo. Donc Pas de second album en groupe. On a accepté, on a en fait subi son choix . J’avais pourtant apprécié tous les titres que j’avais interprétés dans l’album dont « Mon étoile », je l’adore. Il ya d’autres titres que j’aimais moins mais c’est normal sur un album. J’aurai bien enregistré un second album ensemble. En plus on s’entendait bien entre nous.
Matt, Otis et moi, on ne s’est donc pas choisis mais il y a rapidement eu une complicité. Matt était comme mon ptit frère. J’avais 26 ans et lui, 18. J’avais d’ailleurs un frère du même âge. Il ne connaissait pas Paris avec je le lui ai fait découvrir. Quand il a quitté le groupe ça m’a donc fait mal, ca m’a blessé, oui ! On est resté en contact mais tu sais bien que quand tu deviens une grande star c’est compliqué de garder certains liens. Et l’entourage peut parfois faire barrage.

Lionel entame alors une carrière solo et rencontre Lara Fabian
Je m'envoleOn lui propose rapidement des options de single. Il commence à travailler avec Léa Ivanne une grande auteur (ça se dit, ça s’écrit ?) et compositrice et avec Bill Ghiglione qui, après avoir écrit des de titres pour Patricia Kaas, Rock Voisine… lui écrivent le titre « Je m’envole »
« Je m’envole », ce premier titre de « variétés » lui permet de participer à la présélection de l’Eurovision diffusée en prime time sur France 3. Il découvre au moment du tournage que sa marraine sera Lara Fabian, « une étoile » pour lui. Ils ne sont pas rencontrés avant le direct mais une vraie affinité se crée entre eux et cela tombe bien car il n’est finalement pas sélectionné pour l’Eurovision (la chanteuse sélectionnée a fini presque dernière cette année là !).

L. T. : Après la fin des Link Up, je vois mon monde s’écrouler une seconde fois. Lara Fabian me propose cependant de le prendre sous son aile. Elle me propose alors de faire la première partie de ses concerts de promotion de son album « 9 ». Elle est très  attentionnée et agréable avec moi.
Le 13 juin 2005 (il se souvient par cœur de la date) « je m’envole » sort finalement mais je joue de malchance : pas de promo, pas de passages radio donc pas sponsors, pas de télé. J’ai tout de même réalisé un clip très sympa à New York. La chanson avait en plus reçu un accueil plutôt sympa.

A cette époque se font ressentir les premières conséquences du léchargement illégal. Les maisons de disques commencent à licencier, à rendre les contrats des artistes (à les virer en somme). Lionel est en contrat avec M6 interactions (filiale de M6 qui produit des artistes) et Universal. Il a alors le soutien de Delphine Derieux à M6 interactions. M6 en fait de même en diffusant son clip. D’autres personnes comme Nadège Guéret, Delphine Baud, Stéphane Cohen, Lucas, l’encouragent aussi. Universal… lui rend son contrat.

Il me semble qu’il regrette aussi alors le peu de soutien de NRJ. « Peut-être que mon titre n’était pas un format NRJ. Je n’ai peut-être pas réussi le passage du panel. S’ils mettent 20 nouveaux titres à l’antenne et que je suis le 21ème, c’est raté, c’est comme ça »

 
 





16 commentaires


  1. Fred

    Quel article! Trois pages sur un mec de la téléréalité… Il est vrai qu’au de son parcours, de sa ténacité, de son courage, Lionel Tim « mérite » et peut se raconter sur des pages entières…
    Bel article, complet, riche et malheureusement complété par cette « après interview ». Merci Emmanuel


  2. Autant je veux bien croire qu’il est TRES sympathique et TRES touchant, il n’en reste pas moins que si tu te fais écrire de la daube par la reine de la daube, faut pas s’étonner que derrière tu rencontres un succès de province ou pire : pas de succès du tout…


  3. Coucher pour réussir…….. je te sens bien parti pour donner des leçons dans le domaine de la musique……..


    • Pas tout suivi là!

      On ne peut pas plaire à tout le monde disait une émission

      Par contre on peut tous rester courtois!…
      (Surtout quand, comme moi on n’a pas compris tout de suite que tu faisais référence au site de Fanny.. coucher pour réussir .com !!!)


  4. Virginie (total wipeout)

    Heu oui j esuis tout à fait d’acacord avec Emmanuel… on peut rester courtois quand même … bref ….
    Je m’interroge quand même, car dans la presse on n eparle que d’ 1 seule enfant de filip … et non de 2 comme le dit Lionel…..
    On peut m’eclairer ?


    • Comment va Virginie la candidate fantôme de Total Wipeout ?
      (et oui la pauvre a fait partie des nombreux candidats du jeu que la production n’a même pas présenté… mais bon vous avez eu droit ici à son portrait)

      Je ne suis pas spécialisé presse people mais j’ai quand même un peu parcouru le net avant de publier l’article et si je ne dis pas de bêtise : Sasha est la fille d’un second mariage et Tannelle, la fille issue d’une première relationn premier mariage. Enfin c’est ce que j’ai compris!

      Attendons peut-être qu’un spécialiste nous éclaire là dessus!

      Biz


  5. Désolé si je vous ai paru discourtois alors que je n’ai fait qu’appuyer sur son avatar et répondre à une agression mais si on peut plus rien dire, alors je dis plus rien 🙂


    • Ca y est on a boudé Fred…

      Tu es un grand Fan de Lionel, tu as bien raison. D’autres ne le sont pas. C’est aussi leur droit.

      Concernant le site de Fanny, tu as peut-être pensé un peu vite que, comme toi, nous avions regardé l’avatar de Fanny…

      Allez ne boudes plus et puis au moins Lionel peut être rassuré, il sera toujours bien défendu!

      Et à ton prochain commentaire!


  6. Fred

    C’est ce qu’on appelle du second degré Emanuel, que je préfère grandement à « ce qu’il chante c’est de la daube ». Après que chacun soit équipé ou non pour le comprendre, ça n’est pas de mon ressort.. Heureusement et j n’en doutais pas, tu as compris 🙂
    Il est de notoriété publique que je défends lionel qui est systématiquement attaqué dans chaque article et de façon gratuite. Et entre nous quand je n’aime pas quelqu’un je ne vais pas perdre mon temps à faire des comms sur son site ou des articles de support en disant c’est de la m….
    Je resterai don virulent, mais correct, ce qui est rarement le cas de celles et ceux qui dénigrent Lionel Tim 🙂


  7. Fred

    17h45: Mise en ligne d’un article sur lioneltim.fr avec une place faite à cet article écrit avec talent par Emmanuel


  8. Corinne

    J’ aime beaucoup cet article sur Lionel Tim il y en a tellement peu sur cet artiste. Se battre pour ce que l’on aime essayer de vivre de sa passion, c’est tout à son honneur et je l’encouragerais toujours à le faire.

    Pour l’avoir entendu chanter sans arrangement sur une petite scène en live il y a bien longtemps (sans le connaitre personnellement, je précise), il n’y a pas photo c’est vraiment un chanteur exceptionnel…..et je pense acheter son prochain album les yeux fermés en toute confiance.


  9. chauvelot alexandre

    j ai toujours apprecié cette artiste! merci lara pour ton coup de pouce. une nouvelle fois cette article est excellent et j ai eu le plaisir a le lire. j espere entendre parler de lionel tres rapidement…


  10. Séverine

    Superbe interview d’un artiste de talent.
    Lionel Tim est un artiste de Grand Talent qui mériterait que toute la France s’en rende compte.
    Il a une voix magnifique, une voix de velours, du talent, un artiste qui vit ce qu’il chante.
    Il est généreux, sensible et adorable.
    Mesdames et Messieurs de maison de disque, réveillez-vous et donnez lui enfin sa chance !!! Il a beaucoup plus de talent que d’autres qui, eux, sortent des disques.
    Lionel Tim vaut le détour, donnez-lui sa chance !!


  11. Elodie

    Merci pour ce belle article de Lionel Tim : artiste avce un talent immense et un grain de voix magnifique et le coeur sur la main


    • Merci à toi. Je suis sur que cela lui fera plaisir. Et n’hésites pas à faire suivre l’article. C’est bien de voir aussi sur ce blog qu’il a tant de fans, de fans qui laissent un petit mot. Si cela peut l’aider…


  12. Sophie

    Très bel article!
    Un artiste persévérant, authentique, avec un talent immense!
    Une voix incomparable qui, je l’espère, sera un jour connue (et reconnue!) du grand public.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *