Point de vue

13 octobre 2009

Ce n’est que de la télé !

Plus d'articles par »
Ecrit par : Emmanuel Matt
Étiquettes : ,
Champagne!
Champagne!
Champagne!

Je vais mourir ! Enfin, prononcez : je vais mouriiiiiiiiiiiiiiir, avec la tête penchée sur le coté, devant les audiences du soir précédent ! Et oui, ce cri de douleur était bien celui d’une productrice découvrant les mauvaises audiences de son prime ! Le public n’aime plus ce que je lui propose! J’ai perdu la main ! Tu te rends compte avec le boulot qu’on a fait, faire seulement 15% de part de marché !

Mais … Cen’estquedelatélé !
Y a pas mort d’homme, personne n’est malade, la terre de ne va pas arrêter de tourner !

Et puis, au bord du suicide avec 15% de part de marché ? Vous avez compris que cette anecdote est déjà datée.

En fait, l’idée de cet article m’est venu suite à la réaction d’un ami très éloigné du milieu de la télé.
Je lui racontais alors un souvenir de tournage, une brève altercation avec une animatrice. Je lui disais alors que j’étais un peu surpris qu’elle ait piqué une colère car elle avait plutôt l’air sympa, elle disait bonjour à tout le monde en entrant sur le plateau… Stooooop ! Mon ami m’a interrompu… Quoi ? Mais, Pourquoi ? D’habitude un animateur ne dit pas bonjour ?

Ben non en fait, pas toujours ! Ne nous attardons pas sur les goujats que vous connaissez pour la plupart. Les autres auront droit à mon indifférence. Et puis franchement je n’en ai pas vraiment pratiqué. Certains, parfois, étaient plus ou moins handicapés de la communication avec les autres êtres humains, mais rien de plus !

Pour différentes raisons, l’animateur ne connait souvent que très peu de personnes qui travaillent sur son émission. Tout d’abord, car certains animateurs ne participent qu’aux quelques réunions de production avant le tournage puis aux répétitions et au tournage. Au montage beaucoup ne viennent pas ce qui n’est d’ailleurs pas forcément une bonne idée. Ils ne se voient qu’après montage, après la coupe de toutes les fautes de syntaxes, après la coupe des questions mal posées ou stupides et après le remplacement des séquences où ils étaient tordus ou faisaient involontairement des grimaces ! Oui mon chéri, t’es un animateur magnifique… mais heureusement que t’as pas vu tout ce que l’on a retouché en montage !

Et puis si j’étais mauvaise langue je dirai que certains animateurs ne découvrent l’émission qu’arrivés sur le plateau… mais je ne suis pas mauvaise langue ! Si ?

Alors oui, quand l’animateur arrive en plateau, il arrive parfois peu de temps avant les répétitions et le tournage, n’a parlé qu’au producteur, parfois même pas au réalisateur. Il va saluer les invités, entre en plateau pour les répétitions, déjeune ou dîne avec le producteur, se fait maquiller et tourne son émission et s’en va peu après. Il peut alors n’avoir vu quasiment personne sur le plateau.

En plus, il y a beaucoup de monde à saluer en plateau… enfin sur de plus en plus de tournages, cela ne prend plus beaucoup de temps à l’animateur pour saluer toute l’équipe! Il y a même des plateaux où il se retrouve tout seul face à vous…enfin face à des caméras robotisées. Il n’est plus relié au monde, enfin à son producteur, que par l’oreillette magique !

Et puis, finalement, les équipes techniques ont pris l’habitude de ne pas importuner les animateurs, artistes, invités. Il faut dire qu’ils ont déjà tant à faire et puis ils préfèrent éviter tout risque de conflit avec telle ou telle personnalité mal lunée ou juste désagréable. Et puis, soyons justes :  c’est aussi une forme de respect pour cet animateur qui va devoir porter toute l’émission, pour ces artistes qui vont devoir mettre toute leur énergie dans un magnifique… playback !

Ce n’est que de la télé !
Mais les artistes, animateurs, chroniqueurs, invités plateau, people ou politiques, ne sont pas les seuls à avoir des exigences, à pouvoir prendre le melon !
Ce n’est que de la télé et pourtant combien de fois ai-je vu des producteurs commander leurs cadeaux de Noël aux maisons de disques ou éditeurs… et hop tels disques, tels livres, telles places de spectacle offerts. Attention, certains étaient partageurs ! Il y en avait aussi pour quelques personnes de l’équipe.

D’ailleurs, à une époque, et encore une fois, connaissant la crise que traverse le monde de la musique, vous comprendrez que je parle de mes débuts à la télé. A cette époque donc, quand on accueillait un artiste, on demandait toujours plus de disques que nécessaire pour en donner en fin de tournage aux assistants, aux stagiaires en remerciement pour leur aide et pour s’excuser des deux trois engueulades auxquels ils avaient eu droit!

Ce n’est que de la télé et pourtant combien de réunions de crise… Tout le monde doit revenir dimanche.  Faut qu’on trouve une solution à cette chute d’audience. Tel ou tel journal va publier telle information, vite tout le monde sur le pont…

Ce n’est que de la télé et pourtant combien de confidences, de « ce que je vais te dire est strictement confidentiel » pour au final se rendre compte que la personne à qui l’on parlait connaissait déjà … l’information confidentielle…

Ce n’est que de la télé et pourtant combien de crises d’égo! Pourquoi ma place de parking est plus loin que la sienne ?

Ce n’est que de la télé et pourtant combien de personnes ont eu l’impression d’être devenus les rois du monde après tel ou tel succès d’émission. La chute est d’autant plus dure quand ce n’est plus le cas…

Ce n’est que de la télé et pourtant combien de personnes sombrent dans la drogue qu’on préfère qualifier de « mondaine ».

Ce n’est que de la télé mais attention, on rencontre des gens importants, influents : artistes, personnalités politiques etc. On choisit des personnes, on les caste avec des méthodes plus ou moins sympathiques et respectables ! Tu sais qui je suis? Alors faut coucher pour réussir ! (enfin c’est ce que l’on m’a raconté!)

Ce n’est que de la télé et pourtant combien de personnes consacrent, ont consacré tant d’heures, de nuits, de week-ends à bosser sur telle ou telle émission au point d’avoir totalement abandonné toute vie personnelle. Quand ces émissions s’arrêtent définitivement ou même simplement le lendemain d’une semaine de folle exitation, quand la pression retombe, et bien finalement vous comprenez le désespoir « surjoué » de cette productrice du début qui voulait mouriiiiiiiiiiiiiiiir !

Ce n’est que de la télé! Que de la télé que nous tous pratiquons tout de même avec beaucoup de passion. Nous nous avons appris depuis à porter un premier jugement personnel sur notre travail. L’émission ne marchera pas ? Oui c’est possible (concurrence ce soir là, thème difficile …)  mais nous avons essayé de vous proposer la meilleure émission possible et c’est déjà une première satisfaction. Si les audiences, l’expression partielle de votre satisfaction, sont bonnes ce sera pour nous un plaisir supplémentaire. Si ce n’est pas le cas, et bien nous serons quand même déçus. 

Alors oui on va continuer à péter les plombs parfois, à prendre un peu le melon et à venir en hauts talons sur un plateau dont le sol est pourtant jonché de câbles, de grilles, de rails, uniquement parce qu’on est Productrice… (là vous avez compris que je ne parlais pas de moi… en plus avec mes 1,90 j’en ai pas besoin !)

Alors oui ce n’est que de la télé et, si, souvent, je m’inquiètes de l’évolution de la télévision, de la qualité des programmes consécutives à la baisse régulière des budgets, cette évolution permets aussi de renouveler les équipes et les mentalités. Quand on n’a pas connu l’opulence, quand on y a pas gouté, alors il n’y a pas de manque. On vit normalement !

Ce n’est que de la télé… C’est cependant encore de la télé, des occasions de faire des rencontres magnifiques, d’avoir des métiers passionants, de vivre des expériences extraordinaires. Alors continuons à nous faire plaisir, à y travailler et à vous donner le plaisir de regarder et d’apprécier le résultat de notre travail…

Enfin, heureusement peut-être que toutes ces situations et anecdotes excessives concentrées en un seul article, ont existé et existent encore! Avec un peu de recul, elles représentent des souvenirs dont on parle et rit encore aujourd’hui et puis cela peut faire des thèmes d’articles!






One commentaire


  1. yep

    Excellent portrait de cet univers impitoyaaaaaaa-ble !



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *