Articles les plus populaires

14 octobre 2009

Anthony Vitorino, de retour du Québec ! Du casting au journalisme et à l’animation ? C’est Tout chaud !

Plus d'articles par »
Ecrit par : Emmanuel Matt
Étiquettes : , , ,
Anthony Vitorino
Anthony Vitorino
Anthony Vitorino

D’habitude, les québécois nous envoient Céline Dion, Isabelle Boulay, Natasha St Pier ou Julie Snyder histoire d’avoir la paix de temps en temps. Et là pour changer, ils nous envoient Anthony Vitorino.

Bon en fait, vu qu’il est originaire de Paris, ce n’est pas vraiment pareil et vu qu’il revient pour raisons personnelles après avoir terminé ses études et animé pendant 6 mois plusieurs émissions au Québec, ça n’a finalement rien à voir du tout ! Mais bon, ça m’a fait une intro!

En suivant son parcours, nous allons parler casting (public et Opération Séduction sur M6) et de sa première expérience en tant que rédacteur en chef et surtout en tant qu’animateur de Tout chaud !, une émission régulière au Québec. Emissions low cost, comme on ne dit pas au Québec ! Il n’aura donc pas de mal à s’adapter aux nouvelles contraintes de production en France. Un entrainement pendant 6 mois c’est toujours bon à prendre, bon pour apprendre !

Et puis grâce à lui, nous ferons aussi la connaissance de Linda Tremblay, autre version étonnante de Valérie Damidot!

J’ai rencontré Anthony, par hasard, en me rendant à une soirée Paf & co, la soirée d’un site d’annonces d’emplois dans le secteur de la télévision que l’on m’avait proposé de découvrir. Comme d’autres, il venait faire des rencontres dans le milieu télé et se faire connaitre. Lien Media un autre regard – Paf & Co

La télé ?
Anthony Vitorino ne voulait pas travailler à la télévision ! Encore un… (C’est peut-être cela le secret pour y réussir !). A 18 ans, il accepte tout de même de faire plaisir à une amie de sa mère et se rend sur le plateau de Défense d’entrer, une émission de TF1 présentée par Valérie Benaïm et Thomas Hugues . Les répétitions lui plaisent, c’est l’effet plateau : le décor, les lumières etc ! Ca marche toujours ! 

Il cède et finalement travaillera pendant 3 ans sur différents castings. Il caste alors une partie du public pour de nombreuses émissions comme : Le Vrai Journal sur Canal +, 120 minutes de bonheur, Les enfants de la télé, Les 100 meilleurs. Il travaille aussi pour Carson Prod, Paf Prod, Be happy prod, Tony Comiti prod etc. Parfois il s’occupe de la totalité du public. Par contre, pour les émissions produites par Endemol, il ne s’occupe pas de la grosse « masse » du public : « ceux qu’on met en haut ! » mais il caste alors principalement les filles que l’on place derrière l’animateur mélangées à des hôtesses payées. 

Anthony Vitorino avant un direct (cliquez pour agrandir le photos)
Anthony Vitorino avant un direct (cliquez pour agrandir le photos)

Il enchaine ensuite sur un casting plus complexe, celui des candidates bimbos d’Opération séduction… mais si, souvenez-vous, des filles en maillot de bain sur M6. Mais si, Ariane Brodier, devenue chroniqueuse / animatrice… Non ? Bon , ok, pas grave !
Le casting est national. Anthony, comme 9 autres casteurs, est chargé de trouver des filles à Paris. Le casting s’avère assez complexe! Son terrain de chasse ? Les Halles au centre de Paris : « Le casting était assez difficile car j’avais peu d’informations moi-même sur le programme et encore moins à donner aux filles que je rencontrais. Je pouvais leur dire que je cherchais des belles filles, un peu bimbo, pour de la téléréalité. Des filles qui soient dispo pendant une période de 6 mois pendant laquelle pourrait se tourner le programme. Pas facile d’autant plus qu’elles devaient être célibataires, ne pas avoir d’agent et accepter de se dénuder. En fait, elles pensaient souvent que je proposais du porno ! J’en ai tout de même trouvé 50 sur les 350 sélectionnées en casting sauvage et en candidature spontanée. 

Il participe aussi au casting du futur animateur de l’Euromillionaire sur France 3. Il joue le rôle du candidat face à des animateurs comme David Martin et Pascal Brunner pendant leur test. (C’est Sylvain Mirouf qui sera choisi)

A 21 ans, il veut sortir du casting et se diriger vers le journalisme.  En 2004 il s’inscrit donc à la Sorbonne où il obtient 3 ans plus tard, sa licence de droit. Il part alors à Montréal pour qui il a eu un coup de foudre lors de vacances. Elève doué, il réussit à entrer à Science Po (Montréal) où il obtiendra  son certificat en Economie et Politique auquel il rajoute en 2008 un Certificat en Journalisme à l’UQAM (Université du Québec à Montréal)
Pendant sa thèse sur la représentation des minorités visibles dans les medias au canada, il se fait remarquer et la chaine TCF l’engage pour être le rédacteur en chef et l’animateur de plusieurs émissions, dont une bi- mensuelle matinale : Tout chaud ! .

Alors oui, moi non plus je ne suis pas très chaud pour le titre (oh ça va !, J’ai un stock de blagues pas drôles à vider) 

Anthony : « il existe au Québec, la loi 101 qui interdit l’utilisation de mots anglais alors ce n’est pas facile de trouver un titre pour une matinale sur l’actu alors que les autres émissions du matin s’appellent déjà Caféine, Un thé, un café, 1 café, 2 sucres…  je ne voulais pas appeler l’émission « pas de pitié pour les croissants » ! (Cousins d’Amérique, je vais peut-être faire français moqueur mais là , avec des titres pareils, admettez que vous cherchez un peu !)

Anthony Vitorino lors du direct de la fête nationale
Anthony Vitorino lors du direct de la fête nationale

Il a aussi l’occasion de présenter un direct lors de la fête nationale du Québec, le 24 juin, ce qui était un honneur et sacré challenge car même au bout de 2 ans sur place, allez connaitre et reconnaitre les 8 hommes politiques qu’il devait interviewer.  Pas question de faire sa Catherine M. (hein, hein… de quoi je parle !) Alors fiches avec photos, révision de son histoire du Québec. Pas facile en 2 ans d’absorber tout la culture Québécoise qui m’a-t-il expliqué est très riche. 

Si les Québécois sont des gens charmants, il n’est tout de même pas facile de s’imposer à la télévision quand on est français. Mais, malgré certaines lettres de protestation contre l’envahisseur français il a réussi à se faire accepter. Rencontres, une dernière série d’émissions, est d’ailleurs encore en diffusion sur la chaine actuellement.

Alors pourquoi est-il revenu en France après 7 mois d’animation ? Et bien,  tout simplement pour revenir s’occuper de sa maman ! Le gentil garçon, euh enfin fiston … (Y a des mots qui d’un jour à l’autre, sans n’avoir rien demandés, sont bannis) ! 

Continuer dans l’animation ? Oui, il a pris plaisir à le faire et a déjà rencontré des chaines et producteurs. Il espère que cela pourra se concrétiser dès janvier sur la TNT.
Mais ce qui l’intéresse au moins autant, c’est le journaliste, le casting mais cette fois-ci de personnages, de témoins. Il a envie de trouver des personnes pour des sujets journalistiques, des personnes qui ont des choses à raconter et à partager.

Mais je parle, je parle (comme d’hab !), place aux images !

Lien Media un autre regard – Démo Anthony Vitorino

Revenons un peu sur ses premières expériences télé parce que pour tout vous dire je l’ai un peu charrié !  En effet, j’ai fait une fixation sur la jolie fleur qui lui sert souvent de fond de décor ! Pas de budget je sais mais pourquoi le punir à ce point?

Il sourit et je sens qu’il va me dire que c’est très québécois, mais il se retient :
Anthony :  « Les décors que l’on trouve kitch en France sont présents sur de nombreuses émissions au Québec. On pourrait dire la même chose de la version québécoise de la Star Ac, produite et présentée par Julie Snyder. Le décor ressemble plutôt à celui de l’Ecole des Fans !
Et, l’idée de la fleur était très réfléchie. (Ah bon ils n’ont pas trouvé ça dans un coin ?) On était sur une matinale, regardée principalement par des femmes, présenté par un homme donc pas question de proposer un décor trop dur. Il fallait un décor champêtre !  (Mais oui bien sûr ! Quand je vous dis qu’ils nous cherchent un peu ces Québécois !) Mais à la 6ème émission on a du changer de fond de décor parce quelqu’un a acheté la toile (grand fou rire partagé). Ce décor était en effet une toile exposée au Café Graffiti (Lien Media un autre regard – Café Graffiti) qui fait la promotion de jeunes artistes. Vendue, on a eu droit à un autre tableau !
Mais crois-moi, je me suis battu contre la fleur mais tout le monde y tenait, elle plaisait et puis il faut savoir choisir ses batailles… » (pour accéder à la page suivante … )

 
 





4 commentaires


  1. Valerie

    Merci pour la découverte! Je suis sous le charme!!!!!!!!
    Quel regard et quel sourire ! On en oublie le décor !!

    J’espere qu’on va le voir bientôt sur nos écrans en France.

    Merci encore.

    Valerie


  2. Benjamin

    Bonjour,

    Entièrement d’accord avec Valerie.
    J’adore son ton, il est frais, dynamique…

    Merci pour cette découverte et merci aussi d’avoir fait travailler mes abdos avec Lynda Tremblay, c’est trop fort!!!!

    B.


  3. Marina

    Il y a du bogoss dans l’air


  4. Dav

    Joli, clair, dynamique, souriant et LE REGARD!!!!!

    Je suis fan!

    Merci Emmanuel, ne vous arrêtez surtout pas de nous faire de si belles découvertes.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *