Audiences - Médiamétrie

9 novembre 2009

Fin de la RdA !… non surement pas pour les annonceurs à la télévision

Plus d'articles par »
Ecrit par : Emmanuel Matt
Étiquettes : , , ,
logo mediametrie

logo mediametrieNe l’appelez plus Ménagère de 50 ans mais « femme de moins de 50 ans RdA* ! » comme je peux le lire chaque jour sur les communiqués de presse des audiences de TF1 !

Mais qu’est ce que donc que cette RdA ? Aucun rapport avec la chute du mur de Berlin bien sûr puisqu’il s’agit de la Responsable des Achats ! Et oui, celle qui réalise les achats, celle que les publicitaires adorent, celle qu’il faut convaincre d’acheter son produit!

Rassurez-vous la célèbre ménagère de moins de 50 ans n’est pas encore morte loin de là. Déjà parce qu’elle aura toujours moins de 50 ans et puis car on parle encore beaucoup d’elle comme sur certains sites comme Ozap.com .

On continuera encore à l’appeler comme cela longtemps dans le milieu de la télé ! Et sur la ménagère on a fait combien ?

Cette phrase n’est pas prête de disparaitre vers 9h du matin au moment où les audiences tombent.

Attention, cependant! Je vous rappelle que si certaines chaines souvent privées comme TF1 et M6 sont attachées à cette femme de moins de 50 ans RdA, d’autres chaines comme celles de France Télévisions aiment ou se consolent souvent avec la part d’audience sur la population entière : sur les 4 ans et + comme l’on dit. Et puis avec le vieillissement de la population, l’arrivée d’une population âgée et aux revenus plutôt confortables (pour certains), des chaines comme France 3 et d’autres ont beaucoup de cartes à jouer encore. Des annonceurs adorent cette frange de la population et pas seulement les Stéradent et Convention obsèques !

Médiamétrie n’a pas encore totalement oublié la fameuse ménagère comme l’en atteste ces deux définitions récupérées sur leur site :

  • Ménagère : Femme responsable des achats du foyer, ou maîtresse de maison. La ménagère peut exercer une activité professionnelle, être une  » femme active  » ; la ménagère n’est donc pas nécessairement une femme au foyer.
  • Ménage : A ne pas confondre avec la famille, le ménage est l’ensemble des personnes qui partagent une même résidence principale. Par définition, il y a donc autant de ménages que de résidences principales. Un ménage peut être composé de plusieurs familles.
    La notion de ménage permet de classer la population en 2 catégories :
    La population des ménages comprend tous les individus vivant dans les ménages ; les militaires et élèves – étudiants logés en internat mais ayant déclaré une résidence personnelle appartiennent à la population des ménages.
    La population hors ménages comprend les personnes en traitement en hôpital psychiatrique ou séjournant en maison d’arrêt, ainsi que les membres de ménages collectifs (hospices,…). Cette population est généralement exclue des échantillons de mesure d’audience.

De la première définition, il faut bien sûr retenir que la ménagère n’est pas une grosse feigniasse vautrée devant mot mot motus ! où bien que l’on imagine à repasser,  à cuisiner, faire le ménage devant la télé ! Quelle vision misogyne !

De la définition des Ménages, on peut tout de même s’étonner que toute cette population « hors ménages » soit écartée des mesures d’audiences. Je pensais qu’il fallait les compter parce qu’ils regardaient vraiment beaucoup la télévision et donc qu’ils étaient importants !

Mais non ! S’étonner ? Enfin, suis-je bête ! Pas importants ! Ils ne consomment plus : Les premiers ne comprennent pas toujours ce qu’ils regardent (quelle chance ils ont parfois !) les seconds sont en prison et peuvent déjà être heureux de pouvoir regarder la télé (Attention à moi quand ils vont sortir !) et les troisièmes ne sont plus bien utiles ! Ouhhhh !
Mais oui c’était bien sûr du second degré mais admettez que la définition des « hors ménages » est assez ignoble ! Les hors ménages manquent d’intérêt pour les publicitaires et donc sont relégués en seconde zone.
Reflet aussi d’une société ?

Pour ne pas conclure sur cette répartition assez surprenante de la population, penchons nous quelques instants sur un exemple de diffusion des audiences sous-titré !

Succès pour le lancement du Plus Grand Quiz de France

(Vous avez compris que le communiqué vient de TF1!)

Avec 6,2 millions téléspectateurs et 26,7% de part d’audience, le premier volet du Plus Grand Quiz de France permet à TF1 de se placer largement en tête des audiences de la soirée, tant sur les individus 4 ans et plus, que sur les femmes de moins de 50 ans RDA* avec 34,4% de pda.

(On retrouve les deux populations dont la ménag… la femme de moins de 50 ans. A noter le Largement, il n’est pas dit TRES largement car en part d’audience TF1 reste sous la barre des 30%)

L’émission a su réunir toutes les générations avec :
– 33,2% de pda sur les enfants de 4 à 14 ans
– 31,3% de pda sur les individus de 15 à 49 ans

(Comme je vous l’ai déjà indiqué dans un précédent article, à chaque livraison de résultats médiamétrie, chaque chaine cherche parmi les innombrables catégories  proposées sur laquelle, lesquelles est elle bien placée. Parfois il faut beaucoup chercher. On communique alors aussi parfois sur les hommes, les femmes, les CSP + (les Catégories sociaux professionnelles supérieures etc.)

Le Plus Grand Quiz de France s’affirme comme un réel succès a l’antenne mais également sur le web : plus d’1,5 million d’internautes ont challengé leur culture générale grâce à l’application Facebook de l’émission, soit plus d’1 utilisateur sur 10 de Facebook en France ! Ce succès a permis au Plus Grand Quiz de France de se placer comme première application de marque en France et en Europe sur Facebook.

Et là c’était la partie pub à laquelle je viens donc de participer !






One commentaire


  1. Patrice

    Bonjour Emmanuel,
    Juste une précision concernant l’exlusion d’une certaine catégorie de population des « ménages francais ». Outre le fait que Médiamétrie reprend la définition du ménage de l’INSEE (la référence en la matière), Médiamétrie serait confronté à des difficultés techniques pour étudier la consommation TV de certaines de ces populations. Par exemple, comme tu le soulignais de façon humoristique, les personnes résidant en asil ne pourrait être membres du panel Médiamat pour des raisons médicales (les panélistes doivent aujourd’hui pouvoir être « conscients » et « actifs » puisqu’ils doivent se déclarer et s’identifier lorsuq’ils regardent la télévision. Un autre exemple : l’équipement en audimètre de cellules carcérales serait sans doute contraire aux règlements des centres pénitentiaires sans parler des difficultés techniques d’installation puisqu’une prise téléphonique est globalement nécessaire…
    Bref tout cela juste pour souligner que l’aspect pub (et le fait que ces populations ne sont pas les cibles prioritaires de nos clients) n’est pas le seul élément qui jusitife l’exclusion de ces populations de la définition du « Ménage » et donc du panel Médiamat.

    Def INSEE : Les personnes vivant dans des habitations mobiles, les mariniers, les sans-abris, et les personnes vivant en communauté (foyers de travailleurs, maisons de retraite, résidences universitaires, maisons de détention…) sont considérées comme vivant hors ménage.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *