Point de vue

16 novembre 2009

Mailorama, le buzz à tout prix? Ce n’était pas le premier coup de Stéphane Boukris

Plus d'articles par »
Ecrit par : Emmanuel Matt
Étiquettes : , , ,
argent liquide BFM

argent liquide BFMDistribuer de l’argent à 7 000 personnes dans la rue, employer 15 gardiens comme l’explique un sujet de BFM TV pour protéger l’opération… 15 ? Stéphane Boukris n’en est pas à son premier coup de Com’ à la télé.

Souvenez-vous, mars 2009, Faismesdevoirs.com, un site qui devait permettre aux écoliers qui en avaient les moyens de payer pour faire rédiger leurs devoirs… Même type campagne de pub très médiatique : Ma tête de jeune étudiant de l’ESSEC sur toutes les télés pour un site finalement fermé.

Buzz, buzz, tout le monde n’a plus que ce mot à la bouche, toujours plus mais pour quelle efficacité réelle? Quelle crédibilité ? Peut-on tout faire ?

Il devait y avoir une distribution de billets de 5 à 500 euros dans les rues de Paris, et on allait voir ce qu’on allait voir. Et puis on a vu, on a surtout vu les dégâts injustifiables mais totalement prévisibles. Alors oui, effectivement les médias en ont parlé avant et encore dimanche après les dégradations dues à l’annulation de l’opération Com ‘. « C’est horrifiant, on est au bord de la connerie. C’est inacceptable » : Eric Woerth.

Et Stéphane Boukris engagé depuis son échec de Faismesdevoirs.com par Rentabiliweb, chargé du  projet relance de Mailorama, a encore une fois pu montrer sa tête à la télé.

Mais pour quel résultat ?
Notoriété ? D’ici quelques jours, qui se souviendra encore du nom de ce site? Un autre site le remplacera par un autre coup. Et puis on a tous retenu l’histoire de l’argent, mais le nom du site ? Et encore moins son principe? Personnellement, je viens juste de le découvrir en préparant cet article. J’ai déjà d’ailleurs découvert que le site est déjà ancien.

Image ? Image désastreuse de « farfelus » qui, en plus, n’ont pas tenue leur promesse. Pour se donner un semblant de générosité, ils avaient annoncé un don au Secours Populaire, dont qui pour le coup sera de 100 00 euros ce lundi (et surement devant des caméras) et tant mieux pour le Secours populaire. Mais qui peut croire encore que nous, consommateurs, sommes dupes d’un pseudo élan de générosité uniquement justifié par un profit commercial ?

Succès ? Seule la société Rentabiliweb, société cotée à la Bourse de Paris depuis 2006 pourra le dire. Mais, pour des pros autoproclamés du Web, il suffit de taper le nom du site pour voir des gens déçus du site, et ce, déjà en 2006. Ce contrôle est gratuit et je crois devenu une habitude aujourd’hui chez les utilisateurs réguliers du net. Cherchez des infos sur Google avant d’utiliser un site, un produit est indispensable. Pour ceux, qui comme moi ne le savaient pas, le principe du site est de vous rémunérer une petite misère pour lire des mails, vous abonner à des newsletters.
Ca marche ? La lecture est-elle vraiment qualitative pour les sociétés qui font appel à ces services. Pas sûr !

Alors, faut-il définitivement être hors la loi pour faire du Buzz, le fameux buzz sur internet ?
Au choix : rumeurs non fondées, photos et scoops volés, affichage sauvage et dégradations pour que l’on voit partout le nom et logo de votre site, non respect des lois (il est interdit de distribuer de l’argent), ou des simples lois du bon sens. Cette distribution était de la provocation.

Le site Faismesdevoirs.com avait aussi un sens très particulier de la morale.
« Tu n’y arrives pas, nous sommes là ». C’était la promesse – payante – du site Faismesdevoirs.com : comme l’expliquait à l’époque  le site de l’Express Lien Media un autre regard – L’Express

N’est ce pas le moment pour le développement du web, de grandir, de passer le cap des jeunes loups sympas prêts à toutes les provocations pour faire parler d’eux. Ne pas respecter les lois, le droit d’auteur etc. était alors la marque d’un utilisateur des NTIC (Nouvelles technologies de l’Information et de la Communication) à la page. N’est ce pas dépassé ?

Alors Stéphane Boukris, le gagnant de l’opération ?
Et bien pas pour moi :
– Déjà, lors de son coup de publicité à son site Faismesdevoirs.com ses justifications étaient loin d’être convaincantes comme le montre cet extrait d’un sujet de France 2. Mais à l’époque on pouvait encore en sourire, en s’amusant du coup de com’ personnel d’une jeune étudiant.

Quand quelques mois plus tard, ce vainqueur de la BFM académie 2008 joue à l’étonné. Il nous expliquait avant l’échec de l’opération sur BFM TV : « C’est un spectacle vivant, un peu comme une comédie musicale, le spectacle aura bien lieu »

Et, parions qu’il va nous faire pleurer en remettant le visage grave les 100 000 euros au Secours Populaire ce lundi, en présence de caméras bien sûr!
La technique du mea culpa à chaque fois, ça va se voir !

Je ne sais pas ce qu’en penseront dorénavant les spécialistes du net, les investisseurs mais en le voyant arriver sur un projet j’aurai personnellement plutôt tendance à fuir.
Niveau crédibilité, je ne pense pas qu’il ait gagné dans cette affaire.

A la télévision, il y a toujours un jour où un animateur, en manque d’inspiration, interroge un artiste qui vient faire la promo de son nouvel album en lui demandant si ce ne serait pas « l’album de la maturité ? ». Le Fameux « album de la maturité » est à ajouter à « l’album éponyme » (Album qui porte le nom de l’artiste). Un jour, un animateur a du découvrir ce mot, ou le lire dans une communiqué de presse et tous ses collègues l’ont alors aussi utilisé pendant des mois!

Internet, lieu virtuel où tout est possible, ou chacun serait libre de s’exprimer.. N’est ce pas aussi le moment, pour chacun de ses utilisateurs, pour ceux qui veulent en faire leur business de passer à des opérations de communication, de promotion et de développement de la maturité ?

Lien Media un autre regard – Le lâcher de billets dégénère : questions et comparutions : Réaction des hommes politiques Lci.fr

Présentation de l’opération sur BFM TV avant son échec






11 commentaires


  1. Anat

    Oulalala, bonjour Emmanuel,

    Habituellement j’approuve la qualité de tes articles mais pour celui-ci je trouve dommage que tu te sois lancé dans la faille ouverte par les politiques sur cette revolutionnaire et innovante facon de communiquer.
    Sur le principe, donner de l’argent à des gens qui en ont besoin en échange d’accepter de prendre le flyer-promo accroché avec le billet n’est pas vraiment dérangeant, surtout lorsque l’on a besoin d’argent…
    Par contre que des centaines de mecs cagoulés, violent, et menaçant de retourner le bus pour s’emparer des 100 000 euros, ça personne n’en a parlé et c’est surement encore plus scandaleux.
    Je ne l’invente, j’étais à la place Joffre, au milieu de ces dangeureux.
    De plus, ce dont tu ne parles c’est que la préfecture et la mairie (de gauche) était contre cet évènement, et que seul un dérapage quelques minutes avant l’évènement pouvait le faire annulé… et bizarrement c’est ce que qui est arrivé à cause d’une première fausse rumeur d’annulation, il y a eu un mouvement de panique et de la tout est parti…

    Pour finir, une groupe comme rentabiliweb, qui est leader europeen, qui a plus de 100 employés dans le monde, qui compte Courbit, Arnault, Messier… dans ses actionnaires ou administrateurs n’est pas une société autoproclamé Pro, mais bien une entreprise reconnu des plus grands business man.

    J’utilise leur regie pub 128b et leur programme d’affiliation depuis 4ans pour mes sites et tous c’est toujours bien passé… ils sont reglo et pro !

    Je n’ai ni action, ni ami au sein de l’entreprise… mais je trouve simplement dommage de juger un société internationale sur un simple évènement…

    A bientôt

    Anatole


    • Anat,

      Désolé mais je ne vois toujours strictement rien de révolutionnaire et innovant.
      Jeter des bribes d’argent à des personnes dans la misère dans le but de s’en faire beaucoup plus est peut-être nouveau mais la nouveauté n’est pas toujours synonyme de Mieux.
      Je te remercie cependant de ta précision sur le capital de Rentabiliweb.
      Ton opinion est tout autant respectable que la mienne et je suis ravi que tes relations professionnelles avec cette société soient positifs.
      Je maintiens cependant que Stéphane Boukris a encore beaucoup à apprendre en Communication car, de mon point de vue, ses arguments manquent franchement de consistance.


  2. Anat

    Je suis entièrement d’accord avec toi sur le sujet  » Boukris » c’est pour cela que je ne l’ai pas remis en question.
    J’entendais par innovant et révolutionnaire le fait d’utilisé une nouvelle façon de communiquer, qui a fonctionné aux USA, au canada, qui a essayé en France, et qui va surement continuer à conquérir d’autre pays…j’aurais simplement du dire : nouveau.

    Merci d’avoir ouvert le débat.

    A bientôt

    Anat 😉


    • merci de l’avoir entretenu… !

      A bientôt pour te relire


    • yep

      Non mais je rêve…

      Une société organise, pour le buzz et dans la plus totale ILLÉGALITÉ, la distribution gratuite de billets de banque dans une rue de Paris, et certains sont juste offusqués que cette opération ramène une galerie de truands attirés par l’argent facile… ?!?

      Au lieu de dénoncer l’immoralité de cette initiative, certains, sous prétexte qu’ils font fièrement du bizness avec cette entreprise, sont prêts à crier au génie… ?!?
      Si les billets avaient été distribués samedi, que ce serait-il passé ? Ceux qui n’auraient eu que 5 ou 10 € auraient applaudi ceux qui avaient 100 ou 500… comme à la télé sans doute ?!?

      Si cet internaute avait un peu de curiosité que dis-je de jugeotte, il se serait renseigné sur la façon dont cette opération a été menée au Canada et aux USA…

      Je me demande vraiment qui sont les plus à plaindre, ceux qui ont cru que l’argent pouvait se gagner aussi facilement ou ceux qui ont le courage de venir anonymement sur un forum défendre ce genre d’initiative avilissante et méprisante pour ceux qui ont réellement du mal à joindre les deux bouts…

      Après avoir lu ça, je ne suis absolument pas surpris des dérives de l’argent facile qui ont entrainé notre société au bord de la faillite qu’on connaît aujourd’hui.

      Personnellement, ce genre de post me laisse sans voix et me fait froid dans le dos…


  3. Distribuer de l’argent dans les rues pour faire de la publicité : Brice Hortefeux a dénoncé le procédé lundi sur Europe 1, parlant d’ « errements » après les incidents qui ont éclaté samedi à Paris. Mais le ministre de l’Intérieur est allé plus loin. Sur cette question, il a annoncé le dépôt d’un amendement à la Loi d’orientation et de programmation pour la performance de la Sécurité intérieure, qui sera examinée début 2010 à l’Assemblée.


  4. Je connais bien le site mailorama pour utilser ses sites marchands très fiables et connus afin d’obtenir des réductions non négligeables, sur ce point ils sont réglaux. A ma demande, ils m’ont envoyer mon chèque des réductions obtenues sans problème.
    J’avais reçu par mail une invitation de leur part concernant cette « connerie » de lacher d’argent. Je n’y suis pas allée, bien évidemment, me demandant ce qu’ils me recontaient et ne les prenant pas au sérieux concernant cet évènement.
    Effectivement cet acte pour moi ne peut être utilisé comme un pub’, c’est contre toute moralité.


  5. JB

    Chanceroom.com fait dans la surenchère ! Ils ont carrément envoyé des SDF autour du stade de france pour demander de l’argent aux gens pour parier sur leur site … c’est scandaleux ! Quand la pub se sert de la misère comme gagne pain .


    • Mon cher JB, j’ai pris le temps de me renseigner car je m’étonnais que ce que tu racontes n’ait pas eu plus de retentissement mais si j’en crois ce site : http://www.frenchrakeback.com/the-news/61-chanceroom-buzz-poker.html, il s’agissait d’une supercherie : de comédiens payés pour jouer les SDFs et probablement piéger la presse.

      Si cela est avéré, cela ne rend pas leur communication moins minable de mon point de vue.

      D’ailleurs si tu regardes sur Google tu vas vite remarquer que les seuls liens que tu trouves pour parler des SDFs au Stade France sont signés par ce site.

      Alors ne lui faisons pas de pub.


      • Oups ! Mais oui c’est vrai ce n’était pas toi mais quelqu’un d’autre qui était assis son tabouret et n’avait qu’à lire son texte face cam. Triturer la pédale du prompteur en plus n’était pas trop demandé.

        Te demander de suivre ton texte, de chanter parfois, d’interpréter un personnage différent chaque fois et d’enlever tes vêtements en plus était peut-être effectivement déjà suffisant comme exercice.
        Boulette!



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *