Articles les plus populaires

20 novembre 2009

Zone interdite – Coulisses d’un tournage en plateau à M6

Plus d'articles par »
Ecrit par : Emmanuel Matt
Étiquettes : , , , , ,
Mélissa Theuriau Zone interdite Ph. Stéphane Ruet / M6
Mélissa Theuriau Zone interdite Ph. Stéphane Ruet / M6
Mélissa Theuriau Zone interdite Ph. Stéphane Ruet / M6

« Allo, c’est Olivier Béghin, on tourne deux « Zone ». Je te rappelle pour t’en dire plus. »

C’est le genre de messages qui font plaisir. Parfois c’est aussi Alexandra Pisanti, la responsable de production qui me prévient. (Bon, elle, elle dit « c’est Alexandra » dans son message, ben oui c’est plus logique !).

Bref, cela me fait plaisir car cela fait toujours une pige de plus et surtout une matinée de travail plutôt agréable en tant qu’assistant de réalisation sur Zone interdite en compagnie de Mélissa Theuriau. Et c’était encore une fois le cas mercredi dernier. Je vous raconte…

Tournage des plateaux de lancement de deux émissions : celle de dimanche soir sur M6 : Braquages : nouveaux délinquants, nouvelles victimes, mais aussi une émission spéciale : Internat, quand les enfants veulent aller en pension, un document de « Zone interdite » diffusé jeudi 26 novembre 2009 à 23h30 après les épisodes 4, 5,& 6 de L’internat, la nouvelle série française de M6.

Ah bon, les émissions sont enregistrées ?

Oui, c’est vrai, ce n’est pas un secret et la raison est simple : l’émission n’est jamais en prise direct avec l’actualité chaude de la semaine. Elle peut donc être enregistrée quelques jours plus tôt dans le studio Jean Drucker, au – 3 (moins trois) à M6. -3 ne représente par la température due à la clim, où l’ambiance de tournage mais tout simplement le troisième sous-sol de M6. Tourner en semaine, permet aussi, bien sûr, à toutes les équipes de ne pas avoir à travailler spécialement le dimanche et à la production de ne pas avoir à nous payer double le dimanche.

9h arrivée à M6 à Neuilly sur Seine.
« Bonjour, vous avez une pièce d’identité? », me demande l’hôtesse d’accueil à l’entrée de M6. Ne travaillant pas assez régulièrement à M6, je n’ai pas de badge d’accès permanent. Je lui tends donc un peu gêné ma carte d’identité dans un sale état depuis le jour où Canaille l’a goutée ! Bref, l’hôtesse d’un air un peu dégouté, échange ma carte d’identité ou ce qu’il en reste contre un badge d’accès à M6.

Passage rapide au poste de sécurité pour échanger mon badge contre un badge d’accès spécial qui me permet d’accéder au fameux – 3, zone sécurisée où se trouvent la régie et le plateau, les deux refaits à neuf il y a quelques mois et équipés en HD dernier cri.

Je ne suis pas le premier à arriver. D’ailleurs, cette fois-ci je suis rejoint par Olivier Beghin, le réalisateur dans l’ascenseur. Pas de bol, à 2 minutes près je serais arrivé un ascenseur avant lui et cela aurait fait meilleure impression. Oui, oui je suis déjà là ! 30 secondes, 10 minutes, peu importe, même bonne impression !

Veste, écharpe (à ne plus porter d’après la remarque de Gilles, un cadreur lors de mon départ), déposés dans un casier à l’entrée. Depuis la mise en service du nouveau plateau et de la nouvelle régie, prière d’être très ordonné… plus de vestes posées négligemment sur un banc de la régie. Faut ranger !

Direction la régie pour dire bonjour… Miiip, attrapé par Jérôme Bocquet, coordinateur de la production, car j’avais dans la main un mini pain au chocolat offert la production. Oui, je sais on n’a plus le droit d’emmener à manger ni à boire dans la régie toute neuve. On pourrait abîmer le matériel.

La régie HD du Studio Jean Drucker - © Cyril Bruneau/M6
La régie HD du Studio Jean Drucker – © Cyril Bruneau/M6

(Sur cette photo, vous pouvez apercevoir à l’avant les postes truquiste, réalisateur, scripte, opérateur serveur et à l’arrière les postes éditorial, production et prompteur)

Studio Jean Drucker Ph. Cyril Bruneau / M6
Studio Jean Drucker Ph. Cyril Bruneau / M6

Direction alors le plateau, pour dire bonjour aux autres et… Miiiip, attrapé par Youssef, le régisseur… On n’a pas non plus le droit de manger sur le plateau. Zut, j’avais été trop gourmand, j’avais aussi un petit pain aux raisins dans l’autre main (une Schneke dit-on dans ma région lorraine, un escargot, quoi!) ! En plus ils étaient tout petits…  mais non pas de nourriture et encore moins de boissons sur le plateau.

Sur le plateau cela se justifie en particulier car tout le sol du plateau est équipé de lampes Led qui l’éclairent. Un coup de flotte sur cette partie électrique et, bam, panne et faut tout démonter.
Donc eau interdite, même pour les invités qu’ils soient ministres ou pas. Alors pendant les longs directs, faut vite se lever pendant une pub ou un sujet et allez se réhydrater en dehors du plateau !
(Il faut donc aussi éviter de stresser les invités, une « fuite panique » et hop électrocution de l’invité)

(Sur la photo ci-contre, réalisée pendant les répétitions de Capital, vous pouvez apercevoir à gauche, la tête de la grue Taipan et à droite la caméra lourde Gros plan avec Prompteur) (Cliquez pour agrandir la photo)

Bref,
9h, le décor était déjà totalement en place. L’équipe déco était arrivée à 7h30 pour installer la table et les quelques éléments du décor créé par Franck Fellemann dont les fameuses lettres Z O N E.
Taquin, comme je suis, je chambre toujours les 2 sympathiques assistants déco en les félicitant d’avoir mis les lettres dans le bon ordre. Oui oh ça va, on le droit se rigoler un peu !

Ces lettres en amorce sont d’ailleurs une idée d’Olivier, le réalisateur. Aucune amorce n’était prévue dans ce décor. Il avait alors insisté pour faire garder les lettres en polystyrènes du précédent décor. Lors de la mise en place de ce nouveau décor, tout le monde a été rapidement convaincu de leur intérêt. (Regardez l’émission, elles servent d’amorces à la grue mais aussi à la caméra portable.). La production a donc décidé d’en faire construire une nouvelle version dans le même matériau que le reste du décor.

Comme je vous l’ai expliqué, le plateau est équipé d’une dalle lumineuse mais aussi d’un fonds en mur led. Les structures de cet écran en arc de cercle peuvent être déplacées et c’est ainsi qu’en fonction de leur positionnement et par l’ajout d’éléments d’accessoirisation, vous obtenez des décors différents qui permettent de tourner la plupart des émissions sans public de M6 sur ce même plateau.

Et puis c’est pratique. Il faut peu de temps pour installer le décor. Les régisseurs connaissent le lieu et les décors par cœur et à 9h, presque tout est déjà installé.

Tout ce qui ne doit pas être vu a déjà été caché par du taps noir (le fameux tissu en coton gratté M1 (pour résister au feu) que l’on pose sur tout ce qu’il faut camoufler). On ne doit voir que l’écran, les éléments de décor et Mélissa Theuriau, bien sûr. Quand elle est en plateau, on ne voit de toute façon qu’elle bien sûr !

Pour la mettre encore plus en valeur, c’est Joël  Durban, le directeur photo qui travaille avec Jacqueline et Julien Chef Electricien et Electo du jour.

Ce studio, nouvelle version, a aussi été conçu pour faciliter la mise en place lumière. Fini les installations la veille ou très tôt le matin. Le gril est pré-équipé en projecteurs led automatiques (que l’on peut commander, orienter avec une console). L’ensemble étant encore actuellement complété par quelques lampes « trad »(traditionnelles). Les réglages lumière sont préprogrammés. Il n’est plus nécessaire ensuite que de faire les derniers réglages de précision sur les deux positions animatrice (debout pour le « Dans un instant… » dit DUI, le plateau rapide de Mélissa qui est diffusé avant la pub qui précède l’émission) et la position assise de Mélissa.

Il n’y avait pas d’invité lors de ce tournage donc pas de réglage pour l’invité… c’est logique. Il reste enfin à éclairer le mot « interdite » imprimé sur la lettre O de Zone en amorce du décor.

Quand tout cela est fait et que l’aspirateur a été passé histoire de rafraichir la moquette noire, c’est le moment de la mise en place image. (Page suivante)

 
 





2 commentaires


  1. Béghin Olivier

    Ah si tous les tournages pouvaient ressembler aux tournages de Zone Interdite, nous aurions un métier plus que parfait.
    Ps: les cadreurs proposent les plans mais je leur en demande aussi, ils ne sont pas en free run !!
    Bien bel article et merci
    Olivier B.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *