Coulisses des émissions

27 novembre 2009

Ca balance à Paris, la 200ème sur Paris Première. Coulisses du tournage.

Plus d'articles par »
Ecrit par : Emmanuel Matt
Étiquettes : , , , ,
Le plateau de Ca balance à Paris, la 200ème est presque pret!
Ca Balance à Paris 200ème - Le casting

Ca Balance à Paris 200ème – Le casting

19h30, un lundi au Studio Gabriel, oui celui où Michel Drucker tourne ses émissions. Toute l’équipe de Morgane Production et d’AMP sont en place pour tourner la 200ème de Ca balance à Paris sur Paris Première.

200 émissions hebdomadaires : Ca se fête avec des chroniqueurs exceptionnels en plateau. Ils ont tous été un jour à l’antenne de Paris Première : Elisabeth Quin, Elizabeth Lemoine mais aussi Thierry Ardisson, André Manoukian, Eric Naulleau, Laurent Ruquier, & Frédéric Taddeï. Il y aussi bien sûr les fameux invités mystères.

En régie, derrière David Montagne, le réalisateur, se trouvent Jacques Expert directeur de l’antenne et Gérard Pont le producteur. Ils nous accordé chacun une interview en fin de tournage. Et pour la première fois une galerie photo du tournage

Le plateau de Ca balance à Paris, la 200ème est presque pret!
Le plateau de Ca balance à Paris, la 200ème est presque pret!

La clim, pour Thierry Ardisson est en place. Le public est entré, derniers raccords maquillage en coulisse. L’assistant de réalisation peut faire entrer les chroniqueurs exceptionnels de l’émission ainsi que leur hôte depuis 2 ans : Pierre Lescure.

Séance photo avec Gérard Pont et Jacques Expert pour immortaliser l’événement.

19h30, tout le monde est en place en régie.

David Montagne fait face à un mur d’image sur lequel apparaissent les images des 8 caméras dont une sans cadreur positionnée au sol face à Pierre Lescure. (La régie AMP/Studio Gabriel a été refaite à neuf en HD)

Assis derrière lui Pascal Roger, Directeur d’exploitation du Studio Gabriel, ainsi que l’équipe de Paris Première. Philippe Tesson, chroniqueur habituel de l’émission est resté après l’enregistrement l’après-midi de la 199ème . Il suivra attentivement en régie le tournage de cette 200ème interpellant de temps à autre Gérard Pont debout pendant toute l’émission.

Je suis assez heureux d’être parmi eux à ce moment là car j’ai aimé travailler pour Morgane Prod, avec Gérard Pont, Gérard Lacroix et Sylvain Plantard, jeune producteur, plutôt discret ce soir là.

Bonne émission : annonce en plateau via son micro en régie le réalisateur. C’est partie pour une heure d’émission.

Moteur ! … Ca tourne ! … Silence !

Et top de la scripte
Aplauses … applaudissements spontanés du public. (Au cas où, un chauffeur de salle est assis parmi le public)

A ma grande surprise, les chroniqueurs pourtant pour la plupart habitués à mener une émission se partageront assez simplement la parole.

Début de tournage dans la régie du Studio Gabriel
Début de tournage dans la régie du Studio Gabriel

En régie cela se passe plutôt pas mal aussi. Truquiste, opé synthé, équipe son, magnéto et étalonnage : tout le monde est à son poste et réactif.

Même si les chroniqueurs sont différents, le principe de l’émission n’a pas changé : les chroniqueurs donnent leur avis sur tel ou tel livre, pièce de Théâtre, film, album etc. Talk culturel classique? Non, car, originalité du programme, l’auteur du livre, le chanteur dont les chroniqueurs parlent peut être caché en coulisses et venir ensuite leur porter la contradiction en plateau.

Et alors parfois ça peut chauffer ! Alors comme tu trouves que mon disque est nul ? …

Quelles confrontations entre chroniqueurs et invités surprises pendant cette émission mais aussi quelques échanges très vifs et drôles entre chroniqueurs. Je ne vais pas vous faire le coup du scoop. Je vous laisse découvrir tout cela en regardant l’émission. Je vous laisse vivre l’émission.

Des invités mystères ? Allez je vous en livre deux : Catherine Breillat et Amanda Lear.

Catherine Brillat invitée mystère à Ca balance à Paris 200ème
Catherine Brillat invitée mystère à Ca balance à Paris 200ème

En régie tout va bien : Sur elle la 3, annonce le réalisateur, le sujet commence au noir et finit au noir prévient la scripte pour annoncer le sujet à venir…

Comme toujours le temps file. On débord. La rédactrice en chef tente de faire passer le message à Pierre Lescure : Enchaine, sujet suivant, non pas encore de question à lui, ne le relance pas…

Autre thème : un film commenté, raconté par André Manoukian. Mais il est toujours égal à lui-même et donc un peu trop bavard. J’entends d’ailleurs Jean Poidevin, le directeur photo non loin de moi l’interpeler pendant qu’il surveille la qualité visuelle des images sur ses écrans de contrôle en régie. Non, non ne raconte pas tout.

Et ça y est, pendant quelques instants, tous les chroniqueurs parlent en même temps et comme toujours cela devient la même chose en régie ! On ne comprend plus rien lance l’un, Pierre doit reprendre la main, dit un autre… Un ange passe et le tournage reprend son cours.

Coupure pub.

Pause très rapide. Les équipes ont déjà une autre émission dans les jambes, les bras, le cerveau enfin où vous voulez.
Raccords maquillage en plateau. Gérard Pont en a profité pour venir dire un petit mot à ses chroniqueurs invités. Hop il court rejoindre la régie, le tournage peut reprendre.

Même rythme et ambiance vive en plateau. Les chroniqueurs balancent avant de faire face à une comédienne, un chanteur qu’ils viennent d’ « esquinter » quelques minutes avant.

En régie cela fait déjà plusieurs minutes qu’il n’y a plus assez de chaises. D’autres personnes sont venues exceptionnellement assister au tournage. It’s the place to be!

Jean Poidevin libère subitement la sienne et traverse rapidement la régie pour rejoindre probablement le pupitreur lumière placé non loin du plateau et régler un problème de lumière.

Zut, incident de Gaffer, mais oui cet adhésif noir qui colle tout, enfin  presque tout, un peu et pas longtemps. C’est d’ailleurs ce qui arrive avec le micro de Laurent Ruquier, un bout de gaffer se voit à l’image. Il faut resserrer le plan sur lui pour que vous ne le voyiez pas.

Ce sera bientôt au tour d’Amanda Lear d’arriver en invité mystère. Comme toujours dans l’émission, on aperçoit l’invité mystère quelques instants en coulisse. On le voit regarder et écouter les remarques vaches des chroniqueurs. Dans le cas d’Amanda Lear, elle fait très, très mystérieuse puisqu’à l’image on ne voit que ses longs cheveux blonds devant un moniteur…

Une question à Ardisson lance en régie une responsable de Paris Première, il n’a pas beaucoup parlé sur cette séquence…

Sur la palette graphique, Sylvain continue à écrire les citations des chroniqueurs qui apparaissent de temps autre dans l’écran du décor. Il lance des « la P 14 » , « la P 15 » pour donner le numéro de la page de citation à passer à l’antenne. Producteur et parfois graphiste palette! Faut tout savoir faire dans ce milieu!

21h 20 applaudissements en régie fin de tournage. Merci à tout le monde. On applaudit souvent en plateau, histoire de remercier tout le monde. Je crois que cela ressemble aussi à l’ambiance dans un avion après son atterrissage. On avait confiance en le pilote mais on est quand même content quand le voyage est terminé et que l’avion a atterri !

Plus d’une heure 30 de tournage. Va falloir couper. La rédactrice en chef négocie déjà avec Paris Première un rab de quelques minutes.

Quelle durée au final ?… A voir samedi 28 novembre à 17h35 sur Paris Première. (et en rediffs)

——————-
Pour la première fois une galerie de photos du tournage

Page suivante, l’interview de Jacques Expert, directeur de l’antenne de Paris Première et de Gérard Pont, producteur de Ca Balance à Paris (Page suivante)

 
 





0 commentaire


Soyez le premier à déposer un commentaire!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *