Coulisses des émissions

29 décembre 2009

La vie en rire : Divertissant ce soir sur France 3 – Bonne ambiance en coulisses

Plus d'articles par »
Ecrit par : Emmanuel Matt
Étiquettes : , , ,
La Vie en Rire le final

La Vie en Rire le final

Michel Leeb, Anne Roumanoff, Michel Boujenah, Chantal Ladesou, Arthur, Anthony Kavanagh …. ( Et Claire… Qui ça ? Claire? …  une surprise à découvrir pendant l’émission)

Du beau monde réuni pour cette soirée au profit de l’association de lutte contre la Leucémie : Cent pour sang la vie. Un spectacle enregistré au Théâtre Marigny-Robert Hossein, il y a quelques semaines et diffusée ce soir, le 29 décembre à sur France 3

16h passées, un lundi, j’arrive dans ce très beau théâtre situé le long des Champs Elysées, non loin de l’Elysée et du Studio Gabriel. J’avais déjà eu la chance d’y venir il y a quelques années pour une émouvante interview de Robert Hossein dans laquelle il nous racontait avec pudeur comment la Princesse Grace de Monaco avait été à ses cotés dans un moment très douloureux de sa vie.

J’arrive à pénétrer assez facilement par l’entrée des artistes de ce théâtre dirigé aujourd’hui par Pierre Lescure. Le nom de Jean-Marc Rouhette, mon ami directeur de production, voire plus, de la captation de cette soirée est un bon sésame.

Suis-je au bon endroit ? Oui sans aucun doute, la table régie est là, et j’ai déjà croisé un gros car régie France 3, son car d’accompagnement. Des kms de câbles sont posés au sol à coté du théâtre.

En me rendant dans la salle, je croise une fleuriste qui termine ses préparations florales. Comme dans toute soirée caritative, il faut remercier les généreux donateurs et mécènes par une coupette de champagne et quelques petits fours après le spectacle.

Je rejoins enfin la salle. Je jette rapidement un coup d’œil sur l’emplacement des caméras pour voir si elles sont bien comme indiquées sur le plan de caméra que je vous avais présenté avant le tournage (lien)

Voici le plan de cam pour mémoire :

Plan de caméra – La vie en rire France 3 – Réalisaiton Serge Khalfon

Les caméras sont bien à leur place. Pendant la diffusion du programme, vous remarquerez cependant que la 7 est parfois devant la scène, parfois à l’arrière de la salle.
La 1 bougera aussi pas mal. Petite confidence, vous verrez parfois un plan en hauteur depuis l’arrière des coulisses. Ce plan est réalisé par le cadreur de la Cam 1 … sur une échelle ! Et oui, c’est tout simple!

Quand j’entre dans la salle, la grue Taipan est au balcon et déjà en mouvement. J’adore !
Ca doit être ma formation de prépa Arts et Métiers mais désolé, je suis encore et toujours fasciné par la machinerie : grue, steadycam , junior…

Pas de Jean Marc, plateau calme. Michael Gregorio est sur scène, Alexandre Bonet, l’assistant de réalisation (lien) lui tient compagnie.

Je ressors et fonce sous la pluie froide de début décembre rejoindre le car régie de France 3. Jean-Marc est bien là.
J’ai aussi le plaisir de retrouver Serge Khalfon, réalisateur de cette soirée. Et oui the Serge Khalfon, Magnéto Serge si vous préférez. A ses cotés se trouve Sylvie Prévot, l’une des scriptes avec lesquelles il travaille.
En fait, sur le moment, ni elle ni moi n’arrivons à retrouver nos prénoms. On croise tout le temps tellement de gens que cela arrive parfois ! On se demande alors « mais où est ce que je l’avais vu lui, sur quoi on a travaillé ? »

Dans le car, je comprends alors pourquoi le plateau est calme. Mickael Gregorio est venu avec une vidéo qui doit permettre d’illustrer sa séquence. Il va en effet réaliser des duos virtuels avec certains artistes. Mettre les images dans les écrans du fond ? Serge Khalfon peut faire mieux. Je vous laisse découvrir le 29 décembre le résultat.

Les répétitions s’enchainent ensuite.
On retrouve alors 2 écoles, les Chantal Ladesou qui maitrisent leur sketch par cœur et qui prennent simplement le temps de caler leur début et fin et quelques passages particuliers pour la lumière et la réalisation. D’autres ont besoin de répéter 1 ou 2 fois et avec prompteur. Des noms, des noms !

Jean Luc Lemoine va animer la soirée mais, pour éviter le coté répétitif : lancements, sketchs, lancements, sketchs, les artistes sont aussi sollicités pour passer directement le relais aux artistes suivants… aidés alors par le prompteur !

Pendant ce temps, Jean-Marc a rassemblé l’équipe de production et Salomé, la programmatrice toujours très énergique pour faire un point sur le déroulement de la soirée : Qui s’occupe de quoi pendant la soirée ? Qui va chercher les artistes ? Qui les emmène au maquillage, et en coulisse. Qui gère les retours en taxi ? Qu’est ce qu’on fait pour les clés des loges que plusieurs artistes se partagent ?  … La production, c’est aussi s’occuper de ce genre de contingences. Attention, il faut bien accueillir les artistes : « vous êtes l’image de la société Editel et de l’association ce soir. N’oubliez pas qu’ils viennent bénévolement et qu’ils doivent être bien accueillis ». Je les laisse terminer leur réunion (j’en ai déjà fait tellement de ce genre) et retour dans la salle pour les répétitions.

Serge Khalfon est dans la place enfin venu dans la salle! Il y a du lourd !
Enchainent Michel Leeb, parrain de l’association, sérieux, Michel Boujenah, enrhumé mais très énergique.

Michel Boujenah voudrait que Michel Leeb le rejoigne sur scène pendant son sketch pour récupérer sa veste : « Mais tu ne fais pas 2 heures » dit-il en riant à Michel Leeb. Michel Boujenah se retourne ensuite vers Serge Khalfon car il aimerait un effet visuel sur une partie de son sketch. Il le charrie alors : « Tu peux le faire ? t’es sûr ? ».

C’est alors qu’Arthur arrive et fait une entrée remarquée  « C’est long, c’est long ! » dit-il en titillant son ami Boujenah !

C’est vrai que les répétitions ont pris un peu de retard. Si Michel Boujenah n’a, mais alors vraiment pas besoin de prompteur pour son sketch dont il est impossible de dire combien de temps il va durer ce soir, il faut par contre régler le problème de son micro. Il va enlever sa veste. Impossible de mettre le micro dessus. On placera donc un micro avec une attache aimantée sur sa chemise. Les répétitions servent aussi à cela !

Et puis, ce n’est pas un scoop, Michel Boujenah est bavard. Il en profite pour demander à Serge Khalfon : C’est quoi ces projecteurs en haut de la salle  …. C’est du led… Et devant moi là ? C’est encore du led et tu peux vérifier, cela ne chauffe plus comme les anciens projecteurs… Et derrière là les écrans ? C’est encore du led » sauf les 2 écrans du bas à cours et à jardin : (lien article cour et jardin) où l’on utilise des vidéoprojecteurs.  … Et c’est cher ? demande encore Michel Boujenah

Vous comprenez que les répétitions ont pris du retard.
Mais avec cette bonne ambiance, tout se termine à temps et avec le sourire.

Jean-Marc court régler les derniers détails de sécurité. Je m’absente 10 minutes pour aller engloutir une crêpe au marché de Noël des Champs Elysées.

Il est 19h30, je suis de retour. Le public attend déjà dehors, observant ce qui se passe à l’intérieur. En effet, depuis quelques minutes, le photo call est installé. Un cadreur filme aussi la séance photo où enchainent les artistes, organisateurs et médecins avec quelques enfants guéris de la leucémie ravis de cette séance photo.

Les artistes qui avaient répétés en début d’après-midi sont aussi revenus. Habillés, maquillés, coiffés, ils passent tous au photo call.

Pendant ce temps une partie du public a franchi la porte d’entrée. Certains observent la séance photo, d’autres comme un « simili people », tentent de passer le barrage sécu. Lui aussi aimerait être sur les photos. Mais il n’arrive pas à se faire remarquer au milieu du public ou bien les organisateurs font semblant de ne pas le voir ! Râté!

Le public peut enfin rejoindre la salle.

C’est alors que je découvre avec tristesse que la délinquance touche aussi les mamies ! Bon j’exagère un peu !

En fait une petite mamie probablement habituée des lieux, a repéré sur les cotés de la salle le lieu où les artistes dégustent quelques petits fours en attendant de monter sur scène. Même pas peur, elle sort alors une carte où est indiqué en gros PRESSE et réussit ainsi à rejoindre les invités. Bon après avoir fini un premier plateau de salés et avant d’attaquer les tartes au chocolat, elle est repérée et va sagement rejoindre le reste du public en salle ! Coquine va !

Mme Bernadette Chirac – La vie en Rire France 3

Le public est entré. Animation au photo call. Bernadette est là ! Ben oui Madame Chirac. Clic clac Kodak et elle rejoint alors la salle quelques minutes avant le début de la soirée. Plutôt que de la suivre, je préfère observer le public qui l’aperçoit. « Mais si je te dis que c’est elle … Mais non elle est plus vieille ! Viiite prend une photo.. mais non ça ne se fait pas.. mais si je te dis… Ah ça y est trop tard. T’es lent quand même… »

Viiite que le spectacle commence !

Dans les coulisses de la scène, coté cour, Anne Barrère la productrice est à son poste, prête à encourager chaque artiste avant son passage sur scène. Elle se place au sein de l’événement, impliquée tout simplement ! (mais pas toujours le cas d’autres producteurs!)
Alexandre, l’assistant de réalisation vérifie que les premiers artistes sont bien là, équipés de leur micro. Vite, raccord maquillage ou coiffure. Anne Roumanoff répète encore une fois son texte. Pas le moment de lui demander un autographe ! Tout le monde est fébrile. Jean Luc Lemoine est prêt à entrer.

C’est parti. L’émission démarre par un magnéto. La salle rit, c’est bien parti… Jean Luc Lemoine entre en scène, rejoint par Michel Leeb…

Pendant la soirée, avant, après leur sketch, les artistes se rassemblent devant le grand écran posé dans la salle de maquillage. Et tout le monde rit, éclate de rire parfois. Quand des humoristes rient des vannes de leurs collègues c’est plutôt bon signe.

Un dernier exemple de cette soirée très divertissante à ne pas manquer ?

Michel Leeb fait le show dans la salle.

Michel Leeb & Claire – La vie en rire!

En effet, il a fait monter sur scène 3 personnes du public choisies au hasard. Il réussi alors à leur faire jouer une scène très drôle.
Il faut dire qu’il a eu du nez : Marc, quel phénomène ! Et Claire, une charmante jeune femme… on dirait qu’elle a fait ça toute sa vie. Les humoristes en coulisse sont bluffés ! « Elle doit être comédienne ».

Et non raté, Media un autre regard a enquêté ! Mais oui, toujours sur la brèche ! J’ai réussi à attraper Claire à la sortie du Théâtre.

Comédienne ? Non juste un peu de théâtre quand elle était « jeune » comme elle me le dit ! Son métier ? Responsable d’événementiels dans une grande radio nationale, elle n’a pas vu le temps passer sur scène. Pas impressionnée du tout ! Embrasser Marc ? Ah non pas question, elle ne l’aurait pas fait !

Merci à elle, à Jean Marc, à Anne Barrère ainsi qu’à tous les artistes de m’avoir accueilli pendant ce tournage.

Bonne soirée en leur compagnie sur France 3 et à vot’ bon cœur pour aider l’association Cent pour sang la vie.

Lien Media un autre regard – Cent pour sang la vie

.






0 commentaire


Soyez le premier à déposer un commentaire!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *