Dictionnaire! & technologies

12 janvier 2010

La saga du Steadicam – Les secrets de son fonctionnement

Plus d'articles par »
Ecrit par : Emmanuel Matt
Étiquettes : ,

Karim Boukerche au Steadicam

Elles sont belles, elles sont belles mes images… en particulier celles images tournées avec un steadicam et par des opérateurs de talents.

Le steadicam est lui-même aussi un très bel objet au fonctionnement assez étonnant.

Je vous propose de le découvrir en quelques lignes, photos et bien sûr images qui bougent !

Et, comme promis dans le précédent article (lien), en fin d’article le secret de fabrication du plan très étonnant de l’Eurovision.

Précisions tout de suite que cet article a été réalisé grâce à l’aide de Karim Boukerche rencontré avec son steadicam sur le tournage C’est notre affaire sur France 5.

J’ai complété mes connaissances avec les informations accessibles sur le site de la société Cartoni, importateur exclusif de Steadicam en France et enfin grâce à un document de Thomas Brazier, étudiant qui a réalisé une très complète à l’école Louis Lumière découvert sur le site de Catoni.

Les numéros de page indiqués par la suite correspondent aux pages de son dossier (lien)

Place aux images :

Bel objet non que le Steadicam? …

composé de 3 parties : (dans l’ordre de la vidéo)

La colonne, dite sled, le harnais que porte le cadreur, et le bras qui relie le sled au harnais. Beaucoup d’anglicismes encore d’autant que le steadicam a été créé par Garett Brown. La marque Steadicam appartient aujourd’hui à la société Tiffen.

Un steadicam de Liveprod

Garett Brown mesure 2m. (un peu plus grand que moi !) Problème pour pour filmer à l’épaule, il était alors toujours en contre plongée (… et encore il ne connaissait pas certains de nos animateurs… moi non plus je ne peux pas les filmer… je montrerai leur tonsure ou faux cheveux !)

Garett Brown a alors inventé le tournage au sled uniquement tout d’abord porté à la main avec le gimbal. Comme le matériel de tournage devenait de plus en plus lourd (caméra cinéma) il a ajouté le bras.

Le stead fait une apparition remarquée sur le premier Rocky réalisé par John G. Avildsen en1976, puis sur Marathon Man de John Schlesinger et enfin The Shining de Stanley Kubrick. Garrett Brown obtient alors un oscar technique en 1977 (Source : Thomas Brazier page 19)

Revenons sur les 3 parties du steadicam.

Le sled : Un tube vertical dont on peut modifier la longueur pour l’équilibrer.

A sa base, on y trouve les batteries et au dessus le moniteur. Ceux-ci servent de contrepoids. Plus haut, on trouve le fameux Gimbal, l’un des 2 brevets de cette machinerie. Il se situe sous une platine qui reçoit la caméra.

Le Gimbal est une petite rotule de haute précision sur laquelle tourne le bras sur les 3 axes et quelques soit le poids de la machine. Ces roulements doivent fonctionner sans friction et sans jeux pour permettre à l’ensemble d’être manipulé en souplesse et en finesse quelque soit la position de la machine.

En tournage vidéo, on peut ajouter sur le Gimbal une commande de zoom ainsi qu’un bouton rec (enregistrement) pour la caméra. (Pour en savoir plus : Page 23)

Le harnais : Sophistiqué, il permet au cadreur de porter tout le poids de l’ensemble sans se blesser. (de 5kgs pour les versions très simples à plus de 35 kgs). (Page 32)

Le bras : Il permet de faire le lien entre le sled et le harnais. C’est le bras qui amortit tous les « chocs » dus aux mouvements que le cadreur peut faire. Il permet de rendre l’image souple et d’avoir un effet « volant ». Il rend le sled et la caméra légers.

Le bras est l’élément central de stabilisation de la machine. C’était l’autre brevet déposé par son créateur.

Toute la stabilité provient d’un système de ressorts (3 ressorts par bras x 2 bras pour le bras 3A) ou par un système de poulies et de câbles pour le bras Master (m’a dit Karim)

D’autres bras ne contiennent qu’un ressort par élément (G40, G50 et G70)

Enfin, le bras Paddock contient des cartouches dont on change les ressorts en fonction du poids de l’ensemble.

Pour Karim : « Il n’y pas un bras meilleur que l’autre. Tout dépend de l’affinité de l’opérateur avec sa machine et sa façon de travailler. »

Comme l’explique Thomas dans son document (page 27,) la forme du bras aurait été inspirée par la structure du bras à ressort d’une lampe d’architecte.

Est-ce facile à utiliser ?

Karim : La contrariété, la complexité du  maniement du stead vient du fait qu’on porte un poids global lourd alors qu’en même temps le maniement du Sled est très fin. Tout parait très léger. Le contraste est très intéressant.

Faut être costaud ?

Karim : Pas tant que ça. Une fois que l’on se sent bien dans un harnais et qu’il est bien réglé, il n’y a pas de raison d’avoir mal au dos. On peut avoir bien plus souvent mal au dos avec une caméra épaule pendant une journée.

Le Gimbal d’un steadicam

Il faut plutôt être fin et endurant.

Pour en voir plus, voici  sur le site de Cartoni, des liens de démonstration de différents types de stead.

Lien Media un autre regard – Cartoni

Petite précision : le stead présenté en image en introduction est un Rig avec un G70, écran HD6 . (Pas la peine de vous préciser que cette dernière info vient de Karim Boukerche !)

Selon les poids et le type de caméra on peut classer les stead en 3 groupes

Stead léger  type Glide cam ou flyer pour des cams type Z1 ou Z7 (ils sont légers et donc plus difficiles à gérer : très sensibles) Les prix sont abordables et le Flyer de très bonne qualité. La différence de qualité peut se faire sur la précision du Gimbal et les différents réglages (side to side ,for and aft(A l’usage cela se sent me dit Karim)

Stead vidéo : qui peut porter jusqu’à 18 ou 23 kgs pour des caméras Vidéo. (Alimentation 12v)

Stead film : avec des bras et des sleds différents, adaptés au film (alimentation 24v ou 12v), au poids etc).  (jusqu’à 37 kgs environ). Ils sont plus lourds, donc plus stables mais plus physique dans leur utilisation.

En effet, plus le poids de la caméra est important, plus il faut mettre de contrepoids en bas ou allonger le Sled. L’ensemble devient alors plus lourd.

Pour Karim, Il n’y a pas de Stead meilleur qu’un autre, il faut trouver un ensemble (Gilet, Bras Sled) avec lequel on se sent bien .Certains opérateurs louent du matériel qu’ils ont l’habitude d’utiliser ou s’adaptent en fonction des contraintes de tournage ou de production.

D’autres (comme Karim) disposent de leurs propres machines. Karim dispose de plusieurs Stead de marques différentes, il peut donc, en fonction des tournages, des configurations et même des plans, se « faire » un Stead adapté au tournage. Changer de stead selon les plans, c’est du luxe qui n’arrive cependant que rarement.

L’équilibrage d’un stead (statique et dynamique) peut aussi être très complexe mais la vidéo ci-dessous vous en donne de façon très simple les bases. Il vous montre comment on utilise des contrepoids ou alors on allonge ou déplace la position du bras par rapport au Gimbal.

Lien Media un autre regard – Cartoni / Equilibrage du stead

Quand le steadicam est bien réglé, vous pouvez lâcher le sled, il ne bouge pas.

D’ailleurs si les opérateurs stead aiment à marcher ou courir partout, le vent est leur ennemi principal (oui, pire que le directeur de prod qui ne veut pas leur filer d’augmentation !) car il déséquilibre le stead de façon irrégulière.

Karim m’a expliqué que des essais sont souvent nécessaires  pour configurer le Stead en fonction des caméras que l’on utilise en film. Celles-ci sont assez lourdes et rarement prévues pour  le Stead . Sur certaines caméras HD les disques durs peuvent être déplacés en bas du stead pour servir de contrepoids .

Le réglage est très fin (micrométrique). La position de la caméra sur son socle est aussi réglée (en avant ou en arrière, à droite à gauche). Au final la caméra doit être bullée. Bullé comme « niveau à bulle ».

Par exemple, si vous filmez un horizon de mer, le cadre bas de l’image doit être parrallèle à la mer. (Mais je croyais que la terre était ronde !)

Les caméras cinéma sont lourdes mais à cela s’ajoute le problème du tournage avec les bobines. En effet, la bande vierge passe du magasin de départ au magasin final. Pendant le tournage, le déplacement de poids entre ces 2 magasins placés l’un derrière l’autre modifie le centre de gravité et déséquilibre le stead. Des systèmes de magasins superposés, ou de magasins cote à cote ou dont les axes se déplacent pendant le déroulement de la bobine ont été inventés. (Page 63)

Le stead ne peut pas fonctionner sans une commande de point et de diaphragme (lumière, ouverture, fermeture etc.) souvent gérée par l’assistant stead via une liaison HF (Genio, Scorpio, Preston, Barteck, etc)

Pour compléter encore mes informations voici quelques images de présentation du stead par Valentin Monge, star du stead que son père, Jacques,  avait introduit en France. (Vous l’avez d’ailleurs aperçu dans une illustration du premier article)

Enfin voici le secret du tournage de la séquence de l’Eurovision du précédent article

Vous aurez compris l’importance des vigiles lors du direct de l’Eurovision pour protéger le passage du Segway. Vous avez aussi pu découvrir le rôle de l’assistant opérateur qui pilote sa commande en courant derrière le cadreur, en évitant de rentrer dans le champ et dans le cadreur bien sûr…

Et maintenant que vous avez l’œil exercé, vous aurez aussi repéré l’assistant à 4 pattes qui vient vite récupérer le Segway échoué devant la scène.

Merci à Karim pour ses conseils, ses relectures et ses stead, coolcam et autres machineries. Vous pouvez le voir en action, courir etc sur son site lien Media un autre regard Live Prod Karim Boukerche…

Ainsi qu’à Régis de Cartoni France Lien, fournisseurs de Steadicam qui m’a permis de trouver d’autres informations et vidéos et à Thomas Brazier, qui je l’espère participera prochainement à la rédaction d’un article. Pour le moment souhaitons lui bonne chance pour ses examens.

Et pour mémoire la séquence Eurovision dont l’étonnant plan au stead (à 2 min) vous est expliqué un peu plus haut






9 commentaires


  1. Mehdi

    Ca donnerait presque envie de faire joujou avec un tel bijou et devenir cameraman ou devrais-je dire steadiman !
    En tout cas le fais que tu etoffes l’article de videos ne l’en rend que plus interessant !


    • Et bien, normalement Karim va me permettre de faire un peu joujou comme tu le dis!

      Et oui, avec des vidéos c’est plus sympa. D’ailleurs si toi ou d’autres découvrez des vidéos, avec des idées, des infos n’hésitez pas utilisez la page contact.

      Merci encore…


  2. Thomas

    Il y a juste une petite confusion sur les magasins de pellicule dans ton article. Il n’y a qu’un seul magasin, qui comprend deux axes (un pour la pellicule vierge, et un pour la pellicule impressionnée). Et ce sont ces axes qui sont superposés verticalement. Mais ce n’est pas très grave.

    Pour parler un peu du dossier que j’ai écris, je ne suis pas un opérateur steadicam, mais juste un étudiant qui rêve de le devenir (je pense que tu peux comprendre pourquoi ca me plait autant). J’ai eu l’occasion à l’école de préparer un exercice technique de deux jours sur le thème du Steadicam, donc je l’ai saisie sans réfléchir. Et là, j’ai eu encore plus de chance, c’est Patrick de Ranter qui m’a accompagné sur ces deux jours. Après, je n’ai pas une grande expérience “pratique” du Steadicam, je ne l’ai utilisé que deux jours (mais à temps plein, je l’ai pas laché).


  3. benjisite

    pour le plan de l’eurovision y’a des mini don d’acrobate aussi pour la transition vers la scène :p


  4. mr pijot alain

    je desire recevoir un catalogue pro steadicam si possible avec toute ma gratitude

    alain


  5. lena

    La steadicam est peu utilisée en France. Ellle est beaucoup plus utilisée à l’étranger et l’eurovision est un exemple parmi d’autres.

    L’émission qui utilise le mieux la stead, c’est le Melodifestivalen (sélection pour l’eurovision organisée par la télévision suédoise). La steadicam est omniprésente sur scène et aussi dans le public (à la place des caméras sur rail). Le plans s’enchainent parfois à une très grande vitesse sans jamais la moindre erreur de cadrage et sans jamais que la steadicam ne soit visible dans le champ.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *