Point de vue

13 janvier 2010

Ségolène Royal remplacerait Jean Michel Apathie dans le Grand Journal sur Canal + !

Plus d'articles par »
Ecrit par : Emmanuel Matt
Étiquettes : , , , ,
Ségolène Royal Jean Michel Apathie

Fini l’accent basque, bienvenue aux mots finissant en « tude ».

Fini la calvitie naissante à la Chirac ou à la Giscard, retour des longs cheveux version bouclée ou pas selon les saisons.

Fini les cris d’effrois devant l’explosion de la dette de la France remplacés par la défense du Chabichou.

Fini les « Liberté, égalité, réalité » remplacés par « fra-ter-ni-té, fraternité, fraternité » !

Fini le palmarès de la semaine remplacé par un débat participatif.

Fini les SMS de François Fillon remplacés par les voix de Dieu.

Fini les critiques sur les journalistes… euh non pas sûr pour le coup.

Ali Badou serait bien entouré par Ariane Massenet et Ségolène Royal.

L’édition spéciale avait leur Ségolain,  le Grand Journal aurait sa Ségolène.

Quoi ce n’est pas possible !

Problème d’impartialité ? Juge et partie ? Problème d’équilibre de temps de parole avec ses concurrents politiques? Et j’en passe et des meilleurs.

Sarah Palin

Et pourtant aux Etats-Unis, c’est possible. Sarah Palin devait démarrer la nuit dernière ses premières chroniques, ses éditos et présentations de documentaires sur la chaine nationale Fox News, la chaine pro républicaine de Rupert Murdoch.

Alors, oui je sais la comparaison Ségolène Royal, candidate à la présidentielle / Sarah Palin, seulement colistière de John Mac Cain était un peu approximative et comparer la Fox et son engagement politique à la chaine Canal + encore plus approximatif.

TF1 à la place de Canal + ? … TF1 n’a jamais été dans l’opposition !

De plus, la situation en France et aux Etats unis n’est pas tout à fait la même.

Tout d’abord, les médias américains prennent souvent ouvertement position pour (ou contre) un candidat. La Fox n’a jamais caché son soutien aux républicains.
Idem pour la presse écrite.

En France, on peut faire assez facilement la différence entre les opinions de Libération ou du Figaro, du Point ou du Nouvel Observateur mais les journaux ne s’engagent pas officiellement comme là-bas. C’est peut-être finalement plus clair et assumé aux Etats Unis.

Et puis, aux Etats-Unis, même un acteur, héros du Far-West peut devenir Président : Ronald Reagan. Savoir jouer la comédie peut, il est vrai, être un véritable atout en politique.

En France, nous avons de nombreux journalistes qui se sont engagés en politique, certains comme simples maires de leur petit village, d’autres sont députés, d’autres encore, comme Dominique Baudis ont été Maire d’une grande ville. Il s’agissait cependant d’une seconde carrière.
On parle aussi actuellement de PPDA qui aurait été approché pour être sur une liste UMP aux Régionales et d’autres qui auraient voulu être élus mais ne l’ont pas été !

Pourquoi finalement ne pas passer de l’analyse, de la critique des actions politiques à l’action, et passer de la sanction des audiences au vote de la population.

D’autres sont devenus conseillers media d’hommes politiques comme Jean Luc Mano, ou conseillers du Président, de Ségolène Royal etc. On peut alors poser la question du travail et de l’engagement des journalistes quelques mois avant leur changement de carrière. A chaque journaliste concerné d’avoir pris ses responsabilités.

D’autres par contre ont cumulé ou cumulent encore aujourd’hui les deux rôles, à la fois journaliste, responsable d’information et conseillers medias d’hommes politiques.  Et alors là …

Alors quand des hommes politiques chroniqueurs, éditorialistes, sur nos écrans ?

Roger Karoutchi a bien été chroniqueur sur Europe 1 dans On va s’gêner présenté par Laurent Ruquier.

Et puis si on les laissait faire, il y en aurait surement beaucoup qui adoreraient présenter ou chroniquer à la télé ! Il y en a même qui se sont mis déjà mis à danser et chanter en playback!

S’il parait difficilement imaginable de les voir s’imposer sur nos chaines, regardons bien ce qui se passer sur le net lors de prochaines élections.

Après la NS tv de Nicolas Sarkozy lors de la dernière présidentielle, la fourniture d’images uniques et validées par le candidat sur certains meetings, les pages Facebook, les sites de rencontres et communautaires politisés, et bien, les images fournies et contrôlées par les hommes politiques pourraient se multiplier et les chaines dédiées à un parti, à un candidat faire leur apparition.

To be continued!






0 commentaire


Soyez le premier à déposer un commentaire!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *