Articles les plus populaires

20 janvier 2010

Philippe Thuillier, un producteur heureux qui n’a pas la grosse tête !

Plus d'articles par »
Ecrit par : Emmanuel Matt
Étiquettes : , , , , , ,

Record d’audience samedi soir sur France 2 pour Philippe Bouvard, 50 ans de rire. Dimanche heureux pour Stéphane Bern, son animateur et Philippe Thuillier, producteur de l’émission.

Bonne humeur qui devait contraster avec l’humeur du coté de Banijay, producteur du programme en face, sur TF1. Qui peut battre Benjamin Castaldi ? et bien Patrick Sébastien. Qui peut battre Philippe Lucas ? Phlippe Bouvard. Et il est fort que probable que TF1 ne leur permette pas de nous poser la question suivante : Qui peut battre Sébastien Chabal !

Rencontre avec Philippe Thuillier, un producteur toujours discret mais heureux.
Peux-tu commencer par nous rappeler les audiences de ce prime time diffusé samedi sur France 2 ?
Phillipe Thuillier : L’émission a fait 27,9% de parts de marché sur les 4 ans et + et 6,1 Millions de téléspectateurs. Autre score intéressant : 17% sur les 15-24 (ans).
(Profitez de ces chiffres car quand je lui poserai la question du budget de l’émission, d’une rémunération pour Philippe Bouvard etc… plus de chiffres ! Ah ces producteurs)

Un record pour France 2 ?
P.T. : Effectivement, le rendu des audiences de France 2 indique qu’avec 6,1 millions de téléspectateurs, nous avons battu un record de 2006 pour un samedi soir.

Et la courbe des audiences ?
P.T. : La courbe est belle. On est dès le début au-dessus de TF1 et elle ne fait que monter. (Le nombre de téléspectateur ne cesse d’augmenter. Très bon signe… dans le cas contraire, cela signifie que les téléspectateurs n’aiment pas le programme et le quittent)
Il n’y a qu’une séquence pendant laquelle il y a une petite chute mais dès le tournage nous le savions et les téléspectateurs sont revenus très vite après. Ils avaient compris que ce n’’était qu’une courte chanson.

De quelle séquence s’agit-il ?
P.T. : Il s’agit d’une séquence dans laquelle Michel Legrand interprète les célèbres Moulins de mon cœur, séquence qui n’était pas du tout prévue dans le conducteur mais qui s’est imposée pendant le tournage à causes des intempéries.

La neige en hiver a mis à mal l’émission ?
P.T. : Nous avons tourné l’émission en soirée lundi dernier et nous avons effectivement eu quelques déprogrammations à cause des intempéries. Michel Legrand devait participer à l’émission comme accompagnateur d’Alain Delon. Mais ce dernier n’a pas pu décoller de Russie pour nous rejoindre. Nous ne pouvions donc pas demander à Michel Legrand de repartir.

En plus, nous avons aussi appris le matin du tournage que Laurent Gerra venait de se casser une jambe. Il n’est d’ailleurs toujours pas revenu à Paris. (Il est encore en direct de la maison de sa chère maman tous les matins sur RTL) et Philippe Labro qui était cloué au lit par une bronchite.

Pierre Bellemarre était lui aussi bloqué par la neige dans le Périgord mais il était le quatrième de la liste à m’appeler alors je lui ai dit : Pierre, vous ne pouvez pas me faire ça! A 80 ans il a finalement fait 700 bornes en voitures pour être avec nous ce soir là ! Il n’a pas répété mais il était là.

Sur France 2, le Prime démarre à 20h35 (plutôt 37), avec 10 minutes d’avance sur TF1. Vous avez des consignes pour muscler le début pendant les publicités sur les chaines privées?
P.T. : Oui on nous le rappelle mais on le fait aussi naturellement. Dans ce programme on ouvrait avec les Grosses Têtes, tableau qui aurait du être suivi de Laurent Gerra qui imitait toutes les Grosses Têtes lors d’un sketch inédit très réussi. (raté !) Et très vite je voulais rappeler le formidable interviewer du samedi soir qu’il a aussi été.

Quand les audiences tombent et qu’elles sont bonnes, on est content mais comment te sentais-tu avant ?
P.T. : En fait, pendant le tournage j’ai senti quelque chose de rare et d’important, une véritable générosité de la part des invités qui venaient sans promo uniquement pour faire plaisir à un homme qu’ils aimaient. Pas de stress, 40 minutes de débordement uniquement et le public en plateau conquis.

Tout le public des Grosses têtes était là ?
P.T. : Oui mais pas seulement. Il y avait aussi la jeune génération. Le public est d’ailleurs resté après l’émission. Ils ont tous fait des photos avec Philippe Bouvard. Et puis Philippe Bouvard c’est aussi dans la mémoire des gens un extraordinaire interviewer et le créateur du Théâtre de Bouvard. Il a une carrière complète.

Qui t’a appelé pour te donner les audiences ?
P.T : Nicolas Pernikoff (Directeur de l’Unité Jeux & Divertissements de France Télévisions) m’a appelé dimanche à 9h05 (les audiences tombent à 9h) Il était très content. A mon tour j’ai appelé Philippe Bouvard qui était fou de joie. J’ai eu peur qu’il fasse une attaque. J’ai ensuite envoyé des textos à mon équipe et appelé Stéphane Bern que Nicolas Pernikoff avait déjà joint entretemps.

Dans la journée de dimanche un tas de « nouveaux meilleurs amis » se sont rappelés à toi ?
P.T. : C’est vrai, mais cela fait partie de la vie de ce milieu. Ce n’est pas bien grave et puis il y a aussi de nombreuses personnes qui ne donnaient plus de leurs nouvelles et qui sont sincèrement contents pour moi et me l’on fait savoir.

(Alexia Laroche-Joubert, concurrente malheureuse de samedi soir mais aussi son amie l’a appelé pour le féliciter. On peut être fairplay à la télévision)

Réussir un succès d’audience comme celui-là t’ouvre-t-il un boulevard dans les chaines, un « Bouvard » devrais-je dire pour d’autres émissions ? (Private Joke Valentin Robert*)
P.T. : Comme ce programme était un format one shot, cela n’ouvre pas automatiquement d’autres cases régulières. Les grilles des chaines sont souvent déjà complètes. Il ne faut pas penser que dès le dimanche après midi on signe déjà de nouvelles émissions.

Qui a eu l’idée de cette émission ?
P.T. : L’idée vient de Nicolas Perkinoff. Il savait que je connaissais bien Philippe Bouvard puisque j’ai commencé en tant que stagiaire avec lui à RTL. Il voulait aussi que l’émission contienne une heure d’archives et comme il sait que je suis passionné par les archives télé, il est venu confier cette émission à ADL-TV, ma société de production. C’était un joli cadeau de Noël.

Et donc finalement un Noël à regarder des heures de rushs?
P.T. : Effectivement, j’ai regardé plus de 18 heures de rushs issues des 5000 heures de programmes de Philippe Bouvard répertoriées par l’INA. DVD avec moi tous les week-ends et pendant les fêtes. On a pris le meilleur du meilleur.

Et comment trouve-t-on ces 16 heures de rushs ?
P. T. : Et bien grâce aux notices (fiches programme) de l’INA mais aussi grâce au travail de trois documentalistes pendant 2 mois. Je leur ai d’abord demandé de chercher les stars invitées, interviewées puis les événements des émissions ce qui est plus complexe à trouver. Les documentalistes ont énormément visionné car il n’y a que comme cela que l’on trouve les meilleures archives, les gags, des imprévus.  8 années d’hebdomadaires le samedi soir puis 4 ans de quotidiennes avec le Théâtre de Bouvard à visionner.

Et les Grosses têtes version télé sur TF1 il y a quelques années ?
P.T. : 70 prime time effectivement. (et pas de cadeau de tarifs de la part de TF1 quand on diffuse sur France 2) Enfin, il fallait aussi regarder les émissions dans lesquelles Philippe Bouvard était invité. Mais tout cela était passionnant.

Philippe Bouvard n’était vraiment au courant de rien en arrivant sur le plateau ?
P.T. : Maintenant que l’émission est diffusée, je peux dire qu’il avait effectivement vu les images d’archives et uniquement celles-là car je voulais qu’il puisse réagir dessus en plateau. Il n’avait par contre aucune idée de qui venait dans l’émission. J’avais d’ailleurs bien fait de lui montrer les images avant le tournage car il ne se souvenait plus du tout que le premier invité de son hebdomadaire du samedi soir était Alfred Hitchcock, rien que cela !

Et ce lip dub des animateurs à RTL ?
P.T. : RTL nous a bien aidé à réaliser cette séquence que je voulais faire après avoir vu la séquence de l’UMP. Je trouvais le clin d’œil intéressant mais je tenais à ce que les journalistes et animateurs chantent vraiment. C’était plus amusant.

Deuxième émission avec Stéphane Bern ?

Habillage – Valentin Robert

P.T. : Oui car j’avais déjà produit avec Thierry Ardisson La télé est à vous le 24 décembre sur France 2. Cela s’était très bien passé et comme Stéphane est proche de Philippe Bouvard, ils ont bien fonctionné ensemble, l’un faisant des surprises à l’autre… Un plaisir de travailler avec Stéphane. (Je confirme)

Tu es un producteur discret et pourtant de nombreuses émissions ont été à l’antenne ces derniers mois? Des projets?
P.T. : Et bien, il est fort possible que La Télé est à vous revienne sur France 2. J’adore travailler avec Thierry Ardisson. Je suis donc ravi de travailler à nouveau avec lui. Pour France 2, nous retravaillons aussi avec Serge Khalfon, sur une nouvelle version de Toutes les images de notre vie, émission présentée par Sophie Davant dont un premier numéro avait été diffusé le 12 janvier dernier. 

Le News Show animé par Bruce Toussaint sur Canal + l’été dernier puis à Noël reviendra aussi probablement l’été prochain. L’émission est produite avec KM et cela se passe très bien avec eux. Bruce Toussaint, un homme délicieux. L’idée est venue de Canal +, d’Ara Aprikian, (Directeur des programmes de Canal +).

On a aussi travaillé pour M6 sur des tournages de Juste pour Rire.

Tu as aussi fait réaliser la dernière interview de Philippe Seguin ?
P.T. : Effectivement, on a continué la collection des La Folie des années … sur France 3. Et pour l’émission sur les années 80 diffusée en mars sur France 3, nous avions interviewé Philippe Seguin. Le jour de sa mort, nous avons mis à disposition des journaux de France Télévisions des images de cette dernière interview.
On commence à tourner lundi le dernier volet … les années 2000.

Des productions pour les chaines de la TNT ?
P.T. : Je peux t’annoncer que nous produisons actuellement Champions et coupables, un documentaire de 80 minutes pour NRJ 12 (case Tellement vrai) sur 4 champions sportifs français qui passent de la rubrique sportive à la rubrique faits divers. On parlera entre autres de l’affaire Marc Cecillon, rugbyman et meurtrier de son épouse. Diffusion probable de cette coproduction avec Planète Justice vers le printemps.

Nous travaillons aussi sur un documentaire pour l’émission 90 minutes enquête sur TMC

Et nous avons notre hebdomadaire sur Planète justice avec Paul Lefèvre : Crimes et Enquêtes.

D’autres projets pour conclure ?
P. T. : Et bien des projets avec les chaines comme France 4, France 5 mais aussi avec France 2 mais il est trop tôt pour en parler. Rien pour le moment avec TF1.

Habillage : Valentin Robert

On verra.

L’année commence bien.

Merci à lui et bonne chance.

*A noter que l’habillage de Philippe Bouvard, 50 ans de rire a été aussi réalisé par mon ami Valentin Robert

Lien démo Valentin Robert
Lien Media un autre regard –  Motion Boutique/Valentin Robert (son futur site)






7 commentaires


  1. Nicolas

    Bonjour !
    Merci pour l’article. L’émission était vraiment superbe. J’ai cependant une question. Pourquoi Philippe Bouvard portait-il une oreillette (d’abord dans l’oreille droite, puis dans l’oreille gauche) ?

    Bonne journée.


    • Salut Nicolas.

      Je vais transmettre ta question.

      Il peut s’agir d’une prothèse auditive ou parfois, comme je l’expliquai dans un article sur l’oreillette, un moyen de mieux entendre des invités trop éloignés de lui lors d’un dialogue.


  2. issen

    Que de très bonnes question à un producteur talentueux et d’expérience.
    Je vous encourage à continuer cet exercice de style qui donne joli regard du media TV et de ses acteurs.
    A l’occasion de vos prochaines ITW, je serais intéressé à connaitre la vision de nos producteurs de contenu TV vis à vis du Web grandissant…Merci a+


  3. olivier-pauly

    bonjour,j’aimerais savoir s’il est possible de contacter mr philippe thuillier et comment.
    merci


    • Bonjour Olivier.

      Je peux vous inviter à lui écrire un courrier à l’adresse donnée sur le site de sa société ADLTV

      En cas d’urgence, vous pouvez aussi m’envoyer un message via l’onglet Contact

      Je lui transmettrai alors votre mail.

      Emmanuel


  4. thuillIER PHILIPPE

    Merci de votre message ! Vous pouvez me joindre par mail :
    philthuillier@adltv.com
    Bien à vous.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *