Profession ...

8 février 2010

Le chargé de production

Plus d'articles par »
Ecrit par : Emmanuel Matt
Étiquettes :
doc productions

On en rencontre autant d’hommes que de femmes. Certains sont plus portés sur la régie, d’autres sur la partie administrative.

Leur rôle et leurs responsabilités se sont accrues ces dernières années. Il n’est pas rare de les voir s’occuper seuls de la partie production d’une émission.

Cheville ouvrière de la production, ils s’occupent  de la rédaction des plannings, des feuilles de service (lien), des listes en tout genre (personnel, prestataires, matériel de tournage, accessoires, …), des Due(s), notes de frais, courses …

Les activités d’un(e) chargé(e) de production sont variées et passionnantes mais, comme toujours, il faut être passionné pour l’exercer et ne jamais perdre vue que votre métier contribue tout autant que d’autres à la réussite d’un programme.
– Il nous faudrait une caméra pour demain et une voiture et tu pourrais nous donner une avance pour le taxi et le dej? Au fait tu peux nous imprimer l’itinéraire?
– On se trouve où? à quelle heure?
– Les contrats sont prêts?
– Est ce que tu pourrais… Il me faudrait… Comment on peut faire pour… tu peux m’aider à ? …

… une liste très succincte des questions et demandes régulières auxquelles doit faire face le chargé de production.

Les papiers, la partie administrative vous ennuie, vous préférez Word à Excel, vous préférez les talons aux baskets, la routine aux changements réguliers? Oubliez, ce métier, il n’est pas fait pour vous.
Vous êtes passionné par la télé, rigoureux, malins, aimez négocier, vous savez manier autorité et  diplomatie… Alors ce métier est peut-être fait pour vous.

Le chargé de production, comme le reste de l’équipe de production est au service d’une production.

Mais, Attention, Attention ! Miip Miiip, Alerte, Alerte…
Ne pas confondre se mettre au service d’un programme, c’est-à-dire participer à la fabrication et à la réussite d’une émission, et la ligne service 24/7 de l’homme aux clés d’or, le chef concierge d’un hôtel de luxe qui répond à toute heure à tous les désirs, moyennant finance.

Ceci était un petit message personnel à tous ceux que j’ai pu croiser ou que je serai encore amené à croiser…

La « prod » n’est pas uniquement le service à tout faire, capable de trouver des solutions à tout, à réparer toutes les erreurs !

Fini (enfin presque) les réalisateurs ou producteurs qui ne savaient que dire « je veux, je veux, je veux …  débrouillez vous ! »

Travailler à la production c’est avant tout permettre au programme d’être le meilleur possible, réfléchir avec les équipes éditoriales et artistiques à la meilleure manière de produire un programme.

Suite aux fortes réductions budgétaires dans les chaines historiques et aux budgets « maxi riquiquis mais il faut faire le maximum » de la TNT et du satellite, tous, de l’animateur aux producteurs, en passant par l’équipe artistiques tiennent chaque jour beaucoup plus compte de l’aspect financier d’un programme. Et tant mieux!

Il est aujourd’hui indispensable que les équipes artistiques et de production réfléchissent ensemble, le plus tôt possible, à la manière d’utiliser au mieux les moyens disponibles. Meilleur en sera le programme. Le travail en équipe ça paye toujours ou plutôt cela rapporte et pas seulement financièrement.

Et puis parfois les équipes de production peuvent même avoir de bonnes idées artistiques !

Vous me direz que, pour le moment, j’ai plus parlé production en général que du chargé de production.

Pas tout à fait car de plus en plus souvent, le chargé de production représente à lui seul toute l’équipe de production.

Réduction de budget oblige, fini les configurations : 1 émission = 1 production, 1 directeur de production, 1 assistant de production et leur amis stagiaires dévoués.
Tout cela est souvent réduit à un poste : celui de chargé de production.

J’exagère un peu mais il est vrai que le personnel de production a été réduit.

Aujourd’hui, dans la plupart des sociétés, la production est organisée par un directeur de(s) production(s) (rôle que j’assume actuellement).

Le directeur de production (lien) étudie les projets et établit les devis. Dès la commande du programme par la chaine, il définit un cadre de production.

C’est alors qu’intervient le chargé de production qui va être chargé de respecter le budget et de mettre en pratique les choix d’organisation du directeur de production. C’est lui qui va mettre en place concrètement les moyens de production nécessaires à la réalisation d’un programme.

La répartition des rôles dépend ensuite beaucoup de la personnalité et de l’organisation de chacun.
A titre personnel, je m’implique beaucoup dans le premier numéro d’un programme pour tester le process de fabrication et le modifier si nécessaire. Parfois, il m’arrive cependant de confier directement toute la partie production d’un programme à un chargé de production expérimenté. Je garde alors de temps en temps la main sur certaines négociations plus compliquées ou importantes comme avec les animateurs, réalisateurs et certains prestataires importants.

C’est alors au chargé de production de gérer sa part de budget, de demander des devis, de négocier certains salaires, de trouver des solutions astucieuses pour résoudre chaque problème et de faire preuve d’initiatives.

Au bout de quelques mois de travail en commun, le chargé de production adopte souvent les habitudes de travail du directeur de production. Le directeur de production peut alors compter totalement sur son chargé de production et inversement, le chargé de production sait qu’il sera soutenu par son directeur de production et qu’il pourra aussi compter sur lui dans certaines négociations plus compliquées ou face à certains problèmes.

Concrètement, le chargé de production s’occupe alors :
– de réserver le matériel (faire établir un devis et négocier le tarif ou trouver des accords de prêts).
– d’établir aussi le plan de travail (feuille de service).Il lui faut alors organiser au mieux les déplacements, les livraisons et retour de matériel, trouver des lieux de restauration et d’hébergement, repérer les parkings…
– du personnel : réaliser les Déclarations Uniques d’Embauche (DUE), les contrats, donner leur heures de convocation du personnel, rédiger et contrôler les notes de frais
– des courses en tout genre (accessoires, régie etc), parfois aidé d’un régisseur

Enfin et c’est probablement son rôle le plus important, celui qui nécessite le plus d’expérience : celui de coordination.
Le chargé de production doit en effet savoir écouter et interpréter les informations données par l’équipe artistique et en informer rapidement tous les corps de métier concernés.

Parfois une petite décision, un petit détail peut avoir des conséquences importantes pour l’organisation de plusieurs corps de métier. C’est alors l’expérience du chargé de production qui lui permettra de prendre les bonnes décisions.
Pour disposer de toutes les informations et les transmettre, pour apprendre et enrichir tous les jours vos connaissances, il est indispensable d’être toujours au milieu de l’action, sur le terrain.
(Les chargés de production au chaud dans leur bureau à attendre le moment de la signature des contrats ou de la distribution des tickets du catering, ce n’est pas trop pour moi!)

Plus vous observerez le travail des autres corps de métier, plus vous leur donnerez parfois un coup de main, plus vous vous ferez respecter pour votre connaissance du terrain et de leur métier. Et puis à vous on ne vous la fera pas! Ah bon il faut que vous soyez trois pour ça? (Lors de l’émission précédent, ils y arrivaient bien à deux!)

Le respect n’empêche pas le contrôle et l’autorité quand cela est nécessaire.

J’ai essayé de vous présenter un métier pas toujours simple, mais très complet et qui permet d’être totalement impliqué dans un programme.

Vous avez envie d’apprendre toutes les ficelles du métier, de prendre rapidement des responsabilités alors pensez-y!

Et puis finalement, je crois que, grâce à cet article, je vais gagner un peu de temps lors de prochains recrutements de chargés de production, histoire de renforcer des équipes actuelles. « Vous postulez à ce poste, alors lisez déjà cet article et voyez si ce métier vous intéresse… »






11 commentaires


  1. sylvain

    Une nouvelle fois : MERCI.

    Merci pour cette explication concrète, claire et intéressante.
    Je viens enfin de comprendre un métier que je voyais dans tous les génériques sans en comprendre le sens.

    Ce site (grâce à son auteur!) est constitué d’articles écrits non seulement intelligemment et abordable par tous, mais il attise la curiosité sur des métiers ou des dispositifs auxquels on ne pense pas systématiquement (les plateaux télé, les différentes caméras existantes,…)

    Je n’écris pas systématiquement de commentaires, mais je lis tous les articles avec un réel intérêt et un vrai plaisir.

    Encore merci, bonne continuation.

    Sylvain

    PS: pour les séries TV (type Heroes ou 24) on a un générique long comme le bras de producteurs « exécutif » « délégué » « associé » et j’en passe…… ça consiste en quoi? (superbe idée pour un prochain article, non?)


    • Merci beaucoup pour le message…
      J’envoie le chèque de remerciement à quelle adresse? !

      Et concernant ta dernière question, tu as raison, l’organisation américaine est assez différente et tout le monde ou presque est Producteur…. machin chose.

      Il m’a arrivé à plusieurs reprises de reprendre les budgets de production américains pour adapter des formats importés en France et, en général, il valait mieux reprendre à zéro le devis et l’organisation de la production car il y a trop de différences.


  2. Ton voisin...

    Très clair en effet 🙂


  3. Nicolas

    Bonjour,
    Par flemme, je dirais que Sylvain a tout dit (mais inutile de faire un second chèque).
    Merci encore pour toutes les précisions que vous apportez.

    Nicolas.


  4. Marie-Laure

    Merci Emmanuel,
    J’ai beaucoup souri lors du passage des questions récurrentes à ce poste ( il me faut une caméra […] comment je fais pour?…).
    ça a un écho particulier!!
    😉 au plaisir de te voir au prochain plateau.
    et bravo pour ce site et cet éclairage sur un métier pas forcemment connu!
    Biz
    Marie-Laure


  5. Myriam

    Super!
    Tout est dit!
    Non, sauf une chose… Tu es excellent en la matière!!!
    Le métier ne pouvait être mieux expliqué!
    A bientôt,
    Myriam


  6. Aimery

    Tout d’abord merci Emmanuel ce blog est vraiment très intéressant et très complet.
    Même si on connait déjà un peu le secteur c’est toujours passionnant de le voir décrit sous un autre regard.
    Deux questions me viennent cependant à l’esprit, existe -t-il des formations pour devenir chargé de production? Et comment conseilleriez vous à une personne qui recherche un poste de chargé de production d’axer ses recherches?

    Encore merci,

    Aimery


    • Aimery,
      Merci pour ton commentaire.
      Il existe des formations de chargé de production. Je t’invite à te balader un peu sur le net. Je peux cependant te signaler le CEFPF car j’y interviens de temps à autre. La pratique reste cependant primordiale. Elle débute souvent par un stage dans une société de production ou par une évolution à partir d’un autre poste.

      Difficile de donner des conseils.
      Je pense qu’il est cependant bon d’avoir un minium de formation en particulier sur le droit du travail et les autres éléments juridiques liés aux droits d’auteur et aux contrats. Je reste convaincu que le reste s’apprend surtout sur le terrain par la pratique et la confrontation avec la réalité des productions actuelles. Il est aussi important de choisir le type de programmes qui t’intéressent car on se spécialise rapidement sur un domaine (les programmes en plateaux, la fiction etc.). Pas seulement car on est vite mis dans une case mais car la valeur d’un chargé de production dépend aussi de son expérience. Un bon chargé de prod plateau devra apprendre de nouvelles choses s’il veut ensuite faire de la fiction avec le même niveau de compétence. Cela fait aussi partie des joies de ce métier.

      Bonne chance à toi et à tous ceux qui veulent se lancer dans la production


      • Aimery

        Merci Emmanuel pour votre réponse.
        Je me suis permis de vous demander en contact Linkedin, car j’aurais quelques questions supplémentaires à vous poser sur un point de vu plus personnel si cela ne vous dérangeait pas.
        J’imagine que vous devez manquer de temps mais cela m’aiderait beaucoup d’avoir des conseils d’un professionnel comme vous.

        Merci encore,

        Aimery



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *