Dictionnaire! & technologies

22 février 2010

L’opérateur (trice) digit’

Plus d'articles par »
Ecrit par : Emmanuel Matt
Étiquettes :

A la prod, il y a le stagiaire qui commence par faire le café, les photocopies et s’il est motivé peut très vite prendre des responsabilités et faire fonction, comme on le dit à l’armée (ben oui je suis un des derniers à avoir fait mon service militaire !) à donc, faire fonction d’assistant de production voire de chargé de production.

A la régie, il y a aussi le stagiaire qui fait aussi le café (mais qui ne le boit pas car il sait quelle marque bas de gamme il a du acheter, question d’économies), mais s’occupe aussi des courses, prépare les loges et court beaucoup !

A la post-production, au montage, il y a l’opérateur digit, qui fait lui aussi… devinez… le café, mais du bon, du fort et qu’il sera le seul à boire pendant toute la nuit pour rester éveillé pendant qu’il numérise les bandes de tournage sur le banc de montage Avid ou Final Cut.
Taches ingrates, déconsidérées par certains ?
Mais en fait, ces trois personnes  sont indispensables : le premier car, avec la réduction des budgets, il doit très vite savoir tout faire et prendre des responsabilités. Sans le second, combien de matériel de tournage absent, combien de technicien bougon en l’absence de table régie (lien). Enfin sans le troisième et sa vie souvent nocturne, pas d’images à monter et des pertes de temps si son travail est mal fait.

Découvrons donc la vie de l’opérateur digit,  un métier qui permet souvent à des débutants de devenir par la suite monteur mais un métier qui pourrait être amené à disparaitre.

En effet, avec l’arrivée des caméras enregistrant directement sur disque dur, il n’est plus nécessaire de faire appel à des opérateurs digit pour numériser toutes les bandes de tournage. Il reste encore quelques manips à réaliser mais qui prennent beaucoup moins de temps. Mais nous n’en sommes pas encore là.

On reconnait assez facilement l’opérateur digit dans une société de production car il arrive souvent le soir et repart le matin à la première heure le regard fatigué, un peu palot. Attention, parfois, il est déjà fatigué en arrivant le soir car il étudie le jour, va en cours et le soir vient payer son loyer et ses études en digitalisant des K7.

Pour certains il s’agit du passage obligatoire pour devenir monteur, pour d’autres il ne s’agit que d’un boulot d’étudiant.

Pourquoi travaillent-ils aussi la nuit ?
Pas seulement pour pouvoir étudier le jour mais aussi car les bancs sont souvent utilisés en journée en montage. Dès que les premières K7 sont numérisées les monteurs peuvent monter.

Parfois le montage doit aussi être livré rapidement. Il est donc indispensable de raccourcir le temps en digitalisant la nuit et en montant le jour. Il m’est déjà arrivé de demander à l’opérateur digit de rejoindre un plateau télé pour récupérer toutes les K7 à la fin du tournage et de partir en taxi démarrer la digit de suite. Dès le matin, le monteur pouvait ainsi attaquer une partie du montage.

De plus, avec cette technique vous utilisez le banc sur une période plus courte et vous réalisez alors des économies.

Certains doivent penser que le métier est assez simple : On met une K7 dans le lecteur, on enregistre, on attend la fin de la K7 (de 40 minutes à 120 minutes), on la change etc.
Parfois cela se passe effectivement ainsi et l’opérateur a alors le temps de lire, de réviser, de regarder des DVDs sur son lecteur portable etc.

Il peut même comme de plus en plus souvent, numériser des images sur plusieurs bancs en même temps (parfois jusqu’à 5 à 10 bancs comme me l’a rappelé une ancienne opératrice digit mais c’est tout de même beaucoup!)

Les images sont parfois compressées pour qu’elles prennent moins de place sur les disques durs. Il faudra alors passer par une dernière étape en fin de montage : la conformation dite confo.  En effet, le logiciel du banc de montage réalise une copie du montage en qualité broadcast. Il faut alors lui redonner toutes les K7 dont certaines images ont été utilisées dans le montage.
Il est donc très important que l’opérateur digit ait réalisé son travail proprement, que toutes les K7 aient bien été nommées et rangées.

Et puis parfois, cela ne se passe pas très bien, les galères et pépins s’enchainent. L’expérience de l’opérateur digit est alors un vrai plus

Voici quelques exemples rapportés par des monteurs passés par la digit :
Les abominables trous de TC (Time code): Chaque image est repérée par un time code, (Exemple : 10 :30 :15 :10 = 10h,30min, 15 sec et 10 images). Sans rentrer dans les détails, il arrive parfois que lors de chaque nouvelle séquence, le lecteur et le banc de montage ne comprennent pas les changements de TC, les sauts de TC. La machine bloque alors et, quand il y a des dizaines de séquences différentes sur la bande, vous pouvez imaginer la galère surtout quand elle se produit sur plusieurs bancs.

Les calculs qui plantent au bout de 2h et qu’il faut relancer depuis le début et qui encore une fois replantent « buguent » au même endroit. Même si la technologie a beaucoup évolué, si les temps de calculs se sont fortement raccourcis, les bugs techniques persistent et parfois c’est tout un calcul de plusieurs heures qui plante pendant les dernières minutes et qu’il faut refaire entièrement. Très énervant.

Le côté « manutentionnaire » comme me l’a raconté une jeune opératrice devenue une talentueuse monteuse depuis.
« Tu es toute seule dans la société, personne pour t’aider. Il n’y a qu’un (magnéto)scope pour digitaliser 2 projets différents qui ne sont pas en réseau (non connectés entre eux). Résultat : il faut porter le béta ultra lourd (le magnétoscope béta num) à bout de bras pour le brancher dans l’autre salle, se taper les escaliers, et surtout prendre sur soi pour ne pas le faire tomber vu le prix que ça coûte. Or, quand tu es une fille d’1,60m, tu n’as pas trop le gabarit de circonstance… Mais comme le boulot doit être fait, tu trouves soudain une force surhumaine… Je ne sais pas comment j’ai fait à l’époque… »

Les groupclips à synchroniser sans clap alors que les 2 caméras n’ont pas été synchronisées entre elles.
En effet on tourne parfois en extérieur avec plusieurs caméras. Ces caméras peuvent être synchronisée au clap (comme au cinéma) ou avec des TC identiques. Dans la théorie cela fonctionne plutôt bien.

Dans la pratique, plusieurs problèmes peuvent se produire. Une caméra arrête de tourner et se retrouve désynchronisée, le TC envoyé sur une piste se décale etc.
Au moment du montage, il est indispensable pour le monteur que les images des différentes caméras soient synchronisées. Comment monter des images de plusieurs caméras quand elles sont décalées?

Parfois, comme dernièrement, la situation se complique encore. Il faut synchroniser le son avec l’image. En effet par manque de place sur les bandes des caméras, le réalisateur peut choisir d’enregistrer les sons sur des cartes flashs par exemple et non pas sur les bandes. Il faudra ensuite synchroniser ces fichiers son avec les images.
Quand on connait la technique cela peut être assez simple, sauf quand il s’agit d’en faire des centaines, sauf quand les TC se décalent aussi etc.
Plus question de bouquiner ou de regarder un DVD. Quand vous avez fini votre nuit de 8 ou 10h, vous repartez chez vous, les yeux écarquillés, ne sachant même plus comment vous vous appelez ! Et si cela se trouve vous rêvez de TC, de trous de TC pendant votre sommeil !

Le côté gardien de nuit. Pas très bon pour le moral et surtout pour la santé. « J’ai bossé 6 mois de nuit, je ne mangeais qu’un repas par jour et j’ai grossi, sans parler du sommeil complètement déréglé. » Et allez dormir de jour dans certains quartier où déjà de nuit ce n’est pas simple ! (oui ça c’est moi qui l’ai rajouté !)

Ouh là, tout cela peut faire peur ! Quel métier de M…..

Si certains monteurs sont autodidactes, si certains apprennent leur métier sur Final cut, la plupart des monteurs sont cependant passés par la case Digit.

Un mauvais moment à passer? Pas que et heureusement…

Etre opérateur digit, permet de se faire connaitre des sociétés de production qui finissent parfois par vous demander de retoucher un plan à la dernière minute sans avoir besoin de faire venir un monteur et qui à force de vous voir leur rendre service, montrer de plus en plus d’aptitudes techniques, vous confient un montage simple puis plus compliqué et ainsi de suite.

Comme me le faisait aussi remarquer une opératrice digit, « Au montant de la conformation, au moment où le chargé de production est faible, énervé parfois mais qu’il ne lui reste plus que quelques heures pour livrer l’émission, tout dépend de vous alors vous êtes le roi ! » Et oh faut pas exagérer ! Mais c’est un peu vrai !

De plus, en réalisant la digit, l’opérateur voit l’ensemble des images, celles tournées mais aussi le montage final. Il peut ainsi comprendre les rouages de la fabrication d’une émission. Pourquoi telle caméra divergée (lien), pourquoi tel plan ou tel autre.

Certains, quand ils passent monteur, n’oublient pas les galères de l’opérateur digit et lui facilitent le travail pendant la conformation en lui donnant un montage « nickel » avec des rushs bien nommés etc. D’autres oublient très vite et laissent l’opérateur se débrouiller… Rien de nouveau sur la nature humaine!

Vous en savez maintenant un peu plus sur ce métier, métier pas toujours simple, un peu ingrat il est vrai. Il est cependant un formidable observatoire du montage et un moyen de compléter sa formation par de la pratique, par l’observation du travail de monteurs confirmés.

Vous avez besoin d’argent et voulez rencontrer des animateurs, de producteurs stars? Oubliez ce métier, la plupart ne savent même pas que vous existez et vous aurez peu de chance de les croiser la nuit !

Les opérateurs sont souvent interchangeables car la valeur ajoutée de chacun n’est pas aussi importante que pour d’autres métiers.

Ce n’est souvent que lorsqu’on en croise un très mauvais que l’on apprécie tous les autres. Très mauvais? Comme celui qui laisse au petit matin un papier sur le banc de montage « Ca ne marchait pas » à coté de toutes les K7 non digitalisées. Et tu ne pouvais pas appelé la Hotline? Grrrr!

A la différence, on reconnait aussi l’opérateur digit pour sa maitrise technique et car il s’est gardé des longues bandes qu’il a lancé juste avant son départ histoire que la digit continue encore 2 heures après son départ.

Et les bons sont bien plus nombreux et tant mieux.






3 commentaires


  1. Thomas

    Salut Emmanuel

    Très bon papier qui reflète bien la fonction d’opérateur digit même si je rajouterai quelque « galères » récurentes liés aux nouveaux formats pas forcement broadcast tel que le HDV
    comme par exemple lors de conformation faite a partir d’un magnétoscope différent de celui utilisé pour la digit (ce manque de communication assez fréquent favorise en effet des glissements d’images liés au format hdv) c’est donc lors de la seconde étapes celle de la vérification que l’on s’aperçoit qu’un plans sur trois est décalé de quelques images par rapport au son et bien évidement (sinon c’est moins marrant) ce nombre d’images est différent sur chaque plan… commence alors une longue nuit de « re »synchro plan par plan en sachant qu’un programme de 52′ contient en moyenne 1 milliers de plans…(cette exercice représente un mal pour un bien car il permet à l’opérateur d’aiguisé son oeil et son oreille) on appelle ça les joies du HDV

    J’ajouterai aussi une autre prestation de plus en plus demandé aux opérateurs digit celle de flouter certaines publicité ou certains personnages non désireux d’apparaitre dans un programme ou encore d’effectuer des sorties sur bande des duplications etc…

    De plus, un opérateur travaillant seul la nuit doit aussi connaitre parfaitement l’environnement dans lequel il est amené a travailler afin de palier à d’autres galères pouvant survenir en amont stations de travail en elle même mais aussi système de stockage en réseau disque durs magnétoscope grille etc car même si le matériel reste le même dans 95% des cas les configurations varient d’une société à l’autre

    Enfin je finirai en te remerciant Emmanuel de mettre en valeur cette fonction méconnue qui représente un véritable tremplin aux métier de monteur

    bonne continuation

    Thomas


  2. benjisite

    les taches de l’ombre ne sont jamais valoriser mais le microcosme du milieu sait bien les role de chacun.
    Le job peut convenir à des gens qui sont plutot /beaucoup du soir 🙂



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *