Profession ...

6 avril 2010

Le stagiaire de production

Plus d'articles par »
Ecrit par : Emmanuel Matt
Étiquettes :
je sais pas je suis stagiaire!

Qu’est ce qu’un(e) stagiaire ?

– Celui qui passe son temps à faire le café, les photocopies … et les courses du producteur ?

-Celle, fan, venue uniquement pour rencontrer des peoples et pouvoir envoyer des SMS, des messages et photos sur Facebook et MSN pour dire qu’elle connait telle ou telle people et faire circuler l’info/rumeur du moment ?

– Celui ou celle qui a une véritable mission, qui bosse toute la journée et qui remplace un intermittent pour pas cher ?

Comme le pictogramme, voici quelques unes des caricatures mais aussi parfois des réalités du statut de stagiaire dans une société de production.

Oui, dans certaines sociétés de production (comme dans d’autres domaines probablement), certains stagiaires ne sont que des bras pour servir le café, des jambes pour courir à tout moment.
Les patrons de la société ne le connaissent que comme LE stagiaire. Il n’a  même pas de prénom ! « Il est encore où le stagiaire ? … Quoi, il n’est pas là ? Il est parti faire nettoyer ma voiture et il n’est pas encore revenu ? … Il croit que je n’ai que ça à faire, moi… l’attendre ! »

Et le mépris peut alors venir non seulement d’animateurs ou producteurs vivant dans un autre monde, celui où leur égo est roi mais parfois aussi du reste des équipes, de certaines personnes débutantes, passés il y a si peu de temps par un stage et ravi de se venger à leur tour sur leur stagiaire, sur  « plus petit » que soi.

Ah les ptits chefs à la télé ! Comme me le disais un jour un rédacteur en chef : Que de petits chefs dans cette société et si peu d’indiens pour faire le boulot !

Et puis le stagiaire ne se prête pas ! « C’est MON stagiaire ».

Cette première présentation était volontairement caricaturale (ou presque) et à oublier. Jouer le rôle du souffre douleur n’a aucun intérêt si l’on considère que le stage doit être avant tout un tremplin vers un emploi, un moyen d’apprendre sur le terrain un métier, d’avoir confirmation ou non qu’on a envie de s’investir dans tel métier, dans tel domaine d’activité.

Comme je le disais en introduction certains stagiaires ne cherchent cependant pas à s’investir, ils cherchent une reconnaissance.

Etre parmi les « happy fews ». Rencontrer des Peoples et être vus avec eux, bien sûr !
On les repère assez facilement. Talons hauts et soutiens gorges pigeonnants façon productrices fashion pour les stagiaires féminines et tenues branchées, façon nouveau riche pour les hommes. Faire partie au moins en apparence de ce monde, pendant un ou plusieurs mois est déjà une consécration. Sans parler de l’email professionnel avec le nom de la société de production. En être!
Le must : Pouvoir inviter ses copains et copines sur le plateau pendant un tournage et leur faire croiser l’animateur et les invités people. T’as vu c’était machin… ahhhhhh trop cool. Et oui tu sais que hier il m’a même dit bonjour ! Siii, je te le jure !

Je ne pouvais pas passer sur ces extrêmes mais alors que les sociétés de production rencontrent de plus en plus de difficultés pour produire des émissions de qualité avec des budgets toujours plus restreints, les stagiaires ont toute leur place.

Recruter un nouvel assistant éditorial ou de production ? La discussion, la réflexion peut être longue même pour une personne recrutée au smic.
Recruter un stagiaire conventionné non indemnisé ou à 417 euros sans charges pendant plusieurs mois, la réponse est souvent plus rapide.

Alors oui, le stagiaire prend parfois la place d’un assistant de production et cela est rageant pour les jeunes assistants de production motivés.
Mais soyons réalistes, quand votre budget est serré, vous investirez d’abord dans le personnel expérimenté qui apporte une véritable plus value à votre production.
Pour les taches plus ingrates (notes de frais, dues, Contrats, photocopies…) dans lesquelles l’expérience joue beaucoup moins, vous aurez tendance à choisir les personnes les moins couteuses, et donc les stagiaires.

Qu’est qu’un bon stagiaire ?
Le bon stagiaire est avant tout réellement intéressé par la télévision, les médias. Il arrive avec une première connaissance du métier. Il regarde la télévision mais s’est aussi déjà documenté.

Motivé, il réalise rapidement et efficacement les missions pour lesquelles il a été engagé et qui sont parfois peu valorisantes. Il s’organise pour avoir toujours du temps pour en faire plus. Ce temps libéré lui permet ainsi d’apprendre tous les jours de nouvelles choses, de se confronter à de nouvelles situations, de se rendre indispensable.

Digne de confiance, il peut ainsi accéder à toujours plus d’informations, à en voir plus, à participer à certaines réunions. Il apprend encore et toujours et peut se voir confier régulièrement de nouvelles fonctions.

Le moment le plus difficile pour un stagiaire n’est pas le début, ce moment où l’on vous donne des centaines d’informations, des noms de dizaines de personnes et leurs fonctions que l’on oublie ou mélange immédiatement, ce moment où l’on vous explique tant de choses sur le fonctionnement de la société et sur votre boulot que vous ne savez même plus comment vous vous appelez au bout du deuxième jour.
Non, le moment le plus délicat se situe à la fin du stage, le moment où le producteur doit se demander si vos compétences acquises tout au long du stage vont vous manquer, s’il va encore une fois prendre le temps de tout ré-expliquer au prochain stagiaire où s’il ne vaudrait pas mieux vous proposer un premier contrat salarié. C’est à ce moment là que toutes vos initiatives, vos premières responsabilités feront la différence.

Qu’est ce qu’un bon stage ?
Lors de certains stages, le stagiaire sera affecté à un seul poste déjà très prenant en terme de temps. Il apprendra ainsi de façon précise un métier. Ce type de stage est destiné prioritairement à ceux qui ont déjà une vision bien précise de leurs envies.

Parfois, certains stagiaires sont aussi attachés à certaines personnes ou parfois à une seule personne comme un producteur ou un animateur par exemple et c’est l’envergure de celui-ci, la multiplicité des taches à ses cotés, à leurs cotés qui rendront le stage d’autant plus intéressant.

Restent les stages très variés, ceux qui permettent de toucher à tout, de la régie à la prod en passant par l’éditorial. Tout le monde peut donner son avis, partager ses idées sur tout. Le stage est alors parfois moins précis mais beaucoup plus complet. Et ces stages sont de plus en plus nombreux. En effet, nous sommes de plus en plus nombreux à regrouper en un poste plusieurs fonctions. Il en est souvent de même pour les stagiaires.

Et c’est quand bien là l’intérêt d’un stage : « Bouffer  du terrain » : faire de la pratique, en savoir plus sur la préproduction, la production, la post production, avoir une expérience en plateau, en tournage extérieur, en savoir plus sur les archives, sur le « frais »..

Etre stagiaire c’est finalement tout autant être disponible pour la société de production que d’absorber, de regarder, d’écouter, de s’enrichir de tout ce qui s’y passe.

Certains ont appris leur métier uniquement sur le terrain, d’autres ont commencé par l’une des nombreuses expériences sur le terrain. Dans de nombreux domaines, il est important d’avoir une formation précise et pointue mais rien ne remplacera jamais l’expérience concrète. Le stage est fait pour cela.

Quelques conseils pratique enfin avant votre entretien.
– Renseignez vous sur les productions en cours, passées et sur les projets (le web et certaines émissions medias sont très utiles pour cela)
-Renseignez vous sur l’image de la société de production. Certaines sont plus ou moins accueillantes pour les stagiaires.
– Faites un point sur vos véritables objectifs et envies.
– N’acceptez pas un stage en sachant déjà que la mission ne vous intéresse pas mais en pensant que c’est toujours un bon moyen d’entrer dans la société. Vous risquez de perdre votre temps.
– N’hésitez pas à multiplier les stages si votre situation financière le permet.
– N’hésitez pas à sympathiser avec tout le personnel de la société de production. Nombreux sont les intermittents. Ils peuvent tous être amenés à évoluer dans d’autres sociétés de production très diverses et seront autant de contacts pour la suite.
– Et enfin, ne vous fâchez pas avec vos parents, votre famille… Vous serez toujours contents qu’ils vous hébergent pendant vos stages  ou vous payent le petit studio quand vous « monterez » à Paris !
– Enfin, tenez bon! On peut être un excellent stagiaire et parfois ne pas trouver d’emploi dans la société à la fin de son stage.

Soyez tenaces, on est tous (presque) tous passés par des stages.

Dans la vie il faut aussi un peu de chance : Etre la bonne personne, au bon moment, au bon endroit. The right man at the right time, at the right place

Faire des stages, continuer à toujours apprendre permet de pouvoir saisir cette chance au moment elle arrivera !

Bonne chance!






10 commentaires


  1. Jean Meyran

    Amusant et instructif

    Merci
    @jmeyran


  2. JBMaes

    Merci pour cet article qui me prépare pour mon stage qui débute vendredi.
    J’ai ainsi pu identifier la catégorie dans laquelle je souhaite aborder cette expérience.


  3. s0

    Très bon article, très réaliste!

    Par contre, je trouve que les gens qui travaillent à la télévision sont très « cool », beaucoup plus cool que dans n’importe quel domaine! La seule chose que l’on m’ait recommandé au début de mon stage, c’est d’être discrète sur les plateaux.
    Il est vrai que voir des people est amusant, mais c’est tellement plus excitant d’aider à l’organisation d’un tournage ou d’être dans le feu de l’action sur le plateau!


    • Effectivement la discrétion est très importante en production. On sait beaucoup de choses, on en entend beaucoup, on en voit beaucoup. Il est donc important de ne pas avoir à se poser de questions sur la confiance que l’on peut avoir avec ses équipes y compris les stagiaires.

      Par contre, les stagiaires ne sont pas les seuls à être bavards!

      Merci en tout cas pour ton commentaire très complémentaire.


  4. ^_^

    (ouf je suis ni en talons, ni en décolleté! )

    Emma


  5. benjisite

    très bon article qui devrait être donné à lire à tout stagiaire afin qu’il déploie son potentiel.
    Il y’a pas mal de sociétés qui promettent l’embauche et n’en font rien (dans le milieu que je connais, les jeux vidéo), mais il y a aussi plein de boite qui sauront utiliser un talent qui se serait révéler pendant le stage.
    Cela dit la marche entre école et réalité du terrain est encore très très très haute, pas mal de stagiaire (même arrivant d’étude supérieur) n’ont aucune idée de la pratique du travail de nos jours et de ce qui est attendu..


  6. bel

    Une analyse juste du « poste » de stagiaire, comme on pourrait dire.
    Dommage qu’aucun sens critique ne se glisse derrière : il serait bon également d’analyser l’exploitation des stagiaires telle qu’elle est actuellement pratiquée dans tous les domaines : on prend un stagiaire pour éviter d’embaucher quelqu’un qui devrait être payé au minimum du smic, on continue de déprécier et mépriser le rôle de stagiaire alors qu’on sait pourtant que ce sont les stagiaires qui aident à tenir de nombreuses boites à petit budget qui serait engorgées de travail autrement (et ne peuvent bien sur pas embaucher).

    Enfin, la fameuse carotte qu’on tend au stagiaire : lui faire croire à une possible embauche, ou au tissage d’un potentiel réseau professionnel. Souvent, le stagiaire n’obtient aucun des deux : dans des sociétés où les stagiaires sont parfois plusieurs en même temps, et ou chaque départ de stagiaire enclenche l’arrivée d’un nouveau, les visages et noms des stagiaires précédents sont bien vite oubliés, même pour ceux qui ont pourtant redoublé d’efforts..

    Enfin, le fait que sur le marché de l’emploi par la suite, un employeur sur deux considère que les stages, même longs et nombreux, ne sont pas une réelle expérience valable pour un premier emploi…

    Il faut savoir se montrer critique face au concept de stage, car c’est un système extrêmement exploité, et bien souvent, extrêmement injuste…



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *