Articles les plus populaires

13 mai 2010

Christine Bravo – Le coup de « Foudre »

Plus d'articles par »
Ecrit par : Emmanuel Matt
Étiquettes :
foudre Christine Bravo

Fin de tournage de Ca va s’Cauet il y a déjà quelques semaines à Aubervilliers, fin de débrief du tournage, je commande encore une fois un taxi pour Christine Bravo.

Mais cette fois-ci, je lui demande de me prendre avec elle quelques minutes pour me déposer près d’un métro.

Si j’avais su !
Si j’avais su que nous allions tomber sur le même chauffeur de taxi qui avait déjà été par le plus grand des hasards son confident la semaine passée, (S’en est-il remis ?)

Si j’avais su que nous allions partager de tels fous rires pendant finalement plus de 20 minutes, le temps de me déposer non plus à la station de métro la plus proche mais chez moi, quartier Montorgueil…
Rire aux larmes … des larmes qui permettaient probablement aussi d’en noyer d’autres moins joyeuses,

Si j’avais su qu’avec sa spontanéité, elle allait partager avec moi tant de choses personnelles en quelques minutes de discussion et que cet échange allait modifier pour toujours notre relation,

Si j’avais su qu’alors que nous nous croisions déjà chaque semaine, que nous avions déjà passé quelques heures ensemble, nous allions en quelques minutes improbables faire enfin réellement connaissance et montrer chacun des facettes totalement ignorées de notre personnalité,

Si j’avais su tout cela… et bien je ne serai peut-être pas monté dans ce taxi. J’aurai probablement hésité à entendre tout cela, à en partager autant.

Mais en fait je suis ravi de ne pas avoir eu le choix.

C’est principalement pour cela que je travaille à la télévision.

C’est pour ces moments là, ces rencontres très fortes et extraordinaires que je passe parfois des jours et des nuits sur mon ordinateur, que j’accepte parfois d’en prendre plein la figure ou d’excuser des crises s’égo passagères…

Alors oui, c’est grâce à ces instants précieux avec des animateurs, des producteurs, des réalisateurs, mais aussi des équipes techniques soudées pour aller jusqu’au bout d’un projet compliqué, c’est en vivant ces moments forts de direct, ces heures uniques que je sais que j’ai de la chance de faire ce métier.

Christine, tu vas encore m’énerver… si si je le sais !
Christine tu vas encore me faire hurler de rire volontairement ou malgré toi,
Christine, tu vas encore me surprendre,

Et  c’est aussi pour cela qu’avec et pour toi, comme avec Cauet, Cécile, Mélissa et bien d’autres je vais encore me bouger le popotin (enfin aujourd’hui moins car j’ai choppé une sciatique) pour qu’on réalise ensemble des programmes dont on soit fiers !

Coté surprise, Christine nous en a réservé une autre : son nouveau livre Foudre

Un roman torride et percutant nous dit la quatrième de couverture.

Si, après la sexualité des petites et grosses bêtes tu allais nous parler avec le même ton direct de celles des hommes et des femmes qu’est ce que cela allait donner!

Et puis allais-je réussir à oublier la Christine Bravo de la télé ?

Et bien oui, très rapidement j’ai oublié l’animatrice de la télé.

Je me suis laissé entrainer par cette folle rencontre amoureuse interdite entre Sam et Anna, je me suis replongé dans l’histoire récente des Etats-Unis, dans ces JO d’attentat allais-je écrire, dans ces JO d’Atlanta perturbés par un attentat à la bombe.

Un attentat aussi explosif que le coup de foudre de ces deux journalistes présents pour couvrir ces Jeux Olympiques.

Par manque de temps, (oh ca va, Christine, ne râle pas ! ) je n’ai pas encore fini ce livre dont l’originalité réside aussi dans son style et sa narration à travers les regards mêlés d’Anna et Sam. Une double narration ? Encore un subterfuge de l’auteur de nous faire totalement oublier Christine, la dame la télé !

Avec ce livre, le premier que je lis de Christine (j’ai dit, on ne râle pas!) c’est encore la découverte d’une autre facette de la personnalité de Christine Bravo.

C’est d’ailleurs peut-être aussi parce qu’elle a autant de facettes qu’on a parfois du mal à la suivre et qu’elle-même s’y paume un peu !

Au fait Christine, je sais que tu vas nous dire lors de tes interviews promo que toute cette histoire d’amour intense et impossible n’est pas autobiographique mais dis donc? C’est quoi déjà le prénom de la journaliste qui couvrait les J0 d’Atlanta pour Canal + ? Elle ne s’appelait pas Christine ?

Et bon anniversaire Christine! ( Et tu ne les fais pas! )






2 commentaires


  1. Duvot

    Un chouette article, plein de vie, de simplicité… Une belle rencontre à te lire…. Echanges dynamiques, spontanés comme il en exite peu hélas…
    Merci de nous faire partager ton enthousiasme!



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *