Articles les plus populaires

14 juin 2010

La CableCam 1D d’ACS France à Roland Garros

Plus d'articles par »
Ecrit par : Emmanuel Matt
Étiquettes : , , ,
Cable Cam ACS - Roland Garros

Fans de football, vous n’avez pu manquer ces hallucinantes images des Cablecams 3D qui survolent et plongent vers le terrain dans les stades de la Coupe du Monde en Afrique du Sud.

Retour sur sa version 1D à Roland Garros.

D’une coté, une grue solidement installée depuis plusieurs années par la Fédération française de Tennis à 58 mètres de hauteur, de l’autre, une base à 15 mètres de haut au somment du Stade Suzanne Lenglen. Entre les 2 les 3 câbles de la CableCam d’ACS.

De plans au dessus du Central Philippe Chatriez, des plans de tout le site, des vues sur la Tour Eiffel, sur tout Paris, des beauty (shots)… Les vues réalisées par cette caméra gyroscopique sont toujours aussi fascinants. Explications.

D'un coté la base, de l'autre la tour. Entre les 2 la CableCam

Il y a quelques jours j’’ai pu découvrir pendant 1 heure les coulisses de la réalisation des ces images étonnantes utilisées pour la réalisation du signal international du tournoi de Roland Garros.

J’ai eu de la chance car je suis arrivé quelques minutes avant le changement des batteries et j’ai donc pu approcher la Cablecam de près.

Tout le système mis en place est en HF. (Point, zoom, mouvements de rotation, étalonnage etc.)

Pas de câble électrique pour alimenter l’ensemble. Les 3 seuls câblent permettent de guider et de faire avancer ou reculer la caméra.

Des batteries sont donc nécessaires pour alimenter l’ensemble. Elles sont changées toutes les 2h30. En fait, les techniciens prennent une marge de sécurité importante. Les batteries pourraient tenir jusqu’à 4h.

L’assistant vidéo et le Rigger (chargé de tout ce qui est câblage, treuils etc.) font donc revenir la caméra à sa base, sur les hauteurs du stade Suzanne Lenglen pour changer les batteries et éventuellement effectuer quelques réglages ou nettoyages de l’optique.

La Cable cam lors du changement de batteries

Changement de batterie de la CableCam

L’assistant vidéo était quelque peu gêné ce jour là car l’ensemble du système était sous plastique. En, effet, il avait plu les jours précédents et par sécurité (encore et toujours), ACS France avait préféré garder la tenue de pluie pour la caméra.

Pas très esthétique ? C’est vrai mais ces machineries sont si rares qu’il n’existe pas de protection pluie spécialement dédiée à cette caméra. On travaille donc avec les moyens du bord.

(Pour mémoire l’emballage du steadicam avec du film plastique…. Lien)

Le treuil de la CableCam d'Acs

Les batteries alimentent la caméra mais le moteur qui permet de faire avancer ou reculer la machine sur le rail est installée sur la base. En effet le câble de traction est mis en mouvement par le treuil.

4 personnes sont en fait indispensables pour faire fonctionner cette CableCam

En plus du rigger dont nous venons de parler et de l’assistant vidéo qui gère l’ensemble du matériel (du chargement des batteries à l’entretien de la machinerie), un opérateur de prise de vue et un cablepilote sont nécessaires.

l’opérateur de prise de vue : Installée à Roland Garros dans une cabine de commentateur, il commande les zooms, le point, les mouvements de rotation de la caméra… Il dispose d’une télécommande spéciale.

Poste Opérateur de prise de Vue Cablecam Roland Garros

– C’est cependant le CablePilot (in english !) qui fait avancer ou reculer l’ensemble.

A Roland Garros, on dit plutôt monter ou descendre la caméra du fait du décalage de 40 mètres entre la base et le haut de la grue.

Le Cable Pilote (Gros plan sur sa commande)

L’opérateur de prise de vue et le Cable pilote sont relayés toutes les 2 heures.

Le rigger est positionné à l’extérieur non loin de la base, prêt à agir sur le système de treuil, de poulies en cas de souci.

Le pilote du câble est installé à une position qui lui permet de toujours voir le câble et la position du système de caméra.

La sécurité est omniprésente :

Harnais de sécurité pour les équipes en place sur la base, passage de la société Véritas tous les matins pour valider la conformité de l’installation etc. L’une des lignes porteuses, la Highline est doublée.

Cable Cam d'ACS et les émetteurs/récepteurs HF (en haut et en bas)

L’ensemble fonctionne grâce à 3 lignes dont une, la Driveline est en boucle entre le treuil qui l’anime depuis la base et l’autre extrémité sur la tour. Comme sur un téléphérique, le câble tourne en boucle et à l’infini entre les 2 points. Le parallèle s’arrête là car dans le cas de CableCam le câble peut monter mais aussi descendre selon la volonté du Cablepilot.

Les 2 autres lignes Highline (dont 1 uniquement par sécurité) sont plus épaisses et permettent de porter l’ensemble.

Sur ces lignes porteuses circule le Skate, le chariot qui supporte l’ensemble. A l’intérieur on y place les batteries. Entre ce skate et la tête gyrostabilisée se trouve un amortisseur qui participe à l’équilibre et à la stabilité de l’ensemble.

En effet, le tout n’est pas de faire avancer ou reculer la caméra, de la faire tourner à gauche ou à droite mais encore faut-il que tout cela soit stable. Et cela reste un exploit technologique.

La stabilité de l’ensemble est aussi due aux talents du CablePilot et de l’opérateur Vidéo. C’est un vrai métier qui nous permet de regarder des images sublimes et toujours étonnantes.

A noter l’un des plus beaux souvenirs de l’assistant vidéo : le vol au dessus du Kremlin lors de la prise de fonction de Dimitri Medvedev : Un travelling d’une minute au dessus du Kremlin pendant 1 minute sur un câble de 700 mètres de hauteur.

700 mètres ? 350 mètres tout de même à Roland Garros et parait-il le projet de prolonger ce câble. A suivre…

Quelques données chiffrées :

-Hauteur de la tour ou grue installée en dur depuis quelques années : 58 mètres
– Hauteur de la base à l’extrémité du stage Suzanne Lenglen : 15 mètres
– Distance entre les 2 : 350 mètres (la distance peut-être bien plus longue)
– Vitesse maximum : 30 km/h dans la configuration de Roland Garros (mais je les soupçonne de quelques excès de vitesse ! Existe-t-il des radars pour cable cam ?
– Temps d’installation : 1 jour (ou plutôt une nuit pour profiter du calme sur le site) pour tirer les câbles entre les 2 points et installer la plateforme à la base + 1 journée pour toute l’installation vidéo, les tests etc.
Les câbles sont tirés à la main depuis la base. Imaginez le travail pour passer entre puis au dessus des arbres, des bâtiments, du central etc. C’est du travail. Pas d’hélicoptère dans ce cas là pour tirer les câbles.
– L’ensemble peut supporter 1 tonne.

Et pour les plus curieux :

Fiche technique Cablecam d’ACS France

Lien vidéo d’ACS

Et prochainement j’essayerai de vous parler des Cablecam 2D : Toujours entre 2 points mais avec en plus la possibilité de faire monter ou descendre le skate et de la Cablecam 3D : tendue entre 4 points et pouvant se mouvoir selon toutes les directions (gauche droite, avant arrière, en haut en bas), bref celle que vous pouvez voir en action sur la coupe du Monde de football en Afrique du sud.

Images lors de l’entrée au Pouvoir de Dimitri Medvedev (plan de la Cablecam à 30 » de début… le reste de la réalisation est aussi impressionnant : multitudes de stedicams et grues)

Mise à jour du 2 octobre 2010 : Il faudrait semble-t-il plutôt parler DU Cablecam. Le terme serait masculin car il s’agit du système complet et non de la seule caméra.






9 commentaires


  1. Jean Meyran

    Sujets toujours autant instructif, merci.

    Un apparté (rien à voir avec le présent sujet) :

    Les régies télés n’ont vraiment aucun moyen de filtrer les fréquences de ces p… de trompettes sud-africaines ? Avec l’égaliseur qui va bien, on devrait pouvoir virer tout ça ou me gours-je ?

    @jmeyran


    • Ah ces Vuvuzelas!

      Responsable du nul de la France… on ne pouvait pas se parler… mais surtout sujet de tant d’articles sur tous les medias.

      Je me suis donc renseigné auprès d’un ingénieur du son plutôt bien placé coté bruit puisqu’il revient des 24 h du mans.

      Ce bruit est composé de bien trop de fréquences et d’harmoniques pour être supprimé avec un simple filtre.
      Pour ceux qui regardent (trop?) les Experts, il est effectivement possible de séparer les sons, de nettoyer un son mais cela prend beaucoup de temps et demande des appareils très complexes utilisation des algorithmes pointus. Autant dire que cela est impossible en direct

      Enfin, comme me le disait aussi cet ingénieur du son, le bruit de ces Vuvuzelas fera partie du Son de cette coupe du monde.

      voilà


      • Jean Meyran

        Loin de moi l’idée d’une quelconque interdiction…
        Quant aux pitoyables excuses de certains, no comment.

        Pour avoir fait dans le son il y a une trentaine d’années (déjà) , on avait à l’époque des égaliseurs 27 bandes qui permettaient de corriger l’acoustique d’une salle ou d’un stade.

        Mais ce n’était pas dynamique, et une fois les réglages faits, il n’était pas question d’y toucher pendant la prestation 😉
        Je pensais que l’on avait fait des progrès sur ce type de traitement. Merci pour toutes tes précisions.

        A+
        @jmeyran


      • Jean Meyran

        Vu aujourd’hui sur Twitter que Canal + allait utiliser cette techno pour le retransmission :
        http://www.audionamix.com/
        Tu connais ?


        • Jean Meyran,

          Et non je n’avais pas vu car je ne suis pas un spécialiste de ce domaine.
          Merci cependant pour l’information.

          Cette situation est intéressante car elle va permettre à des sociétés comme celle-ci de montrer leurs compétences et de se faire connaitre internationalement grâce à cet événement.


        • Pour compléter ma réponse, j’ai remarqué ce soir que Canal + a vendu (survendu dirais-je) sa technologie de neutralisation des sons des Vuvuzelas, créant même un logo mis en avant pendant la partie en claire de la retransmission du match.

          Garantie sans Vuvuzelas, contrairement à la retransmission sur France 2.

          Pas très probant pour moi qui suis passé d’une chaine à l’autre.

          Qu’en avez-vous pensé?


  2. Matti

    Merci beaucoup pour cet article.
    C’est vrai que les CableCam sont passionnantes, les plans sont toujours magnifiques. On dirait vraiment qu’elles sont en lévitation. Notamment à la cérémonie d’ouverture de la Coupe du Monde, je n’arrivais pas à imaginer comment était faite la prise de vue tellement c’était fluide et « magique » même si on voyait l’ombre de la CableCam sur la pelouse.


    • Tu as vu juste.

      Comme toi j’ai apprécié ces images en particulier celles proches du sol.

      J’ai d’ailleurs reçu cet après-midi 2 photos de la cablecam 3D d’ACS qui se trouve dans le stade de Cap town.

      J’attends quelques explications supplémentaires pour les partager avec vous.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *