Articles les plus populaires

4 août 2010

Les caméras moto sur le Tour de France. Rencontre avec un duo cadreur/pilote

Plus d'articles par »
Ecrit par : Emmanuel Matt
Étiquettes : , , , , ,
La moto 5 sur les Champs Elysées

Position 1 cadreur moto, devant la course

Sur le Tour de France, elles sont au nombre de 5.

6 équipages composés de véritables duos cadreur/pilote alternent pendant les 3 semaines du Tour de France.

Avec les hélicoptères, le long de la course, ils composent les uniques images de cet événement itinérant.

Rencontre avec l’un de ses duos : Fabrice Roche, chef pilote chez Euromedia France (27 Tours à son actif) et Eric Abomey, cadreur (1er tour)

La moto 5 est en attente dans la zone média du Tour de France sur les Champs Elysées. Elle ne suit pas la course depuis le début de l’étape aujourd’hui.

Après avoir filmé les brèves courses Nesquick (le Tour de France est le paradis des marques !) elle attend l’arrivée des coureurs sur les Champs Elysées.

La moto 5 sur les Champs Elysées

Son équipage va être le seul à pouvoir suivre les coureurs en montée et en descente dans une étroite allée centrale protégée et ainsi proposer un travelling unique.

Bruno Gallais, directement commercial de la branche sport me présente Eric Abomey qui finit ce jour son premier tour de France et Fabrice Roche, le chef pilote d’Euromedia et son coéquipier.

Jean-Maurice Ooghe qui passe derrière eux pendant l’interview lâche au sujet d’Eric un « Très bon début, très bon début ». Ce dernier m’explique avoir beaucoup progressé et remercie son excellent pilote, Fabrice Roche chargé du développement de ces motos.

Mais comment Eric a-t-il été sélectionné?
Et bien par un test en conditions réelles (ou presque ! ) organisé par Gérard Choucroune, directeur de production d’Euromedia France.

Il s’agissait ce jour là de filmer une course cycliste quelque peu spéciale puisque les 3 coureurs n’étaient autre que les 3 enfants de Fabrice Roche.

Jean-Maurice Ooghe, le réalisateur les suivait en voiture pour voir la position de la moto et du cadreur avant de regarder sur K7 le résultat de leur travail.

Cadreur ENG depuis 10 ans, Eric avait demandé à passer ce test.  A ses tout débuts il était chauffeur de navettes à la SFP à Bry sur Marne. Tous ceux qui, comme moi, ont travaillé pendant quelques mois sur ce site se souviendront des batailles pour attraper ces navettes à la station RER !

Après sa réussite au test, Eric, formé entre autre par Fabrice Roche a commencé par cadrer sur des courses plus petites avant de rejoindre les cadreurs du Tour de France cette année.

Son aventure sur le Tour de France a d’ailleurs failli se terminer sur le bitume dès le 5 juillet. En effet, un coureur est tombé sous la pluie entre Bruxelles et Spa en Belgique. Fabrice Roche a du donner un petit coup de frein et leur moto Trail K110 a dérapé. Caméra à la poubelle me dit Eric. Presque ! La caméra a été fortement abimée mais pas l’optique.

Pas le temps d’avoir eu peur me disent-ils.

Les  véritables frayeurs des équipages moto ont lieu sur certaines étapes de montagne lorsque le public veut récupérer un bidon jeté par un coureur, quand certains traversent la route ou veulent toucher un coureur.

Quelques mots sur ces motos.
Elles ne sont pas nouvelles mais régulièrement modifiées, améliorées. Bruno Gallais me confie que le prix d’achat des motos représente si peu dans la valeur globale de l’équipement de la moto.

L’ABS a été supprimé et remplacé par des suspensions particulières. Des supports pour les pieds du cadreur ont été installés. Des batteries spéciales, des émetteurs, codeurs etc. remplissent les caisses sacoches sur les cotés de la moto.

L’antenne que vous pouvez apercevoir à l’arrière de la moto est un ampli, un amplificateur du signal vidéo émis par la caméra moto.

La caméra Thomson  n’est en fait qu’une tête de caméra HD.

La stabilité des images est due aux talents du cadreur et du motard mais aussi à une optique stabilisée Canon développée depuis plusieurs années avec Euromedia France et commercialisée depuis cette année. (valeur 100 000 Euros)

La plupart des étapes ne sont pas filmées depuis leur départ. Les motards ont donc tous les jours rendez-vous à un point de rendez-vous motos. Les motos sont alors vérifiées et des tests de liaisons HF sont réalisés avant de partir rejoindre la course.

Des points de réapprovisionnement essence sont prévus le long de la course. Une équipe d’assistance accompagne au quotidien les motos. Pas de pannes mécaniques des motos mais plutôt des réglages ou réparations sur les moyens HF et les caméras.

Fabrice Roche aimerait avoir un petit moniteur pour voir les images que fait le cadreur. Cela lui permettrait de l’aider encore plus pour réaliser ces plans. Mais ce n’est semble-t-il pas encore d’actualité.

Si c’est le cadreur qui porte les 10 kgs de la caméra sur les épaules ou à bout de bras, ce n’est qu’avec le pilote, ses travellings fluides que les plans peuvent être composés.
C’est aussi le pilote qui prévient le cadreur de tel panneau, tel miroir qui va lui permettre de construire des plans plus riches, dynamiques et originaux.

Le pilote et le cadreur se parlent via leurs micros dans leur casque. Avec l’habitude, ils n’ont au fil du temps plus besoin de beaucoup se parler. Ils se comprennent bien.

Le pilote devient alors en partie cadreur et le cadreur funambule. Il faut avoir une dose de confiance en son pilote pour accepter de rester debout sans aucune attache pendant des heures, uniquement collé au dos du pilote pour éviter les appels d’air et garantir une bonne stabilité à l’image.

La vitesse de la moto peut atteindre jusqu’à 100 km en pleine course.

La plupart du temps ce sont eux qui proposent des plans. Le réalisateur leur en demande aussi d’autres à certains moments.
Si le motard écoute parfois radio course, ce n’est pas le cas du cadreur. Il ne réalise pas ses plans en fonction des commentaires mais c’est à lui de montrer ce qui se passe sur la course et qui pourra alors être commenté.

Le cadreur peut avoir plusieurs positions sur la moto.
En voici 3. Elles ont des numéros qui coïncident à la position de la moto dans la course.
Sur ces photos vous pouvez découvrir les positions et des exemples d’images tournées dans ces positions.

La position 1 en tête de course

Position 1 cadreur moto, devant la course

Image tête de course

La position debout en queue de peloton ou d’échappée

Eric Abomey, le cadreur et Fabrice Roche, le pilote moto

Image position debout

La position ras du sol

Caméra au sol

image caméra ras du sol

Les motards doivent par ailleurs respecter des règles pour ne pas modifier le bon déroulement de la course.
Ils ne peuvent par exemple s’intercaler entre deux pelotons que s’ils sont distants de plus de 30 secondes.

De plus, les motards doivent savoir que, en présence d’un vent contraire, leur moto à 5 mètres devant un coureur peut le favoriser.

Les relations avec les coureurs sont variables. Certains sont froids d’autres bien plus réceptifs.
Avec l’habitude, Fabrice Roche m’explique que pendant la course, il n’a pas besoin de regarder le maillot ou dossard d’un coureur. Il en reconnait certains dans son rétroviseur rien qu’à leur allure.

Enfin, un cadreur moto touche 426 Euros Bruts sur le Tour et le pilote moto environ 230 euros par jour.

Former les cadreurs et les pilotes est un lourd investissement. Il est donc important pour leur employeur de les garder. Pour cela il faut leur proposer un maximum de jours de travail. Avec les différentes courses, Euromedia France leur propose actuellement entre 100 et 120 jours de travail.

C’est aux équipes commerciales ne maintenir les contrats liés à ces courses et à en décrocher chaque années d’autres.






6 commentaires


  1. Vincenté

    Que dire de plus que pour les autres articles…..toujours très intéressant.

    Vivement la rentrée pour avoir de nouveaux articles sur notre magie de la télévision.


  2. benjisite

    très intéressant !


  3. François

    Comment fais-tu pour rendre tes articles aussi intéressant ? !! Rien de superflus, p facile à comprendre et captivant de la première à la dernière ligne !!


  4. DEMONFAUCON

    bonjour . je m appelle cyrille j ai 35 ans et j aimerais piloter une moto sur le tour de france . je ne sais pas ou me renseigné et j aimerais savoir si vous avez quelques minutes , si vous pouviez me donner des adresses. je suis prêt a être formé et suis particulièrement motivé. titulaire du permis moto depuis plus de 15 ans je vous remercie de votre aide . cordialement .


    • Cyrille,

      Je vous conseille de prendre contact directement avec Euro Média France dont les motards assurent notamment la couverture du tour de France. (lien) et le groupe AMP/Visual TV qui dispose aussi d’une flotte de motos HF. (lien)

      Si d’autres lecteurs/Recruteurs que j’ai oubliés passent par le blog, qu’ils n’hésitent pas à vous laisser leurs coordonnées en réponse à votre commentaire.

      Bonne chance.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *