22 août 2010

Quartier Montorgueil, Paris : Bataille autour du bruit à Paris – L’express – Jérémy Maccaud

Plus d'articles par »
Ecrit par : Emmanuel Matt
Étiquettes : ,
article express bruit

Qu’est ce que j’ai adoré le silence à 7 mètres de profondeur dans la Mer Rouge en Egypte et puis pas de problèmes de terrasses, de restaurateurs hors la loi, de complaisance possible des autorités locales et nationales. Quel calme!

Et bien, pendant ce temps dans le quartier Montorgueil au centre de Paris, rien de changé, enfin si ça continue à empirer.

En attendant que la justice tranche sur l’occupation illégale de l’espace public par les restaurateurs, ceux-ci s’étendent, s’étendent toujours plus, et s’enrichissent, s’enrichissent…

Mais de cela j’ai pu en parler dans un reportage vidéo réalisé par Jérémy Maccaud pour L’Express.fr sur les nuisances sonores.

Ego grandissant?

Les explications sont bien plus simples que cela.

Un journaliste de l’Express souhaitait réaliser un sujet sur les problèmes de bruit. Il a donc contacté un responsable actif du Réseau Vivre Paris, le regroupement d’associations de riverains parisiens mais souhaitait aussi donner la parole à un riverain. Le membre de l’association nous a donc mis en contact.

Ce qui n’était cependant pas prévu c’était que le jeune journaliste monte chez moi pour proposer des images depuis l’appartement d’un riverain mais finalement vu le résultat c’était je trouve que c’est plutôt une bonne idée.


Bataille autour du bruit à Paris
LEXPRESS. – L’info video en direct.

N’hésitez pas à laisser en commentaire votre point de vue sur mes propos dans ce sujet.

Plutôt que de vous parler encore de ce problème de nuisances sonores et de vous casser les pieds pendant que moi, on me casse les oreilles tous les soirs et les nuits, je vais plutôt en profiter pour vous présenter ce jeune homme, journaliste en herbe.

Après avoir vu le résultat de son travail, j’ai en effet proposé à Jérémy Maccaud qu’il profite du blog pour se présenter à vous.  Hasard de la rencontre puisqu’il ne connaissait pas du tout ma profession avant l’interview. Autant maintenant profiter du blog pour lui permettre peut-être de réaliser de nouvelles rencontres professionnelles. Ce blog est aussi fait pour cela.

Concernant son sujet, si j’apprécie au final qu’il ait réalisé un montage fidèle au sens de mes paroles,  (Oui il en a coupé une partie, vous savez bien que je suis très bavard!) j’ai aussi été sensible pendant le tournage à différentes qualités.

Il est encore étudiant en journalisme à l’ISCPA Paris. Il a fini sa deuxième année et entre dans sa dernière année d’étude en octobre. Il est stagiaire au service société de L’EXPRESS.fr où il réalise principalement des dépêches, des articles de fond, des sujets participatifs, et des reportages vidéos.

Il est venu équipé d’une petite caméra HD que l’on peut trouver dans le commerce et d’un micro cravate HF. Il manquait cependant peut-être une petite minette, un petit projecteur. Cela m’aurait éviter d’être en contre jour !

J’ai apprécié le fait qu’il sache ce qu’il voulait tant dans le contenu – il a su me relancer – que dans la forme. Il a tourné en quelques minutes une variété de plan de coupes alors qu’il arrive encore aujourd’hui à certains JRI de trop tourner ou d’oublier certains types de plans qui vous aident ensuite à construire votre montage comme les plans de coupe. Il a semble-t-il déjà de bons réflexes et savait déjà comment il allait utiliser ses au montage.

Je trouve que son sujet par ailleurs bien construit. Il donne la parole à trois personnes dont une, « caution scientifique ».

Sa rencontre le temps de l’interview a confirmé mon sentiment qu’aujourd’hui des jeunes comme lui, bien formés, avec de bons réflexes dès le départ, peuvent, très jeunes, proposer des articles de bonne qualité avec peu de moyens et avec encore peu d’expérience.

Cela se remarque aussi à un autre niveau dans les journaux des chaines d’informations en continue mais aussi de France 2 où de jeunes journalistes réalisent  souvent déjà des sujets très intéressants et sont envoyés à l’étranger.

Voici enfin quelques informations complémentaires qu’il a bien voulu me transmettre pour se présenter. Avis aux amateurs. Son école vous transmettra ensuite j’en suis sûr ses coordonnées.

Jérémy Maccaud espère partir l’année prochaine à l’étranger pour perfectionner son anglais et préparer des concours pour des masters en journalisme reconnus (Celsa, Ifp, Science po paris, etc… )

Quelques liens vers d’autres vidéos qu’il a réalisées :

Dossier sur les gestes qui sauvent
Dossier (très léger) sur Paris Plage
Les oubliés des vacances au champs de Mars

Jérémy Maccaud : « C’est mon premier contact avec le web mais ce qui est très plaisant c’est que je ne suis pas cantonné à un seul média et je suis très libre. J’ai pour idée que le journaliste de demain se doit d’être polyvalent et doit toucher aussi bien à la radio qu’à la télé. Quant à la presse écrite, c’est une évidence, on ne fait pas de radio ou de télé si on ne sait pas écrire. Même si les horaires sont impressionnants pour un stagiaire, j’apprends énormément et pour l’instant c’est très positif.

En ce qui concerne mon expérience en vidéo, nous avons au sein de mon école beaucoup de cours pratiques. Nous avons appris les différents cadrages, les différents plans, le fonctionnement d’une caméra et nous avons déjà monté une bonne dizaine de fois des journaux télévisés avec, à chaque fois, des sujets d’actualité. »

Bonne chance à lui

Mais, ce n’est pas tout !

J’attends toujours de lire dans L’express ou ailleurs enfin un sujet complet qui nous expliquerait pourquoi le lobby de la restauration a obtenu tant via la baisse de la TVA non répercutée et déclarée « sanctuaristée » jusqu’à 2012 selon certains journaux par le Président de la République. (une niche fiscale de près de 3 milliards € tout de même) Comment se concrétise leur pouvoir d’influence qui leur permet aussi de ne respecter ni les surfaces des terrasses, pour certains de continuer à engager des employés au noir et à d’autres ne pas respecter la loi anti tabac dans leurs terrasses fermées? Pourquoi une telle complaisance du pouvoir national en place mais aussi de l’opposition de gauche bien silencieuse sur la non répercussion de la baisse de la TVA sur les prix.

Et que dire de la Mairie de Paris bien discrète qui donne au mieux l’impression d’une complaisance avec nombre d’entre eux.

Il m’a été confirmé de source sûre que des poursuites judiciaires ont été engagées contre certains restaurateurs du quartier Montorgueil. Je regarde par la fenêtre, cela n’a pas l’air de les inquiéter!

A suivre






0 commentaire


Soyez le premier à déposer un commentaire!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *