Articles les plus populaires

17 septembre 2010

Direct chez vous / France 3 – La caméra Pro 35 et son Follow focus

Plus d'articles par »
Ecrit par : Emmanuel Matt
Étiquettes : , , ,
Direct chez vous - Mesure point Pro 35

Caméra pro 35 sur son rail travelling. A l'avant sur sa gauche l'écran utilisé en amorce lors des sorties de sujets

Il y a quelques jours je vous expliquai comment Sébastien Devaud, les équipes de 2P2L et de France 3 avait pris soin de travailler les profondeurs de champ de la nouvelle quotidienne de France 3 présentée par François Pécheux. (lien pour plus d’explications)

Zoom aujourd’hui sur la caméra Pro 35 utilisée sur ce plateau grâce aux explications d’Estelle Drugerolles qui gère le point de cette caméra.

La situation sur cette photo est assez surprenante pour tous ceux, qui comme moi sont principalement habitués aux plateaux télé.

En effet, on mesure rarement la distance entre l’optique d’une caméra et l’animateur doublé ici par l’assistante de réalisation avec un mètre ruban. C’est pourtant ce que fait Estelle Drugerolles pendant les répétitions.

Mais voilà avec la caméra Pro 35, l’animateur est le « sujet » car on utilise le vocabulaire et les techniques de travail du cinéma.

Et c’est grâce à Sébastien Devaud, réalisateur et concepteur du dispositif de Direct chez vous et à Estelle Drugerolles, chargée du point sur cette caméra que je vais pouvoir vous en dire un peu plus sur ce dispositif original de tournage.

Parler de caméra Pro 35 est peut-être un raccourci de langage car on parle de Pro 35 à cause de l’élément situé entre la caméra numérique HD télé et un objectif cinéma.

C’est en effet cet élément qui permet d’adapter sur certaines caméras vidéo numériques  HD des objectifs cinémas et ainsi permet d’obtenir des effets identiques  (Lien Planipress)

Le voici en gros plan

La caméra avec son système Pro 35

A gauche l’objectif cinéma Zeiss, au centre le dispositif Pro 35 relié sur sa gauche  la caméra France 3 île de France Vanves louée dans ce cas là à Vidéo plus!

Et sous l’optique cinéma se trouve le fameux Follow Focus qui permet de gérer le point.

Comme vous pouvez le voir, des marques rouges, bleues ou au crayon à papier ont été indiqués sur ce Follow Focus. En effet, c’est grâce à ces marques qu’Estelle peut régler le point en quelques instants avec la petite manette. Il lui suffit alors d’aligner le repère du Follow Focus sur la bonne marque pour obtenir le point sur un sujet puis sur un autre etc.

Caméra pro 35 sur son rail travelling. A l'avant sur sa gauche l'écran utilisé en amorce lors des sorties de sujets

Dans le cas de Direct chez vous, le cadreur effectue souvent un travelling avec la caméra de la gauche vers la droite.

Estelle doit donc d’abord caler le point sur l’écran dans le petit cadre à gauche puis lorsque le cadreur/machiniste a déplacé la caméra sur son rail travelling et qu’il est arrivé en face de François Pécheux, Estelle doit immédiatement faire le point sur lui.

Elle a donc du mesurer au préalable les deux distances « du plan film au sujet » et indiquer deux marques  au millimètre près en conséquence sur son Follow focus.

Je lui ai demandé si la mesure de la distance devait être très précise. Et effectivement, si François Pécheux s’avance ou recule, de 5 cm elle doit alors rattraper le point.  Les marges de mise au point sont très courtes.

Il faut préciser que Sébastien a réalisé différents tests d’objectifs et que le sujet, François Pécheux, est très près de la caméra  sur ce plateau. La focale, utilisée, la perte plus ou moins importante de diaph a aussi une influence sur la facilité de garder le point.

C’est un métier et cela explique la présence de deux personnes pour cadrer avec cette caméra. Et encore, dans ce cas précis, la valeur de plan ne change pas. Si cela n’avait pas été le cas, il aurait probablement fallu 3 personnes : 1 cadreur pour faire le plan, un machiniste pour s’occuper du travelling et un(e) assistant(e) pour gérer le point.

L’ajout du raccord pro 35 et d’un objectif cinéma donne du grain à l’image, crée une texture, donne le sentiment de défilement de la pellicule m’a expliqué Estelle. Le raccord n’est pas qu’un lien entre l’objectif et la caméra. Il s’agit plutôt d’un obturateur qui tourne et crée ainsi la texture de l’image. (légèrement différent d’un effet Shutter … m’a-t-on dit!)

Estelle Drugerolles ratrapant le point sur le follow focus

L’ajout de ce pro 35 et de l’objectif cinéma a donc aussi pour inconvénient, de faire perdre du diaph (1.5 à 2) (de la luminosité pour simplifier). En effet des lentilles ont été insérées devant la caméra. Cela peut être corrigé dans le menu de la caméra ou plus simplement par l’ingénieur de la vision dans la régie en rajoutant du détail.

Au final le résultat est tout de même très intéressant d’autant que Sébastien joue à l’image un passage au flou lors du déplacement de la caméra, un effet impensable à la télévision.

Parfois cependant à la télévision, on peut jouer sur le passage du point sur un sujet à l’avant et ensuite à l’arrière mais l’effet de flou est beaucoup moins prononcé et bien plus rapide…

J’espère ne pas avoir trop dénaturé les explications d’Estelle et vous avoir donné envie de voir sur le résultat dans cette émission quotidienne à 13h sur France 3.

Et maintenant il me reste encore à vous donner les secrets du carré magique, ce cadre à la droite de François Pécheux avec lequel il peut jouer. A suivre très prochainement sur Media un autre regard.

Un indice…. une paluche!






One commentaire


  1. Vincenté

    Merci Emmanuel pour ces détails sur la caméra pro 35……pour le carré magique je ne dirais rien….car Jérôme Caza nous l’a dévoilé à la présentation de l’émission en région…mais c’est avec plaisir que je verrai la méthode en photo.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *