Dictionnaire! & technologies

4 janvier 2011

Vœux de l’Elysée coté coulisses : Nicolas Sarkozy devant un écran de vidéoprojection (mise à jour)

Voeux elysée 2010 Nicolas Sarkozy

Nous savions déjà que les vœux du Nouvel An du Président de la République, le 31 décembre 2010 avaient été enregistrés quelques heures avant 20h avec les moyens de FranceTélévisions.

Saviez-vous cependant que la séquence réalisée par Yves Barbara (France 3) n’avait pas été tournée dans le studio télé installé à demeure au sein de l’Elysée mais dans un salon de l’Elysée, sur un fond d’écran de vidéo projection et non sur fond vert comme certains, comme moi, auraient pu le penser.

Explications et images

Comme lors de la dernière intervention du Président de la République depuis l’Elysée (lien article), le site officiel Elysee.fr propose un making of technique de cette intervention. (Merci encore à Clément Lepetit (lien) de m’avoir signalé cette nouvelle vidéo d’ailleurs toujours datée du 1er janvier 1970 comme je vous l’indiquai hier (lien))

Voici donc cette vidéo que je complèterai en particulier grâce aux explications techniques de Joel Durban, directeur de la photo de ces Voeux, régulièrement croisé dans le studio Jean Drucker, à M6 pour les enregistrements de Zone Interdite présentée par Mélissa Theuriau.

Travail risqué à l’Elysée car une mauvaise lumière (ou un mauvais travail de l’ingénieur vision, binôme du directeur photo) et le Président parait trop bronzé, pas assez rajeuni, un peu malade, un peu ceci, un peu cela… et la sanction peut vite tomber. Le Président ne doit d’ailleurs pas briller (sauf par son talent bien sûr! Et oh, pas envie d’un contrôle fiscal pour démarrer l’année !) A noter plus sérieusement que le Président ne serait ni le seul, ni le premier à se préoccuper de sa lumière. J’en ai croisé des chanteuses, des animateurs très préoccupés par leur lumière…

Joel Durban est donc une valeur sûre ! Cela fait déjà une dizaine d’années qu’il réalise la lumière des Vœux. Il est aussi parfois appelé par l’Elysée pour certaines opérations extérieures comme le 40e anniversaire de la mort du général De Gaulle à Colombey les 2 églises.

Vous le reconnaitrez à l’image à sa chevelure claire !

Mise à jour 2 : mardi 04/01/10 Et non, la séquence ci-dessous n’est plus actuellement celle dont je vous parle dans cet article. L’Elysée ne semble par avoir apprécié la diffusion d’un plan montrant une doublure lumière en position à genou devant le micro (montré en premier par Yann Barthès comme indiqué en bas de l’article et non par d’autres sites qui s’en seraient attribué la paternité depuis).

Cette vidéo des coulisses était une initiative intéressante.  Mais la suite …

On peut même comprendre que ce plan pas très courtois ait pu gêner le Président et son entourage et ait ainsi été retirée. On est sur un site de communication, on n’est pas dupe.

Plus incompréhensible cependant de voir la vidéo remplacée sur le même lien par une autre vidéo politique. Comme d’autres, j’aimerai pouvoir choisir les extraits que je diffuse, ce qui n’est actuellement plus le cas.

Pour ne pas laisser les lecteurs de Media un autre regard sur leur faim, vous trouverez en fin d’article la vidéo  sur Dailymotion des coulisses des Voeux en 2009 qui vous apportent une part des informations dont je vous parle dans cet article.

Quelques informations maintenant pour compléter les explications très claires je trouve de Patrick Pons, chargé de cette production à FranceTélévisions.

Commençons donc par la lumière.
Joel Durban a utilisé via les moyens et le personnel France 2, des projecteurs assez classiques : joker bug – tubes kinoflo – et fresnel 650w

Des lumières traditionnelles qui fonctionnent toujours très bien.
« Ce n’est pas tellement le matériel utilisé, quel qu’il soit, qui fait le rendu et la qualité de la lumière. C’est surtout la façon d’utiliser ce matériel, le placement des projecteurs – faces / contres jour / rattrapages / les gélatines et diffusions – qui sont placées sur ces projecteurs et encore plus l’équilibre de la puissance entre tous ces projecteurs qui font que la lumière est de qualité ou pas. Mais cela, c’est à la sensibilité de chacun d’en décider » nous explique Joel Durban.

Dans la cour, il a aussi renforcé la lumière sur la façade de l’Elysée avec des projecteurs HMI et des projecteurs Par 64 sur base.

Dans le salon de l’Elysée, notez la présentation à l’image des « contre » ces projecteurs placés à l’arrière en hauteur éclairer l’arrière de la tête et des épaules et équilibrer avec la lumière de face.

La difficulté de l’exercice ce jour là résidait aussi dans l’utilisation d’un écran de projection fourni par IVS (lien). Il faut en effet trouver un juste équilibre entre la puissance de l’écran en fond et la lumière sur le « sujet ».

Coulisses tournage Voeux 2010 et le dispositif lumière

L’écran en fond doit être lumineux tout comme le sujet devant (je parle bien sur de lumière et non de verbe !)

Joel Durban et les équipes lumière de France Télévisions ont donc, pour éviter de parasiter l’image de l’écran, placé des drapeaux rectangulaires (souvent en polystyrène ou en métal) pour limiter la surface éclairée. C’est le Président et non l’écran qu’il faut éclairer.

Moins l’écran est éclairé, moins on a le risque de reflets qui mettent en évidence l’écran. On perd ainsi la sensation d’être devant un décor réel (mais qui pouvait le croire dans ce cas?). Bref, c’est aussi plus esthétique.

Vous aurez aussi noté le projecteur à gauche de la capture d’écran. Qu’éclaire-t-il? Il est installé dans le sens contraire!

On pourrait penser que comme au cinéma, il s’agit d’un éclairage indirect via des polystyrènes blancs ou des rideaux comme je vous l’avais montré sur un exemple de tournage de film à Paris (Lien). Je ne retiendrai pas cette option. En fait, plus simplement il me semble que ce projecteur permette d’éclairer le reste de la pièce. En effet, le salon ayant été transformé pour l’occasion en plateau télé, il a été placé dans le noir. Il faut cependant apporter un peu de lumière au reste des équipes (cadreurs, opérateurs prompteurs, responsable écran).

Coté écran justement, dans la présentation vidéo, le technicien IVS vous a expliqué son travail sur les couleurs et la puissance de l’image (grâce à 2 vidéo projecteurs superposés synchronisés visibles dans la vidéo). J’aurai aimé vous donner les références de cet écran et de ses projecteurs mais l’information semblait confidentielle!

Vous aurez par ailleurs noté la présence de 2 caméras sur pieds légers équipées d’un prompteur (lien) dont l’une en secours.

Enfin, une troisième caméra HD était installée dans la cour de l’Elysée pour réaliser les images projetés dans l’écran.

J’ai été surpris de la diffusion en direct des images de façade. Etait-ce vraiment nécessaire? La nuit tombant dès 16h40 il aurait été encore plus simple d’enregistrer 10 minutes d’images et de les diffuser directement dans l’écran.

Et puis en fait, quitte à « innover » en diffusant des images de la façade de l’Elysée, pourquoi ne pas avoir poussé l’idée jusqu’à enregistrer ce discours en décor naturel, devant la façade.

Quelques chaufferettes dans les poches de la veste du Président, un prompteur un peu plus gros et on aurait probablement gagné en authenticité.

Enfin, vous aurez pu entendre que l’allocution a été diffusée ensuite depuis le car de diffusion à 20h à destination de toutes les chaines qui le diffusaient en France et à celles qui souhaitaient l’enregistrer à l’Étranger.

On aurait pu imaginer un envoi 1 heure avant de la séquence aux chaines mais il semble qu’ai été privilégié la diffusion en direct à 20h00 depuis le Palais de l’Elysée. Pour éviter des fuites avant 20h? Pour garantir une parfaite simultanéité sur TF1, France 2, France 3… Je n’ai pas pu avoir la réponse à cette heure. Dailymotion bénéficiait-il d’une livraison avancée le temps d’encoder la vidéo? Les rédactions ont-elles eu accès à la vidéo avant 20h pour préparer leurs commentaires? Le texte a-t-il été alors envoyé à la presse un peu plus tôt via l’Agence France Presse?

Voilà quelques questions parmi d’autres pour lesquelles j’aurai aimé vous apporter des réponses.

Manque de temps, volonté d’éviter de prendre le risque de fâcher le Palais?

Un grand merci alors encore à Joel Durban pour ses quelques explications purement techniques.

La section Commentaires reste cependant bien sûr à la disposition des autres intervenants pour corriger, compléter cet article.

Mise à jour (1) :  à 2:18 vous pourrez par ailleurs voir l’image présentée avec malice lundi soir par Yann Barthès dans le Petit journal sur Canal +. Je regardai la lumière, il a regardé ce qui était éclairé!

Images en cause?

Puisque la vidéo n’est plus en ligne mais qu’internet a de la mémoire, voici donc l’image extraite de la vidéo des coulisses présentée par le Petit Journal et qui a probablement provoqué la réaction de l’Elysée.fr


Coulisses des vœux 2010






7 commentaires


  1. Ant92

    Bon très bien tout ça, mais ça ne répond pas à la question : pourquoi pas « tout simplement » un fond vert/bleu/orange ? On est en plan fixe avec prompteur, et un personnage qui n’est pas en pied (donc on peut placer le screen très en arrière pour éviter les reflets éventuels…). C’est quand même plus simple que tout le barnum de l’écran à double projecteur à synchroniser et étalonner et les projs, drapeaux et tout le toutim… des fois je me demande si les réals n’imaginent pas des trucs comme ça uniquement pour se faire plaisir et faire bosser les copains.
    Au final, c’est quand même « nous qu’on paye » comme dirait Coluche.


  2. une réalisation impeccable … c’est le savoir faire des équipes techniques de francetélévisions en région comme à Paris !


  3. le réalisateur

    A l’attention d’Emmanuel MATT

    Merci pour vos commentaires sur Joël DURBAN… C’est un grand directeur de la photographie, qui, que ce soit à Colombey les deux Eglises que nous avons réalisé en direct en novembre dernier, ou sur toute autre émission, Joël, et cela est rare, éclaire avec un minimum de projecteurs, ce qui est pour les personnes filmées, comme pour le réalisateur, un confort extraordinaire.

    Je vais répondre à vos questions, pourquoi pas un fond vert incrust, pourquoi ne pas avoir enregistrer le fond…etc.

    Mais tout d’abord, pour donner suite à un commentaire, la réalisation des vœux n’a pas nécessité un barnum et encore moins pour le réal de faire travailler des copains… Le dispositif mis en place pour ces vœux est le dispositif minimum pour ce type de réalisation.

    Pourquoi pas de fond vert ?

    -1) Joël vous aurait très bien répondu…Sur un truquage fond vert, la lumière est de face et assez violente pour pouvoir incruster… En conséquence, la qualité d’un gros plan de visage serait catastrophique, traits durs, aucune harmonie de la lumière sur la peau… Il n’y a qu’à voir les bulletins météorologiques qui utilisent ce procédé, le ( ou la ) présentateur ( trice ) est cadré en plan large et parfois même en pied, jamais en gros plan…

    -2) De plus, le fond vert vous interdit tout zoom avant ou arrière ou recadrage car, si le cadre peut varier avec la caméra qui filme le sujet, par contre le fond lui reste fixe… Je vous laisse deviner le rendu image…

    Pourquoi ne pas avoir enregistrer, et à 16 h 40, le plan de la façade, pourquoi une caméra dans la cour en direct ?

    Pour la réalisation des vœux, la mise en place technique se fait la veille et tout doit être pratiquement prêt le soir afin de pouvoir répéter à la nuit tombée… Le 31, seuls les derniers réglages sont à faire dans l’attente du Président en fin d’après-midi…

    Pour l’avoir noter personnellement pour les raisons que vous pouvez imaginer, le 30 et le 31, il faisait nuit à 17 h 10…

    Dans la majorité des émissions de direct ou de faux direct, le réalisateur doit tout prévoir et en particulier l’incident technique. C’est la raison pour laquelle les micros, les projecteurs, les caméras sont doublés.

    Dans ce cas, et comme vous l’avez dit, j’ai bien enregistré ce plan, le 30, de la cour du Palais, à 17 h 30 afin d’avoir, pour le lendemain une sécurité, mais ce n’était qu’une sécurité pour les raisons qui suivent , et seulement une sécurité :

    – Risque d’enregistrer le 31 ce plan peu de temps avant l’arrivée du Président si jamais il y a une panne caméra ou magnéto, pas de fond dans le rétroprojecteur !
    – Météo ensuite, il neige le 30 et pas le 31 ( ou inversement ), on fait comment ?
    – Et enfin, et c’est la raison essentielle… Derrière cette caméra placée dans la cour, il y a un cadreur qui à ma demande, en moins d’une minute, quand le Président est en place, debout, derrière le pupitre, et que le « moteur « est demandé, peut très vite affiner le cadrage et cela se joue à quelques centimètres…

    Pour répondre à la question pour laquelle nous n’avons pas utilisé le studio de l’Elysée, la raison en est très simple, c’est qu’il n’y a pas de studio au Palais, ou en tous les cas il faut préciser ce que l’on appelle studio… Il y a, dans une des annexes du Palais, une salle de Presse, équipée de 3 caméras et de lumière qui permet, en autres, de réaliser les conférences de Presse du Porte-parole de l’Elysée, tous les mercredis, après le Conseil des Ministres… Le dispositif technique est suffisant mais il est impensable de pouvoir réaliser les vœux dans cette salle.

    De toutes les façons, quels que soient les lieux et les moyens, cela ne change rien pour le contribuable… Pour faire marcher cette salle de Presse de l’Elysée et sa régie, il aurait bien fallu prendre du personnel technique, ajouter de la lumière, avoir un directeur de la photographie, un réalisateur…etc.

    Comme vous l’avez dit, cette opération a été réalisée, comme cela se fait depuis des décennies par le service public, avec les moyens techniques et le savoir-faire et le talent du personnel de France-Télévisions…
    Quand au lieu, il est gratuit puisque c’est celui de la République, que ce soit la salle de Presse, un des salons du Palais ou la salle des Fêtes…

    Pour information, le dispositif mis en place n’est démonté qu’après la diffusion de l’enregistrement des vœux afin, en cas d’actualité dramatique survenue entre l’heure d’enregistrement et celle de la diffusion, que le Président puisse prendre à ce moment là la parole en direct.

    Cordialement

    Yves BARBARA


    • Yves Barbara,

      Merci beaucoup pour vos commentaires et explications complémentaires très claires et très intéressantes.

      Elles répondent à certaines de mes questions mais aussi à certaines des remarques des lecteurs.

      Une seule remarque peut-être. Il m’avait été expliqué qu’un studio équipé avec une copie d’un des bureaux de l’Elysée (avec fenêtre sur jardin) existait à l’Elysée. Vous ne semblez pas confirmer cette information.

      Question subsidiaire… Savez-vous qui a réalisé cette fameuse vidéo des coulisses avec cette image pas très flatteuse et qui a provoqué tant de réactions?

      Merci encore à vous.

      Je ne manquerai d’ailleurs pas désormais de revenir vers vous et vous propose d’ailleurs une rencontre pour proposer aux lecteurs d’autres sujets.

      Emmanuel


  4. Air

    Concernant l’écran et les videoprojections, je dirais simplement qu’il s’agit de 2 projecteurs Full HD de chez Panasonic montés en Dual (2 projecteurs réglés ensemble afin d’obtenir plus de luminosité. Cette technique apporte également un vrai plus en terme de sécurité. En effet, si un des projecteurs « plante » il reste toujours l’image du second).
    A mon avis, je dirais que ,sur cette prestation, il s’agit de 2 Panasonic PTDZ 12 000.
    On aperçoit, en effet, sur la vidéo à 1:46, le très reconnaissable menu de réglage des projecteurs pro Panasonic, et IVS , sur son site, ne propose qu’un modèle de projecteur Panasonic Full HD, le PTDZ 12 000. CQFD.

    Quant à l’écran, il doit s’agir d’une classique lentille de Fresnel de chez DNP. Il s’agit d’une lentille de projection striée au laser d’une facon concentrique et qui permet une excellente diffusion de l’image. La société IVS fut une des pionnières de son utilisation en France.

    Rien de très original ou de très secret, à mon sens, ce qui n’enlève en rien le talent -reconnu- de réglage colorimétrique des techniciens TV de chez IVS. Et non, je ne travaille pas chez eux…


    • Air,

      Je vous remercie pour ses informations complémentaires. Dommage que nous ne puissions plus voir les illustrations puisque Elysée n’a pas remis en ligne la vidéo et semble en profiter pour continuer à remplacer le lien selon leurs envies par des vœux successifs! Étonnante attitude pas très « Web »

      Merci encore pour ces précisions techniques et complémentaires. Rien de très secret c’est vrai !



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *