Profession ...

10 janvier 2011

Trouver l’introuvable ? Le fixeur et son réseau

Plus d'articles par »
Ecrit par : Emmanuel Matt
Étiquettes : , , , , ,

Trouver un lieu de tournage : une villa, une usine, un club select.

Rechercher le bon intervenant : motivé, télégénique et référent dans son domaine.

Et bien sûr avoir toutes les autorisations pour 0 € ou soyons fous $0 !

Tout cela et bien plus encore via cet intermédiaire de la production, en particulier à l’étranger.

Voici quelques unes des missions d’un fixeur.

Pour Cauet fait le tour de Madrid, mais aussi Cauet fait le tour de Londres produits par Be Aware Prod, nous avions fait appel à un fixeur, plus précisément à une fixeuse à Madrid et à un fixeur à Londres.

Deux profils différents puisque le second, Olivier, avait été trouvé par Jack Thomas Richard, chargé de production via son site Easylondon.fr, un site malin pour visiter Londres réalisé par un Frenchi !

Bonne idée de la part de Jack car son site montrait l’une des premières qualités d’un fixeur : sa connaissance du terrain et la construction d’un réseau complet, actif et réactif.

Un fixeur doit pouvoir vous aider à rechercher un hébergement, des moyens de transport, mais bien plus que cela encore comme des lieux de tournages, des rencontres, des astuces en tout genre et gratuits ou au moins pas chers!

On aime qu’il puisse répondre aux attentes de la production mais aussi qu’il puisse avoir une force de proposition.

Vous cherchez tel ou tel lieu ou tel personnage. L’un ou l’autre n’existe peut-être au départ que dans votre imagination. Le fixeur sera cependant d’un grand secours pour vous proposer des situations approchantes parfois légèrement différentes mais qui correspondent aux envies initiales de production.

L’un des points forts d’un fixeur est aussi sa connaissance des contraintes de production. Selon les tournages, les plannings sont amenés à changer souvent, sans parler des retard potentiels. Il faut savoir faire patienter les contacts, bouger un rendez-vous sans les froisser etc. La recherche d’un plan B en cas de modification de planning mais aussi de changement d’avis du lieu de tournage est toujours une bonne idée.

Les lieux qui acceptent des tournages n’imaginent pas toujours qu’en multicam (2 ou 3 caméras), l’équipe est vite nombreuse et surtout envahissante. Il faut donc éviter qu’un accord de principe tourne au vinaigre au moment de l’arrivée de l’équipe.

Face à ce type de situation, deux techniques au choix :
– La première consiste à ne pas trop en dire sur le bazar provoquée par l’arrivée d’une équipe technique et de parier le moment venu sur la gentillesse de l’équipe de tournage et de l’autre coté de la fascination qu’exerce un premier tournage sur ceux qui l’accueillent. Un passage en force parfois risqué.
– A l’opposé, certains fixeurs prennent le temps d’expliquer avec précision comment se déroulera le tournage de manière à éviter toute mauvaise surprise au moment du tournage.

De la même manière, parfois il s’agira de parler d’un documentaire sur la réussite aux Etats-Unis plutot que d’un programme de Téléréalité. Parfois on se contentera de dire que l’on travaille pour une chaine nationale française très regardée par les jeunes ou en forte progression actuellement….

Et c’est là qu’en plus du réseau, ce sont les qualités humaines du fixeur qui font la différence, qualités humaines qui lui auront déjà permis de créer son réseau.

Ainsi, voici comment Fabrice Sopoglian, que vous allez découvrir prochainement à l’image dans un autre rôle dans « Les Anges de la Téléréalité » sur NRJ 12 me présente son travail de fixeur à Los Angeles:

« Je compare souvent le métier de  »Fixeur » a celui du  »Paparazzi ». Il faut savoir offrir et être généreux avec les gens pour pouvoir ensuite récolter les bénéfices.
Le bon paparazzi a toujours le bon cadeau, le bon billet ou la bonne parole et surtout avec celle ou celui qui est le moins visible mais qui est souvent celui qui t’ouvrira la plus grande porte sans aucune monnaie d’échange.

Il faut passer du temps avec les gens et être un vrai généreux de nature, je pense que la séduction est un atout important également. Construire un réseau demande des mois mais l’entretenir des années et c’est la ou les choses deviennent intéressantes. Le tempérament du fixeur doit toujours être positif et pleins de ressources.

La marque de fabrique pour devenir un bon fixeur c’est surtout d’être un bon  »insider », c’est a dire quelqu’un qui vient de l’intérieur et qui ne demande que rarement des services car il a passe son temps a offrir avec élégance mais le jour ou il demande personne ne se permettra de lui refuser. »

Fabrice Sopoglian Ph. Facebook

C’est pour ses qualités d’ »insider » comme il le dit (à force de vivre depuis probablement déjà un peu trop longtemps à Los Angeles) qu’il a été choisi comme fixeur principal pour ce programme de télé-réalité lié au milieu de l’Entertainment aux Etats-Unis et principalement à Los Angeles.

Point fort complémentaire et non négligeable de Fabrice Sopoglian, il a déjà produit à Los Angeles. Sa connaissance du milieu du cinéma, de la télévision et people sur LA associé à sa connaissance de la production a rendu notre collaboration très agréable et intéressante.

Le réseau se travaille au quotidien et se construit aussi parfois avec de l’obstination et de la chance.

Fabrice Sopoglian : « Il m’arrive souvent de prendre des bouteilles dans des clubs à la mode et cela malgré que je n’ai jamais bu un verre d’alcool de ma vie. Un soir a Miami il y a quelques années, j’ai offert une bouteille de champagne  de grande  marque a mon voisin de table qui était en pleine dispute avec son petit ami.
Je ne connaissais pas ces 2 individus mais j’ai calmé leur histoire de couple par un geste gracieux. Nous avons discuté, le monsieur en question était designer et j’ai laissé ma carte de visite à la suite de notre rencontre.
3 semaines plus tard a Paris j’ai reçu une carte de cette même personne m’expliquant que j’étais désormais son invité dans le monde entier et que je pouvais lui demander n’importe quel service… Je n’ai pas vraiment reconnu le nom et pour moi les paroles de la nuit ne voyaient jamais le jour, j’ai donc déchire sa carte…C’était Gianni Versace! Moralité :  Soyez généreux !
« .

Et c’est pour ce réseau, pour son investissement de longue date qu’un fixeur est rémunéré.

Sa rémunération est alors largement compensée par la gratuité des mises à disposition de lieux de tournage, et la venue d’invités prestigieux.

C’est aussi au fixeur de savoir alterner demandes de services à ses contacts, et mise en avant dans certains programmes. C’est à lui de savoir parfois faire évoluer une demande de la production pour satisfaire aussi l’un de ses contacts et parfois à l’inverse de demander une faveur à un contact indispensable pour le programme mais pas particulièrement motivé par l’enjeu.

C’est à lui de savoir quand sa présence est indispensable lors du tournage d’une séquence pour rassurer ou flatter son interlocuteur et ainsi permettre la bonne réalisation du tournage. Parfois, il lui suffira de transmettre l’ensemble des informations (contact sur place, téléphone, adresses etc.) au chargé de production qui prendra le relais en son abscence.

Petit conseil enfin.

Quelque soient les compétences du fixeur et de votre degré de confiance en lui, il est toujours important que la production reprenne avant le tournage le relais entièrement ou même partiellement histoire de vérifier que tout est bien confirmé et conforme aux attentes. Et bien sûr si l’organisation de la production le permet, un repérage de confirmation avant tournage est un plus.

Cela peut vous éviter certaines mauvaises surprises.

Attention en effet aux fixeurs qui ont fait de fausses promesses aux intervenants, aux responsables des lieux de tournage ou à vous Production. Attention au lieu de tournage qui n’a en effet comme seul intérêt de n’être pas loin de chez le fixeur mais qui ne correspond pas à votre cahier des charges, au lieu de tournage qui semblait si difficile à trouver mais que votre nouveau fixeur vous a trouvé pour vous prouver ses compétences. Il se peut au final que le lieu ait accepté de vous accueillir uniquement que parce qu’il était en travaux ou défraichi et vide!

Le choix du fixeur est donc primordial.  A vous de faire marcher votre propre réseau, de faire appel au bouche à oreilles (ou à un blog sur les Medias?!!!), de le tester etc.

Je vous ai enfin parlé de fixeurs pour des tournages à l’étranger mais il est aussi possible de faire appel à un fixeur en province (ou à Paris pour les producteurs de province) histoire de sortir des contacts classiques type office du tourisme, chambres de commerces etc.

Enfin, certains fixeurs sont parfois spécialisés dans certains domaines. On en trouve issus de certains syndicats professionnels. D’autres sont ou ont été des journalistes spécialisés.

Fabrice Sopoglian sur Facebook

A noter aussi parmi vos contacts en particulier pour Las Vegas : Carole Fougere
Elle nous a été récemment d’un très précieux secours : nombreux contacts sur place, disponibilité, habituées à la production etc.
Elle parle par ailleurs italien, français et anglais bien sûr
Avec son accord, voici ses coordonnées : 2072 hidden hollow lane – Henderson Nevada 89012 / USA
cell 702 809 55 35
fax 702 – 616 19 41

N’hésitez pas !






One commentaire


  1. Vogel

    Article hyper intéressant qui dépeint bien ce qu’est notre métier.
    Après des années passées comme régisseur, chargé de production sur Téléfilm, Long Métrage et Télévision je suis désormais Fixeur bilingue en Freelance sur Midi Pyrénées et La Région de Cannes.
    J’ai ainsi pu répondre aux exigences de la production du célèbre chef anglais « JAMIE OLIVER » dans le LOT et plus récemment d’un documentariste américain sur Toulouse.
    A disposition des productions…



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *