11 février 2011

Paroles de Français – TF1 : Une émission confidentielle !

Plus d'articles par »
Ecrit par : Emmanuel Matt
Mots-clés : , , , , ,
Réalisation Didier Froehly

Mais non je ne parle pas des Audiences!

Au moment où je termine ce papier, je ne les connais pas encore.

Quoi qu’il en soit CONFIDENTIEL était bien le mot concernant cette émission.

Black out complet… J’aimerai bien te faire plaisir mais on a signé un papier … je vous en passe et des meilleures!

Confidentiel je vous le dis !

Mais cela ne va pas nous empêcher de faire un point sur la réalisation de ce programme.

Ah la confidentialité!

Il y a la confidentialité, celle qui est utilisée, comme son opposé, le fameux « buzz » pour communiquer avant et autour d’un programme. On ne sait rien, on ne voit rien, pas de noms des membres du « panel », comme on ne dévoilerait pas le nom des candidats d’une Téléréalité pour laisser faire la rumeur.  pas un bout de décor, aucun nom de candidats etc. C’est secret! Et ainsi on parle encore plus du programme. Des rumeurs se créent, parfois provoquées ou au moins entretenues par la production et le diffuseur.

Il est de même pour le buzz. Ne soyez pas dupes. La quasi totalité des images, « infos exclus » et autres vidéos sont montées, destinées et envoyées par les producteurs et diffuseurs à certains sites qui les présenteront sous un habillage d’exclusivité, de scoop… Suivez mon regard! Et ainsi se crée d’ailleurs une relation d’interdépendance entre certains producteurs  ou diffuseurs et sites internet.

Il y  a aussi la confidentialité, celle qui permet de donner de l’importance à un programme, et accessoirement de l’importance à ceux qui travaillent dessus, qui, eux, savent! Certaines sociétés ne travaillent qu’ainsi. A tord ou à raison.

Il est vrai que parfois certains process de fabrication font partie du savoir-faire de la société de production qui n’a donc pas intérêt à le partager à l’extérieur.

Ce soir c’était probablement un peu de tout cela.

Et, l’Elysée qui ne voulait pas que l’on connaisse les coulisses du tournage et même des préparations. L’enjeu de communication en (pré) campagne était important.

Et TF1 de ne pas vouloir fâcher l’Elysée, et de vouloir faire de ce programme un événement qui attire un maximum d’audience.

Et au bout de la chaine, des prestataires, des techniciens tenus par des clauses de confidentialité habituelles renforcées semble-t-il sur ce tournage qui ne souhaitent pas perdre des contrats et leur boulot.

Une situation agaçante mais au final plutôt agréable pour moi car mes contacts et collègues n’auront pas eu à me mentir pour me cacher telle ou telle information, tel événement. Ils m’auront aussi évité à mon tour de me poser la question de ce que je pouvais, devais vous dire ou pas!

Mais y avait-t-il finalement tant de secrets en terme technique, pour la partie qui nous intéresse sur ce blog?

Pas vraiment bien sûr même si c’est vrai que les détails techniques et particularités d’un tournage sont toujours intéressants et peuvent en dire beaucoup.

Un choix de lumière et le Président aura plus ou moins bon teint, sera plus au moins bronzé. Un choix de taille de plan et les téléspectateurs/électeurs auront plus ou moins l’impression d’être impliqués dans le dialogue. Des plans d’écoute sur des personnes qui s’ennuient, font la tête ou sourient et l’impression générale ne sera pas la même.  Sans parler du choix des intervenants, du fameux « panel » qui aura une importance toute particulière mais je laisserai d’autres spécialistes et éditorialistes politiques le commenter.

Place aux explications techniques :

Les moyens techniques d’AMP/Visual TV:

Le programme a été tourné aux Studios Rive Gauche du groupe AMP/Visual TV dans un plateau adossé à celui du Grand Journal. Le plateau de TF1 ne permettait en effet pas d’accueillir ce nouveau décor plus grand que le précédent. D’après mes informations les équipes de TF1 auraient beaucoup hésité à s’installer jusqu’à coté du Grand Journal et de l’équipe du Petit Journal.

Je vous conseille d’ailleurs de regarder le Petit journal de jeudi soir et Yann Barthès, tentant d’entrer en « Connexion Yaourt » avec le plateau de Paroles de français!  (lien)

Coté sécurité, on peut aussi imaginer qu’un soin particulier a été apporté aux liaisons. Étaient-elles doublées voire triplées pour l’occasion? Pas question d’une rupture de liaison pendant le direct.

La réalisation de Didier Froehly :

Réalisation Didier Froehly

Selon mes informations, Didier Froehly, le réalisateur avait demandé 8 caméras avec cadreurs et une grue. Je n’ai cependant pas eu confirmation du dispositif définitif lors du tournage.

Le nombre de caméras était conséquent car les intervenants présents en même temps étaient nombreux  (9 + 1 + 1) et le décor à 360°.  De plus, Jean Pierre Pernaut a occupé plusieurs positions. Il fallait être capable de le cadrer dans chacune des positions.

Didier Froely est un réalisateur confirmé qui a à son actif de très nombreux talks shows et émissions sur TF1 mais aussi sur Canal + comme par exemple le Grand Journal. Il réalise aussi des émissions pour France Télévisions

A noter aussi l’utilisation régulière de multi-fenêtres très variées dont principalement une version avec 3 images en haut, le Président au centre, et en bas un plan large de la grue ou des images illustrant le thème évoqué. Un moyen d’aérer la réalisation et de tenter de donner du rythme.

La réalisation devait aussi semble-t-il permettre d’éviter de sortir du plateau. Les portraits étaient très courts, bien plus courts que lors de la première émission et les quelques extraits étaient réduits à une ou deux phrases.  De même, si les graphiques et illustrations étaient parfois en plein écran, ils étaient souvent présentés soit dans les écrans placés dans le décor soit dans l’une des fenêtres de l’image.

Enfin, vous aurez noté les plans d’écoute sur les 9 « français » et Jean Pierre Pernaut qu’il ne fallait pas oublier au milieu des très nombreuses minutes de l’intervention du Président de la République. Paroles … de français vous disiez?

Sur fond de boucle d’habillage

Coté habillage des écrans, il me semble qu’au début la boucle à base d’animation du logo et d’un mélange des visages des intervenants était très présente pour laisser au fur et à mesure place au titre de l’émission en image fixe en particulier dans l’écran placé derrière Nicolas Sarkozy.

Probablement pour mieux signer l’émission mais aussi parce que la boucle en perpétuel mouvement était un peu fatigante sans oublier qu’elle pouvait parasiter le discours présidentiel.

Sur fond fixe Paroles de Français

Une image raconte toujours une histoire.

Que veut dire l’image du Président parlant d’un meurtre, d’une victime, d’agriculture etc avec le visage d’homme . Est-ce le visage du meurtrier, d’un paysan?

La femme qui apparait derrière lui est la pharmacienne présente sur le plateau. Mais quel rapport avec ce qui dit le président devant son image dans l’écran?

A cela il faut encore rajouter les reprises de quelques interventions par les médias. Qui comprendra la signification des images, de ces visages derrière le Président au moment où il dit telle ou telle phrase extraite?

Le décor de Philippe Désert :

Confidentiel qu’il était ce décor. D’ailleurs il n’a pas circulé sur internet me semble-t-il avant le début du JT de TF1. Lors des titres, c’est sur un plan large à la grue que l’on a pu voir pour la première fois le décor avec le commentaire de Laurence Ferrari « ils [les membres du panel] ont découvert le décor il y a une heure » Con-fi-den-tiel !

J’ai déjà eu l’occasion de vous parler de Philippe Désert et en particulier de son décor du Grand Journal (lien), du secret de la table (lien).

Philippe Désert est un accoutumé des décors pour l’Elysée mais aussi pour TF1 dont le décor du JT. On lui devait aussi le décor de la première émission!

Après les reproches faits au premier décor (en photo en fin d’article), il a conçu spécialement pour ce programme un nouveau décor à 360°, c’est à dire qu’il est fermé et que l’on peut filmer dans quasiment tous les axes. Philippe Désert a utilisé du bois, une matière noble et chaude complétée par les traditionnels écrans qui  permettent de donner un peu plus vie au plateau. Les modules composant le décor avaient été teintés pour donner l’impression de faisceaux de lumière.

On retrouve différentes teintes de bois sur la table dont la forme ressemble à un puzzle inachevé. Une forme non conventionnelle et pourtant étudiée pour que le Président soit placée au centre du dispositif, face à un espace permettant de le filmer avec plusieurs caméras.

La hauteur de la table avait du être calculée pour permettre la position debout de Jean Pierre Pernaut mais aussi la position assise des autres intervenants sur des tabourets modulables en hauteur.

Le choix de modules pour le pourtour du décor facilitait aussi l’installation de caméras.  Cachées dans le noir, elles pouvaient ainsi filmer à travers les ouvertures verticales entre chaque module. Les modules pouvaient en plus être ré-orientés pendant les répétitions selon les besoins du réalisateur. Vous aurez enfin noté le cadre qui surplombe le décor et qui permet de le « fermer » par le haut »

Au sol se trouvait un sol stratifié brillant noir traditionnel.

Vous aurez enfin noté le meuble en bois gris sombre placé face au Président et qui contenait probablement un écran lui permettant de visionner les images des sujets et toute autre information qu’on aurait souhaité lui transmettre en direct. (en haut à gauche sur l’illustration précédente)

Voilà je crois que j’ai fait le tour.

Ah non, bien sûr, il fallait encore parler du son. Le Président était bien évidement équipé de 2 micros cravates, par sécurité bien sûr mais aussi car il s’adressait à des personnes à sa gauche et à sa droite. Les « français » n’étaient eux équipés que d’un micro, placés du coté du Président de la République à qui ils étaient censés s’adresser.

Mais en fait le son était aussi très important sur ce programme…

Et si c’était en fait les « Oui », les « Parfaitement »,  ou autres « Merci monsieur le Président, cela me touche » lancés par moment par « des français » qui étaient au final les plus attendus ou espérés par l’Élysée. N’était-ce pas cela le plus important? Et pour ces mots on ne pouvait pas compter sur des journalistes!

Mais tout cela restera bien sûr confidentiel!

Pour revoir l’émission  : Lien Paroles de Français TF1

Pour mémoire le décor de la précédente émission.






0 commentaire


Soyez le premier à déposer un commentaire!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>