Point de vue

24 mars 2011

Le Pen, Marine : Le difficile exercice de l’interview du « nouveau » leader du Front National

Plus d'articles par »
Ecrit par : Emmanuel Matt
Étiquettes : , , , ,

Marine Le Pen au Grand Journal

Certains journalistes et animateurs ne veulent pas l’inviter.

Ils se posent sans doute cette même question : Comment lui donner la parole tout en ne lui servant pas la soupe? Le simple fait de l’inviter actuellement semble réussir à la mettre en valeur.

La bousculer, rappeler les propos de son père, tenter de la mettre en difficulté semble échouer voire conforter le désamour d’une partie croissante des Français vis à vis des journalistes.

Face à elle, les journalistes (et hommes politiques) semblent plus en difficulté que face à son père Jean Marie Le Pen.

Tentatives d’explications.

Quand son père prenait la parole, était invité d’un plateau, il était toujours accompagné d’un lourd passé. Propos à caractère antisémite, agressions verbales et parfois physiques en tout genre. Il était difficile de nier certaines évidences et de justifier un vote même dit de contestation.

Mais quand Marine Le Pen, sa fille arrive aujourd’hui sur un plateau. Elle n’a pas ce passif. (pas encore peut-être!) Lui rappeler les tirades de son père comme a tenté de le faire mardi soir et avec difficultés Michel Denisot dans le Grand Journal est contreproductif puisque, pour les sympathisants FN, cela ne ferait que démontrer qu’elle est différente, qu’il y a du nouveau au FN. En plus, cela semblerait leur confirmer que les journalistes s’acharnent sur elle, et tentent de manipuler l’opinion. La «pauvre Marine»!

Et oui, Marine Le Pen apparait comme une nouveauté pour une grande partie de la population, et les médias eux aussi aiment le neuf. Ils l’ont invité pour cela et l’inviteront encore désormais du fait de son nouveau poids politique validé par des sondages et les scores électoraux actuels aux Cantonales.

Marine Le Pen ne ferait plus peur ? C’est vrai qu’elle soigne son coté féminin, sa ligne et sourit tout le temps. En plus ce n’est plus le Pen, c’est Marine. Et puis on n’agresse pas une femme. Ce serait macho !

Avec son père, c’était plus simple. On l’avait connu avec un bandeau sur les yeux, remplacé ensuite par un œil artificiel. Il inquiétait déjà rien que physiquement avec son embonpoint et sa façon de parler souvent agressive. Le Pen fille, elle, sourit. Elle assume. Elle représente les mêmes idées, le même programme mais sourit et utilise un vocabulaire totalement différent de son père. Celui-ci parsemait son discours de mots anciens, faisait référence à des personnages, des situations historiques qui pouvaient en dérouter plus d’un.

Marine Le Pen parle moderne, parle simple, comme tout un chacun. Elle parle internet. Et pas trop de références historiques. Ses références ce sont plutôt les évolutions des mentalités, la libération de certains discours méprisables. Comme Nicolas Sarkozy, d’ailleurs, elle écoute les tendances et les intègre dans son discours. La société française est inquiète ? La peur reste son fond de commerce principal.  La haine de l’étranger, de l’inconnu s’amplifie en France? Quand il faudrait la combattre, elle l’entretient et l’utilise.

Et Marine Le Pen est nouvelle ! Elle n’a jamais exercé de responsabilités, elle n’a jamais montré qu’elle pouvait réussir là où d’autres avaient échoué. Elle n’a pas plus prouvé qu’elle pourrait réussir. Et bien pourtant elle transforme cela en atout. Tant que vous n’avez pas gouté au FN, vous ne pouvez pas dire que c’est mauvais ! C’est si simple comme raisonnement.

Et Marine Le Pen utilise dans les médias des techniques de communication héritées de son père. Elle continue à lâcher des vérités, en fait des contrevérités mais elle le dit avec une telle assurance que cela passe parfaitement. Plus c’est gros, plus ça passe et elle n’est pas la première à utiliser cette technique.

Et puis mettez vous à la place du journaliste. Quand elle vous annonce avec un tel aplomb telle « invasion d’immigrés » tel taux d’immigration, tel taux de délinquance, le journaliste est souvent mis en difficultés. Même avec une bonne culture politique et économique, il n’a pas tous les chiffres en tête et toutes les connaissances pour la contredire. En plus, elle ne parle souvent pas de généralités, elle parle de villes, de régions pour leur donner un aspect concret. Qui, même parmi les journalistes, connait les chiffres de telle ou telle banlieue? Et c’est ainsi que le silence du journaliste ou parfois d’un autre homme politique face à elle, bien incapables de la contredire signifient validation de ses propos pour ses sympathisants.

Mais en fait, lancer des chiffres farfelus n’est pas une technique qu’elle a inventée.  C’est devenu une habitude, une très mauvaise habitude chez de nombreux hommes politiques de tout bord qui eux aussi manipulent les chiffres, choisissent des périodes ou des catégories de population qui les arrangent. Cela n’apporte alors rien à la qualité du débat.

Ceci n’est qu’un exemple de la confusion actuelle liée, elle aussi au fait que Marine Le Pen ne fait qu’utiliser les mêmes techniques de communication, les mêmes subterfuges que les autres hommes politiques. Les responsables politiques des autres partis ont donc largement leur responsabilité dans son ascension. Si leurs interventions sur les médias laissaient plus la place à la rigueur et à l’honnêteté intellectuelle, à moins de coups, de petites phrases, de langue de bois, la manière de communiquer de Marine Le Pen, creuse, serait bien plus perceptible.

Avez-vous d’ailleurs remarqué à quel point les ambiances des talks se détériorent depuis des semaines. Il y a de plus en plus de tension. D’un coté des journalistes qui veulent parfois se faire un politique, et de l’autre coté des hommes politiques qui se ferait bien un journaliste. Et ensuite on se demande pourquoi ces deux professions sont autant détestées par les français. Et Marine Le Pen surfe encore sur cette vague. Tous pourris sauf moi qui suis « nouvelle » et sans casseroles ! Si elle le dit…

Les journalistes ont cependant aussi leur part de responsabilité. Inviter Jean Luc Mélanchon qui a fait toute sa notoriété sur l’agression des journalistes ou Marine Le Pen cela marche. Le Grand journal a d’ailleurs réalisé un record d’audience mardi en invitant Marine Le Pen. Et quand les journalistes ne sont pas agressifs ils semblent blasés. J’ai plutôt de l’estime pour Jean-Michel Apathie mais écoutez certaines de ces interviews récentes, regardez les plans d’écoute sur lui lors du Grand Journal. Il semble totalement désespéré par ce qu’il entend. On n’en pense pas moins mais doit-il le montrer ainsi?

Et les plans d’écoute il y en a souvent beaucoup quand Marine le Pen comme d’autres utilisent une vieille technique efficace de communication qui veut que l’on ne finisse jamais ses phrases parlant, parlant, pendant plusieurs minutes sur tout et surtout sur un autre sujet sans respirer, sans laisser la possibilité aux autres intervenants d’en placer une. On occupe le temps et on donne l’impression de maitriser le débat, de ne pas pouvoir être contredit.

De plus Marine Le Pen se contente de rabacher les mêmes idées sans cesse. Immigration, euros, délinquance. Pas plus de 3 idées. Son discours est à priori simple, simpliste en fait, mais n’est-ce pas ce que conseillent les pros de la communication. Répéter sans cesse les mêmes mots, les mêmes fameux éléments de langage pour qu’ils rentrent dans notre cerveau?

Vous aurez par ailleurs aussi remarqué que Marine Le Pen s’affiche seule. C’est même sa photo qui remplace celles des candidats aux cantonales. Ne surtout pas brouiller le message avec d’autres représentants. Simplifier encore et toujours. Tant qu’elle grimpe dans les sondages pourquoi prendre le risque de laisser la parole à d’autres représentants du Front National qui pourraient abimer la nouvelle image du parti? Et quand les journalistes insistent pour connaitre son équipe, elle répète qu’elle les protège car il est compliqué de s’afficher à ses cotés. Et encore gagné : Victimisation à laquelle ses militants peuvent s’identifier.

Et quand le leader du Front National ne copie pas les méthodes des autres hommes politiques plus républicains ce sont eux qui la copient. Mêmes agressions, mêmes techniques, même refus et mépris des intellectuels, même façon d’opposer des catégories de la population à d’autres. Faire simple quitte à mentir et oublier la morale mais en n’oubliant jamais l’objectif principal : gagner la prochaine échéance électorale.

Et avec tout cela, le Front National avec son nouveau visage pourrait apparaitre aussi fréquentable que les autres partis républicains.

Mais, où sont passés les racistes, les nénazis qui s’affichaient dans les défilés du Front National ? Ont-ils vraiment changé eux aussi? Marine Le Pen tient des propos plus ouverts parfois sur le divorce, l’homosexualité, mais qu’en pensent ses sympathisants ? La nouvelle tête de gondole attirerait plus que la précédente? Mais qu’il y a-t-il réellement dans le flacon? Élixir ou poison?

Et si c’était à ces questions qu’il fallait commencer par répondre?

Et cela demandera un très long temps d’explications. Expliquer et toujours expliquer. Ce n’est pas simple car parler d’immigration, d’euro avec vérité demande bien plus de temps que d’énoncer en quelques slogans des contrevérités simplistes mais efficaces. Et le temps, dans les émissions qui accueillent des hommes politiques et qui font de l’audience, il y en a pas tant que cela. Et du temps avec les échéances de 2012 il y a pas plus.

Journalistes et hommes politiques républicains, et pourquoi pas les citoyens ont un rôle très important à jouer dans les prochains mois. La démocratie est probablement le régime le plus fragile car il accorde la liberté de parole à tous même à ceux qui prêchent la haine des autres. Liberté de paroles pour tous? Alors à ceux qui ont une vision républicaine de la prendre et de l’utiliser enfin avec intelligence.

Inviter Marine Le Pen l’interviewer est un exercice difficile et je comprends donc très bien ceux qui ne souhaitent pas l’inviter. Et pourtant, il serait encore plus grave de la laisser s’exprimer, seule, sans contradicteur, sur internet qui sera n’en doutons un outil de communication très présent lors des prochaines élections.






12 commentaires


  1. Camille

    ils seraient judicieux que journalistes et hommes politiques républicains considèrent le Front National comme un parti à part entière. Marine Le pen incarne un idéal, il n’y a plus d’idéal dans les autres partis. j’ai 30 ans je suis architecte et j’assume mon choix pour marine Le Pen, ils faut que vous sachiez que de plus en plus de jeunes soutiennent Marine. Quasiment tous mes amis votent pour le Front National par conviction et non pas contestation. Les jeunes du Front National sont plutôt brillant ( étudiants en médecine, avocats, architectes, pharmaciens, cadre sup, conseillers financier et j’en passe)

    C’est à vous les bobos et les UMPS de vous remettre en question.

    au plaisir d’échanger

    cordialement

    Camille


    • hadj

      Chère Camille,

      Avez-vous sincèrement lu le programme du FN?? J’ai du mal à imaginer que des personnes ayant pratiqué comme vous semblez le dire puissent après une lecture des propositions du FN considérer celles-ci crédibles.
      Marine Le Pen comme son père avant elle, ne fait qu’agiter les chiffons de l’insécurité et de l’immigration en liant volontairement les deux. Or la politique, et lorsque l’on prétend aspirer aux plus hautes responsabilités, suppose de fédérer les français plutôt que de stigmatiser une partie d’entre eux et de les rendre coupables de tous les maux….
      Le FN devrait associer au drapeau de notre pays qu’il affiche dans tous ses meeting, la devise de notre république, qu’il oublie dans sa vision politique. Oui chère Camille, la liberté, l’égalité et la fraternité supposent une tolérance à l’autre, une ouverture au monde, un respect des différences, une place pour chacun…. Alors si les « bobos » sont ceux qui défendent ardemment l’histoire de notre pays, qui s’opposent à la régression, qui luttent contre les discriminations, j’en fais fièrement parti et je me battrai aujourd’hui et demain pour dénoncer cette imposture dans le discours du FN qui prétend inscrire un parti xénophobe, homophobe, intolérant dans la sphère de la république.
      En dehors de son discours qui exploite les crises et les drames, le Front national n’apporte jamais aucune réponse concrète au chômage, aux difficultés sociales ou à la crise environnementale.
      J’invite tous ceux qui en doutent à interroger les habitants de Vitrolles Toulon ou Orange, qui aujourd’hui encore regrettent un choix qu’il pensaient d’adhésion et qui regrettent amèrement cette mauvaise expérience et qui dieu merci en sont sortis.


    • Seb

      Bonjour Camille
      Vous proposez d’échanger et je saisis cette opportunité :
      Pouvez vous me dire quelles sont les aspects du programme de Marine LE PEN que vous souhaiteriez voir mises en œuvre au plus vite si le FN pouvait arriver « aux affaires » au niveau national?
      Je ne vous demande pas ici de me détailler le programme du parti, je souhaiterais simplement que vous me donniez en exemple ce qui fait que, « vous et vos amis », estimiez qu’elle représente un « idéal ».
      Par avance je vous remercie de votre réponse


  2. ange

    Article intéressant, elle a malheureusement compris les principes de séduction et de communication…et les Français ont malheureusement une courte mémoire, comment peut-on même par contestation voter pour un parti qui a prôné et prône toujours (de façon beaucoup plus sournoise) la xénophobie , l’antisémitisme, l’islamophobie, l’homophobie et j’en passe des pires et des.. »pires »….
    Je ne peux pas croire une seule seconde que je vis dans un pays où les gens partagent les « valeurs » que Mr Le pen prône depuis des années et des années… il serait temps que la gauche et la droite se réveillent…où le cauchemar de 2002 risque de faire son come back….

    Et dire que dans des circonscriptions, d’anciens sympathisants communistes ou de la gauche travailliste se retrouvent à voter pour elle…

    Comme tu l’as dis, il est temps que les journalistes la mette face à ses réelles ambitions et solutions qu’elle propose…


    • hadj

      Le FN voudrait se présenter comme un parti neuf. ll voudrait faire oublier qu’il a déjà été aux affaires dans les années 90 dans plusieurs villes, qu’il a présenté comme ses «laboratoires»: Vitrolles, Marignane, Toulon, Orange en particulier. Retour en arrière sur les villes où le FN a été au pouvoir, et le désastre qui l’a accompagné pour tous ceux qui y habitaient.

      Ils disent: «L’argent public est dilapidé» mais ils gaspillent l’argent des contribuables

      A Toulon, l’ancien maire Jean-Marie Chevallier et sa femme ont été condamnés en appel à 8 mois de prison avec sursis et 15.000 euros d’amende pour détournement de fonds publics et complicité d’abus de confiance. Bien peu en comparaison de l’ardoise de 3 millions d’euros laissée par une association créée par le maire de Toulon, et qui absorbait jusqu’à 90% des subventions municipales destinées aux vacances, et dépensait sans compter.
      Ils disent: «Mains propres et tête haute» mais ils détournent l’argent public pour le financement politique

      Catherine Mégret (FN passée ensuite au MNR) a également été condamnée, tout comme son mari, pour avoir envoyé, aux frais de la commune de Vitrolles, plusieurs milliers de lettres appelant à parrainer la candidature de son époux pour l’élection présidentielle de 2002, à huit mois de prison avec sursis et un an d’inéligibilité.

      Ils disent: «la délinquance est inadmissible», mais ils agissent comme des repris de justice en cols blanc.

      En 2002, l’élection de Catherine Mégret à la mairie de Vitrolles est invalidée en raison d’un tract diffamatoire. A Marignane, l’ancien maire Daniel Simonpieri a été condamné à un an de prison avec sursis pour «harcèlement moral».

      Jean-Marie Le Chevallier, ex-maire de Toulon, a également été condamné pour subornation de témoin dans l’affaire du meurtre de son directeur de cabinet.
      Ils disent: «Le bien, le beau, le vrai» mais censurent les artistes qui ne leur plaisent pas.

      A Vitrolles (Bouches-du-Rhône), Bruno puis Catherine Mégret se sont succédé à la mairie, et ouvert une ère glaciaire pour le monde associatif et culturel. Le cinéma local d’art et d’essai a été fermé, et sa directrice renvoyée. La raison? Elle a osé diffuser des métrages qui évoquent l’homosexualité, suivis d’un débat.

      La mairie a également mis en place un «comité de lecture», chargé de trier les bons et les mauvais livres dans les bibliothèques.
      Ils dénoncent: «Les copains et les coquins» mais ils pratiquent le clientélisme à tous les étages

      A Vitrolles, le «Sous-marin», une association de jeunes du centre-ville, a été fermée par la mairie en raison de son hostilité au FN, avec des arguments fallacieux. La mairie choisit même de murer le local, et est condamnée pour «effraction et voie de fait».

      A Marignane (Bouches-du-Rhône), sous le mandat du maire Daniel Simonpieri, une association d’aide à l’insertion, et d’assistance scolaire a vu son local fermé et sa subvention réduite de 75%. Sans doute parce que les jeunes qui s’en occupaient n’étaient pas de la bonne couleur de peau, note l’Express.

      Dans le même temps, partout sont crées des associations proches du FN qui encaissent l’essentiel des subventions.

      Ils disent: «nous sommes un parti républicain» mais font de la discrimination une politique

      A Vitrolles, la mairie offrait une prime de 5.000 francs aux bébés nés de «familles françaises». Bilan, une condamnation à trois mois de prison avec sursis et 100.000 francs d’amende pour «discrimination» et «incitation à la discrimination».
      Ils disent: «défendre les emplois des Français» mais ils font fuir les entreprises et les emplois

      En quelques mois de mandat à Vitrolles, ce sont près de 10% des entreprises qui ont quitté la ville. La présence du FN a terni l’image de la ville, en particulier auprès des entreprises travaillant à l’export. Les menaces de taxes supplémentaires sur les entreprises embauchant des salariés étrangers ont également nuit à l’implantation d’entreprises. Résultat: moins d’emplois pour les Vitrollais.


      • Hadj,

        Merci pour ce nouveau commentaire.
        Il est très complet, si complet et argumenté que je me suis tout de même demandé s’il résultait d’un travail personnel ou d’une recherche sur le net.
        Je me dois donc de préciser grâce à Google, que ton commentaire est issu d’un article publié sur le site du PS le mercredi 23 mars 2011 et donc voici le lien


  3. Seb

    Concernant Marine et sans parler des journalistes : si les autres femmes et hommes politiques Francais étaient moins assoiffés de pouvoirs et de C5 de fonction, ils dénonceraient dans un seul et unique discours le programme du FN :
    Sortir de l’euro ce n’est ni de gauche ni de droite, c’est juste CON
    Défendre la laïcité : « la France est un Etat laïc » oui bien entendu et heureusement ! Mais attention, l’Etat Francais est laïc … Pas les citoyens !!!! Concernant les citoyens, la déclaration parle d’ une LIBERTE de pensée, de parole et de religion ……
    C’est comme celà depuis 1789 et j’aimerais pour ma part que ça le reste. A ma connaissance celà lorsqu’ils dénoncent le débat voulu par le gouvernement, même le PS ne le précise pas.


  4. Camille

    pour précision je suis un mec, je suis gay, mon père est Brésilien et ma mère Bretonne et je vis à Nantes.


    • Camille,

      Désolé pour le prénom mixte. Concernant la suite je ne suis pas très sûr de ce que nous devrions déduire de vos propos.

      Être gay? C’est une sexualité qui à priori ne regarde que vous. Êtes-vous cependant vraiment sûr que chacun, parmi les sympathisants du parti auquel vous semblez adhérer ont l’ouverture d’esprit nécessaire pour n’y porter aucun jugement négatif (au mieux)?

      Père Brésilien? Est ce que nous devrions en déduire que cela serait un certificat de non racisme? Je ne vous connais pas et ne porterai donc pas de jugement à ce sujet. Je ne peux qu’espérer que vous ne l’êtes pas. Permettez-moi cependant de vous faire remarquer qu’avoir des racines en dehors de la France n’empêche pas certains d’être racistes même envers des personnes ayant les mêmes origines. L’être humain est capable de tout même du pire. Et il est toujours plus facile de trouver des raisons de haïr que d’aimer.

      Je ne reviendrai pas non plus sur la teneur de votre précédent commentaire qui reprenait effectivement de nombreux éléments de langage FN et de nombreuses généralités. En y répondant précisément je ne ferai qu’augmenter encore le sentiment de victimisation qui fédère tant des militants d’extrême droite.


  5. hadj

    oui c’est moi qui l’ai publié!! et oui socialiste!!
    je suis directeur de campagne et cet article m’a poussé à faire des recherches pour permettre à mon candidat de battre le FN…. toutes ces infos sont vérifiables


  6. Je rajouterai une dernière information :
    Marine Le Pen exige désormais de la presse que l’on n’associe plus le mot Extrême droite au Front National!



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *