Interviews

14 avril 2011

Papain, magicien de la projection vidéo. Du grand spectacle, du grand Art !

Plus d'articles par »
Ecrit par : Emmanuel Matt
Étiquettes : , , ,
Il trovatore  - La Trouvère (Verdi) Chorégies d'Orange

Dans Céline, le nouveau spectacle de Céline Dion à Las Vegas, il y a du Papain !

Au Disney California Adventure Park, aux Etats-Unis, il y a du Papain !

Dans Live To Dance (Dans la lignée des Dancing with the stars (ABC) – So you think you can dance (FOX) ), sur CBS, aux Etats-Unis, il y a du Papain !

Dans de nombreux opéras et ballets, il y a du Papain.

Et au Sidaction, sur France 2 il y a quelques jours, il y avait du Papain !

Dans Dracula , la comédie musicale de Kamel Ouali en octobre 2011 au Palais des sports, mais aussi  en 2013 dans Robin des bois au Palais des sports (Scoop scoop !), il y aura du Papain !

Présentation de ce Video designer étonnant, qui, avec ses projections, éclaire et habille en haute couture les plus belles scènes et spectacles dans le monde entier.

Il était une fois Joe Dassin

J’aurai pu citer d’autres noms comme Paula Abdul, la comédie musicale Il était une fois Joe Dassin, mise en scène par Christophe Baratier, avec des décors de Jean Rabasse (Delicatessen, La cité des enfants perdus) et de nombreux autres opéras et ballets.

J’aurai pu citer les  metteurs en scène prestigieux qui font appel à lui comme bien sûr Giuliano Peparini, que j’ai eu le plaisir de rencontrer et de vous présenter il y a quelques jours lors de son travail de mise en scène sur Les voix chantent le Sidaction sur France 2.

Mais en fait, cette succession de citations de noms, de spectacles auxquels il a participé finirait presque par le gêner !

Waouh, tu as réalisé 2 projections pour le nouveau spectacle de Céline Dion à Las Vegas ? Pas mal ! …

… tu sais, je trouve que j’ai vraiment eu l’immense chance de me voir confier 2 tableaux. Et tu sais, ce ne sont que 2 tableaux au milieu du reste du spectacle (Moment Factory a créé le reste des projections). S’il ne faisait pas partie des fans de la chanteuse, il reste d’ailleurs encore aujourd’hui impressionné par son professionnalisme ainsi que celui de ses équipes.

Gilles Papain (Ph. Tomasz Rossa)

Et ainsi de suite pendant notre première rencontre il y a quelques jours. Toujours à rester modeste alors qu’il ne cesse d’être demandé pour de nombreux spectacles en France et à l’Etranger. Toujours rappeler que ses projections, ses habillages de décors ne sont que le résultat d’un travail en commun avec des producteurs, des metteurs en scène et de Marie Jumelin, celle qui dessine à la main une grande partie des éléments qu’il anime ensuite.

Coté actualité, amateurs de Comédies Musicales, vous pourrez découvrir dès fin septembre 2011 de nouvelles créations, une nouvelle façon d’utiliser la vidéo projection dans une comédie musicale, dans Dracula au Palais des Sports. Si, au départ l’idée était d’utiliser des projections tout au long du spectacle, on devrait finalement assister à moins de projections mais plus spectaculaires. La vidéo devrait être utilisée pour créer des effets spéciaux inédits non pas seulement sur un écran (comme lors du show case) mais sur toute la scène.

De plus, en 2013, c’est Robin des bois (Chorégraphe : Hakim Ghorab, Production : Stéphane Boukris, Éléonore de Galard, Patrice Guirao, Lionel Florence (Dix Commandements, le Roi Soleil, Mozart, Cléopâtre …), Roberto Ciurleo (NRJ puis Goom Radio)), qui, je vous l’annonce en exclu ! (sortez le buzzomètre !) , sera présenté au Palais des sports. De nouvelles innovations encore sur scène et une « expérience interactive offerte au public » m’a-t-on dit. A suivre…

Je parle, je parle mais justement avec lui tout est très lumineux en images. Faites-vous plaisir.
[youtube width= »580″ height= »344″]http://www.youtube.com/watch?v=D3p6-nsEs08[/youtube]
(Vous trouverez par ailleurs, tout au long de l’article, des liens vers des vidéos et photos des spectacles auxquels Papain a apporté son savoir-faire)

De quoi donner des idées à des truquistes, des graphistes talentueux et à des bidouilleurs en informatique !

Amadis (Avignon)

C’est vrai que la technologie a bien progressé depuis ses premières créations : des carrés lumineux blancs, sur une idée de Jacopo Godani. «Aujourd’hui il me faudrait peut-être un après-midi pour réaliser techniquement ce que je mettais alors 3 mois à créer avec mes premiers ordinateurs »

Mais c’est en fait en étant figurant à l’Opéra de Marseille, l’un de ses premiers boulots, ceux qu’on est nombreux à avoir fait, ceux qui payent un loyer ou des études qu’il a découvert le travail de la lumière. « Quand tu passes 3 heures à faire de la figuration sur une scène, que tu t’em…, tu regardes vers le haut pour voir ce qui se passe, comment on travaille sur les lumières. »

Il restera finalement à l’Opéra de Marseille (direction : Jacques Karpo) pendant 12 ans en tant que régisseur, avant de rejoindre les Ballets de Monte-Carlo en tant que régisseur artistique,  une sorte de chainon manquant à l’époque entre production et artistique. (j’ai toujours du mal à comprendre à la télé que la prod ne s’intéresse pas à l’artistique et inversement. Allez je ferme la parenthèse…) Pan !… fermée !

Au bout de 6 mois à Monaco, il propose au directeur et chorégraphe Jean-Christophe Maillot d’utiliser la vidéo dans les Ballets alors qu’il n’avait pas été engagé pour cela. « Maillot a rigolé ! Mais 3 mois plus tard il a été assez fou pour accepter ! ».

Faust – Ballets de Monte-Carlo

Papain (Gilles de son prénom) était amusé par la vidéo. Avec les ordinateurs de l’époque (2001), les premiers logiciels de montage virtuel, on pouvait commencer à faire de la vidéo. Le montage n’était pas son métier. L’informatique était pour lui un jeu. La vidéo l’est aussi devenue ensuite.

Sa première réalisation a été pour Men’s Dance. Les danseurs interagissaient avec une histoire contée grâce à des projections sur un écran très large mais de faible hauteur. On y découvrait une fille allongée qui se relevait et dont on découvrait ensuite le corps de bas en haut en même temps que l’écran montait lui aussi. Ce mouvement d’écran associé à cette projection était très nouveau à l’époque.
Il ne s’agissait alors plus uniquement de projeter un film sur un écran de spectacle.

Jacopo Godani, chorégraphe, a été vraiment convaincu d’utiliser la vidéo projection comme source de lumière. Papain a donc ensuite « eu la grande chance de travailler avec lui à de nombreuses autres reprises ».

Elemental (Munich) Chorégraphe Jacopo Godani

C’est d’ailleurs Jacopo Godani qui a eu l’idée très simple de projeter un carré blanc, non plus seulement sur un écran mais aussi sur le sol, sur des danseurs. En le faisant bouger, le carré projeté devenait ainsi une source de lumière. « C’est l’idée la plus con du monde mais il fallait l’avoir».  (Beyonders)

Avantages de la projection vidéo / l’utilisation de projecteurs lumière classiques ?
– A l’époque la programmation des mouvements. Aujourd’hui on sait automatiser des mouvements.
– A l’époque, la possibilité d’éclairer de grandes surfaces. C’est moins vrai aujourd’hui.
– Mais aussi et surtout la possibilité de changer en permanence le contenu et les effets de la lumière.  Même avec une grande variété de gobos et d’effets, les projecteurs modernes ne permettent toujours pas la même richesse de mise en scène.

Les projecteurs lumière sont encore aujourd’hui très complémentaires à des vidéo projections, même si l’on sait que les réalisateurs de projections vidéo préfèrent les ambiances sombres et les directeurs de la photo, rajouter de la lumière ! Toujours et encore une histoire de compromis!

Toutes les idées de mapping actuel (comment donner vie à une façade, à un décor naturel) sont encore aujourd’hui réalisées avec la même technique. Par exemple : projeter une image de colonne sur une colonne réelle pour lui donner vie et la « faire bouger »

Après une troisième année aux Ballets de Monaco consacrée uniquement à la vidéo projection, et avec un petit carnet d’adresses, il prend son envol en solitaire et commence par créer des projections sur le magique décor du théâtre antique d’Orange lors des célèbres Chorégies.

Il trovatore – La Trouvère (Verdi) Chorégies d’Orange

Et puis un soir, à New York, alors qu’il travaille encore une fois sur un ballet de Jacopo Godani – Symptoms of development –  il est contacté par un spectateur – Loïc Noisette – qui est aussi danseur dans la troupe de A New Day, le premier spectacle de Céline Dion à Las Vegas.

Le danseur le rappelle ensuite quelques mois plus tard pour lui proposer un rendez-vous avec l’équipe de Céline Dion et de Franco Dragone concepteur du spectacle A New Day. « C’est, je crois, grâce à ce rendez-vous et à de petits ricochets que j’ai eu 80% de mon travail depuis 4 ans.»

L’un de ces « ricochets », et pas le moindre est sa rencontre avec Giuliano Peparini, devenu  un véritable ami aujourd’hui.

En effet, Papain est invité à passer à la Louvière en Belgique dans les gigantesques ateliers de Franco Dragone. Et c’est au cours de la visite qu’il croise un metteur en scène en pleine réunion de préparation d’un spectacle.

Papain croit le reconnaitre. « On ne se serait  pas vu à Marseille il y a quelques années ?» Papain se souvient l’avoir vu il y a déjà quelques années, danser dans l’un des ballets de Rolland Petit. Il a raison. Et ce danseur devenu depuis metteur en scène n’est autre que Giuliano Peparini.

« Et toi tu fais quoi ?», lui a alors demandé Giuliano. «  Je fais des projections vidéos et c’est mon nom qui est inscrit sur le DVD que tu as devant toi sur la table. » lui a répondu Papain.

En effet, par un grand hasard, Giuliano avait justement devant lui une démo du travail de Papain. Et c’est ainsi que depuis 3 ans. Giuliano et Papain travaillent le plus souvent possible ensemble.

Papain apprécie ses idées et encore plus son attitude respectueuse et « sa conscience du travail en amont. Giu(liano) arrive avec des idées mais sait aussi déjà comment les réaliser. Il sait le travail que cela demande et il comprend quand parfois tu dis non. C’est super facile de travailler avec lui.»

Sidaction – Projection Papain

Dernièrement, sur Les voix chantent pour le Sidaction sur France 2, Papain a travaillé avec Giuliano Peparini sur des vidéo projections pour accompagner certains artistes et les danseurs.

En fait, ils ont retravaillé des vidéos, des projections réalisées pour d’autres spectacles mais qui n’avaient soit jamais été utilisées soit ont été totalement retravaillées pour cette soirée.

Le Rideau rouge avait par exemple été créé pour Il était une fois Joe Dassin et utilisé différemment dans le spectacle.

Participer au Sidaction était un engagement bénévole pour Papain.

De la même manière, la taille d’un projet n’est pas toujours, loin de là, un critère de sélection pour Papain.

« Quand j’étais joueur de poker à Monaco, je préférai perdre une partie où je m’étais amusé que de gagner une partie pendant laquelle je m’étais fait chier ! » Bon, en fait, quand on lit cette phrase on peut l’imaginer avec un cigare à la bouche, costume nœud pap’ au Casino de Monaco mais en fait, non, il jouait simplement en compagnie d’amis des Ballets !

Un « petit » projet mais avec des équipes agréables et motivées (comme un projet sur lequel il travaille déjà : Alice au pays des merveilles, avec le chorégraphe Franscesco Nappa) le passionnera autant qu’un énorme projet comme celui de World of Color, un impressionnant son et lumière avec vidéo projection sur jets d’eau réalisé pour un parc Disney aux Etat-unis (Artistic director : Steve Davison)

C’est d’ailleurs en se référant à son travail pour Disney, que « Lapin » (Yves Aucoin, le directeur artistique de Céline) a confié à Papain la mise en scène images de The Beauty and the Beast (La Belle et la bête) interprétée par Céline Dion dans son nouveau spectacle à Las Vegas.

World of color – Disney

Lapin ? Papain ? Et oui et croyez moi que eux aussi cela les a beaucoup amusé quand ils ont été présentés ! Lapin,… Papain – Papain,… Lapin !

Et comment travaille-t-on avec Céline Dion ? Comment réalise-t-on des images pour elle et son équipe sur Ne me quitte pas et La Belle et la Bête ? Et bien cela je vous le raconte dans un prochain article… Et Si ! Un peu de patience !

Céline , Las vegas – Projections de Papain

Une occasion aussi de vous montrer alors comment il travaille avec Marie Jumelin, celle qui réalise pour lui à la main des images qu’il anime ensuite sur Motion

Pour en savoir et en voir plus : le site de Papain

Vous pouvez aussi le retrouver sur Facebook

(Cliquez pour agrandir les illustrations)






0 commentaire


Soyez le premier à déposer un commentaire!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *