Coulisses des émissions

17 avril 2011

L’œil de Links le lundi soir sur Canal +. Ambiance de tournage au pays des Roberts !

Plus d'articles par »
Ecrit par : Emmanuel Matt
Étiquettes : , , , , , , ,
Elliot Lepers – L’Oeil de Links – Canal +

Vous ne connaissez pas les Roberts ? (prononcez le sssss !)

Peut-être parce que vous n’avez pas encore visité le pays d’Elliot, l’univers de L’Oeil de Links, le lundi soir, une semaine sur deux (en général) sur Canal +.

Un pays assez étrange où l’on aperçoit des QR codes.

Allons donc faire un tour sur le tournage original de ce Webazine de l’activité créative du net produit par La Parisienne d’Images à découvrir le lundi soir sur Canal + et sur le Web en clair !

Je vous explique tout!

Des QR codes ? …
Un Webazine ? …
Des Roberts ? … Bon là, les plus coquins d’entre vous sont peut-être plus inspirés! Ils les imaginent par deux!

Mais en fait, tout cela n’est pas très compliqué.

Les QR Codes sont des petits codes qu’il suffit de photographier avec votre mobile équipé d’applications gratuites comme Mobiletag ou Flashcode. Un clic photo avec l’application et vous êtes connecté à une page Web liée au sujet.

Ces codes apparaissent régulièrement pendant l’émission. Hop une photo de votre écran télé sur Canal + ou pour les non-abonnés un clic photo sur l’écran de votre ordinateur sur le blog de L’œil de Links, puisque les émissions y sont disponibles dès le lendemain et pendant 24 mois.

L’œil de Links, un Webazine ? Et oui, c’est bien un magazine sur le Web puisqu’on y retrouve des productions du web, des interviews réalisées par webcam à travers le monde entier et, même des interventions, toujours par webcam, des spectateurs/contributeurs de l’émission.

Elliot Lepers (& le fidèle Firefox!) – L’Oeil de Links – Canal +

Et pour créer une continuité entre ces autoproductions du web, c’est au tour d’Elliot Lepers, animateur « vert » à double titre et fils de son père (mais John Paul, le journaliste et non Julien, celui qui connait les réponses avant de poser les questions !) de jouer.

Jouer est bien le bon mot car le jeune Elliot (tout juste 18 ans) semble prendre beaucoup de plaisir à animer enfin à entrer dans son personnage au milieu de situations, étranges parfois, drôles généralement et originales le plus souvent possible, imaginées par Nicolas Thepot, le réalisateur. Et tout cela crée l’univers très particulier de L’œil de Links.

Rien de surprenant quand on sait que L’œil de Links est produit par Catou Lairet / La parisienne d’images qui a déjà à son actif Les Films fait à la maison. Des auto-productions toujours surprenantes et régulièrement repérées par le Zapping. Déroutants pour certains, originaux pour d’autres, ces films n’ont cependant pas laissé indifférent. Ils ont d’ailleurs permis à La Parisienne d’images de découvrir et de donner leur chance à de nombreux talents aujourd’hui auteurs, réalisateurs de fictions pour la Trilogie sur Canal +.

Direction l’Espace Kiron dans le 11ème arrondissement de Paris où se tournent toutes les deux semaines les plateaux de cette émission.

L’Oeil de Links – Panoramique créatif!

Etrange, étrange : Un décor tout blanc, de jeunes personnes en chaussettes sur le sol blanc occupées à construire une cabane en cartons façon lego, un autre homme debout sur un escabeau qui colle des post-it de couleur sur un mur. Un renard empaillé posé sur une chaise. Adossé au mur, un grand cadre noir sur lequel sont attachés des feuilles de couleur, comme en train de sécher sur leurs fils. Mais où suis-je donc ?

Mise en place du décor de L’Oeil de Links

Et bien, je suis arrivé dans l’Univers de L’Oeil de Links! Les jeunes personnes en chaussette sont des stagiaires. En chaussettes pour les bizuter, pour les repérer? En fait, ils ont enlevé leurs chaussures pour ne pas salir le sol blanc peint à l’eau. Ils reconstruisent la pièce centrale du décor à partir de photos/références sur un ordinateur portable.

La personne sur l’escabeau est le Philibert Satto décorateur/accessoiriste qui dessine des figures géométriques, les post-il représentant des pixels.

Le renard empaillé ? Et bien c’est Firefox bien sûr. Petit détail, il a un pansement à une patte. Ben oui il avait été pris dans un piège, mais il est libre aujourd’hui !

Le cadre noir ? Ben c’est un Ipad bien sûr, chaque feuille de couleur représentant une appli !

Et tout est comme ça dans le décor de L’Oeil de Links, rempli de références au net, aux nouvelles technologies mais toujours avec un ton décalé, amusé.

C’est aussi avec ce ton que le jeune Elliot Lepers anime cette émission, enfin ce jour là, avec un peu de retard, car cet écolo-geek a été trahi par la technologie. Panne de ligne de métro et un chargeur d’Iphone en panne.

Avec sa bonne humeur, on lui pardonnera vite ce retard inhabituel. Et puis il connait son texte et sans prompteur!

Tout au long du tournage, il s’amuse et amuse l’équipe. Entre chaque prise il ne peut s’empêcher de chanter… Mais pourquoi chante-t-il Destinée!, une pas toute jeune chanson de Guy Marchand/Les Sous-doués en vacances & Le Père Noël est une ordure (vidéo). Bon parfois il jappe aussi comme un chien m’a-t-il expliqué! (son interview à venir)

Plus sérieusement, à tout juste 18 ans, il est encore étudiant à l’École nationale supérieure des arts décoratifs mais déjà graphiste, réalisateurs de courts, et déjà militant car il travaille sur le site Web d’Europe Ecologie Les Verts.

Elliot Lepers et ses Roberts – L’Oeil de Links / Canal +

Et puis finalement la journée ne démarre pas en retard car l’équipe a choisi de commencer par tourner quelques plans d’illustration avec les Roberts, enfin Robertssss, ces petits personnages sans visage, enfin avec des « faces » très étranges et aussi variées que le permettent l’imagination de Philibert Satto et de Nicolas Thépot, le réalisateur.

Alors oui, attention, attention !

Vous qui, depuis tout gamin refusez de savoir qui se cache derrière, enfin dans Casimir, vous qui avez toujours refusé d’imaginer Dark Vador sans son masque ou Régine sans maquillage et …. (à vous de remplir) sans ses wonderbras. Bref, vous donc, passez ce paragraphe car vous allez voir ce, enfin ceux qui se cachent derrière les Roberts(ssss)

Pour les autres voici le secret de fabrication : Et oui, encore les stagiaires équipées de tenues blanches de protection qui portent à tout de rôle des masques toujours plus étranges et originaux.

Nicolas Thepot et deux Roberts la tête dans le … enfin la face sur la tête!

Ces personnages ont été au départ conçus comme un « habillage humain » de l’émission mais aussi comme symbole de l’anonymat des auteurs sur le net. Et puis finalement ils sont devenus des petits personnages, souvent souffre douleur d’Elliot.

Elliot Lepers – Tournage de L’Oeil de Links – Canal +

(Elliot qui s’amuse à attacher des pinces à linge sur un Robert! )

Des faces de Roberts – L’Oeil de Links – Canal +

Pourquoi les « Roberts » ?

Parce que c’est drôle et pour rendre hommage à Robert E. Kahn, ingénieur américain co-inventeur avec Vinton Cerf du protocole TCP/IP.

Les Roberts garderont-ils cependant encore longtemps cette même allure? La question s’est sérieusement posée suite à l’explosion de la centrale nucléaire de Fukushima.

Retour au tournage dans ce plateau très blanc éclairé uniquement grâce au grill et à 3 projecteurs de face dont 1 boule chinoise. (Colas Jourdain, chef électro)

Et on commence par un roulage de pelles entre Roberts.

Mais qui va faire les Roberts? Est ce que l’on va prendre les 2 filles ou une fille et le garçon. J’ai quand même bien l’impression que le jeune garçon Roberts  a été un peu déçu de ne pas avoir été choisi ! (No Rob’ in Job!)

Un tournage télé et pourtant avec mon appareil photo, j’avais de la concurrence!

Quatre, parfois 5 photographes sur le plateau! Dont 2 5D.

Et oui vous l’aviez deviné, L’Oeil de Links est tourné en 5D par Thierry Deschamp, Chef opérateur et Nicolas Thépot, le réalisateur. (Explications sur ce choix dans une prochaine interview de Nicolas Thépot).

Pour en savoir plus sur le 5D

L’Oeil de Links – Canal + Tournage en 5D

Petite astuce  :  pour synchroniser les 5D, ils utilisent un clap sur Ipad avec l’appli Movie Slate (démo Youtube)

 

Application Ipad Movie Slate (Clap cinéma)

En médaillon, Timothée Vignal, l’assistant de réalisation lance le top. En pleine image, l’écran devient rouge et émet un son pour synchroniser les 2 appareils photo/Caméra 5D.

Et avec le 5D le réalisateur peut s’amuser grâce à différentes machineries légères inventées pour les Canon 5D, 7D etc.

Voyez ce mécano à base d’un rail travelling incliné sur des cubes. (Les images à découvrir dans un prochain article! )

Un travail sur rail « en pente » L’Oeil de Link – Canal +

Nicolas Thépot a confié le cadre à son chef opérateur : Thierry Deschamp. Il réalise aussi avec son Reflex Canon 5D des images complémentaires mais il a choisi de donner la priorité à la mise en scène et à l’écoute d’Elliot lors de chaque prise. Ils ne sont donc pas 2 cadreurs mais « 1 et 1/2 » me dit-il!

Et ce jour de tournage, un 1er avril, le prestataire technique a semble-t-il décidé de faire un poisson d’avril au chef Opérateur. En effet, le contrepoids de la crosse d’épaule n’a pas été livré.

Et bien tant pis, place au système D! Une bouteille d’eau fera l’affaire! On en a des idées chez La Parisienne d’Images!

 

Catou Lairet, productrice invente le contrepoids/bouteille d’eau!

Peut-être que comme moi vous êtes un peu réfractaires à ces vidéos d’auto-production, parfois uniquement bizarres et donc avant-gardistes? etc.

Mais jetez un œil sur L’œil de Links, déjà pour le travail des plateaux. Et puis, vous n’êtes pas à l’abri de faire des découvertes et de faire votre éducation aux créations du web.

A voir sur Canal + ce lundi 18 avril à 23h30 (et toutes les 2 semaines enfin, sauf exception) et dès le lendemain sur le blog de l’émission.

Pour en savoir plus et participer à l’émission :

le QR code du blog de l’Oeil de Links

Utilisez votre appli Flashcode sur cette photo (comme toujours, cliquez pour l’agrandir) et vous tomberez directement sur le blog.

Vous pouvez aussi utiliser ces liens :

Le blog de L’Oeil de Links

La page Facebook de l’Oeil de Links

Le site Vite un graphiste de Elliot Lepers

Le site La fabrique des nuages (courts métrages d’Elliot Lepers)






0 commentaire


Soyez le premier à déposer un commentaire!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *