Coulisses des émissions

21 avril 2011

Visite guidée du studio et de la régie du Journal Télévisé de TF1. Exceptionnel

Jean Pierre Pernaut - 13h - TF1

Jean Pierre Pernaut - 13h - TF1« Mesdames et Messieurs, bonjour. L’été au milieu du printemps, cela surprend parfois les cordes vocales et je m’en excuse. J’espère tenir jusqu’au bout du journal. »

Voilà comment Jean Pierre Pernaut a accueilli le public du 13h de TF1 ce mardi 19 avril. Une extinction de voix et pourtant 40 minutes à tenir.

Fabrice Collaro, journaliste scientifique et Nouvelles Technologies de la rédaction était alors en coulisses : « J’y vais s’il le faut… » me dit-il avec le sourire! 

Et non, il n’était pas là pour le remplacer. Et Jean Pierre Pernaut a tenu les 40 minutes du journal, sans prompteur, comme d’habitude mais avec une tasse de thé à ses cotés, exceptionnellement.

Fabrice Collaro était en régie du 13h pour m’accompagner et me présenter le décor des journaux de la rédaction de TF1 et m’expliquer le fonctionnement de la régie.

La régie du journal de TF1

3, 2, 1 0, Ignition !

Et oui, quand on voit la majestueuse régie du journal de TF1 et tout son monitoring, on pourrait croire que l’on va lancer une fusée. Mais on n’est pas à Kourou en Guyane, mais à TF1, à Boulogne Billancourt.

Il en faut du personnel et des moyens techniques pour assurer un direct  pendant lequel il peut se passer beaucoup de choses. L’actualité ne prévient pas !

De plus, comme dans une salle de lancement de fusée, la sécurité est importante. La zone de JT est en effet cloisonnée. Il faut avoir le bon badge pour y entrer. De plus, deux agents de sécurité sont présents déjà une heure avant le début du journal, à coté de la porte du studio. (Jean Pierre, tu passes, Claire, tu passes, Laurence, tu passes, PPDA…, tu passes plus! …) Pas question de permettre une intrusion en direct.

Mais ce jour là, j’avais mieux que le bon badge, j’avais à mes cotés le spécialiste des lancements de fusées, mais aussi bon connaisseur de la production du très regardé 13h de TF1… J’avais Fabrice Collaro, le Michel Chevalet version moderne de TF1, celui qui a transformé les maquettes en plastique et carton en animations 3D comme il l’a montré il y a quelques semaines, pour la première fois en France, en direct, sur un plateau de journal, lors d’une séquence du 20h destinée à expliquer la fusion d’un réacteur de la centrale de Fukushima (lien)

Les journaux sont des moments importants à TF1 puisque ce sont les deux seuls rendez-vous quotidiens réalisés en direct des studios internes de la chaine. Lors de ces deux directs, la régie finale donne la main à la régie du journal.

Et pourtant, ce n’est que 2 minutes avant 12h58min et 46 secondes (12:58:46:00 en Time code), l’heure prévue du direct, que Jean Pierre Pernaut a rejoint le studio avec ses fiches. (PPDA entrait parfois dans le studio au moment du lancement du générique début, mais était-ce bien raisonnable !)

La salle de frappe. A gauche le bureau du présentateur.

Travaillant sans prompteur mais uniquement avec une oreillette qui le relie à la régie, il a fait taper ses fiches par sa secrétaire quelques minutes plus tôt dans la salle de frappe à 10 mètres de l’entrée du studio, salle dans laquelle il s’est aussi fait maquiller.
Petite confidence, Claire Chazal et Laurence Ferrari se font par contre maquiller un étage plus haut dans une loge maquillage. Les femmes sont un peu plus coquettes !

Et encore, pas toujours. Lorsque Fabrice Collaro m’a parlé de l’adrénaline du direct et de la capacité de réaction de la rédaction face à l’information dite chaude, il m’a raconté ce qui s’est passé sur le plateau du 20 h, quelques minutes avant sa première présentation du réacteur de Fukushima en 3D réalisé par Christophe Aragona, graphiste et chef de fabrication.

Ce jour là, Patricia Allémanière, Grand Reporter, chef du service Etranger-Défense de TF1 et LCI, a du intervenir de façon imprévue en direct sur le plateau et sans maquillage pour annoncer l’enlèvement de deux français à Abidjan en Cote d’Ivoire. Elle remplaçait au pied levé, l’envoyé spécial sur place qui était alors injoignable.

12 :58 :46 :00 c’est précis et cette heure a été annoncée 45 minutes plus tôt à travers tous les haut-parleurs placés dans les plafonds de tous les bureaux de fabrication des journaux de TF1 (production, rédaction, montage, graphisme…) Ce système permet de transmettre une information à toute la rédaction mais aussi de chercher quelqu’un de l’équipe au moment où tout le monde bouge de tous les cotés pour finaliser le journal. « Fabrice Collaro pour le poste xxx ! »

Et, si de nombreux sujets sont prêts avant le début du journal, c’est-à-dire qu’ils ont été tournés, montés, mixés, ont été visionnés et validés par le rédacteur en chef, certains sont encore en cours de modification, en attente d’envoi par satellite… Et parfois les sujets sont prêts si tard, que le rédacteur en chef doit alors faire confiance à son journaliste. Le sujet est alors diffusé sans validation définitive.

Allez, direction le plateau du JT et le décor de Philippe Désert, mis en lumière par Jean Bernard Favero-Longo.

Panoramique du décor du Journal de TF1

Sur ce panoramique, vous aurez reconnu à jardin (à gauche) Fabrice Collaro, et, au centre, Eric Freslon, réalisateur régulier des journaux de 20h de TF1. C’était d’ailleurs lui qui était aux commandes du journal lors de la présentation de la première maquette en 3D.

Au fond, la place du présentateur. A cour et à jardin derrière le poste du présentateur vous pouvez découvrir deux ouvertures plongées dans le noir dans lesquelles se trouvent deux caméras (parfois plus) équipées de prompteurs. A cour, sur le plateau, une caméra elle aussi robotisée. Je reviendrais dans un prochain article plus précisément sur le dispositif caméra.

Tout le pourtour du décor est réalisé avec des écrans de rétroprojection complétés par quelques écrans type plasma de deux tailles différentes. Cependant, par manque de place à l’arrière du décor, les projecteurs de chaque écran projettent depuis le sol avec un ingénieux système de réflexion.

De plus, sachez que tous les écrans de projection du décor sont légèrement inclinés vers l’arrière (dévissés). Pour limiter les reflets, peut-être, mais surtout pour des raisons d’acoustique. A la verticale, ces écrans créaient un écho très, trop important.

Tous les effets d’animation en couleur dans des petits écrans, des inserts d’images d’illustration, la vue sur Paris etc sont envoyés dans les écrans depuis la régie.

Mettons-nous maintenant à la place du présentateur, face aux caméras au nombre total de 8.

Décor du journal de TF1, position du présentateur

La table est en triangle? C’est normal c’est du Désert, du Philippe Désert, le décorateur. Quand un invité ou un journaliste intervient en plateau en position assise, il se place sur les cotés intérieurs de la table, en général à la droite du présentateur.

Cependant, vous pouvez constater qu’il y a en plus d’autres tables, des « joues » dans le décor. Ce sont ces éléments annexe du décor, ces parties arrondies complémentaires à la table.

Ces joues sont rapprochées de la table triangulaire centrale lors des soirées électorales. Les journalistes, les invités ne sont alors plus assis directement à la table triangulaire mais derrière les joues. Il est ainsi possible de placer jusqu’à 12 personnes autour de cette table et dans ce décor à presque 360°.

Face au présentateur, vous apercevez les caméras dont la caméra principale avec le seul cadreur présent sur le plateau.

Parfois, si un invité bouge beaucoup (et oui on pense tous au même, mais il n’est pas le seul!), ou est très important, un second cadreur peut être présent, comme mercredi soir lors de la venue de Hugh Laurie (Dr House) au 20h.

Les autres caméras sont soit réglées en plan fixe ou commandées depuis un poste en régie.  Le présentateur dispose aussi d’un écran retour image et à deux endroits d’une horloge. (12h43 au moment de la photo)

Les retours du Présentateur du journal de TF1

Sur cette nouvelle illustration vous pouvez voir les retours image installés dans la table, devant le présentateur.

Au centre, le moniteur pour les dépêches d’agences qu’il peut consulter avec un petit clavier. A droite de cet écran, les images de France 2 pour voir ce qui se passe dans leur JT.  Tout à gauche, le gros plan du présentateur (pour se refaire une petite beauté !) Les deux autres écrans sont des retours du journal pour suivre les sorties de sujets.

Le papier sur la table est le conducteur simplifié de l’émission, le déroulé avec tous les plateaux, duplex et sujets.

Regardez à nouveau la précédente illustration.

En face de l’animateur vous apercevez la régie du journal derrière les caméras séparée du plateau par une baie vitrée.

Regardez encore mieux, à gauche on aperçoit la porte entre le plateau et la régie…

Et encore à gauche ?

Et bien, vous ne le voyez pas mais il y a un fond bleu… oui, pour la météo, gagné!

Vous voulez le voir ? Un peu de patience, ce sera pour un prochain article! Mais si… autrement certains me diront encore que je fais trop long !

Hop en régie!

La régie des journaux de TF1

Il y en a du monde et des écrans, répartis sur 3 rangées.

Commençons par le fond, enfin le premier plan sur cette illustration.

On y retrouve le chef d’antenne, en liaison permanente avec la régie finale. C’est lui qui suit la durée du journal. Il faut respecter le temps imparti pour le journal même si une marge supplémentaire est toujours prévue et que l’actualité peut en décider autrement.

Devant eux, dans la rangée intermédiaire il y a l’équipe de lancement des sujets via des serveurs divers. A leur coté se trouvent deux personnes très importantes : le rédacteur en chef et le chef d’édition. C’est le chef d’édition qui est en contact permanent avec le présentateur via une oreillette (ou/et un téléphone). C’est aussi lui qui choisit d’inverser l’ordre des sujets, de « trapper » tel ou tel sujet etc si cela est nécessaire. Le rédacteur en chef arrive parfois en cours de journal, dès qu’il a eu le temps de visionner les derniers sujets. Ils sont aussi en liaison avec l’équipe de réalisation placée devant eux pour les prévenir des changements d’ordre de conducteur etc.

Premier rang réalisation de la régie du journal de TF1

Au premier rang, on trouve un équipe que vous connaissez déjà mieux : le réalisateur, avec à sa droite le truquiste. A sa gauche, pas une, non Monsieur, mais deux scriptes!

L’une suit le déroulement du journal comme le ferait une scripte sur une autre émission. La seconde s’occupe uniquement de tous les éléments graphiques : les éléments incrustés dans le décor, les synthés avec le nom des intervenants, les lieux qui sont insérés en direct sur les sujets. A sa gauche, des opérateurs synthé et graphistes pour taper et diffuser ces cartes ou synthés.

Salle vision et lumière de la régie du journal de TF1

Dans une autre pièce, encore, on trouve la partie vision.

A gauche le pupitre lumière. C’est là qu’est réalisée la désormais célèbre bascule lumière de fin de journal.

Au centre, le poste vision où l’ingénieur de la vision contrôle la qualité des images des 8 caméras.

A droite le poste caméras remote. C’est là qu’un opérateur règle les positions des caméras robotisées.

La régie son du journal de TF1

Et, de l’autre coté de la régie générale du journal, on trouve une régie son ainsi qu’une cabine speak utilisée parfois pour les traductions simultanées mais surtout pour les speak en direct.

Non loin de la régie on trouve encore une autre pièce, la salle du trafic dédiée notamment aux EVNs (Eurovision news) et de manière générale à la réception des différents sujets, à la gestion des duplexs et à tout ce qui vient de l’extérieur. Les éléments reçus sont alors transmis par réseau aux différents destinataires.

Un peu plus loin, au centre de la zone du journal, se trouve la salle de fabrication, un poste de supervision et de validation des derniers sujets. On y regarde aussi et toujours la concurrence pour comparer et s’améliorer encore. C’est le lieu où les journalistes se retrouvent pour regarder le journal, ensemble. « On se retrouve tous sur TF1! » comme le dit le slogan.

Enfin, il existe une autre pièce, plus isolée, une autre salle de visionnage et de suivi du journal. C’est là que chaque sujet est visionné par le rédacteur en chef, pour le fond, et par le chef d’édition pour la durée du sujet. Les chefs de service y descendent aussi parfois pendant le journal. On y regarde aussi encore une fois France 2 et le reste de la concurrence.

Un peu plus loin encore, une salle de montage et une salle de mixage. Au total, la rédaction dispose de 14 bancs de montage (Montage sur Avid Newscutter).

Voilà pour la présentation du décor et de la régie des journaux de TF1 qui sont réalisés en général par Eric Freslon, Thierry Petitdidier, Jean-Pierre Bouilliez et Etienne Toussaint.

Un nouveau décor bientôt?

Il semble effectivement se confirmer qu’il pourrait arriver autour de la prochaine rentrée.

Intègrera-t-il des nouvelles technologies, la possibilité de faire encore progresser les animations en 3D? Ce serait une bonne idée, non?

Mystère!

Pour compléter ce article, à venir, le plan de caméras et le travail de réalisation, l’organisation de la rédaction pour préparer ces journaux et promis, le fond bleu de la météo!

Un grand merci enfin à Fabrice Collaro, Eric Freslon et au service de presse de TF1 pour leur accueil.

Pour en savoir plus sur l’équipe du 13h de TF1

Pour en savoir plus sur l’équipe du 20h de TF1






18 commentaires


  1. Bruno30

    Depuis que je suis enfant j’ai toujours été passionné par l’envers du décor de tous les médias (tv, radio, presse ecrite…), encore plus par celui du JT. Je n’étais jamais tombé sur ce genre de photos et sur un article aussi complet. Vivement celui sur la météo ! Merci beaucoup pour cet article !


  2. Cyril

    Bonjour,

    Tout d’abord très bon reportage sur les coulisses de ce journal ; mais serait-il possible d’avoir une photo du plateau vide (sans personne) ainsi qu’une photo du fond devant lequel est assis le présentateur (ou la présentatrice) ?

    Merci d’avance si vous posséder ces clichés.
    Cordialement.


    • Salut Cyril,

      Tout d’abord, merci pour le compliment.

      Ouh toi tu veux faire quelque chose avec ces deux images neutres!

      Mais désolé il ne restait que 15 minutes avant le JT et donc pas de longue séance photo. J’en ai bien une avec moi à la place de JPP mais elle n’a amusé que mes amis!

      Emmanuel


  3. Cyril

    Oui!! tu as tout compris !!! Dommage. Si jamais tu y repasses, pourrais-tu penser à moi et en faire ? (puisque tu y retournes d’après ce que j’ai compris pour la météo et les plans caméras)
    Si tu ne peux pas, tant pis…

    Merci d’avance.

    Cyril


  4. EXCELNICO

    Merci !
    Sympa de se trouver à la place du journaliste dans l’une des photos ! 🙂


  5. sylvain

    Salut,
    merci pour cet article de qualité (comme toujours) tant au niveau de l’information que du rédactionnel.
    j’ai eu la chance de visiter ces locaux, il y a une vingtaine d’années, à l’époque il y avait une passerelle transparente pour les gros clients et invités de TF1 d’où l’on pouvait voir le studio du J.T.. Elle n’existe plus?
    Au passage, encore merci et félicitations pour ton site.
    Sylvain


    • Sylvain,

      Merci pour tes compliments.

      Effectivement il y a un passage à l’étage qui permet de découvrir à travers des vitres le Studio d’un coté et la régie, de l’autre.
      J’ai du faire un choix parmi les photos.

      Peut-être dans un prochain article.

      Bonne mémoire!

      Emmanuel


  6. Bonjour, je trouve cet article intéressant et astucieux même si je n’ai pas eu la chance de visiter les locaux.

    Merci pour cet article.
    Lilian


  7. CHAUMONTET

    JE SOUHAITERAIS POUVOIR VISITER VOS LOCAUX………………..


  8. jeremy

    bonjour,

    y aura t il une equipe du journal de tf1 lors du grand prix d amerique marionnaud qui se deroule sur l’hippodrome de vincennes le dimanche 29 janvier 2012

    cordialement

    jeremy


    • Bonjour Jérémy,

      Soit le bienvenu.

      Voilà une question bien précise. Je vais voir si je peux trouver une réponse de coté de la rédaction de TF1.
      Il est cependant déjà sûr que TF1 comme d’autres chaines disposeront des images libres de droit de l’arrivée de la course. TF1 et d’autres chaines enverront elles en plus une équipe pour les à cotés du Grand Prix et pas seulement pour les femmes à chapeau, je ne pas te répondre.

      Emmanuel


  9. Lucas

    Bonsoir, Pouvez-vous me dire si la vue de Paris au journal télévisé est une vue avec une baie vitrée ou un écran de télévision.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *