Coulisses des émissions

12 mai 2011

The Eurovision Song Contest official Camera plan – Backstage / Coulisses de la réalisation du Concours Eurovision de la chanson sur France Ô & France 3

Eurovision song Contest 2011 Dusseldorf / Plan de caméra

25 caméras plus 4 caméras de secours…

2 cars régie  : un car ARD (première chaine allemande) de la Norddeutscher Rundfunk (NDR) + un car de la Bayerischer Rundfunk (BR) avec des systèmes de back up, de secours…

Une spidercam qui vole à pleine vitesse dans la salle, deux caméras sur rail, une Cablecam 2D qui survole la salle, 2 steadycam, 4 grues dont une supertechno 50…

Voici le menu de l’Eurovision samedi soir sur France 3 et dès jeudi soir pour la deuxième demi-finale sur France Ô.

Enfin, j’en oublierai presque les 25 artistes sur scène, les 43 pays qui votent et 1 milliard de téléspectateurs potentiels.

Voici donc le plan de caméras, des illustrations et le dispositif de secours prévu en cas de pannes.

(Also available in other languages with the translation widget on the right sidebar)

Vous saviez déjà tout sur les coulisses de l’organisation du concours de l’Eurovision grâce aux lumières de Bruno Berberes.

Voici donc en avant première, avant la diffusion de la demi finale jeudi soir en direct sur France Ô commentée par Bruno Berberes et Audrey Chauveau, avant la finale en direct samedi sur France 3 commentée par Catherine Lara et Laurent Boyer, ce fameux plan de caméras et quelques captures d’écran de la première demi-finale diffusée en direct mardi soir sur le site de l’Eurovision.

Eurovision song Contest 2011 Dusseldorf / Plan de caméra

Impressionnant non?

Explications :

Vous avez repéré la scène au centre. Je vous la montrerai en photo dans quelques lignes.

La plupart des caméras sont positionnées vers la scène où se déroule le spectacle, c’est logique. Quelques caméras sont positionnées dans le sens inverse, probablement pour filmer le public.

A la gauche du plan, 7 caméras destinées à filmer la Green Room, cette zone (en photo plus bas) dans laquelle les candidats suivent le résultat des votes des 43 Pays.

A droite une caméra grue positionnée très en hauteur dans la salle. C’est elle qui a probablement réalisé l’un des plans larges que je vais vous montrer par la suite.

Vous aurez aussi repéré des caméras en rouge : les caméras de secours : 2 caméras sur pied pour le spectacle et 2 portables pour la green room.

Sur la colonne de gauche vous avez le détail de chaque caméra (Kamera) avec son optique. (Pedestal pour caméra sur pied, Handcam pour caméra épaule/portable et wireless pour HF (sans fil))

Voici d’ailleurs grâce à Dario Van der Lündin, une photo des caméras 1, 1bis (c’est marqué sur la caméra) 2, 3 et 4 à mon avis (et d’un ravitaillement des équipes au milieu!)

Caméras Lourdes face à la scène / Arena Düsseldorf

Avant de parler plus précisément de la machinerie voici un plan large de la salle et du décor conçu par Florian Wieder, éclairé par Jerry Appelt. Le réalisateur de la soirée produite par Jörg Grabosch est Ladislaus Kiraly.

L'Arena de Düsseldorf / Concours Eurovision de la chanson

Regardons maintenant d’un peu plus près la machinerie.

Elle est particulièrement impressionnante en nombre et en qualité.

Commençons par celle qui est toujours la plus remarquée : la Spidercam. La voici aperçue pendant des images des répétitions.

The Spidercam / Eurovision song contest

Sa tête girostabilisée est suspendue par 4 filins qui lui permettent de monter descendre, avancer, reculer, bref de se mouvoir de façon très stable et rapide partout dans la salle. Un bijou de technologie utilisé aussi souvent dans des finales d’événements sportifs dans des salles ou stades.

Parfois vous pourrez confondre son mouvement avec un steadycam car le réalisateur lui demande alors de contourner un artiste sur scène. Comment faire la différence entre les deux? Et bien comme le cadreur Steadycam ne peut pas s’envoler vous saurez faire la différence à la fin du mouvement de la Spidercam quand elle retourne dans le airs.

Et des opérateurs steadycam, il y en aura deux lors de la soirée. Ils seront très présents sur scène pour nous approcher au plus près des artistes.

En voici un à droite avec son assistant pendant les répétitions du groupe anglais (Boys band) Blue, un autre favori de la finale.

Blue – Royaume Uni – Concours Eurovision de la chanson / Steadicam

Reprenons un peu de hauteur avec la caméra 13, la cablecam 2D.

Il s’agit de la même machinerie que sur Roland Garros sauf que grâce à des filins supplémentaires, la caméra peut en plus monter et descendre. (Voici un lien ACS France pour voir des démonstrations vidéo d’un système équivalent)

D’après mes constatations lors de la première demi finale, la caméra sur câble reste en hauteur, au dessus des ponts lumières. La perspective est assez réussie comme vous pouvez le voir sur ce générique de fin.

Image prise par la Cablecam 2D Concours Eurovision de la chanson 2011

Enfin, comme vous pouvez le voir sur le plan de caméra, il semble que cette machinerie puisse aussi survoler la Green Room.

Et la voici prise en photo par des fans, ceux de EUROFans (Merci à eux)

CableCam 2D Concours Eurovision de la chanson Düsseldorf 2011

Coté machinerie toujours, il y a de nombreuses grues dont la Supertechno 50 (15 mètres de bras télescopique) et des caméras Jimmy Jib dont celle-ci qui ne fait pas « petit bras » (la 9)

Grue Jib Eurovision Song Contest 2011

Sur cette capture d’écran d’une répétition d’Amaury Vassili notre candidat, vous pouvez apercevoir la 8, une caméra sur rail très rapide qui est très proche de la scène et qui d’après les mentions sur le plan pourrait faire le tour à 360° de la scène.

Amaury Vassili Eurovision Song Contest Düsseldorf Rehearsals (en répétition)

Grâce à une colonne télescopique, la caméra peut être en position haute ou basse. Lors de la cette soirée, la caméra sera par ailleurs HF (on peut repérer la petite antenne à son sommet)

Rail Tower Arena Düsseldorf

Au milieu de la salle, on peut aussi trouver la 7, une caméra travelling sur colonne télescopique. Elle est particulièrement rapide m’ont dit les fans (EUROfans) qui m’ont envoyé cette photo.

Vous pouvez constater que le rail et la zone de mouvement de la caméras sont très protégés de la foule. A noter d’ailleurs sur la photo qu’un passage au sol a été créé pour l’entrée et la sortie du public mais que, quand il est relevé comme sur la photo, il protège aussi les déplacements de la caméra.

On peut par ailleurs imaginer que des vigiles seront présents au moment de la soirée.

A propos de sécurité, vous pourrez aussi remarquer pendant les directs la présence de modules assez imposants placés devant les premiers rangs dans la salle. Éléments de décor mais aussi et surement un moyen d’éviter la montée sur scène d’un spectateur comme l’an passé.

Dernier petit détail de réalisation : D’après mes constats, le réalisateur à demander aux cadreurs de lourdes de réaliser souvent de petits mouvements de gauche à droite avec leurs caméras pendant les variétés, au moment des zooms.

Pour la première fois je vous propose aussi de découvrir le dispositif technique de réalisation qui montre les flux d’informations entre régies, l’insert d’éléments informatiques comme les votes etc.

Ce dispositif vous montre enfin aussi comment sont organisés les cars régie pour disposer de dispositifs de sécurité en cas de panne.

Je vous rappelle d’ailleurs que, comme me l’expliquait Bruno Berberes dans le précédent article, qu’en cas de panne grave empêchant la réalisation en direct de la soirée samedi, c’est le spectacle de vendredi, identique en tout point de celui de samedi qui serait diffusé.

Concours eurovision de la chanson – dispositif en régie

En haut à gauche vous retrouvez les caméras réparties par car régie comme suit :

En haut, celles de le Green Room : les 2 portables reliées directement au car principal, les 3 caméras dont une grue et 2 HF et enfin les 2 caméras de secours (probablement utilisées aussi pendant le direct car il y a 25 délégations à suivre)

Au centre toute la machinerie et les HFs pour la réalisation du spectacle.

En dessous toutes les caméras lourdes (dans le car BR) et 2 lourdes de secours dans le car de secours (Back up) de la NDR.

En fait, il semble que les organisateurs aient prévu le dispositif suivant :

D’un coté une réalisation principale dans le car de la BR avec réception directe des 8 caméras lourdes pour la scène et les 2 caméras épaules pour la Green room.

Dans un autre car, celui de la NDR qui doit servir de secours, seront reçue directement 4 caméras secours (salle et Green Room)

Sont enfin considérées à part toutes les caméras machinerie et les HF réceptionnées par un « Double container Additional Vision Control ». Ces caméras sont alors accessibles dans le car principal et dans le car de secours.

(Tout cela est schématisé dans la ligne au dessus du dessin du container. A gauche le car principal avec ses caméras qui reçoit sur sa gauche le son et sur la droite la machinerie + HF. A droite le car de secours qui dispose de ses 4 caméras et aussi de la machinerie+ HF)

En cas de panne, pour simplifier :

– cas 1, le car principal ne reçoit plus la machinerie. Il peut encore réaliser avec ses 8 caméras dans la salle et 2 caméras dans le Green Room

– cas 2 :  le car principal est en panne et c’est le car NDR qui prend le relais avec au pire 4 caméras (2 + 2) soit avec en plus les 15 (12 + 3) caméras HF et machinerie.

Cartouche vide d'appel aux votes

Sur le reste du document vous pouvez voir les différents types de diffusions proposées (HD et SD). Sachez que le programme est encore prévu pour des téléviseurs 4/3 cela se voit sur cette capture d’écran pendant la première demi-finale.

Le cartouche du synthé d’appel au vote serait visible même sur un écran 4/3 qui couperait les cotés (cadre secure 4/3)

Vous aurez aussi remarqué que rien n’est inscrit dans le cartouche sauf à droite le numéro 7. En effet c’est chaque pays qui ajoute en régie finale le texte à indiquer avec le numéro de téléphone à composer. (comment la régie sait d’ailleurs à quel moment mettre le synthé et surtout l’enlever pile poil à la même image que le cartouche? Quelqu’un a la réponse? )

Parmi les prestataires réguliers de l’Eurovision : VIZRT spécialisé dans les logiciels puissants d’habillage (ITélé), de création d’univers virtuels etc. A ma connaissance, pas de grande innovation technologique à ce niveau là cette année.

Voilà ce que je pouvais vous dire à ce jour.

Il ne nous reste plus qu’à découvrir le résultat à l’image dès jeudi soir sur France Ô et samedi sur France 3.

Allez une dernière remarque. Regardez bien lors de ces directs la scène centrale et repérez les marches d’escaliers translucides qui permettent aux cadreurs Steadycam de monter et descendre avec fluidité de la scène. Il y en a plusieurs.

Par ailleurs vous verrez des éléments en plexi transparents sur le bord haut de la scène à différents endroits. D’après moi, ils permettent de diffuser la carbo et ainsi d’obtenir une fumée lourde blanche sur toute la scène.

Petite précision enfin pour conclure : Cet article a été réalisé sur la base du Technical Handbook officiel. Depuis sa rédaction et sa diffusion, il est possible que des raisons techniques ou artistiques aient provoqués quelques changements.

Un grand merci enfin à Ephrem Garreau de AMP/Visual TV qui  m’a aidé à comprendre le dernier document technique.

Bonus : La Green Room tel qu’elle a été présentée en première demi-finale.

The Green Room / Eurovision Song Contest 2011 Dusseldorf

(Cliquez pour agrandir les illustrations)






9 commentaires


  1. Viladecas

    Pour le mystère des habillage, il m’a semblé lire l’an dernier que tout est en fait habillé sur place pour les « grands » diffuseurs qui commandent d’ailleurs leur signal (hd, SD 4/3, 16/9 ou 14/9).
    Ce qui explique que par exemple pour France 3, l’habillage est parfait…
    Je te racontes pas l’usage satellite samedi soir…


    • Merci à Philippe, réalisateur dans l’Est de la France.

      C’est bien possible. J’ai encore quelques docs et schémas techniques mais qui je dois l’avouer m’ont un peu dépasser…

      Il va vraiment falloir que la France gagne cette année pour que je puisse être sur place pour… en savoir plus… enfin surtout pour m’occuper de cette prod…

      I wish!


  2. Pierre

    Il y a peut-être un topage et un calage de tous les synthés sur le time-code, dans l’hypothèse où cela est fait depuis Paris.
    Pour suivre également l’excellent blog de Yoyo, technicien son à Francetélévisions, il avait parlé l’an passé du dispositif mis en place spécifiquement pour l’Eurovision. Il ne me semble pas qu’il y ait une cellule d’habillage à Paris…

    Bravo pour ce récap’ très complet. L’Eurovision reste également une sorte de grand « laboratoire » d’effets et de moyens techniques utilisés parfois pour la première fois en télé ! Je me souviens il y a quelques années d’un plan particulièrement impressionnant réalisé par un steadycameur qui traversait la salle sur un Seegway lancé à pleine vitesse avant de débouler en courant sur scène pour panoter autour de l’artiste ! (vidéo ici http://www.youtube.com/watch?v=3f3mUs7rS1I)


    • Pierre,

      Merci pour ton commentaire.

      Sauf erreur de ma part il est difficile de caler les synthés au TC car l’émission est en direct et qu’il y a toujours des décalages de plusieurs minutes dès le début.

      Et merci pour le lien. J’avais repéré cette séquence et en avais parlé dans mes articles sur le stead mais les liens internet avaient disparu de Youtube.

      Emmanuel


  3. Bonjour,
    étant fan de l’eurovision, j’ai lu avec attention et j’avoue que c’est une énorme machinerie ce concours. je vous invite à lire le blog d’un des techniciens le plus connu de l’eurovision, il s’appelle Ola Melzig. C’est une personne qui participe depuis plus de 10 ans au concours. Sur son blog, il explique chaque jour les détails de construction de la scène et d’autres petits points techniques (noms des matériels installés, etc…en anglais).
    Il apprend des choses assez complètes, avec humour.
    j’ai intégré l’adresse de son blog dans la barre site web, je vous invite à y jeter un oeil !!
    Cordialement


    • Jrmz,

      Merci pour l’information et le lien.
      Un seul regret : dommage qu’il ait titré ces articles en Allemand que nous sommes moins nombreux à comprendre.

      Mais pour ceux qui ne parlent ni anglais ni allemand, son blog est intéressant rien que par les photos qu’il propose.

      Merci encore

      Emmanuel


  4. Benoit

    Bonjour, je suis le directeur technique de la société qui a fourni le matériel pour assurer les directs pour FranceO et France3. L’insertion des synthés se fait bien à Paris dans les locaux de FranceTélé dans une régie fly installée pour l’occasion.
    Leur calage est pour le moins empirique. Aucune possibilité d’asservir un GPI au TC ou à un quelconque top. Les cartouches nous arrivent vident mais font tous exactement 21″. Comme ils commencent tous par la même animation (mvt de GàD du numéro de pays), on arrive à peu près à se caler. Par contre, pour les tableaux récapitulatifs, on a juste un « GRAPHICS IN » (et un OUT) sur le conducteur. C’est pour cette raison qu’on a laissé dépasser la moitié sur le plan suivant samedi soir….. Je rêve d’un simple top sur une des pistes audio inutilisées des feed sat que l’on reçoit….
    Si vous avez d’autres questions sur le dispositif (en tout cas à Paris), n’hésitez pas !


  5. Brice

    Bonjour, très bon article comme toujours !!!

    En ce qui concerne la « Spidercam », ce système est tellement rapide et puissant qu’afin d’éviter un éventuel accident, il parait qu’un assistant est payé pour avoir la main au dessus de l’arrêt d’urgence pendant tout le tournage…

    A bientôt



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *