Coulisses des émissions

20 mai 2011

Médias, le magazine sur France 5: Coulisses du tournage des plateaux

Médias le magazine, le décor et la caméra zénitale

Mise en place du premier plateau – Média le Magazine / France 5

Le lundi c’est conférence de rédaction, je vous l’ai déjà raconté …

Le jeudi c’est montage des sujets et visionnage, on en a parlé…

Et vendredi, fin de matinée c’est le moment du tournage des plateaux de Thomas Hugues.

Des lancements mais aussi 3 plateaux avec invités, le premier sur l’actualité, le second, le débat des experts et enfin le dernier avec un invité principal qui est chaque semaine rejoint pour conclure par Thomas Isle pour sa chronique Rattrapage télé, qui détend particulièrement l’atmosphère quand l’actualité a été un peu trop pesante.

Et dimanche à 12h35 c’est le moment de la diffusion sur France 5.

Place aux coulisses du tournage des plateaux…

C’était le vendredi 6 mais. Rendez-vous un peu après 10h sur le plateau 6 des studios 107 (centsept) (non, je suis pas en train de remplir un contrat et de mettre les noms en chiffres et en lettres mais depuis quelques mois les studios AMP ont tous des noms en lettres, des marques (RivesGauche, les Lillas, le centsept, le quaranteneuf, le deuxcentdix).

Le tournage, le PAT est prévu vers 11h. Peu, pas de répétitions sont nécessaires avant le début du tournage. En effet, l’émission est maintenant bien rodée.

J’aime bien passer un peu plus tôt histoire de voir tout ce qui va nous intéresser dans le décor, la lumière, la réalisation et de faire un tour sur le plateau mais aussi dans le car régie installé à coté du studio.

Pour rejoindre le car régie je passe sur le décor endormi de Salut les terriens, présentée par Thierry Ardisson (Canal +) qui a servi la nuit précédente. Il partage le plateau avec le décor de Médias, le magazine, conçu par Franck Fellemann qui n’est pas encore lui non plus totalement réveillé enfin éclairé. Mais c’est normal.

Le décor étant installé à l’année, la lumière aussi, tout est déjà en place. Pascal Police n’a pas totalement mis en lumière le décor pour ne pas faire chauffer le plateau. Il n’y a pour le moment que ce qu’il faut de lumière pour que les équipes techniques puissent travailler.

Bertrand Joncour, l’assistant de réalisation attend Didier Fraisse, le réalisateur de ce vendredi pour valider la position de la caméra zénitale, celle qui, suspendue sous un pont de lumière permet de filmer la fameuse table tactile. Didier, en arrivant, vérifie que le coté de la table devant Thomas Hugues est bien horizontal et que la taille du plan est bonne. C’est le cas on va pouvoir enlever l’échelle.

Médias le magazine, le décor et la caméra zénitale

Sur cette photo, vous pouvez voir le décor, et en vignette, en gros plan, la caméra zénitale mais aussi découvrir les 2 autres machineries : le junior sur rail et, la litecam, toutes les deux louées à Microfilms et installées à une hauteur inhabituelle. Mais c’est le tout le décor qui est en fait surélevé.

Par conséquent le rail du junior qui fait le tour à 360° autour de la table centrale est placé sur de solides plots et la litecam est installée sur un praticable.

Coté caméras, il y en a 6 au total. Nous en avons vu trois ici. La quatrième est une lourde. Elle est, elle aussi, installée en hauteur et face à Thomas Hugues pour son gros plan.

Enfin deux caméras lourdes sont installées à l’arrière à Cour et à jardin.

Je vous en avait montrée une lors d’un précédent article avec un bout de tabs blanc dessus.

Une caméra AMP/Visual TV enrhumée?

Pas du tout de rhume ni de chagrin pour cette caméra placée pour filmer l’un des deux invités à la table de Thomas Hugues. Elle est uniquement enveloppée de blanc quand il s’agit de la cacher, au moment où Thomas Hugues est seul en plateau. En effet les deux caméras derrière le décor filment chacune un invité à travers la petite trouée carrée découpée dans les feuilles du décor. Quand il n’y a pas d’invité à filmer elles sont camouflés avec ce rideau blanc.

Mais le tournage n’a pas encore commencé. Les équipes de SaphirEvent doivent encore entrer toutes les photos et vidéos dans la table « magique » tactile. C’est en effet cette société qui, depuis janvier 2011 a repris la conception, gestion de la table tactile et de tous les écrans du décor.

Didier Fraisse, Yaniss Boulanouar, un technicien et Bertrand Joncour

En effet, depuis janvier les 2 écrans principaux ne sont plus des projections mais des murs d’images en Led.

Médias, le magazine, le décor en 2008

Vous ne l’aviez pas remarqué? Vous souvenez-vous d’ailleurs des autres modifications du décor au cours des années?

Passage de 1 à 2  écrans, et suppression des écrans suspendus qui servaient d’amorce…

Voyez sur cette photo prise en 2008.

On oublie vite!

Et puis, petite confidence, le décor pourrait subir des changements plus importants cette fois-ci dès la rentrée prochaine… (Au moment de mon passage sur le plateau, les discussions entre Jara Productions et France 5 étaient encore en cours)

En loges, Thomas Hugues est au maquillage. Nicolas de Roaldes, le programmateur accueille les invités. Seront-ils tous à l’heure?

Dans le car régie 8 d’AMP, Sophie Geslin, la scripte et Benjamin Choisnard, opérateur IP/lsm que je vous avais déjà présenté lors de mon passage dans les coulisses de C à vous vérifient qu’ils ont bien toutes les images qui pourront être utiles pendant le tournage.

Je parle bien sûr des quelques sujets mais aussi et surtout de toutes les illustrations : des photos et vidéos (in ou off) que le Chef d’édition et le réalisateur pourraient avoir envie de mettre à tout moment dans les écrans pour illustrer tel ou tel propos d’un invité ou une question de Thomas Hugues.

Ip Director / Médias le Magazine / AMP

Benjamin travaille sur un Ip director

En l’agrandissant (en cliquant) vous pouvez apercevoir les titres des différents éléments numérisés. Et cela en fait beaucoup. Benjamin doit être très organisé pour les retrouver en quelques instants et les lancer.

Il a fait le choix de les classer en 5 sorties : IP 1 : les sonores (les vidéos in diffusées avec le son), IP 2 & 3 les photos, IP 4 & 5 : les vidéos (off, diffusées sans le son).

A chaque illustration son numéro et son nom : Tof pour photo (oui, Benjamin est et parle djeuns’), PAST pour pastilles, etc. Pour ceux qui s’étonneraient de voir beaucoup de Rock Voisine en fin de colonne de l’IP 1, pas d’inquiétude. Il ne s’agit pas de la musique préférée de Thomas Hugues (ou de Benjamin!) mais 3 extraits d’un programme de direct 8 pendant lesquels un homme chante (faux) du Rock Voisine pour séduire une jeune femme. Ces VIDéos seront utilisés dans la rubrique de Thomas Isle.

Et, il y en a du monde en régie :

Médias le mag en régie pendant le tournage

De gauche à droite, de dos : Sophie Geslin, la scripte, Didier Fraisse, le réalisateur, un truquiste … et à l’arrière, à partir de la gauche, Christophe Koszarek, le producteur, Baptiste Morel, Chef d’édition, Charles Henri Royer, conseiller des programmes et Marie Laure Rincé, rédactrice en chef.

Thomas Hugues est en liaison avec la régie via une oreillette.

En plateau le tournage a commencé.

Thomas Hugues a enregistré le premier plateau de l’émission avec lancement du sommaire. Il l’enregistrera encore ensuite à plusieurs reprises, une fois quand il s’agit d’attendre un invité légèrement en retard mais aussi encore une fois à la fin du tournage. Pour avoir une prise de sécu? Mais aussi, je pense, (je n’ai pas entendu les différentes variation des textes) pour mettre à jour son lancement en fonction du déroulement réel des débats qui ont eu lieu en plateau.

Retour en plateau pour le tournage du débat des experts.

Mise en place du premier plateau – Média le Magazine / France 5

Cette photo vous montre aussi à droite le poste de commande du junior. Comme toujours le cadreur du junior a deux moniteurs devant lui. Ainsi il voit l’image de sa caméra et celle commutée par le réalisateur.

En attendant que les prochains invités soient arrivés, maquillés et prêts à tourner, Thomas Isle en profite pour répéter. Cette répétition permet notamment de caler les lancements des différents extraits vidéo.

Thomas Isle en répétitions – Médias le magazine / France 5

Cette photo vous montre aussi comment 3 caméras peuvent se retrouver dans le même axe mais à différentes hauteurs : La lourde gros plan face Thomas Hugues (non visible sur cette photo), la caméra du junior et celle de la grue.

Parfois, le réalisateur peut enchainer des images des trois caméras. Pour ce faire, la caméra du junior est placée à une hauteur qui ne gêne pas la lourde. La grue en position haute peut par contre passer par moment devant les deux autres quand c’est calé à l’avance par le réalisateur.

Retour en régie pour voir le débat entre Serge Moati et Jean Pierre Elkabbach et ainsi regarder de plus près le monitoring du réalisateur.

Monitoring 2 invités Médias le magazine – Réalisation Didier Fraisse

J’ai choisi cette photo car à cet instant Didier Fraisse passait à l’image une double fenêtre avec les deux invités à l’image. Ainsi comme lors d’un effet de fondu ou de volet comme sur En Route vers l’Eurovision (France 3), les tallys (rouge) de deux caméras, les 2 et 4 sont allumés. Ce sont effectivement les images des caméras 2 & 4 qui sont commutées par le réalisateur dans les 2 fenêtres de l’image finale.

La caméra 1 correspond à celle sur junior. Vous voyez qu’elle est quasiment dans l’axe de Thomas Hugues sans pour autant gêner la 3, la caméra lourde gros plan de Thomas Hugues. La 5 est la caméra zénitale et la 6 celle de la grue.

En haut à gauche vous pouvez aussi apercevoir 4 sorties de l’IP director, les canaux IP 1, 2, 3 & 4.

Retour en plateau où David Pujadas est arrivé, accompagné par Nicolas de Roaldes. Il est alors filmé avec une caméra coulisses. Ces quelques plans seront utilisés pendant le sommaire.

David Pujadas en coulisses / Media le magazine – France 5

Un ingénieur du son en profite pour équiper David Pujadas.

Contrairement aux plateaux à deux invités, David Pujadas va faire une entrée à vue. Il est donc placé en haut de l’escalier et attend que Thomas Hugues l’invite à le rejoindre.

David Pujadas avant son entrée à vue / Média le magazine

Retour en régie.

Monitoring 1 invité Médias le magazine – France 5

Pas de différences visibles? Et pourtant si.

Puisqu’il n’y a plus qu’un invité, la caméra 4 n’a plus d’invité à filmer, l’image est non utilisée. De plus le junior (la 1) a changé de place. Il s’est décalé vers la droite pour être plus en face de David Pujadas et proposer une autre valeur de plan de celui-ci. La caméra lourde 2 continue elle à réaliser le gros plan de David Pujadas.

Voilà pour le tournage de Médias le magazine du vendredi. Il reste alors encore à monter, raccourcir quelque peu les plateaux à les assembler avec les sujets qui ont été en parallèle mixés et finalisés dans la matinée.

Pour nettoyer les plateaux le monteur dispose du PGM, d’une sécu, d’un plan du junior, de la grue et d’une divergée commutée.

A venir, tout savoir sur le fonctionnement de la fameuse table tactile.

Un grand merci encore aux équipe de Jara Prod & de France 5.

(cliquez pour agrandir les photos)






2 commentaires


  1. David

    Un grand merci pour cet article, très intéressant!



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *