Coulisses des émissions

10 juin 2011

Les 24 heures du Mans : le dispositif exceptionnel Visual TV – Exclusif

Les 24 heures du Mans les 11 et 12 juin 2011, ça dure combien de temps? 24 heures! (c’était facile!… début samedi à 15h)

Combien de caméras? 24?  non 35 et même plus si l’on compte toute les caméras privatives…

Combien de cars techniques Visual TV? 3 si l’on compte le car Enterprise du signal international, le semi HF et le car Loupes pour les ralentis. 5 ou 6 si on rajoute les cars d’accompagnement, et bien plus si l’on rajoute le car 5 de Soft /AMP pour le signal privatif d’Eurosport, le car Streem, le car B Visual TV (M.àJ) pour les diffusions sur France 2 et France 3 entre samedi et dimanche. Et j’en passe.

Un circuit de 14 km… Et donc 14 km de fibre pour relier toutes les caméras et des câbles et des câbles, et des hommes et des hommes (oui, pour le coup surtout des hommes!) dont 70 cadreurs et 15 opérateurs LSM, 12 ingénieurs de la vision qui se succèdent depuis mercredi et bien sûr pendant les 24h de l’épreuve.

Présentation de tout ce barnum Visual TV, le résultat d’investissements en partenariat avec ACO (Automobile Club de l’Ouest), organisateur des 24h du Mans et d’un travail avec MCA Sports… plans de caméras, présentation du dispositif et photos…

Et quand il s’agit de réaliser un événement en direct pendant 24h, cela implique des roulements de personnel très bien organisés.

Et pour faciliter cette organisation, rien de mieux que de loger sur place.

Les caravanes des 24h du Mans

J’ai parlé de loger et non de dormir car, pour y avoir passé quelques heures mercredi, je me demande comment on peut dormir avec ce bruit assourdissant permanent! Avec la fatigue peut-être!

Mais rassurez-vous, ces caravanes ne sont pas installées au bord de la piste du circuit des 24h du mans. Elles sont en fait positionnées au bord de la piste du circuit des 24h du Mans, mais moto, le circuit Bugatti, tout comme le barnum Visual TV.

Barnum Visual TV / 24 heures du Mans

Et à ce barnum se rajoutent encore pour les deux jours de compétitions des cars pour des signaux privatifs et d’habillage, comme le car B Visual TV (M. à J.) pour la diffusion du signal privatif France 2 et France 3, des cars pour la chaine américaine Speed, pour TV2 Danmark et d’autres.

On parle de signal privatif ou d’habillage quand une chaine décide de compléter le signal international avec des images qui lui sont propres, avec une réalisation personnalisée, quand une chaine comme Eurosport international ajoute un plateau à 3 caméras sur le circuit.

Eurosport a d’ailleurs fait appel à Soft/Visual TV et au car Soft 5 pour la réalisation de son plateau et de son habillage chaine. France 2 et France 3 utiliseront car des moyens France Télévisions pour leurs plateaux et l’habillage du signal international.

Venons en au signal international dont Visual TV a la responsabilité technique. Et pour le réaliser elle utilise pas moins d’une trentaine de caméras, 3 cars et un nodal.

Il y a bien sûr le car Enterprise dans lequel sont réalisés en permanence deux signaux : le signal international, la course pendant 24h et déjà depuis mercredi, les essais de qualification et un deuxième signal : les stands.

Ces deux signaux sont destinés à tous ceux qui les ont acheté : les diffuseurs mais aussi Audi, Peugeot et d’autres constructeurs qui ont organisé d’importantes opérations de communication pendant cette course. Visual TV leur livre alors plusieurs signaux particuliers comme celui des stands, les caméras HF embarquées dans leurs voitures etc.

Et c’est bien la particularité de la prestation de Visual TV sur cette course. Ce prestataire est en effet en charge de capter la course et de fournir toute une sorte de signaux selon les demandes.

Et comme me l’expliquait Alexis Hulin, responsable de la production des 24h du Mans pour Visual TV « La puissance d’un car régie ne se limite pas à sa capacité en nombre de caméras mais aussi à sa capacité à multiplier un signal dans différents formats. Full HD, SD, Pal etc. ce qui nécessite de nombreuses compressions par exemple. »

Le car Enterprise est puissant et pourtant, sur cette opération exceptionnelle, il a été nécessaire de lui ajouter un nodal installé dans un Algeco au « cul du camion » et l’expression ne pouvait pas être plus juste cette fois-ci…

Le nodal Visual TV aux 24 heures du Mans

Si vous regardez juste au dessus du Polo « 87 » de ce technicien, vous apercevez bien à travers la cloison ouverte de l’Algeco l’arrière, le « cul » du car régie.

Bon ok, j’ai compris, vous êtes impatient d’entrer dans ce car.

Panoramique à l'intérieur du car Enterprise Visual TV 24 heures du Mans

Cette vue panoramique un peu déformée et particulière vous montre sur la droite la régie principale, celle du signal international avec au centre Olivier Denis, à sa droite un truquiste et à sa gauche, une assistante chargée de lui raconter la course. Elle peut le faire notamment grâce au schéma du circuit où elle aperçoit en temps réel la position de chaque véhicule.

Pas simple de suivre une course sur 14 km et encore moins quand il y a 4 courses en simultanée car il y a 4 catégories de véhicules (LMP1,  LMP2 (proto 2), GT Pro & GT Am). Je dis ça mais avant mercredi je n’en savais strictement rien!

L’assistant est bien plus au courant que moi mais dispose tout de même sous ses yeux d’un aide mémoire sur tous les véhicules :

Aide Mémoire assistant de réalisation 24 heures du Mans

Sur la photo précédente de la régie vous avez donc pu voir l’équipe de réalisation du signal principal mais aussi à gauche, le mélangeur pour la réalisation du deuxième signal, celui des stands.

Pour être précis, le signal des stands peut être proposé « à la vente » mais il s’agit aussi d’une réalisation de tout ce qui se passe dans la zone des stands. Cette réalisation est ensuite utilisée telle qu’elle par le réalisateur du signal principal qui n’a alors plus qu’à se concentrer sur la course.

Enfin plus qu’à! Il y a quand même 14 km de course et souvent des histoires simultanées, des courses dans la course.

14 km c’était long et jusqu’en 2008, il était nécessaire d’utiliser 3 cars dont 2 qui récupéraient chacun le signal de plusieurs caméras. L’un était situé dans le virage de Mulsanne et le second du coté du virage d’Arnage (lien plan du circuit des 24h du Mans). Ces cars envoyaient donc plusieurs signaux mais pas la totalité des caméras au car final situé comme aujourd’hui sur le circuit Bugatti. Le réalisateur ne pouvait donc pas choisir lui même parmi toutes les caméras du circuit.

De plus, il était compliqué de réceptionner les liaisons HF. Il était alors indispensable d’utiliser un relais comme un hélicoptère ou un avion. Et ce n’était pas possible de nuit et difficile par temps couvert.

Lors de l’appel d’offre européen de 2005 d’ACO, Visual TV a proposé d’innover et, puisque le circuit souhaitait créer un fibrage complet du circuit pour relier ses caméras de sécurité et améliorer ses réseaux de communication, il a été décidé de mutualiser les moyens et de créer un circuit fibre de plus grande capacité en commun.

Visual TV a remporté l’appel d’offre pour 3 ans. Un bureau d’étude de génie civil a alors été chargé de déterminer les points d’ancrage des caméras. Ainsi une fibre a été posée et 24 points d’ancrage créés. Ainsi les 24 caméras filaires de la piste ont désormais un point de raccordement en fixe avec la possibilité de les déplacer à plus ou moins 150 mètres du point d’ancrage si le réalisateur souhaite d’une année sur l’autre changer la position de certaines caméras.

Cela a aussi permis d’ajouter des caméras. En effet, le circuit étant à 75% ouvert en temps normal à la circulation. Il était alors difficile de tirer des lignes à certains endroits. La fibre a réglé ce problème

De plus, ce réseau fibre a aussi permis de déployer des bornes pour récupérer à n’importe quel endroit du circuit les liaisons HF des 9 caméras embarquées. Fini l’avion et l’hélicoptère, enfin non, un hélicoptère sera bien présent pendant 14h durant la course pour des plans en caméra Gystabilisée Wescam.

Visual TV a aussi alors développé en Recherche & Développement le boitier qui permet de relier le caméras à la fibre.

Des fibres permettent aussi d’approvisionner les Audi et autres marques avec des signaux spécifiques vers plusieurs lieux de représentation de ces marques autour du circuit.

La technologie était aussi déjà préparée au passage en HD.

Il y aura encore beaucoup à dire sur les innovations technologiques de cette année notamment l’équipement HD des caméras dans les voitures embarquées et sur la manière dont on réalise une course sur un circuit aussi long. Je vous propose de vous en parler plus en détail avant la fin de la course.

Avant de vous proposer tout de même le plan des caméras placées sur le circuit, voici encore quelques images pour finir la visite du barnum Visual TV.

Revenons quelques instants dans le car régie pour voir de plus près le monitoring tel qu’il existait au moment de la première journées des essais avec un nombre de caméras plus restreint. Le reste des caméras sera installé vendredi, une journée off sur le circuit.

Le monitoring des 24h du Mans pendant les essais

Vous remarquerez sur la ligne du bas les caméras embarquées.

Dans le car, à droite des postes de réalisation on trouve d’autres personnes indispensables et bien occupées : les ingénieurs de la vision au nombre de 4, je crois, pour superviser la qualité des images de plus de 30 caméras.

Poste ingénieurs de la vision 24 heures du Mans – Car Enterprise Visual TV

Au dessus de leurs écrans on voit des boitiers avec des étiquettes. Chacun représente une caméra. Il y en a tant que certains sont en dehors de la photo au dessus du second poste de réalisation, d’autres sont à leurs pieds!

Je ne voudrai pas non plus oublier le son. Pour résumer et simplifier (désolé Ludovic Riva!) , chaque caméra est équipée d’un ou plusieurs micros et suite au travail de programmation et Ludovic et de son équipe, le son de ces micros s’ouvre automatiquement au moment ou le réalisateur commute, passe à l’image telle ou telle caméra.

Le réalisateur, Olivier Denis a aussi besoin de nombreux ralentis, c’est pour cela qu’il dispose du car Loupes de Visual TV où sont regroupés 8 serveurs de ralentis.

Enfin pour gérer toutes les HFs, les commander à distance, Visual TV utilise son semi HF.

Voici un opérateur en action pendant les essais en course mercredi dernier.

A l'intérieur du Car HF Visual TV / 24 heures du Mans 2011

Et voici le plan des caméras du circuit que je vous expliquerai avec plus de précisions dans le prochain article.

Plan de caméra officiel des 24h du Mans – Visual TV / Olivier Denis

Et pour ne pas vous laisser sur votre faim, les photos de quelques caméras proches des stands et pour commencer la 1, sur tournette, placée devant la zone de départ. (les caméras sont numérotées dans le sens de circulation des voitures)

La caméra 1 sur tournette aux 24 heures du Mans

La caméra qui suit alors cette voiture est visible en situation en haut à gauche. En vignette sa position face à l’arrivée des voitures en début de mouvement et à droite la position de fin de mouvement. Il faut être rapide!

En voici deux autres sur la ligne d’arrivée et près des stands : La 23 sans cadreur et la S1 avec cadreur sur les Stands

Caméra S1 avec cadreur et 23 fixe 24 heures du mans réalisation Olivier Denis

Et enfin la caméra « Rolex » (pub!) qui filme en permanence l’horloge du circuit. C’est une caméra sur Pied Baby (agrandissement en vignette). En premier, la S2 sur praticable qui filme ce qui se passe dans le stand Peugeot.

Caméras Rolex et stand peugeot / 24 heures du Mans

Et enfin, virtuellement encore tant que toutes les caméras ne sont pas installées ce vendredi, le plan du monitoring réalisateur prévu pendant les 24 heures du Mans.

Pour ceux qui trouvaient qu’il y avait déjà beaucoup d’images dans le monitoring des essais…

Quand, réalisateur était un vrai métier!

Le plans de monitoring pendant les 24h du Mans Olivier Denis

Un grand remerciement et bonne chance à toutes les équipes Visual TV et en particulier à Alexis Hulin, responsable de production pour toutes ses explications.

(Cliquez pour agrandir les illustrations)






7 commentaires


  1. Nicolas

    Merci pour toutes ces précisions et la diversité de vos « enquêtes » !

    Je me permets de donner un avis personnel quant à la mise en image des courses automobiles (notamment la Formule1). Bien souvent, je m’ennuie devant ma télé et j’ai bien du mal a trouver le fil de la course. D’une part, multiplier les sources ne dynamise pas forcément le programme. D’autre part, aucune information n’est donnée sur la « localisation du plan » qui est diffusé (on sait tout au plus, si l’on est en tête de course, au milieu ou à la fin).

    Vous avez évoqué la technologie Hbbtv qui fait son apparition. L’on pourrait imaginer, en informations complémentaires, un plan du circuit alimenté en temps réel (avec plan de caméra permutée simplifié et positions des concurrents).

    A mon sens, la réalisation de ce type d’évènement manque d’innovation et de travail d’écriture dans la retranscription des évènements captés.
    Je serais prêts à parier que si l’on compare les retranscriptions datant des années 1990 (voire 1980) à celles d’aujourd’hui, elles seraient à peu de choses prêts semblables (en prenant en compte l’évolution technique, la portabilité des équipements, les transmissions HF, …).

    Merci encore.


    • Nicolas,

      Merci pour ce commentaire très pertinent.
      J’ai bien compris que vous faisiez un peu de provocation en fin de commentaire.
      Je suis tout à fait d’accord sur l’intérêt de la HbbTV sur ce genre de course où l’on se perd beaucoup d’autant plus que même avec plus d’une trentaine de caméras, il est impossible de couvrir 14 km de circuit et qu’il se passe 4 courses en même temps.
      La HbbTV permettrait à chacun de découvrir les informations qui l’intéressent au moment voulu et comme Visual TV réalise toutes les 2 heures 3 minutes des meilleurs moments on pourrait imaginer que ces 4 vidéos différentes, une par catégorie seraient disponibles en option sur le service HbbTV.

      Dimanche, je vous présenterai aussi une courte interview d’Olivier Denis le réalisateur de cette course à qui je demandai justement comment on raconte une telle course en images.


  2. Frederick Guerin

    Bonjour Emmanuel,

    Merci pour cette présentation qui reflète bien toute la logistique nécessaire pour ce type d’événement. Le groupe AMP assure avec ses filiales, comme d’habitude !

    Bon courage pour ce week-end que je suivrai via le net, grâce à vous.

    ps: Passez le bonjour à Olivier de ma part (Fred d’HSS). Un belge qui réalise la plus grande course automobile française (mondiale ?) c’est ça aussi l’Europe !


    • Merci Frederick,

      Pour le bonjour, il va passer directement par votre commentaire car je suis déjà revenu sur Paris pour assister à d’autres répétitions ce samedi aux studios Rives Gauches (encore AMP!)

      Je compte par contre sur les équipes de Visual TV pour me faire encore parvenir quelques photos et informations que partagerai dimanche ici en plus d’une courte interview du réalisateur belge!

      Emmanuel


  3. Bonjour Emmanuel,

    Comme d’habitude toujours aussi interessante cette merveilleuse face cachée du petit écran

    voici comment travaillait l’ORTF en 1967. Il Y avait 12 cameras.

    http://www.ina.fr/video/CPF86625917/les-moyens-techniques-pour-la-retransmisson-des-24-heures-du-mans.fr.html


  4. ARMAN

    Bonjour,

    Je ne sais pas si vous le savez mais l’ACO a mis en place une chaîne internet lemans-tv.com en place et a diffusé pendant 26 heures. Il y avait 11 caméras embarquées sur des voitures comme Audi ou Toyota par exemple. Le site ne propose plus de live mais reste actif. Il y a environ 500 vidéos disponibles réalisées par l’ACO ou les Team engagés aux 24 heures ou en endurance. Il y a un onglet chaîne et vous trouvez notament une chaîne « classique » dans laquelle il y a plein de superbes vidéos. Il y en a une de 1949… Trop cool.
    L’ACO continue à alimenter le site presque tous les jours ainsi chacun peut suivre l’actualité en direct. Dernièrement il y a eu la mise en place de vidéos du Le Mans Classic qui doit se dérouler le week-end prochain.
    Allez voir, c’est excellent

    Thierry



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *