Genres

11 juin 2011

Le Plus Grand Cabaret du Monde de Patrick Sébastien sur France 2 : Des visuels sur scène et des invisibles en coulisses

Plus d'articles par »
Ecrit par : Emmanuel Matt
Mots-clés : , , , , , , ,
White Gotik

White Gotik

« Entrée interdite aux Stars, réservée aux artistes », voilà ce que l’on peut lire sur l’une des portes d’entrée sur plateau B1 des studios Euro Média France à Bry Sur Marne.

Il n’y a vraiment aucune star en plateau ? Vraiment? Allez, appelez-moi la sécu !

Je vous propose de découvrir pour la première fois les artistes « invisibles » de la réalisation et et de la production et de visiter les coulisses du Plus Grand Cabaret du Monde, cette émission à grand succès présentée par Patrick Sébastien sur France 2 .

Ambiance.

Cela me faisait bizarre ce jour là de revenir 15 ans plus tard à Bry Sur Marne dans cet ensemble de plateaux de tournages anciennement SFP et désormais Studios de Bry /Euro Média France dans lesquels se tournaient de nombreuses fictions télé et émissions de divertissements. La Plaine St Denis n’existait pas encore, pas pour les tournages télé !

Après un passage très formateur chez Vidéoscop à Nancy aux cotés de Laurence Cattiaux (je viens de découvrir qu’il y avait désormais une Martine Aubry dans l’équipe!) j’avais débuté ma carrière parisienne en tant qu’assistant de production aux coté de Lise Adda, sur Cap des Pins, le Plus belle la vie de l’époque, un soap quotidien sur France 2 arrivé peut-être un peu trop tôt ou arrêté trop vite. Et il était notamment tourné sur deux plateaux dans ces studios à Bry sur Marne.

Studios de Bry / Euro Media France

Aux studios de Bry, les plateaux, aujourd’hui utilisés principalement pour des fictions cinéma  et télé sont toujours là. Les ateliers de décoration se sont modernisés, les stocks d’accessoires sont encore plus importants et le décor de rue extérieur est toujours utilisé.

Mais ce qui n’a pas changé, c’est la présence de Patrick Sébastien sur le plateau B1. Je ne sais plus s’il était alors sur TF1 ou déjà sur France 2 mais il était déjà bien là sur le même plateau.

Direction donc le plateau dans lequel le décor de Miguel Hernando est à demeure toute l’année. Le décor est cependant légèrement modifié entre Le plus grand Cabaret du monde et Les années bonheur.

Panoramique du plateau du Plus Grand Cabaret du Monde

Vous n’avez probablement jamais vu la salle ainsi car je l’ai photographiée en panoramique sur le coté. La scène est à droite, face à la salle où le public vient chaque fois nombreux, parfois de très loin mais toujours très motivé pour assister au spectacle.

Le public prend place autour des désormais célèbres tables ornées d’une nappe blanche et d’une nappe rouge sur lesquelles sont posés des lampes raccordées par un trou réalisé dans ces tables fixées au sol. On est dans un décor!

Ce qui était bien réel ce lundi là pendant les répétitions de 14h30 à minuit c’était le travail des artistes, acrobates, jongleurs, magiciens etc.

Et quand les tours sont physiques, les réaliser trois fois de suite peut être épuisant notamment pour la troupe d’acrobate en photo au début de l’article.

La première répétition est une mise en place technique à laquelle Bernard Gonner, le réalisateur assiste dans la salle aux cotés de sa scripte, Véronique Cadet (à sa droite), et de ses cadreurs (à sa gauche). A la table technique à droite, face à deux écrans et un réseau d’ordre pour parler au car régie, Brigitte Kido, productrice de l’émission, de dos.

Pendant les répétitions de White Gotik, Le plus Grand Cabaret du Monde / France 2

Et tout le monde d’applaudir car la performance de ces acrobates nous a tous épatés…

Il y aura encore une voire deux répétitions aux caméras, Bernard Gonner et la scripte seront alors dans le car. Les répétitions sont enregistrées. Il peut être nécessaire de revisionner une séquence avant la véritable soirée de tournage.

En premier plan, derrière Bernard Gonner, Véronick Thil, la première assistante de réalisation, qui, sur cette émission est accompagnée de nombreux assistants de réalisation, de régisseurs et de techniciens spécialisés dans des domaines très variés de l’univers du spectacle.

La production doit par ailleurs faire appel à de nombreux prestataires extérieurs pour les accroches et la sécurisation de certains tours. « Les artistes mettent leur carrière et parfois leur vie en péril » me fait remarquer Brigitte Kido.

« L’émission est particulièrement couteuse. De 90 à 100 personnes travaillent ensemble pendant le tournage et les artistes ont des besoins parfois très précis et difficiles à trouver. Ainsi il a fallu faire venir de Moscou un matelas de tumbling très spécial pour des artistes russes et cela a couté 10 000€… Les artistes sont très ouverts et très faciles à gérer, ils viennent en confiance. Ils n’ont pas du tout le même égo que les artistes de variété et pourtant ils ne prennent pas les mêmes risques que certains de ces artistes. »

La programmation des invités people est réalisée par Made in Prog alors que la programmation des artistes sur scène est réalisée par Monique Nakachian, « deux équipes de programmation les plus performantes de Paris » m’explique Brigitte Kido.

Les artistes sont sélectionnés sur cassettes par Patrick Sébastien.

Petite confidence d’ailleurs : Patrick Sébastien continue à demander une sortie du tournage en VHS et non en DVD. En effet, il revisionne ensuite tout le tournage pour donner ses consignes de montage. Visionner en VHS permet de visionner en continu alors qu’un accéléré en DVD ne le permet pas.

Après validation et invitation des artistes (non rémunérés), c’est au tour de Robert Jaffray, le directeur de la photographie de visionner les vidéos des artistes programmés. Il peut ainsi préparer et pré-encoder la lumière pour qu’elle soit la plus proche possible du visuel initial de chaque artiste. Difficulté supplémentaire, il faut que la lumière ne montre pas certains trucs, les fils, les hommes en noirs cachés, des armatures, des caches.

La régie lumière de Robert Jaffray qui surplombe la salle du Plus Grand Cabaret du Monde

Cela fait aussi partie des difficultés de réalisation. Il faut choisir les axes en fonction d’une esthétique télé et en même temps ne rien montrer pour conserver tous les attraits des visuels.

Mais je ne vous ai pas encore parlé de Patrick Sébastien.

ll est pourtant bien présent lors de la journée de répétitions mais un peu à l’écart. Certains arriveront peut-être à le distinguer en chemise bleue claire sur le premier panoramique.

Enfin quand je parle d’être un peu à l’écart, je veux dire qu’il semble déléguer et faire beaucoup confiance à Brigitte Kido et à la Bernard Gonner pendant cette première journée de répétitions. Il observe et n’intervient que si quelque chose lui déplait. Et je veux surtout dire qu’il intervient peu au regard du lendemain après-midi lors de la répétition générale/filée.

Patrick Sébastien (de dos) pendant la filée du Plus Grand Cabaret du Monde sur France 2

Pendant la répétition générale, il a son micro et on le voit et l’entend beaucoup plus. On est alors à quelques heures du véritable tournage qu’il souhaite voir réaliser me dit-on dans des conditions les plus proches d’un spectacle en direct.

La salle est déjà bien remplie. Des accompagnateurs d’artistes, des fans, des amis venant faire de la figuration pour remplacer les invités aux tables?

Voici un panoramique de la salle face à la scène lors de cette filée : (Pendant les répétitions de la troupe de Dracula)

Pendant la filée du Plus grand Cabaret du Monde / France 2

Petite confidence avant de vous emmener à l’arrière de la scène. Avez-vous regardé l’arche du décor surplombant la scène? Elle est visible sur au moins deux photos…

Et bien vous remarquerez que la partie de l’arche au dessus de la scène peut être montée ou descendue et placée à trois niveaux : basse, middle (c’est plus chic que milieu) et haute. Cela se repère au niveau des raccords avec les extrémités fixes de l’arche sur les cotés du décor. L’arche est par exemple en position haute quand le numéro est réalisé très en hauteur.

A observer sur France 2 le samedi soir en prime time.

L'arrière de la scène du Plus Grand Cabaret du Monde

La scène a une profondeur assez importante et doit probablement être prévue pour supporter un poids conséquent. Une rampe imposante permet d’amener tout le matériel sur la scène.

Direction maintenant le car HD XL2 d’Euro Media France présent ces jours là.

Le Car Euro Media France XL2 au milieu des accessoires des saltimbanques

Ce car peut accueillir jusqu’à 24 caméras.  Il tourne beaucoup sur le sport comme les matchs premium de Rugby sur Canal +. Il est équipé en caméras Thomson LDK 8000 Worldcam et dispose de 9 LSM et huit magnétos.

Lors de cette émission, Bernard Gonner utilise 9 caméras dont 2 lourdes et 3 portables.

Voici son monitoring :

Le monitoring de Bernard Gonner le plus grand cabaret du monde France 2

Vous pouvez apercevoir les images des 9 caméras dans les lignes du bas et en double dans celles du haut.

Pas de plan de caméra pour changer mais je vous propose de nous intéresser à une machinerie assez étonnante dont celle-ci suspendue au dessus du public ( la  8 ) :

Bras de Space Crane suspendu

Très étonnant non? C’était la première fois que je découvrais une telle installation.

Elle a été conçue pour permettre de réaliser des plans aériens sans gêner les acrobaties des artistes. Le bras peut avancer et se rétracter à volonté.

Le bras est le bras d’une très belle grue, la space crane conçue et fabriquée à quelques mètres de là dans un atelier. C’est une création française qui a déjà excellente réputation et de belles références.

Le bras est piloté depuis un poste de commande par Michel Dubois, cadreur grue.

Le Junior du Plus Grand Cabaret du Monde.

Vous apercevez Michel Dubois le visage bleuté par son écran dans la vignette de cette photo qui vous présente en plus un Junior (la 7) en situation, installée en fond de décor derrière le public. Le cadreur junior est lui, installé au début du rail du junior, un peu en hauteur dans la vignette.

Sur la photo on voit que Michel Dubois dispose cependant d’un second moniteur et d’un second poste de commande à sa gauche. En effet il commande aussi une seconde caméra : la fixe (la 9)

Voici cette Space Head, cette tête robotisée

Tête robotisée Space Head

Cette tête robotisée installée sous un poste de poursuiteur lumière et au dessus de la caméra 3 est dans l’axe central de la scène. Elle est qualifiée de fixe car la valeur de son plan de change pas pendant un numéro. Michel Dubois s’occupe alors uniquement du bras de la Space Crane.

Par contre avant chaque numéro il règle la valeur du plan de cette caméra fixe pour réaliser le plan large le plus serré. Le quoi?

Oui j’ai réagit pareil! En fait, pendant les répétitions il a vérifié dans quel largeur de scène maximum le numéro se déroulait. Il zoom alors avec la fixe de manière à ce que tout l’action se situe dans son plan mais sans laisser d’air à cour et jardin.

J’aurai aussi pu vous parler des images divergées commutées par Georges le truquiste et Georges Gonner. Ils sont deux et deux Georges. Quel bazar! Non, il parait qu’il s’ils tous les deux très bien synchronisés! J’aurai aussi vous parler son et de la régie Protools spécialement dédié à tous les lancements de musiques des artistes et donc toutes les pistes sont divergées en cas de besoin en montage…

Je ne sais pas ce que vous en pensez mais encore une fois, s’il s’en passe des choses en scène, il s’en passe au moins autant en coulisses sur cette émission.

Les fans de l’émission auront enfin remarqué que cet article a été rédigé pendant les répétitions et la filée de l’émission diffusée le 7 mai 2011 sur France 2. Il vous reste donc tout à découvrir dans l’émission de ce 11 juin 2011… et notamment à repérer les plans avec ces différentes machineries.

(Cliquez pour agrandir les illustrations)






6 commentaires


  1. François VERLEY

    Bonjour Emmanuel,
    Quel plaisir de voir enfin les coulisses de cette émission ! C’est vrai que c’est un pur régal de regarder l’émission de Patrick Sébastien qui ne cesse de nous étonner lors de ses différentes émissions !!
    Tu nous permets de voir et comprendre comment est enregistrer l’émission.
    J’ai toujours voulu savoir et connaître l’envers du décors et tu as exaucé mon souhait ! Merci !
    Il est vrai que Patrick Sébastien est un fidèle de la SFP depuis des années. Il me semble que c’est lui qui a enregistré la dernière émission aux studios des Buttes Chaumont (c’était pour le « Grand Bluff » diffusé sur TF1 dans les années 90, si mes souvenirs sont exacts !)
    En tout cas, j’ai découvert vraiment des choses intéressantes, notamment concernant l’utilisation du Bras de Space Crane suspendu.
    En tout cas, merci de nous faire rêver grâce à tes articles sur les coulisses des émissions.
    Bravo en tout cas pour la qualités de tes articles.
    A bientôt.
    François


  2. kevin

    Mais tout le monde peut-il envoyer sa candidature au plus grand cabaret du monde ?


  3. priser

    J’aimerai offrir à mon gendre ainsi qu’à sa compagne une place pour assister à l’émission. Mon gendre est fan et, de plus, c’est pour son anniversaire, pour lui faire une surprise. Comment faire? Dans l’attente, mes salutations


    • Voici la procédure pour assister au Plus Grand cabaret du monde.

      Je l’ai trouvée sur le site de Patrick Sébastien (lien).

      D’après ce que je lis, il vous faut vous inscrire (inscrire votre genre pour 2 places) à une date d’enregistrement proposée dans la liste. Un tirage au sort a ensuite lieu pour sélectionner les personnes invitées à assister à chaque émission.
      Le formulaire permet de laisser un commentaire. Je vous conseille donc d’expliquer que votre inscription est destinée à être offerte en cadeau à votre gendre. La production devrait je pense pouvoir en tenir compte.

      Bonne chance à vous.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>