Coulisses des émissions

11 juin 2011

Les 24 heures du Mans et les 24 caméras du circuit et bien d’autres. Loupe sur les nouveautés en 2011

Plus d'articles par »
Ecrit par : Emmanuel Matt
Étiquettes : , , , ,
Dans la régie des 24 heures du Mans, signal international

Après vous avoir présenté le dispositif général Visual TV du signal international, avoir donné la parole à Denis Olivier, le réalisateur principal et metteur en image de la course, je vous propose un gros plan sur les très nombreuses caméras dont les caméras embarquées dans 9 voitures.

9, il y avait au départ de la courses. L’Audi R18 d’Allan McNish totalement détruite après son accident spectaculaire, moins d’une heure après le début de la course en était elle équipée. Le pilote est miraculeusement sorti vivant. En est-il de même pour les caméras ? (M.àJ.: Les 2 Audis accidentées étaient bien équipées de caméras embarquées)

Voici une revue des détails de plus de 50 caméras (oui cela augmenté depuis le premier article!) et un zoom sur les nouveautés de 2011.

Plan de caméra officiel des 24h du Mans – Visual TV / Olivier Denis

Comme vous le voyiez sur le plan de des caméras, il y a 24 caméras principales tout le long du circuit. Un hommage surement à la durée de l’épreuve.

Elles sont numérotées dans le sens du circuit.

La plupart sont des Sony HDC 1500, celles qui accompagnent le car Enterprise de Visual TV. Le dispositif a été complété par des caméras d’autres cars du groupe AMP/Visual TV dont des HDC 3300 qui sont souvent utilisées comme loupes lors de match de foot. Le plan vous indique aussi leurs optiques.

Leur position a été déterminée il y a déjà quelques années au moment de création de liaison fixe par fibre. Il est cependant encore possible chaque année de les bouger de + – 150 mètres par rapport à chaque point de raccordement de la fibre.

 

La caméra 1 sur tournette aux 24 heures du Mans

Certaines de ses caméras sont sur pied, d’autres sur tournettes comme la 1 en photo.

Ce support permet comme son nom l’indique de tourner plus facilement. Le cadreur n’est plus debout mais assis sur un support qui peut tourner avec facilité.

L’une des caméras, la 8 est placée sur une grue de 50 mètres de haut.

Une première nouveauté cette année :

La 16 dans le virage Indianapolis. Elle est aussi à 50 mètres de haut mais la caméra est une caméra remote, robotisée et donc commandée à distance.

Caméras Rolex et stand peugeot / 24 heures du Mans

Pour compléter le tout, il existe la caméra Rolex qui filme en permanence le chrono des 24h de la course et une caméra Beauty qui propose un plan général de la zone de départ et des stands.

Sur le plan vous pouvez aussi voir les positions des 3 caméras lourdes des Stands S1, S2, S3, dont l’une sur le stand Audi et une autre sur le stand Peugeot.

Les stands sont par ailleurs équipés de 6 petites caméras paluches qui proposent des plans fixes dans des zones de ravitaillements. Il faut par ailleurs aussi compter deux caméras fixes, une chez Audi, une chez Peugeot…

Au total, lors de son interview, Olivier Denis nous annonçait 12 caméras dans les stands. Un signal Stand est d’ailleurs réalisé sur un second mélangeur dans le même car que le car du signal international.

De plus, entre le départ et la fin de la course, un hélicoptère équipé d’une tête gyostabilisée Wescam sera utilisé pendant 14h environ.

Enfin, autre nouveauté, deux caméras fixes ont été installées cette année sur le circuit. Ce sont les caméras microshots A & B sur le plan. Elles ont été installées à l’intérieur de deux chicanes pour proposer des images des voitures qui rasent les caméras.

Enfin, il faut ajouter les caméras embarquées (On Board, OB) Kappa qui équipent 9 voitures (dont au départ 3 Audi, 1 Peugeot, 1 Corvette). Dans chaque voiture on trouve deux caméras, l’une vers l’avant, l’autre filmant le pilote. Et pour la première année ces caméras sont Full HD et en liaison HD via le car HF avec le car Enterprise.

Il faut aussi noter que Visual TV a développé avec les constructeurs un système qui permet de faire fonctionner ces caméras  OB avec des l’énergie récupérée directement sur la voiture. Pas de batterie à changer et tant mieux car les techniciens de Visual TV n’ont plus accès aux véhicules pendant la course. Par ailleurs, les équipes HF peuvent allumer, éteindre, contrôler la colorimétrie et d’autres valeurs de chaque caméra à distance.

Le réalisateur ne dispose cependant pas de toutes les caméras pendant la durée complète de la course. En effet, on passe en mode nocturne entre 22h30 et 6h30. La réalisation se concentre alors sur les stands et les caméras On Board. Certaines parties du circuit n’étant pas non plus éclairées, le nombre de caméras disponibles est réduit.

Ainsi, pendant la nuit, le réalisateur dispose des caméras 1, 3, 4, 22,23,24, S2, S3, Beauty, Rolex avec cadreur et des caméras 5, 7, 12, 17 et S1 en fixe sans cadreur, soit 15 caméras + les On Board qui, la nuit, donnent des images très étonnantes.

Les essais les mercredi et jeudi étaient quand à eux tournés à 12 caméras sur le circuit.

Il me reste encore à compléter les informations que je vous avais données sur les cars mis en place par Visual TV.

Il sont au nombre de 7 au total :
– le car Enterprise pour la réalisation du signal international et la réalisation des stands sur un second mélangeur. sur un se mélangeur 2 de la réalisation des stands.
– le Car HF 1 pour la réalisation et supervision des caméras HF on board…
– le Car loupes pour les ralentis du signal international et le résumé de 3 minutes proposé toutes les 2 heures.
– le Car 5 pour le signal privatif d’Eurosport International avec notamment 3 caméras supplémentaires pour leur plateau
– le Car B pour le signal privatif France TV
– le Car G pour un programme pour l’une des équipes concurrentes (màj)
– le Car 10 pour l’ « encodage Cross média » c’est-à-dire tous les flux internet en streaming.

Et bien sûr le nodal qui centralise tous les flux en entrée et sortie du car Enterprise du signal international.

Et pour conclure voici une photo prise en régie à 16h00. Le monitoring était au complet (enfin sauf les caméras peut-être perdues lors de l’accident). L’hélicoptère était au dessus du circuit.

Dans la régie des 24 heures du Mans, signal international

Vous pouvez le comparer au schéma du monitoring tel qu’il était prévu et retrouver certaines caméras dont les OB (on board).

Le plans de monitoring pendant les 24h du Mans Olivier Denis

Un grand merci encore aux équipes Visual TV / AMP pour la visite et leurs informations.

Et un lien pour visionner les 24h du mans en continue (lien reçu par twitter)

Lien Daylimotion pour suivre les différentes images Peugeot en direct

(Cliquez pour agrandir les illustrations)






0 commentaire


Soyez le premier à déposer un commentaire!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *