Interviews

27 juin 2011

Colloque NPA Conseil – Le Figaro : Nonce Paolini / TF1 (et Eric Besson, Ministre)

colloque NPA Conseil défis générationels

Philippe Bailly, NPA Conseil en partenariat avec Le Figaro a encore eu du nez cette année en organisant un colloque  – Les médias face aux défi générationnel – à la maison de la chimie ce 23 juin 2011.

C’est en effet ce matin là que la Fédération Française de Football a annoncé l’attribution de la majorité des lots des droits audiovisuels de la ligue 1. C’est donc lors de ce colloque que les nombreux patrons de chaine : Nicolas de Tavernost (M6), Bertrand Méheut (Canal +), Alain Weill (BFM TV, Groupe Next Radio), ont pu réagir à cette annonce et leurs propos repris par les médias.

Ces patrons de chaines ainsi que Nonce Paolini pour TF1 ont aussi été interrogés sur d’autres sujets d’actualité : Le lancement dès 2012 ou reporté à 2016 de nouvelles chaines gratuites sur la TNT? Comment agir face au déploiement de la télé connectée et l’arrivée sur nos téléviseurs via le haut débit internet de chaines dites non linéaires provenant d’acteurs très puissants comme Google (Youtube) et Netflixs.

Je vous propose de découvrir pour commencer ce qu’en a dit Nonce Paolini, Président de TF1 et de façon plus anecdotique Eric Besson, Ministre de l’Industrie, de l’Énergie et de l’Économie numérique lors de son introduction improvisée et non dénuée d’humour.

 

Lors du précédent colloque NPA / Le Figaro, Nonce Paolini était interrogé sur son duo « indivisible » avec Axel Duroux. Ce dernier démissionait le jour suivant. Je vous avais d’ailleurs proposé le Verbatim de son interview.

Cette année, c’était le football qui était l’invité surprise de la journée. Vous avez déjà probablement lu un peu partout les réactions des différents patrons de chaine à ce sujet. Ce n’était donc plus la peine que je vous en parle.

Cependant il y avait d’autres sujets bien aussi intéressants évoqués par ces patrons de chaines mais aussi des débats dont l’un sur autour du concept « fumeux? » du Cloud, cette façon d’envisager le stockage des données et donc des images dans des serveurs à distance et de pouvoir ainsi accéder à toutes les données, aux images et programmes sur tous les supports (ordinateur, Télévision, smart phones, tablettes) à distance etc.

Deux autres débats concernaient l’inquiétude des diffuseurs et producteurs face à l’arrivée des Google et autres avec leurs chaines et images directement sur nos téléviseurs via la télé connectée (à internet).

J’essayerai dans les prochaines semaines de vous proposer une synthèse de ces débats.

Cette semaine, en alternance avec des articles sur l’actualité télé, je vous propose une transcription des propos tenus par Alain Weill, Nicolas de Tavernost, Bertrand Méheut et pour commencer de ceux de Nonce Paolini, Président de TF1.

En les réécoutant pour les retranscrire le plus fidèlement possible je me suis rendu du compte qu’ils nous permettraient d’aborder de nouveaux thèmes importants et qu’ils illustrent aussi je trouve un état d’esprit, une manière d’envisager l’avenir. Je vous laisse juge…

Je terminerai ce premier article par une partie des propos d’Eric Besson lors de son intervention rapide lors de ce colloque. Je ne parlerais pas de son discours qu’il s’est contenté de lire. (le seul intervenant avec discours!). Par contre, son improvisation d’avant discours vaut son pesant de cacahuètes! Drôle et réussie.

Voici donc une majeure partie des propos tenus par Nonce Paolini diffusés via un enregistrement vidéo lors de ce colloque.

L’arrivée de nouvelles chaines gratuites sur la TNT?
Aujourd’hui 100% des français disposent de au moins 19 chaines et 50% d’entre eux de plus de 200 chaines. L’offre est très très large

Est-ce que cette multiplication de ses chaines a entrainé une croissance des chiffres d’affaires de la publicité à la télévision ? La réalité en est toute autre. On constate plutôt une stagnation du chiffre d’affaires qui, divisé entre de nombreux opérateurs a finalement affaibli financièrement les chaines historiques et permis le développement des chaines de la TNT.

Cet affaiblissement des chaines historiques et la montée en puissance des chaines de la TNT n’a absolument pas profité à la création française.

Et le risque majeur d’un nouvel accroissement de l’offre et d’une nouvelle multiplication des chaines est que la fragile économie du secteur qui a déjà été bien perturbée le soit encore plus avec l’arrivée en 2012 de nouvelles chaines. (sur la TNT)

Il me semble que c’est autour de 2016, date du moratoire sur la fin de la publicité sur le service public qu’on pourrait imaginer une relance de la multiplication des chaines et permettre un second souffle à l’offre de télévision en clair.

Télévision connectée ?
J’entends beaucoup parler de télévisions connectées mais il vaudrait mieux parler de télévision connectables et pas encore connectées.

C’est très important de faire cette différence car c’est évidemment tout ce qui sépare l’évolution technologique de l’évolution des usages et donc on a un peu de temps devant nous et on doit l’utiliser pour réfléchir aux meilleures conditions de l’arrivée de ces nouveaux contenus.

Nous militons et je sais que le CSA y est très sensible à la sanctuarisation du signal des chaines. Personne ne doit pouvoir intervenir sur notre signal sinon nous en perdrions la maitrise et donc la responsabilité de la publication nous en échappe.

(TF1, comme la plupart des chaines, s’oppose à ce que des pop ups et d’autres informations puissent à l’avenir s’afficher sur leurs programmes sur nos téléviseurs connectés à internet sans leur accord. La HbbTV que je vous ai présentée lors de Roland Garros permet à l’inverse aux chaines d’enrichir leurs programmes via la télé connectée.)

Il faut par ailleurs demander à ses acteurs qui vont capter de la publicité de bien vouloir contribuer à la création française. (comme le font les acteurs historiques)

Voici enfin les quelques mots d’improvisation de Eric Besson lors de son intervention à la fin du colloque.

Il devait intervenir en ouverture du colloque le matin mais a du se rendre au Bourget avec le Premier Ministre. Son intervention fait aussi suite à son départ remarqué du plateau de Capital lors de son interview par Guy Lagache. Son coup d’éclat a été diffusé sur internet (pour créer du buzz?) mais pas dans l’émission sur M6. (La vidéo)

Eric Besson

Voilà les propos d’Eric Besson ce 23 juin 2011 avant sa lecture (assez ennuyeuse) d’un discours technique.

Pour expliquer son retard :
J’ai été convoqué entre guillemets, invité au Bourget, par le Premier Ministre

NPA, lequel? :
Merci aussi de m’aider à résoudre un problème qui m’intriguait depuis plusieurs jours parce que sur les agendas je voyais en permanence Colloque NPA…

Interrompu par Enguérand Renault du Figaro : Vous vous demandiez ce que vous alliez faire chez Besancenot …

C’est vrai que j’ai un parcours éclectique mais je ne me suis dit, quand même, que le NPA m’invite c’est tout de même un peu surprenant. Je sais qu’ils cherchent un candidat à l’élection présidentielle…

Enguérand Renault : Notez que si vous aviez lu, c’était NPA – Le Figaro…

Justement, j’ai vu que le Figaro bouge et se transforme mais je ne savais pas que c’était à ce rythme!

Et de s’étonner des titres de ce colloque
… Pour ceux qui ne sont pas de notre secte … comme dirait Desproges : « Ceux qui savent de quoi je parle comprendront ce que je veux dire »

C’est le genre de citation qu’il ne faudrait pas soumettre à un certain nombre de bacheliers ou alors avec fuites sur internet mais c’est un autre débat !

Coup d’éclat à M6 suite…
Dernier point et après je redeviens sérieux : J’imaginais croiser Nicolas de Tavernost. Malheureusement il n’est plus là. On aurait pu parler ensemble des vertus comparées et additionnées, agglomérées des sites internet et des émissions télévisées pour faire de l’audience et du buzz. Mais là j’aurai eu d’autres choses à dire.

A suivre : les interventions de Alain Weil (Groupe Next Radio – BFM TV), Bertrand Méheut (Canal +), Nicolas de Tavernost (M6)

Lien dernière étude NPA Conseil – Les français et la TNT






2 commentaires


  1. Saimon

    Hello,

    Comment tu fais pour assister à ce colloque ? Je m’étais renseigné et c’est pas franchement donné…


    • Bonjour Saimon,

      Ce colloque était effectivement assez cher pour un particulier, même si son contenu et la qualité des intervenants le justifient.

      J’ai été invité, je l’imagine, pour la qualité de mes articles ensuite sur ce blog.

      Ce colloque est autant une journée de rencontre et de débats qu’une opération de communication pour NPA, le Figaro et les intervenants présents.

      Et pour ceux qui n’ont pu y assister vous retrouverez une partie des informations tout au long des semaines sur ce blog.

      Emmanuel



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *