Coulisses des émissions

29 juin 2011

Vous avez une question par internet ou SMS, une réaction ? Sur France 5, c’est French TV qui s’en occupe en direct !

French TV pub

Bonsoir à tous, nous consacrerons la dernière partie de cette émission à vos questions SMS et Internet : Yves Calvi –  C dans l’air / France 5.

Vous pouvez retrouver la recette sur le site de France 5 et poser toutes vos questions à Julie Andrieu par sms au 41555 ou par internet…  : Alessandra Sublet – C à vous / France 5

Pour poser vos questions, réagir puisque je vous rappelle que nous sommes en direct pendant 1 heure et demi : 41555 vous mettez MS devant. Ça c’est pour le portable, et France5.fr si c’est pour internet.  Michel CymèsLe Magazine de la santé – Allô Docteurs / France 5.

J’aurai pu rajouter C politique et Revu et Corrigé sur France 5 et d’autres émissions sur d’autres chaines.

Pour toutes ces émissions c’est French TV qui se charge de transmettre vos questions SMS et Internet. Une même méthodologie mais adapté aux animateurs et aux producteurs.

Un SMS au 41555 précédé de CV pour C à vous, de MS pour Allô Docteurs/Le Magazine de la santé. Et rien à préciser pour C dans l’air car c’était la première émission interactive… Où alors vous allez tout simplement sur France 5. fr et la page de chaque émission pour poser vos questions mais aussi pour réagir, commenter, râler, envoyer des messages persos aux invités, aux animateurs / animatrices.

L’interactivité est très présente sur France 5 peut-être parce que cette chaine est l’une des seules qui propose encore de nombreux directs.

France 5 a choisi de confier la gestion de l’interactivité de ses émissions à French TV. Un même prestataire pour des raisons économiques, probablement et on peut l’espérer pour une chaine publique, mais aussi pour s’assurer d’une homogénéité dans le traitement des questions des téléspectateurs sur la chaine comme me l’expliquait Charles Henry Royer, Conseiller des programmes à France 5 lors d’un tournage de C à vous.

Le nombre de questions est assez variable selon les émissions : 200 SMS en moyenne par jour sur C à vous, 1 800 sur C dans l’air avec des pointes à 9 000.

Panoramique régie C à vous (EuroMedia France)

Ces émissions n’utilisent pas du tout l’interactivité de la même manière. Seules 3 ou 4 questions ou remarques sont diffusées dans C à vous. Allô Docteurs qui suit Le magazine de la santé donne une grande importance à ces questions. C dans l’air en diffuse pendant les 8 dernières minutes de l’émission. De même une question est sélectionnée en sortie de chacun des trois sujets

Comme me le disait Yves Calvi lors d’une interview : « Je me dis par ailleurs que, si j’étais téléspectateur, je serai content que ma question passe ». Dans l’interview, Yves Calvi explique aussi l’importance des SMS dans son émission alors qu’il n’était pas du tout convaincu au départ.

Par contre il n’y a que rarement de corrélation entre le nombre de questions et l’audience de l’émission.
En effet, sur C dans l’air par exemple, il peut arriver que les téléspectateurs ne soient pas d’accord avec un intervenant et c’est une pluie de remarques qui tombe.

Une partie des équipes de French TV – C dans l'air / France 5

De même, sur C dans l’air il y a parfois déjà 300 ou 400 questions posées avant même le début de l’émission. En effet le thème de l’émission du jour est déposé sur France5 à 13h00 et même peu après 12h00 sur le twitter de France 5 @France5tv.

Le nombre de questions avant le début de l’émission peut être assez faible. Ainsi, lors de mon passage dans les coulisses de l’émission, le thème indiqué à 13h00 était très vague : Cutlure & Politique. Seules 60 questions étaient alors arrivées avant le début de l’émission dont tout de même 30 validées par l’équipe de French TV. Par contre, dès que l’émission a démarré avec le titre « Cannes : Sarkozy et cinéma politique » de nombreuses questions sont arrivées. Un thème clair et les téléspectateurs sont inspirés.

Enfin, certains thèmes suscitent beaucoup plus de réactions et de questions que d’autres. Prenons l’exemple de C dans l’air :

Depuis 2007, c’est le thème « Minarets, la peur de l’Islam » (dec. 2009) qui détient le record de messages : 9 413 suivi de « Banlieue, ça recommence » (nov 2007) : 7 328, suivi en 4ème position de : « La France à feu et à cran ».
Dans les 10 premiers thèmes on trouve aussi : Le fric et le foot, Les grèves, Les fonctionnaires, Mai 68 et en troisième position « Le mariage Présidentiel » (fev 2008) : 7 194 et « La phrase » (Casse toi pauv’con).

Les records en 2011 sont assez récents. L’affaire DSK a suscité entre 2800 et 4100 messages en mai 2011 suivit de « Laïcité : les religions s’en mêlent » ( mars 2011) : 4 015 (et oui encore !)  Mais le record en 2011 à la fin mai était détenu le vendredi 13 mai par « Répression routière : toujours plus », avec 5 437 questions et messages.  (Source French TV – Mai 2011)

Combien de questions, combien de messages ou de commentaires pas toujours très sympathiques sont reçus lors de ces records? A l’inverse, vous noterez souvent la pertinence de certaines questions dans C dans l’air.

Cette absence de remarques désagréables et d’injures à l’antenne et à l’inverse la pertinence des questions et remarques provient des téléspectateurs  mais aussi justement du travail de French TV et des producteurs pendant le direct.

Comment travaille French TV ?
Je vous l’avais déjà expliqué en partie dans l’un des articles sur les coulisses de C à vous.

Voici un schéma très clair que French TV a bien voulu nous fournir pour compléter mes propos :

La modération en direct par Frenc TV

L’étape 1, c’est vous, quand vous envoyez vos questions ou remarques via Internet ou un sms (0,05€ de frais d’accusé de réception) ou les réseaux sociaux. Attention, les messages ne peuvent excéder 130 caractères, 10 de moins que les tweets. Faut faire concis!

En ligne 2 on retrouve les équipes de French TV avec :

– le trieur ou filtreur qui supprime les messages insultants, hors sujet, redondants, incompréhensibles … « Certains téléspectateurs nous ont parfois à l’usure » me disait un trieur.

– Le valideur qui récupère déjà moins de questions. L’effet entonnoir continue. Les questions ont depuis le début un numéro qu’elles garderont jusqu’au bout. Il s’agit alors de corriger les fautes d’orthographe, de syntaxe, d’enlever d’éventuelles signatures, de vérifier telle ou telle information.

– Place ensuite au chargé de diffusion qui procède à une dernière relecture et qui est en contact avec la rédaction ou le producteur.

C’est alors au producteur ou au rédacteur en chef de choisir les questions qui vont passer à l’antenne.

Dès que le choix est fait, la question sera habillée et prête à être mise à l’antenne grâce au technicien.

Le cheminement est toujours le même selon les émissions auxquelles j’ai pu assister.

La principale différence se passe ensuite dans l’utilisation de cette « matière ».

Dans C à vous, le rédacteur en chef en choisit quelques unes pendant l’émission.

Le bouton sous la table pour changer de question

Dans Allô Docteurs, c’est aussi le rédacteur en chef, Benoit Thévenet, qui sélectionne les questions présentées ensuite à Michel Cymès et Marina Carrère d’Encausse.

Une particularité dans cette émission : Les deux animateurs qui voient les questions sur un petit moniteur peuvent, grâce à une bouton caché sous la table, passer à la question suivante si nécessaire. Michel Cymès s’en expliquait dans son interview.

Sur C dans l’air c’est encore différent.

Je vous rappelle que Jérôme Bellay, le producteur, travaille à distance et est en liaison avec la régie et l’équipe SMS via une fibre. Il voit le programme et dispose aussi du même écran que la chargé de diffusion. « on voit même sa souris bouger » m’expliquait-elle!

Le technicien French TV dans C dans l'air à l'écoute du choix de Jérôme Bellay

Jérôme Bellay choisit souvent les questions à la dernière minute et l’annonce via le réseau d’ordres : La 132 et hop elle passe en sortie de sujet ou à la fin de l’émission. Il se laisse cette liberté. Cependant, tout au long du programme il observe aussi nos questions, nos remarques, nos commentaires et n’hésite pas à recentrer le débat, à demander à Yves Calvi de reposer une question, de demander à un invité d’expliquer à nouveau une notion qui ne semble pas avoir été comprise etc.

De plus, par ailleurs une journaliste est chargée en régie de sélectionner les questions qui défileront lors de la séquence des questions.

Dans C dans l’air, les questions sont lues en permanence et ont une incidence dans le contenu et le déroulement du programme. Encore une fois Yves Calvi l’expliquait à sa façon lors de son interview.

Alors, à vos claviers, à vos mobiles. Vous savez désormais comment seront reçues vos questions, vos remarques, vos mots d’amour ou vos vacheries sympas envoyées à Michel Cymès (une vingtaine par émission)






8 commentaires


  1. scarlata

    c’est cool ton travail est propre,continue ainsi[ton beauf]


  2. Sampieri François

    Bonjour M. CALVI,
    je regarde votre émission tous les jours, les thèmes traités sont de très bonne qualité.
    Vos invités sont très brillants (souvent toujours les mêmes), ils commentent l’actualité avec beaucoup de brio.
    Ne pensez vous pas que votre émission ne s’adresse qu’à une élite.
    Pourquoi de temps en temps n’invitez vous pas un « candide », comme cela se faisait dans des émissions TV quelques années auparavant.
    Je pense que les téléspectateurs seraient mieux représentés que par les SMS que vous commentez rapidement en fin d’émission.
    Merci pour votre réponse.
    F. Sampieri


  3. LIMOUZIN

    Bonsoir,

    Je suis scandalisé suite à l’émission concernant le débat sur l’exploitation des centrales nucléaires françaises !

    Bien sûr, l’exploitation des sous-traitant à toujours été un chantage par EDF !

    J’ai travaillé longtemps pour Wanner (Groupe SGE / VINCI …) et la durée des « arrêts » a toujours été, d’année en années, écourtées.

    Seul remède pour ces deux puissances capitalistes: sous-traitance et intérimaires puissances 1000.
    Formation ZÉRO ..! ( sous couvert de pseudo normes Iso)

    Là n’est pas seulement le problème,

    Lors de cette émission, il n’a jamais été évoqué le cout que les français subissent à la hausse permanente du prix du kW afin de rémunérer LES ACTIONNAIRES et réaliser des provisions fiscales immodérées (bravo la PRIVATISATION !).

    EDF, tout comme l’état français, ne sait COMBIEN COUTERA le DÉMANTÈLEMENT complet des centrales obsolètes.

    Ce en quoi, l’augmentation sera de plus en plus importante au lieu de favoriser les ÉNERGIES RENOUVELABLES et fournir à la « MERE KEL » du kW pas cher !

    Philippe


    • Limouzin,

      J’ai fini par laisser passer votre commentaire car il est un exemple des commentaires hebdomadaires laissés sur cet article.
      Je ne sais pas trop de quelle émission sur France 5 vous parlez car en fait cet article a pour but d’expliquer le fonctionnement de la gestion des questions au quotidien, en direct sur France 5 mais en aucun cas à recueillir vos questions ou commentaires sur une émission en cours. Je vous invite pour cela à vous rendre sur le site de France 5 et sur la page consacrée à chaque émission en particulier.

      Voilà, c’est peut-être plus clair ainsi.


  4. Reynier Annick

    C à vous pourrait être une émission intéressante si elle ne se positionnait pas autant à gauche. Les chaînes publiques doivent être neutres. La télé pro socialiste y en a marre. Je ne suis pas à gauche mais je paye la redevance je veux une télé impartiale et tolérante avec toutes les idées. L’anti UMP après l anti Sarkozy est lassant. Merci de penser et de respecter tous ceux grâce à qui vous existez.


  5. damya

    Merci de repondre a nos questions , merci de nous eclairer, merci de partager avec nous vos connaissances et merci de nous faire rire ne changez rien s’il vous plait.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *