Coulisses des émissions

1 juillet 2011

Une journée… et une nuit! Des répétitions… et une générale du spectacle de Jean Michel Jarre à Monaco.

Plus d'articles par »
Ecrit par : Emmanuel Matt
Étiquettes : , , , , ,
Panoramique des consoles face à la scène de Jean Michel Jarre à Monaco

9h45 aéroport d’Orly, l’un est bronzé, l’autre moins. Ils sont tous les très souriants et enthousiastes et pourtant un peu crevés. Il faut dire qu’ils viennent de rentrer le soir précédent du Qatar pour un autre tournage sur toute la hauteur d’une tour.

Leur « machine  volante » repart désormais pour une autre destination, Monaco et le concert de Jean Michel Jarre. L’occasion d’une première puisqu’elle sera utilisée en direct et en HD.

La fameuse machine est dans la soute. L’un, le cadreur et le second, le pilote ont chacun une mallette en bagage accompagné. A l’intérieur la commande de la machine mais surtout les nombreuses batteries qui vont permettre à cet engin de voler pendant la durée du spectacle de Jean Michel Jarre à Monaco ce soir à 22 h 00 en direct sur Euronews et sur ce blog (écran et lien en fin d’article)

Midi : Arrivée à Monaco, passage rapide par l’imposant décor du spectacle et direction immédiate le Nautil pour le déjeuner. J’aime cette idée pour commencer la journée. Journée qui pourrait être longue!

14h00 : Les caméras arrivent à l’arrière d’une camionnette. Le car enfin bus/régie est à 800 mètres de là. Les machinos, techniciens et cadreurs des 2 grues terminent leur installation.

Le rail travelling de la XPan de Taïpan doit être bien à plat. Mais le sol ne l’est franchement pas. Alors les techniciens posent des cales de différente épaisseur et à différents endroits.

Le rail de Xpan Taipan est calé

Alerté sur Twitter par le message de l’un des lecteurs du blog et des suiveurs du blog sur Twitter, je découvre qu’il y a effectivement eu un terrible orage en fin d’après-midi le jour d’avant à Monaco et qu’il aurait occasionné de nombreux dégâts.

Totalement imprévu et arrivé en quelques instants, il a effectivement surpris les équipes.

Malgré les différentes protections quelques instruments ont souffert, les projecteurs pourtant prévus pour un usage extérieur ont tout de même pris beaucoup d’eau et certains écrans uniquement suspendus par le haut (comme c’est la règle m’a-t-on expliqué) se sont écartés de plus de 45° des tours en Layer au moment des coups de vents.

Regardez cette image impressionnante prise par la société Alabama (et un fidèle lecteur du blog rencontré sur ce tournage) pendant la tempête.

Tempête à Monaco – des écrans prennent le vent

Et effectivement cette tempête se voit encore le lendemain, dans l’après-midi sur les projecteurs qui ont tous été ouverts et sèchent depuis le matin sous le soleil très vif qui baigne Monaco.

Les projecteurs ouverts pour sécher au sol et sur les tours

On reconnait d’ailleurs les techniciens débarqués à Monaco il y a quelques jours à leur couleur rouge vif sur le visage en comparaison aux locaux et à leur déjà parfait bronzage.

Je rassure aussi tout de suite les fans de Jean Michel Jarre. Ses instruments souvent très anciens et très rares sont tous finalement en bon état. J’ai pu le vérifier dès le début des répétitions.

J’ai d’ailleurs appris que depuis quelques années Jean Michel Jarre a rangé tous ses ordinateurs (Pourquoi faire ce que de plus jeunes et très nombreux DJ font aujourd’hui tous avec leur ordi et quelques applications?) pour revenir à ces machines parfois anciennes, très techno/scientifiques et rares (regardez bien les gros plans des instruments pendant la diffusion) mais qui sont de vrais synthétiseurs et proposent de véritables sons inédits.

Un musicien de Jean Michel Jarre et ses instruments électroniques hors du temps

14 h 31 Alerte générale ! On annonce un nouvel orage.

Le ciel devient effectivement très gris. Pas question de se laisser à nouveau surprendre. Les dégâts ont été limités mercredi mais pas question de jouer à nouveau avec sa bonne étoile. Il faut dire que si au Palais, les dégâts ont aussi été très limités cela n’a semble-t-il pas été le cas au Casino où doit se dérouler le dîner princier.

Tout le monde s’y met. Les caméras sont protégées. Les techniciens lumière referment les boitiers des caméras avant de les emballer de protections plastiques. Les écrans qui peuvent l’être sont descendus. Les 4 tonnelles de protection des instruments, celle de Jean Michel Jarre au centre et de ses 3 musiciens sont fermées hermétiquement.

Et voici le résultat :

La scène du concert de Jean Michel Jarre à Monaco version "sous bache"

17 h 00 : La machine  volante n’est pas encore revenue. Les deux techniciens sont partis se mettre au calme, à l’hôtel pour la monter.

Passage ensuite du coté des moyens techniques HF de AMP partenaire de cet aéronef qui, annonce exclusive, va garder son prénom de scène : Bruno.

Il faut le temps d’installer une paluche HD (l’un de celles qui était embarquée dans certaines voitures des 24h du Mans) et l’équipement HF pour qu’elle puisse monter à plus de 50 mètres de hauteur sans coupure de liaisons. Pas simple à gérer car il y en a des fréquences attribuées à Monaco pendant ces quelques jours de mariage.

Petit imprévu cependant, l’ensemble sera plus lourd qu prévu. Les périodes de vol de l’aéronef de 5 minutes passe à 3 minutes 30 secondes. Mais pas d’inquiétude, le temps de changement de la batterie n’est que de quelques secondes et Corinne Jourde, la scripte les préviendra à chaque décollage du moment où il faudra retourner à la base.

L'aéronef Revolution'air et son équipe en discussion avec David Montagne, le réalisateur

17 h 30 : les 3 musiciens de Jean Michel arrivent à leur tour. Ils n’ont pas pu répéter le jour d’avant à cause de la pluie. La générale ce soir à 22h00 sera une répétition pour tout le monde. Et il y a en a des choses à caler entre toutes les équipes qui pour certaines travaillent ensemble pour la première fois : lumière, habillage des écrans, effets, réalisation…

17 h 40 : Jean Michel Jarre arrive à son tour. Allez, c’est le moment de tout débâcher : lumière, instruments, caméras. La météo est de la partie! Qui disait que le temps était très lourd à Monaco depuis quelques jours !

Jean Michel Jarre rejoint les équipes sur la scène de son concert à Monaco

(A gauche, Jean Poidevin, directeur de la photo pour la partie télé, David Montagne, réalisateur et Jean Michel Jarre. A droite Corinne Jourde la scripte avec les trois musiciens de Jean Michel Jarre. )

18 h 00 : David Montagne a rassemblé ses cadreurs. C’est le moment de leur attribuer leurs caméras, de les briefer ensemble puis un par un à l’emplacement de leur caméras.

Au bout de 10 minutes David Montagne est rejoint par Jean Michel Jarre redescendu de la scène pour saluer toute l’équipe. Initiative sympa… bon sauf que 10 minutes plus tard il démarre sa balance et, à fond la musique! David doit alors lever la voix car coté son c’est fooooort ! Zou, tout le monde au casque.. Quand faut y aller…

Jean Michel Jarre au milieu des équipes de David Montagne

Pendant deux heures, Jean Michel Jarre et ses musiciens font leur balance en jouant une partie de leurs titres. Pendant ce temps, David et ses cadreurs répètent aussi leurs axes. On voit ce qui va et ne va pas. On change un numéro de cam, on en bouge une de place, on test les fonds de plans etc.

20 h 00 : Pause casse-croute pour toutes les équipes y compris celle d’Alabama.

L'équipe Alabama en pause diner sur l'herbe, enfin sur le port!

Alabama et son équipe sont chargés de la mise en place des écrans (petite correction, les plus éloignés sont de 40 mm), et des moyens de tournage embedded, finalement au nombre de 12 enfin au moment des répétitions. Cela peut encore changer! Vous apercevez d’ailleurs la régie à gauche de la photo.

Et alors que le début de la générale approche, la machine volante, « Bruno », l’aéronef réalise son premier vol. (je vous reparlerai de cet engin très prochainement)

L'aéronef "Bruno" de Révolution'air et AMP en vol à Monaco, une première

Cet aéronef réalisera sa première prestation en HD et en direct lors d’un concert. Du jamais vu en France, c’est sûr, en Europe? DAns le monde? A voir…

Autre signe que la générale approche, les équipes face à la scène sont à leur poste, sous leurs tonnelles situées de l’autre coté de la piscine monégasque et qui donne sur le port.

Panoramique des consoles face à la scène de Jean Michel Jarre à Monaco

A gauche un opérateur Alabama qui gère la répartition des images par écran sur scène. A ses cotés, les équipes de D-Labs chargées de l’habillage des écrans (à ne pas manquer), la console lumière et la régie son façade.

Je pourrais encore vous en raconter beaucoup sur tout ce qui se passe et s’est passé sur scène, derrière et même sous la scène mais je vous propose d’aller faire un tour du coté de la régie d’Alfacam.

Avant, pour l’anecdote, je voulais encore vous parler de la fumée, cette fumée nécessaire pour visualiser les lasers (de toutes les couleurs), des faisceaux des projecteurs etc. En effet c’est la première fois que je vois de la fumée envoyée par des ventilateurs depuis l’arrière de la scène (assez classique), mais aussi via de longs tuyaux gonflés à la fumée. Ces tuyaux longent l’arrière de la scène mais aussi l’avant du port. Et enfin, un bateau zodiac se promène en permanence des deux cotés de l’avant scène avec un technicien chargé de balancer encore de la fumée pendant tout le spectacle. Du lourd!

Direction donc la régie pour retrouver David Montagne réalisatieur de la captation du spectacle. Je vous invite à relire son interview dans laquelle il nous présentait son plan de caméras. Peu de changements à ce niveau sauf quelques changements de numérotation.

Par contre, coté effets, etc, les répétitions ont amené à quelques modifications notamment sur les conseils de Jean Poidevin.

David Montahne est accompagné par Corinne Jourde, une excellente scripte qui sera comme toujours sa guide pendant le direct : il va se passer ceci à tel moment, attention à telle entrée de, attention, feu d’artifices à venir, attention, la machine volante doit retourner à sa base ou encore : dans la vraie vie demain à ce moment là il y aura un feu d’artifice (pas de feu d’artifice pendant les répétitions) et tout cela dans le calme.

Bon, parfois quand même elle n’a pas réponse à tout : A un cadreur qui avait semble-t-il besoin de couper pour un problème technique et qui lui demande, le titre est fini dans combien de temps? , elle lui a répondu : j’en sais rien, le titre devrait être terminé depuis 2 minutes… Les joies du direct et du live!

A sa droite, Jérome Legrand un truquiste dont je vous invite à découvrir le travail pendant le concert. Du très joli travail avec notamment des multifenêtres actives.

Les voici tous en régie :

Dans le "bus" régie d'Alfacam pendant les répétitions du concert de Jean Michel Jarre à Monaco

Et oui, surprenant non? Le monitoring n’est pas un mur mais est construit en arc de cercle face au trio de choc! Par ailleurs les autres postes sont en hauteur comme dans un amphithéâtre.

De plus, ce car régie est en fait un bus transformé en régie télé. Assez étonnant. J’essaye de vous en reparler prochainement.

Histoire de conclure j’ai envie de vous inviter à ne pas manquer ce concert, pour le plaisir de réentendre les Oxygène, Révolution et autres tubes de Jean Michel Jarre que j’ai eu plaisir à redécouvrir mise en scène ainsi.

Je vous conseille aussi à ne pas manquer le début du spectacle. Il ne faut jamais rater son entrée. Et puis il pourrait y avoir des surprises, des invités… et pas qu’au début !

La répétition générale s’achève un peu après minuit. A la réalisation tout s’est plutôt bien passé, chacun a trouvé ses marques et un bon débriefing ne sera pas de refus. Coté lumière, effets, habillage des écrans, on peut encore mieux faire. Et c’est pour cela qu’après un premier débrief tous ensemble sur scène, il est décidé de faire une deuxième répétition.

Deux heures de plus?  En fait non, vers 1h00, on repart pour une répétition de quelques titres. A 2h00, l’équipe de réalisation peut quitter le car. Par contre les équipes lumière, habillage etc vont encore passer la nuit à tout revoir, encoder, etc.

Petites subtilités supplémentaires lors de cette répétition complémentaire, le son n’a plus été diffusé dans Monaco. Après minuit Dodo… Avis aux restaurateurs/business men du quartier Montorgueil! Sachez d’ailleurs que lors de la générale le son était diffusé au public déjà présent sauf… sauf les interventions de Jean Michel Jarre pendant lesquelles il aurait pu dévoiler des surprises dans ses interventions.

De plus, une doublure a remplacé Jean Michel Jarre parti voir la réalisation aux cotés du directeur photo du spectacle. Jean Michel Jarre a parait-il adoré ce qu’il a vu!

A vos téléviseurs vers 22h00 et sur ce blog dans la fenêtre ci-dessous. Bon spectacle et un grand merci à David Montagne et à ses équipes, à Alfacam et à l’ensemble des techniciens de ce spectacle pour leur accueil.

Live Videos by Ustream






4 commentaires


  1. Dolbi

    Tout simplement bravo et merci pour cet article (ainsi que celui de l’interview de D. Montagne), tres complet, voire même extremement detaillé.
    J’ai encore plus hate de vivre cet evenement, grace à ces descriptions et ces photos qui donne un bel avant-gout de ce qu’il se passera ce soir.

    Je serais devant mon ecran pour suivre avec passion ce concert et toutes les prouesses techniques qui vont avec.

    : )


  2. Damien L.

    Merci à toi pour toutes ces précieuses infos ! J’étais sur place, comme je l’ai dis après l’autre article, mais uniquement pour les écrans LED, du coup toute la partie réal et diffusion m’étaient totalement inconnue. Je serais bien allé voir le bus (et non car ^^) de Alfacam, mais je n’en ai même pas eu l’occasion. Je repense encore à ces 20 minutes de bourrasque et de pluie, qui aurait pu littéralement faire que le show ne se fasse pas. Je suis encore étonné du peu de dégâts qu’il y a eu, et heureusement.

    Pour finir, le rendu global était très impressionnant, surtout sur le point de vue technique ! Après musicalement, c’est du Jarre.. on aime ou on n’aime pas.. moi j’aime ! Ca reste quand même un grand monsieur de la musique électronique.

    Enfin, je suis ravi d’avoir pu partager quelques mots en vrai avec toi, j’espère qu’on aura l’occasion de se recroiser 😉


    • Damien,

      Merci pour ton commentaire et donc? Je ne suis pas si impressionnant que cela!
      Pour être sincère, cela me surprend toujours quand à quelques occasions on vient me parler du blog et encore plus quand je croise quelqu’un à Monaco qui me dit qu’il lit régulièrement le blog.

      Merci encore à toi et à vous tous, chers lecteurs



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *