Coulisses des émissions

8 juillet 2011

Exclusif : Les plans de caméras du Meeting Areva d’Athlétisme au Stade de France sur Canal +. Et une première mondiale

Plus d'articles par »
Ecrit par : Emmanuel Matt
Étiquettes : , , , , , ,

Christophe Lemaitre, Usain Bolt, Teddy Tamgho, Renaud Lavillenie, Veronica Campbell-Brown, Myriam Soumaré sont annoncés.

De nouveaux records au menu de ce Meeting Areva d’Athlétisme de la Diamond League diffusé ce vendredi en direct de 19h45 à 22h00 en exclusivité sur Canal +?

Une nouvelle piste d’athlétisme dans le Stade de France, au moins 4 cars dont 2 cars régie, 4 réalisateurs dont Jean Jacques Amsellem, réalisateur du signal international pour Canal + par ailleurs producteur du signal, plus de 30 caméras soit un dispositif proche d’un championnat du monde ou de JO en particulier pour la couverture des courses m’a-t-on affirmé

Et une première mondiale : une Superloupe embarquée sur un Speedtrack double tête de caméras.

Dans ce premier article sur cet événement (il y en aura d’autres) vous trouverez les plans de caméras exclusifs, les explications de Jean Jacques Amsellem et les premières informations et photos sur le dispositif technique et cette Superloupe.

Ce jeudi après midi, les premières caméras d’Euro Media France, prestataire technique de l’événement étaient déjà installées.

Le poste commentateurs Canal + Meeting Areva d'athlétisme

Le poste commentateurs de cette soirée exceptionnelle commentée par Gregoire Margotton, accompagné de Jean Galfione et de Renaud Longuevre, consultants CANAL + était déjà en place devant son traditionnel fond vert permettant aux commentateurs de rester face au stade (C’est mieux pour commenter!) tout en donnant l’impression à l’image d’être dos au Stade puisqu’une image en plan large du Stade sera incrustée sur le fond vert. Magique, habituel et pratique!

La caméra face aux commentateurs n’était pas encore installée au moment de la photo mais un peu plus bas vous pouvez apercevoir la 2 et à gauche les 1 et 2.

Quoi? Il y a deux 2? Oui et en fait même trois.

Allez, on respire un bon coup et vous allez tout comprendre.

Encore une fois, comme sur le concert de Jean Michel Jarre par exemple, il y a plusieurs réalisateurs et plusieurs flux et donc plusieurs plans de caméras.

Voici comment est organisé la réalisation de cet événement.

Dans un premier car, Mohamed Hassani et Pascal Mathieu réalisent deux flux autour des 7 concours du meeting d’athlétisme.

Le premier réalisera les épreuves du poids, triple saut, de la perche et de la longueur, le second les épreuves du Javelot, du disque et du saut en hauteur.

Pour ce faire ils disposent de 17 caméras dont une grue Swiss Jib de TSF cadrée par le talentueux Eric Daubry pour le saut à la perche. (la 2) (Oui la troisième caméra 2!)

Voici le plan de caméras pour la réalisation des concours :

Meetin Areva – Canal + : Plan de caméras des Concours

Dans la colonne de gauche vous trouvez en haut la liste des caméras et pour chaque numéro le concours concerné et le type de caméras et leur optique (en anglais) (WA : Wide angle : Grand Angle, Wide shot : Plan large, Close ups : Plan serré, Hand Held : portable…)

Vous pouvez apercevoir des 4a et 4b, 6a, 6b : cela signifie que la même caméra est utilisée pour deux épreuves différentes et parfois à deux endroits différents.

La 17 est une caméra Beauty (sans cadreur).

On la retrouve aussi (numérotée 11) sur le plan de caméra de Jean Jacques Amsellem qui réalise à la fois le signal international et toutes les courses : le 400m Haies Femmes & Hommes, le 3000 m Steeple, le 800m Femmes, le 100m Femmes, le 5000 femmes, le 110m Haies, le 1500m hommes et le très attendu 200m Hommes avec Usain Bolt, le jamaïcain et Christophe Lemaitre, le français.

Pour réaliser les courses et le signal international, Jean Jacques Amsellem dispose alors de 12 caméras, des deux flux des concours et d’un flux provenant du chef des ralentis. Ces ralentis sont réalisés grâce à des LSM/ EVS qui sont indiqués sur les différents plans.

Jean Jacques Amsellem dont je vous avais déjà présenté le plan de caméra sur le match OM/PSG, a été engagé par François-Charles Bideaux, le directeur de production du sport à Canal + pour s’occuper notamment de l’athlétisme sur la chaine. (Il réalise notamment les meeting du Pro Athlé Tour.)

Lors de ce meeting, il est chargé de réaliser en direct les courses et de proposer pendant un peu plus de deux heures un spectacle passionnant et clair.

Voici le plan des caméras qu’il gère directement :

Meeting Areva : Plan de caméras Courses et Signal international Canal +

Et voici ses explications concernant l’utilisation des caméras lors des courses recueillies jeudi après-midi pendant la mise en place de tout le dispositif technique.

Les 1 et 2 (les 2 caméras cote à cote sur la photo du poste commentateurs) : La 1 réalise un plan large de toutes les courses pendant que la 2 réalise un plan plus serré sur les 2 ou 3 premiers.

La caméra 3 est une portable HF (Radio Handheld) qui réalise tous les gros plans des athlètes au départ.

En 4, un steadicam où l’on retrouve Bruno Vildé, dit Bozzo très demandé dans le sport, en particulier dans le football. Je vous l’ai déjà présenté à quelques reprises. Un peu en retrait pendant la course, il rejoindra alors le gagnant. De plus comme par exemple sur le défilé du 14 juillet, il disposera d’une voiture travelling sur laquelle il s’installera avec son stead pour de jolis travellings lors des courses longues.

La caméra 5 est installée sur une machinerie Speedtrack. Cette machinerie sur rail peut atteindre une vitesse de 12,5 m/s soit 45 km/h. Très rapide. Cette caméra suivra les coureurs sur la ligne droite d’arrivée. Elle sera toujours placée légèrement en avant, les filmant de 3/4.

Sur le même chariot est aussi installée une caméra Super Loupe (la 9) c’est à dire une caméra qui filmera ce soir là à haute vitesse (hi motion) à 350 images par secondes (comparé aux 25 images/secondes à la télévision). La caméra et la gestion de la loupe et de sa diffusion ensuite au ralenti sont gérés par DVS Sport.

Ce sera la première fois qu’une super Loupe sera utilisée sur une caméra en mouvement. Une première mondiale me dit-on. Ce système a été mis en place et sera cadré par Guy et Benoit Dentan / XD Motion. Ils étaient déjà présents avec 2 caméras sur rail à Monaco lors du mariage princier.

Speedtrack Double Tête XD Motion – Meeting Areva – Canal +

Ces caméras sont très efficaces pour filmer au ras du sol m’expliquait Jean Jacques Amsellem. Et pour obtenir aussi des plans aériens, il a choisi de faire installer par XD Motion toujours, une caméra remote sous le toit du Stade de France (la 6). Cette caméra permettra un plan aérien d’ensemble du Stade et pourra suivre les 8 couloirs des courses.

Bien sûr il aurait aussi pu choisir une cable cam ou Spidercam mais le budget n’était pas infini non plus. Et il a alors préféré le Speedtrack avec cette caméra remote.

Caméra remote XD Motion en préparation – Meeting Areva – Canal +

La remote était alors encore en cours de préparation. Elle sera ensuite installée solidement sous le toit du Stade. J’en profite pour vous montrer derrière elle la 8, une caméra Loupe dans l’axe de la ligne droite d’arrivée et sur un praticable à droite une autre Superloupe (la 10) en cours d’installation. L’une des deux réalisera un plan large des coureurs, l’autre un plan en pied d’un ou 2 athlètes.

Je n’ai pas oublié la 7 qui réalisera un plan de l’autre ligne droite du stade. Elle sera cependant dans un autre « sens » que les caméras précédentes, on appelle cela une caméra opposée.

Jean Jacques Amsellem disposera aussi de la caméra Beauty (la 11 sur son plan) et en plus des deux flux des concours, il recevra un flux supplémentaire de son chef des ralentis.

Enfin, il recevra aussi des flux du car de Swiss Timing qui transmet différentes informations comme les temps, les photos finish et différentes incrustations virtuelles.

Vous me direz que j’ai oublié une caméra : la 12, une caméra installée au stade d’échauffement et si possible aussi à la chambre d’appel (c’est très rare aussi en compétitions). Elle n’est pas dessinée sur le plan mais sur le 3ème.

En effet, il nous manque encore un réalisateur pour que l’image arrive jusqu’à la régie finale de Canal + et chez vous : Philippe Letourneur.

Celui-ci est chargé de l’habillage du signal privatif pour Canal +. Pour ce faire il utilise le signal international qu’il peut compléter avec 3 caméras supplémentaires. Les voici :

Meeting Areva : Plan de caméras de l'habillage du signal privatif Canal +

Vous apercevez ici la caméra 3 (la 12 sur le précédent plan de caméras).

Le réalisateur dispose aussi de la Beauty numérotée en 5 pour lui et de 3 caméras : la 4 qui filme les commentateurs, la 2 qui ne suit que les athlètes français sur le stade et la 1 dans le couloir d’entrée dans le Stade, destinée aux interviews.

Et, me direz-vous, (si si vous vous le dites!) où seront installés tous ces réalisateurs?

Et bien, on refait Monaco ! Puisque Jean Jacques Amsellem sera aux commandes dans le car XXL 3 Euro Média France , celui utilisé pour le signal international du Mariage princier à Monaco. Sur un deuxième panel dans le même car, (et non mélangeur, n’est ce pas Julian!) Philippe Letourneur réalisera le signal privatif Canal +.

Mohamed Hassani et Pascal Mathieu, les deux réalisateurs des concours seront installés dans un second car le « bus » OB 18 d’Alfacam, et oui, le même que celui utilisé par David Montagne lors du concert de Jean Michel Jarre à Monaco. En effet, un gros car Euro Média France est en maintenance d’été, d’autres utilisés ailleurs. Euro Média France a donc loué ce car à la société Alfacam.

Quelques précisions encore sur le déroulement de ce Meeting sur Canal +. La chaine prend l’antenne à 19h45 alors que les premiers concours auront commencé à 18h45. De plus, passer d’un concours en cours à un autre puis à une course avant de revenir vers l’un concours peut vite devenir incompréhensible pour nous téléspectateurs mais aussi pour les commentateurs étrangers restés dans leur pays pour commenter le meeting.

Pour toutes ces raisons, il a été décidé d’écrire un conducteur précis du programme pendant lequel la priorité sera donnée au direct rythmé par les différentes courses. Le direct sera ensuite parfois complété en léger différé de quelques secondes à quelques minutes par des résumés ou plutôt des séquences courtes préproduites présentant de façon claire ce qui s’est passé sur les différentes autres épreuves du Meeting. Ces séquences auront alors été montées, resserrées, par les opérateurs LSM/EVS.

Patrice Coste, responsable de production à l’unité Sport de Canal + m’a donné un exemple de type de montage d’une séquence préproduite : un plan d’introduction de l’athlète avec son nom, sa tentative réussie ou ratée, le ralenti si la tentative réussie, son score, sa réaction, la réaction des autres concurrents.

Même s’il faut décaler de quelques minutes une séquence du concours, c’est souvent mieux  car, « Le plus difficile dans l’athlé c’est la clarté. » m’a-t-il encore rappelé.

Ainsi les téléspectateurs ne devraient rien manquer du meeting et pouvoir regarder tout cela de façon fluide.

Canal + produira et diffusera encore un Meeting de la Ligue de Diamant (les autres étant diffusés par Orange), ce sera le 22 juillet à Monaco pour l’Herculis Meeting.

Concernant ce meeting au Stade de France, vous en saurez plus encore sur cette production et cette réalisation dans les prochains jours sur ce blog et pendant le meeting, depuis les coulisses, sur Twitter.

Un grand merci à toutes les équipes et à ceux qui m’ont déjà apporté toutes ces premières explications.

(Cliquez pour agrandir les illustrations et sur les liens en rouge pour les ouvrir)






0 commentaire


Soyez le premier à déposer un commentaire!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *