Coulisses des émissions

13 juillet 2011

Les coulisses du signal international du défilé du 14 juillet 2011, une production France 2

Cars régie AMP/Visual TV Défilé du 14 juillet 2011

3 cars régies AMP/Visual TV sans compter le car HF,

3 réalisateurs : Jean Jacques Amsellem, Jérôme Revon et Gilles Amado, le premier pour le signal international, le second pour l’habillage privatif de France 2, le troisième pour le signal privatif de TF1,

17 caméras et deux flux de d’ECPAD, le service photo et vidéo de l’armée française,

Coté machineries, quelques premières comme l’utilisation d’une grue TSF d’un bras de 19 mètres, une tête robotisée à Jardin, enfin coté Nantes dans les tribunes et aussi l’utilisation d’un steadicam équipé de deux têtes de caméras.

Plan de caméra et explications :

Il y a un an exactement je vous proposai différents articles sur le défilé du 14 juillet. En voici le lien. Je vous avais parlé plus précisément du signal privatif de France 2 réalisé par Jérôme Revon car j’avais pu assister au direct depuis le car. Je vous avais aussi expliqué le rôle des militaires et parlé des ISOs. N’hésitez pas à les découvrir car ils sont toujours d’actualité.

Cette année, il y a un car AMP/Visual TV supplémentaire.

En effet, comme il est de tradition, France 2 réalise cette année le signal international (en alternance d’un année sur l’autre avec TF1).

A la différence de l’année passée (L’an passé, le signal international et le signal privatif avaient été réalisés dans un même car), le signal international sera réalisé par Jean Jacques Amsellem dans le car Enterprise, le signal privatif de TF1 dans le car 11 et le signal privatif France 2 dans le car Millenium.

Voici les deux premiers cars à l’image (le car Millenium étant installé de l’autre coté de la place)

Cars régie AMP/Visual TV Défilé du 14 juillet 2011

Direction le car Enterprise, au premier plan sur cette photo où Jean Jacques Amsellem réalisera le signal international, une réalisation mise à disposition de France 2, de TF1 et de tous ceux qui trouveraient une raison de diffuser ce défilé.

A ses cotés Julian Gutierrez, son truquiste qui nous explique le plan de caméras suivant :

Le Plan de caméras du signal international du défilé du 14 juillet 2011

Vous aurez repéré les mentions Nantes et Brest qui correspondent dans le langage militaire aux Jardin et Cour en télévision.

Et voici les explications de Julian :

Commençons pas tout de qui se trouve sur la place de la Concorde :

La 1 : une grue Carbone 19 (Eric Daubry au cadre) avec un bras assez long (19 mètres) sur un travelling pour des plans larges (et aériens)

Deux caméras sur la tribune :

La 2 : Plan large dans l’axe

La 3 : Plan serré dans l’axe (plans habituels de Jean Jacques Amsellem)

La 4 : Une caméra remote au sol placée sous le plancher de la tribune, très importante :  le meilleur plan dans l’axe (les 2 et 3 étant en légère plongée).

La 5 : Une nouvelle caméra remote à gauche dans les tribunes pour un plan large avec un peu plus de perspective mais pas géométrique. Un plan un peu plus déstructuré qui change des plans dans l’axe.

La 6 : Plan super large de haut dans l’axe (sur une nacelle à hauteur du sommet de l’obélisque)

Les 7 et 8: (légèrement en hauteur sur une tour coté Nantes) : les plans latéraux

La 9 : (sur tour coté Brest) Plans de la Tribune et essentiellement de Nicolas Sarkozy regardant le défilé.

et la 10 : une portable HF

On quitte alors la Concorde et on passe alors par des liaisons HF du fait de la distance.

La 11 : L’hélicoptère de l’Armée équipé d’une boule Wescam gyrostabilisée.

La 12 : une caméra lourde installée au dessus du dôme de l’Arc de Triomphe, large dans l’axe de la Défense et en caméra opposée depuis l’Arc de Triomphe. Son rôle est surtout d’apporter des plans de soutien pour le défiler aérien plus que de filmer le défilé sur les Champs Elysées « total faux raccord »

La 13 : une caméra installée à la Tour Eiffel lourde HF. (pour les défilés aériens et plans de Paris…)

La 14 : une caméra installée au bas de l’Arc de Triomphe utilisée uniquement au moment de l’arrivée de Nicolas Sarkozy en haut des Champs Elysées (le bon plan cadreur du jour!)

Les 15 et 16 : une nouveauté : un steadicam avec 2 têtes de caméras sur le même steadicam dont une gyrostabilisée pour le plan serré et une seconde caméra pour un plan plus large. Ce steadicam double caméra installé dans un P4 de l’Armée va notamment suivre la descente de l’avenue par le Président de la République.

La 17 : Un seconde Steadicam traditionnel avec une caméra dans un autre P4 qui va suivre aussi le Président de la République pendant se descente mais façon « plan subjectif du regard du Président ». Il ne filme pas le Président mais dans le même axe que le regard du Président pour nous montrer ce qu’il voit.

A cela s’ajoutent deux flux ECPAD où alterneront différentes vues comme des images aériennes de paluches installées dans des avions, dans des hélicoptères et des véhicules qui défileront sur les Champs Elysées.

Et voici le résultat sur le monitoring du car :  (Pour plus de visibilité, j’ai ajouté les numéros des caméras sur les images)

Sous les images j’ai aussi ajouté la barre de commute du réalisateur avec ses indications.

Le Monitoring du Signal International du défilé du 14 juillet / Réal : Jean Jacques Amsellem

La photo a été prise le 13 juillet pendant les répétitions et en particulier le test du signal de l’hélicoptère. Par ailleurs vous pouvez voir que la 13 arrive à filmer l’hélicoptère en vol.

Vous pouvez aussi voir les images des deux caméras 15 et 16 du steadicam (15 plan large et 16 plan serré). On ne voit pas grand chose sur les images des deux caméras et c’est normal. Le stead était alors parti en promenade sur les Champs Elysées sans son cadreur. Il s’agissait alors uniquement d’un test des liaisons HF.

Voici maintenant des photos des trois autres remotes et machineries utilisées pour ce signal international :

Machineries sur le défilé du 14 juillet 2011

En haut à gauche vous pouvez apercevoir la grue Carbone 19 (mètres), une grue de nouvelle génération m’a expliqué Eric Daubry avec une tête de caméra C.A.M.S. (italie). La grue est en plus installée sur un long rail pour lui permettre des mouvements de grande ampleur et remarquables.

En haut, à droite, sous sa bâche de protection la caméra 5 Remote sur pied Bazzoka, un pied très étroit mais très lourd et donc stable. De plus il est possible de régler la hauteur de la caméra sur le pied.

Enfin, en dessous, sous la tribune (jamais installée avant le matin), vous apercevez la caméra remote (la 4), elle aussi protégée.

Toutes ces machineries ont été mises en place par TSF.

Vous remarquerez aussi au dessus de la tribune les plateaux télé. Pour être précis, de gauche à droite : les tables de la presse écrite et radio, le plateau France 2 (identique à celui de l’année passée) et celui de TF1 légèrement modifié mais toujours éclairé par Jean Michel Racaud.

Penchons-nous quelques instants sur le fameux steadicam à deux têtes de caméras : la bête à deux têtes de Bruno Vildé (crée avec Eric Daubry/TSF)

Je vous en dirai plus dans un prochain article mais sachez déjà que sa conception est née de la contrainte de ne pouvoir suivre le Président de la République par trop de personnes. Ainsi plutôt que de placer un cadreur pour le plan large et un pour le plan serré, deux têtes de caméra Sony HDC P1 full HD, celles qui sont aussi utilisées pour le tournage en 3D ont été installées sur un même steadicam.

Il s’agit semble-t-il d’une première.

Voici Eric Daubry, à gauche et Bruno Vildé pendant les derniers réglages :

Eric Daubry, Bruno Vildé : Steadicam à 2 caméras

Les deux caméras ne sont pas cote à cote mais l’une (celle du plan serré) est surélevée. Ne pouvant actuellement pas regarder les images des deux caméras en même temps, c’est l’image du plan serré que Bruno Vildé (société Steadi Boz’) suivra pendant tout le défilé. Il sera aidée d’une assistante pour le réglage de l’image de cette caméra via une télécommande.

Voici l’engin, je parle du stead bien sûr, vu de face :

Bruno Vildé et son steadicam à 2 têtes de caméra

Bruno Vildé, test steadicam 3D AMP/Visual TV Gennevilliers

Il ne faut pas confondre ce stead à 2 caméras (plan serré, plan large ) et le stead en miroir 3D.

L’une des deux caméras est alors de face et l’autre filme par le dessous via un miroir façon prompteur.

Voici la photo de Bruno Vildé avec un stead 3D (Lien de l’article)

Bruno devrait utiliser ce stead en accompagnant le Président de la République mais aussi ensuite en suivant le défilé à plusieurs reprises.

Histoire de terminer avec quelques images voici aussi celle prise par la caméra boule Wescam sous l’hélicoptère lorsque celle-ci effectue une rotation sous l’hélicoptère.

Image de Boule Wescam sous un hélicoptère

Pour ceux qui ne seraient par (encore) aller lire les articles de 2010 voici une nouvelle photo du décor inchangé du plateau de France 2 au dessus de la tribune Présidentielle.

Panoramique du plateau de France 2 pour le Défilé du 14 juillet.

S’y installera notamment Marie Drucker.

Vous pouvez aussi apercevoir à gauche les caméras 2 et 3 du signal international.

Et voici depuis le plateau France 2 les caméras latérales pour le défilé.

Caméras latérales défilé du 14 juillet

A gauche sur la photo,les 7 et 8 et à droite la 9.

Il y a en plus d’autres caméras pour les habillages et signaux privatifs de TF1 et France 2.

Il me semble d’ailleurs que cette opération, les deux chaines ne regardent pas (pas trop)  à la dépense car ils ont ajouté des moyens qui leur permettraient presque de réaliser le défilé sans le signal dit international, en tout cas la partie se déroulant à la Concorde.

Sachez d’ailleurs que si les deux chaines réalisent et diffusent en HD, il semble que le signal international soit uniquement réalisé en SD ce qui pourrait être à l’inverse justifié par des économies notamment concernant les liaisons HF nombreuses.

Concernant enfin le signal privatif de TF1, vous retrouverez encore une fois cette année les incrustations virtuelles en temps réel de Symah Vision (vidéos de démo sur leur site).

Incrustation virtuelles d’écussons, de drapeaux etc. avec une technique de Chroma Key m’a-t-on rapidement expliqué. (Un prochain d’article surement!)

Voici le résultat spécialement pour vous (la caméra n’était pas encore en place)

Incrustations virtuelles Symah Vision / Signal privatif TF1 Gilles Amado Défilé du 14 juillet

Voilà de quoi regarder encore cette année le défilé avec un autre regard.

Ne manquez pas prochainement un article pour plus de précisions sur ce steadicam à 2 têtes.

(Cliquez pour agrandir les illustrations et pour ouvrir les liens en rouge)






4 commentaires


  1. François VERLEY

    Bonjour Emmanuel,
    Excellent article, rien à dire !! Vivement ton article sur l’explication de la steadicam à 2 têtes, j’ai hâte de le lire !!
    A bientôt,
    François.


  2. Jrmz

    Salut !!
    de retour de vacances, j’ai relu quelques uns de tes nombreux articles que tu as faits. je m’attarde sur celui-là, car j’ai vu (comme beaucoup:)) le défilé cette année. Je passe les quelques difficultés de sons (j’ai constaté de nombreux échos, des retards de sons, mais bon c’est normal, la Concorde c’est une grande place, donc pardonnons la prise de sons – au pluriel – qui doit pas être une partie de plaisir :))
    Non en fait j’aimerais soumettre une idée : lors de la partie défilé proprement dite, ne serait-il pas plus « joli » de suivre celui-ci avec des images « volantes », que l’on pourrait prendre avec le même système qu’utilisée sur Roland Garros (le CableCam si je ne me trompe pas ?).
    Ça ferait un vol complet sur toute la longueur de l’avenue qui pourrait être assez sympa !!
    c’est un avis parmi d’autres, mais bon, si des « réal’s » me lisent, pensez à mon idée 🙂


    • Idée intéressante Jrmz,

      Il faut cependant prendre en compte sur le coût d’une telle installation, le temps et les difficultés d’installation car il faut tendre plusieurs câbles entre L’arc de triomphe et un point haut à la Concorde etc.

      La solution qui pourrait y ressembler serait peut-être plutôt celle d’un aéronef comme celui utilisé lors du concert de Jean Michel Jarre qui sera très vite perfectionné encore.

      Bon retour de vacances

      Emmanuel



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *