Coulisses des émissions

21 juillet 2011

C’est l’histoire d’un Steadicam dans un Stade de France : Bozo!

Plus d'articles par »
Ecrit par : Emmanuel Matt
Étiquettes : , , , , , ,

Non, cela n’a rien à voir avec l’histoire d’un éléphant dans un magasin de porcelaine!

Même si le steadicam est une machinerie très lourde (plus de 20 kg sur les épaules de l’opérateur steadicam), le steadicam dans un stade c’est un peu le couteau suisse du réalisateur.

Filmer un départ, il est là. Une arrivée, il est encore là. Suivre une course sur une voiture de golf, il peut le faire. Suivre un champion pendant le tour d’honneur d’un champion, Bruno Vildé, dit Bozo est à ses cotés.

Quand on vous dit qu’il peut tout faire…

Regardez :

Il y a quelques jours avait lieu le Meeting de la Diamond League au Stade de France produit et diffusé par Canal +.

Vendredi, il en sera de même à Monaco.

A quelques jours de cet événement sportif, voici en images le travail de l’une des caméras du signal international, celle de Bruno Vildé (Steadi Boz’) dit Bozo que j’ai déjà eu l’occasion de vous présenter à plusieurs reprises sur ce blog.

Je ne reviendrai pas sur le rôle du steadicam dans la phase de présentation des athlètes et du départ d’une course puisque cela était l’objet d’un précédent article.

Un cadreur Steadicam et une caméra HF à la présentation des athlètes

Quand la course est assez longue ( plus de 200 mètres), Bruno Vildé monte alors dans sa « batmobile » avec son fidèle pilote : Ilan Kharouby pour suivre ou plutôt précéder les coureurs.

Bon, ok, la batmobile est une voiturette comme en trouve plutôt sur un parcours de Golf ou dans votre jardin s’il est vraiment très très grand! et Ilan, en dehors de faire chauffeur de Steadicam, est aussi chargé de production pour Euro Média France

Les voici en action:

Steadicam sur mini voiture lors d'une course d'athlétisme

Le véhicule dans lequel Bozo est assis à l’arrière avec son stead devance toujours la course de manière à pouvoir filmer les athlètes de 3/4. Avec son véhicule, ils ne doivent pas gêner le déroulement normal de la course. Le véhicule ne doit par ailleurs pas être polluant pour épargner les coureurs.

Il doit probablement y avoir des règles très précises concernant la position du véhicule édictées par la Fédération internationale d’athlétisme et selon les types de concours.

Voici encore Bozo sur son fidèle « destrier », une photo au coeur de l’action ! Et oui, je ne recule devant rien !

Tour de piste avec le steadicam sur son véhicule léger lors du Meeting d'athlétisme au Stade de France / Canal +

Sur la dernière ligne droite, il prend un peu d’avance laissant place au Speedtrack d’ XD motion pour filmer les 100 dernières mètres de chaque course.

Ainsi, dès la course terminée, il peut ainsi rejoindre son vainqueur.

Bruno Vildé et son steadicam à l'arrivée d'une course d'athlétisme

Vous remarquerez aussi sur cette photo la présence d’Oscar Pistorius debout sur ses prothèses.

Et quand le vainqueur décide de faire un tour d’honneur comme Mahiedine Mekhissi Benabbad, Bruno Vildé et son steadicam sont encore au rendez-vous

Tour d'honneur de Mahiedine Mekhissi Benabbad victorieux au Stade de France

Et quand Usain Bolt réalise lui aussi son tour d’honneur et que Marc Maury a quitté en courant son poste d’interview pour le rejoindre à l’autre bout du Stade, Bozo est toujours là pour assurer à l’image l’interview en direct.

Usain Bolt en interview par Marc Maury sur Canal + filmé au Steadicam

Un vrai couteau suisse que je vous disais!

A la différence d’une caméra épaule HF même utilisée par un très bon cadreur, le steadicam apportera toujours une fluidité inégalée en mouvement.

Et voici d’autres articles où apparait Bozo (Bruno Vildé) :

-Le bivouac Orange Sport de Ligue 1,

– Bruno Vildé et un stead 3D lors du match OM/PSG de la Ligue 1 sur Canal +,

– Les coulisses du meeting Areva au Stade De France,

– Bruno Vildé et son stead à 2 têtes de caméras lors du défilé du 14 juillet, une première.

(Cliquez sur les articles et les liens en rouge pour les agrandir)






2 commentaires


  1. François

    Ah le steadycam !! Le nec plus ultra si je puis dire au niveau caméra ! C’est vrai que cela apporte beaucoup de fluidité à l’image, et on peut quasiment tout se permettre avec le « stead » !! Les montées des escaliers, les descentes, courir et je crois même qu’il tourne sur lui même à 360°, non ? J’ai toujours voulu en voir un de près, mais l’occasion ne s’est pas encore présenté…
    Il y a quelques années, il était beaucoup utilisé chez Michel Drucker dans son émission « Stars 90 » et chez Jean Pierre Foucault avec « Sacrée Soirée ». Sauf erreur de ma part, il me semble que Valentin Monge se partageait les deux émissions. (Le lundi avec le matériel technique de la SFP et le mercredi avec celui de VCF). Je crois qu’à l’époque, il y a un peu eu une « overdose » de l’utilisation du steadycam car quelques années après, il avait quasiment disparu des émissions !! Maintenant, c’est avec un grand plaisir que l’on regarde à nouveau les images filmés au travers du stead.
    C’est mon coup de coeur parmis toutes les caméras !


    • François,

      Le steadicam peut effectivement pivoter à 360°

      Valentin Monge a été une star du Sted à la télé avant de se consacrer à la fiction. Il a formé de nombreux cadreurs steadicam comme Karim Boukerche dont j’ai déjà parlé à plusieurs reprises sur ce blog.

      Et oui, il y avait une overdose de stead dans les variétés ce qui les a fait disparaitre pendant de nombreuses années.

      Pascal Duchêne, avec Karim, l’a à nouveau inséré avec intelligence dans des programmes de divertissements comme les Victoires de la musique et le Sidaction (voir les articles sur ce blog)



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *