Coulisses des émissions

28 juillet 2011

Michèle Sarfati chef décoratrice de Secret Story 5, interview. L’année de l’Arcade !

Plus d'articles par »
Ecrit par : Emmanuel Matt
Mots-clés : , , , , , ,
Michèle Serfati et l'équipe de Teledeko - Secret Story 5 - Endemol/TF1

Dans Secret Story, présenté par Benjamin Castaldi sur TF1, les candidats ont des secrets, la Maison aussi.

Le décor de cette maison est un élément particulièrement important de ce programme.

On doit y trouver des univers différents, il doit contenir des énigmes, des pièces secrètes mais aussi permettre aux participants de vivre normalement, enfin aussi normalement qu’on peut vivre devant 72 caméras et des millions de téléspectateurs.



Pour la première fois, cette année, Michèle Sarfati, conceptrice du décor de la Maison de Secret Story, nous révèle aussi quelques secrets mais sur son travail, depuis la conception jusqu’à la réalisation de cette maison.

Interview exclusive de celle qui est aussi la décoratrice du plateau de Secret Story.

Vous n’avez pas reconnu ces personnes sur la photo? Ils auraient remplacé les candidats?

En fait ils les ont précédés, et de plusieurs semaines puisqu’il s’agit de Michèle Sarfati et de son équipe déco posant dans le patio de la maison qu’ils ont construite et décorée.

Il y a quelques jours, à quelques heures de la première émission de cette nouvelle saison de Secret Story je vous avais expliqué le dispositif technique de cette émission de Téléréalité.

Gros plan cette fois-ci sur le décor et parole à celle qui l’a conçu, construit et décoré :

Quelle était l’idée de départ du décor de Secret Story 5 ?
Michèle Sarfati : Tout d’abord il fallait faire quelque chose de très différent par rapport aux années précédentes.

La production et moi étions d’accord pour aller vers une ambiance moins chargée, plus élégante et un peu plus réaliste.

Secret Story est un programme d’été, j’ai proposé à Endemol (Philippe Stoltz, Catherine Comte, Brice Juigné) et à TF1 (Angela Lorente) de créer une maison de vacances agréable à vivre et de les emmener au bord de la mer (ce qui n’est pas simple à faire à la Plaine St Denis !).

J’ai donc dessiné une maison à l’image des  maisons méditerranéennes avec des arcades blanches comme en Tunisie (d’actualité non!) en Grèce ou Ibiza. Ces arcades, outre leur intérêt esthétique, ont aussi l’avantage de faire oublier les « runs », ces nombreuses vitres sans tain à travers lesquelles les candidats sont filmés.

Grâce à ce gimmick architectural, cette contrainte est je crois, bien intégrée.

Le décor se reflète dans les miroirs qui disparaissent alors pour donner une impression de démultiplication de l’espace. D’une manière générale l’esthétique est souvent liée aux contraintes.

A propos de mer et de vitres de Runs, certaines arcades sont imprimées de paysages de ciel et de mer. Y-t-il aussi un Run derrière ou n’est ce que du décor ?
M. S. : Non, Dans cette partie du décor, les fenêtres runs sont entre les arcades. Il fallait un support pour suggérer la mer au lointain.

Le Jardin de Secret Story 5 – Endemol / TF1 – Décor de Michèle Sarfati

Quelques explications sur cette photo prise devant le salon. Sur la gauche vous apercevez les arcades qui entourent les vitres sans tain du Run. On y voit bien le décor se refléter. Au fond vous apercevez le paysage mer et ciel bleu dans les arcades. (Vous apercevez même au moment de la photo une porte cachée dans une arcade, ouverte). Les miroirs sans tain du run sont alors sur ce mur des rectangles verticaux placés entre les arcades. Sur le mur à droite, sur la photo les arcades qui donnent sur les chambres.

Les chambres sont aussi différentes ?
M. S. : Oui et c’est aussi une nouveauté cette année. Elles donnent tout d’abord sur la terrasse/Patio et bénéficient de la lumière naturelle ce qui est quand même plus vivable pour les participants que de vivre en permanence sous la lumière artificielle. D’autre part, depuis les chambres, les caméras peuvent capter ce qui se passe autour de la piscine.

Et puis, c’est important que les candidats soient heureux d’habiter cette maison, qu’il s’y sentent bien. La décoration a beaucoup d’influence sur l’humeur des gens, sur l’ambiance.

Il y a cependant peu de végétation dans le patio, végétation que l’on retrouve, et pour le coup artificiellement, dans le grand salon ?
M. S. : Le patio est très graphique avec une avancée pour la piscine, des ilots marqués de signes indiens truffés de codes. L’ensemble est plutôt  noir et blanc avec quelques touches de rose et de turquoise.

Oui peu de végétation, quelques plantes méditerranéennes (palmiers et oliviers) qui sont capables de tenir le coup plus de 3 mois sans faner. Et oui, ça aussi c’est une contrainte à laquelle  il faut penser !

Par contre dans le salon…
M. S : Besoin de vert tout de même ! C’est dans le salon que nous avons amené l’extérieur grâce à des « faux » murs végétaux que nous avons crées (et oui ça n’existe pas dans le commerce !).

Il s’agit d’impressions numériques de créations graphiques que nous avons réalisées. Nous avons fait des photos de vigne vierge, de mousse… mixés avec Photoshop. Nous avons même pu y intégrer la Joconde. Je pense d’ailleurs à commercialiser ce produit sous forme de papier peint et le linoleum puisque ça n’existe pas. Le Vert est tendance et c’est une façon facile et originale de créer un coin de verdure dans son intérieur.

Secret Story 5 – Le salon décoré par Michèle Sarfati / Endemol / TF1

La Joconde par ailleurs très présente dans le décor ?
M. S. : Plus que jamais ! Elle veille….

Pour la première saison de Secret Story je cherchais un symbole fort de mystère, de secret, d’énigme. Mona Lisa a été évidente…. Elle a au cours des différentes saisons de Secret Story imprégné la maison de sa présence en la déclinant sous différentes couleurs, graphismes. Impossible d’imaginer la maison sans elle….

Un petit truc de déco, comment protège-t-on des imprimés au sol contre les dégâts et nombreux pas ?
M. S. : Le lino imprimé est très résistant. Les graphismes ne s’effacent pas. En revanche les adhésifs découpés comme les mandalas des chambres sont plus fragiles, mais ils tiendront  3 ou 4 mois.

Le canapé est très présent au centre du salon ?
M. S. : Le salon/Salle à manger/cuisine est immense, il fait 150 m2. Par contre, on voit peu la cuisine qui est un mûr au fond, noir brillant. Ce n’est pas une pièce à part.

Le salon a vraiment été privilégié avec un énorme canapé en U qui peut accueillir 16 personnes et peut être facilement filmé grâce aux caméras disposées soit au dessus de l’énorme écran plasma soit à gauche et à droite à travers les vitres du Run. C’est une contrainte de captation très importante.

Le salon est grand, cela signifie que le nombre de pièces est moins important ?
M. S. : Non au contraire, la maison est plus grande et la partie des pièces secrètes l’est aussi.

On les a donc pas toutes vues encore ?
M. S. : On a déjà vu le souterrain mais aussi le couloir des 4 éléments, un couloir en forme de croix. Chaque branche de la croix fait référence aux quatre éléments : La terre, l’eau, le feu et l’air et il y a des entrées de pièces à chaque extrémité de branche.

Cette partie des 4 éléments est beaucoup plus sombre que le reste de la maison. On entre dans les entrailles de la maison.!

Dans le couloir du feu il y a l’entrée du confessionnal

J’ai d’ailleurs cette année dessiné et fait fabriquer un canapé  spécial  confessionnal à l’image de Secret Story ,en référence à l’œil. Celui la n’existe pas non plus dans le commerce.

Le confessionnal de Secret Story 5 / Conception Michèle Sarfati

Le souterrain mène aussi à différentes pièces mais je ne peux pas tout dévoiler actuellement ! Les équipes d’Endemol ont beaucoup accentué le coté jeux et énigmes cette saison. Il y a des tas de codes dans la maison.

Comment sont conçus ses énigmes et codes ?
M. S. : De mon coté je propose à la production des supports graphiques comme cette année des mandalas indiens mayas…,

Secret Story 5, le couloir des 4 éléments / Télédéko pour Endemol / TF1

Je leur indique les endroits où l’on peut les  installer et les intégrer à l’univers de la pièce, le type de graphisme qu’on peut utiliser. La déco propose la base pour garder un univers homogène dans la maison.

Ensuite la production (Brice Juigné, Simon Amri, Maryel Devera, Olivier Henry) me donne une liste de signes dont je ne veux rien savoir de leur signification, ce sont leurs secrets. Notre travail chez Teledéko c’est de créer  le graphisme et d’y intégrer les demandes de la prod. C’est vraiment un travail en commun.

A la différence de décors de plateaux télé disons plus classiques, tu fais appel à d’autres prestataires ou à d’autres personnes ?
M. S : Comme toujours au bureau d’études. A Télédéko, on s’occupe de la conception. (Pour Secret Story ça va des plans généraux à la petite cuillère) avec une équipe solide dont tout d’abord mon fidèle et merveilleux collaborateur Bastien (Jovelet).

J’ai aussi une équipe de graphistes, d’ensembliers, d’accessoiristes, de peintres, etc . Au bureau d’études nous sommes 6 complétés par une équipe sur le chantier avec notamment un chef accessoiriste absolument génial : Christophe Basset.

Cependant, le poste « impressions numériques » est très important et très exploité dans ce décor. Cette technique permet une personnalisation totale du décor. Il n’y a qu’a inventer !

Tu travailles aussi avec un architecte nous expliquait Philippe Stoltz dans un précédent article ?
M. S. : Habituellement, je travaille avec des sociétés de construction de décors qui fabriquent le décor de A à Z. Là c’est différent puisque la structure de la maison est fabriquée par l’équipe de Charles-Henri  Bruneau  qui est architecte.

A partir de mes plans, (puisque je suis aussi architecte et que pour moi la décoration ne va pas sans l’architecture) ses équipes réalisent toute l’infrastructure de la maison (échafaudages, cloisons, électricité, faux-plafonds, plomberie, climatisation…)

La maison de Secret Story n’est pas qu’un décor, c’est aussi une vraie maison avec tous les équipements nécessaires à la « vraie vie ». Nous prenons le relais pour habiller la maison (sols, murs, mobilier et accessoires)

Cela implique donc aussi de tout surélever ?
M. S. : Dans le jardin oui, comme toujours, pour éviter d’avoir une piscine hors-sol (je déteste !), nous surélevons le niveau du sol pour que la piscine soit complètement intégrée. Cette année, le reste de la maison l’est aussi ce qui a donné l’idée à la production de créer un réseau souterrain utilisé dans le programme…

La lumière semble aussi plus discrète qu’aux débuts des émissions d’enfermement ?
M. S : Oui, on commence à s’éloigner de la lumière « néons » que je trouve froide et pas très flatteuse. Denis Matthews, le directeur  photo travaille de plus en plus avec de la lumière basse tension et led, qui crée une lumière plus chaude et agréable même si au niveau des rendus on peut encore faire mieux en contraste et en luminosité à l’image. Il me semble que c’est notamment dû aux caméras remote dont les spécificités sont différentes d’autres caméras broadcast.

Dans la décoration il faut aussi apprendre à intégrer toutes ces caméras remote ?
M. S. : Benoit Monin décide de l’emplacement des caméras et nous en indique les positions dans le décor.

Outre les caméras situées derrière les fenêtre-runs, et qui se baladent ou courent (comme leur nom l’indique) autour du décor, il y a beaucoup de caméras fixes, télécommandées : les «remote». Leur taille a beaucoup diminué depuis ces dernières années, donc pas besoin de les cacher, surtout lorsqu’elles sont blanches, et il y a beaucoup de murs blancs cette année.

S’il y a moins de couleur cette année, il me semble tout de même nécessaire de «marquer» chaque pièce de la maison ?
M. S. : En effet, il faut absolument que le téléspectateur sache immédiatement dans quelle pièce il est. On évite donc qu’il y ait deux pièces de la même couleur.  Quand on est dans une ambiance vert, rouge, noir et blanc on sait tout de suite qu’on est dans le salon.

Les chambres sont rose pour les filles, bleu, pour les garçons (un grand classique) un peu personnalisé avec des touches d’orange chez les filles et de vert chez les garçons.

Secret story 5 les chambres filles et garçons

En plus de donner sur le jardin, les chambres ont aussi d’autres particularités ?
M. S. : Oui, comment réinventer les chambres ?!

Cette année les lits se superposent dans des alcôves  nichées dans des arcades. Au centre, trône un canapé central rond sur lequel les candidats sont souvent installés pour discuter et que l’on peut facilement filmer. Ainsi on crée un espace commun (le canapé rond) et des espaces intimes (les lits superposés).

Cette nouvelle configuration a aussi dégagé de l’espace. Par ailleurs, les alcôves peuvent être sujet à des confidences etc.  Les fenêtres des runs sont alors placées juste derrière ces lits, aux premières loges !

Les chambres sont vraiment nouvelles cette année, spacieuses, lumineuses et un peu exotiques avec une ambiance un peu ethnique.

L’ouverture sur l’extérieur a été une volonté cette année.

Le salon donne aussi cette année sur une immense baie vitrée qui malheureusement a été équipée d’un film noir au dernier moment. Trop de lumière pénétrait dans la pièce et « cramait » les caméras. C’est dommage car cela a un peu gâché la transparence incroyable du salon vers le patio et inversement.

Secret Story 5 – Intérieur Maison

(En effet le soleil (quand il y en a) est plus fort que la lumière intérieure. La différence de luminosité créé alors des difficultés à l’image. Et c’est encore pire quand le ciel est nuageux : nuages / Pas de nuages, nuages… ! les vitres sont aussi filmées sur C à vous lors de l’enregistrement, le jeudi après midi, de l’émission du vendredi soir et c’était aussi le cas du Magazine de la santé quand il était tourné dans son précédent décor donnant sur l’extérieur)

C’est à l’endroit de cette baie vitrée qu’a été encore une fois cassé le mur du studio pour prolonger le décor sur le parking transformé en jardin ?
M. S. : Et bien pas tout à fait cette année. En fait, le mur l’avait déjà été pour un programme précédent dont on essaye de ne plus parler. La baie vitrée était aussi là et on l’a réutilisée.

Tu me disais que tu avais conçu et fabriqué différents meubles. Vas-tu en proposer des exemplaires prochainement à la vente ?
M. S. : Je reçois de nombreux mails de personnes qui veulent se procurer certains meubles ou accessoires du décor. Cette demande se porte souvent sur les créations « maison ». J’envisage donc d’ouvrir une boutique galerie à Paris avec quelques unes de mes créations et un site internet dédié dans les mois qui viennent. Je vous tiendrai au courant…

Enfin, qu’est ce que tu réponds si on compare ton travail à celui de Valérie Damidot ?
M. S. : Valérie Damidot fait un boulot formidable de relooking. Elle est parfois critiquée mais reconnaissons que c’est quand même beaucoup mieux après qu’avant ! Elle doit faire du beau avec du m… moins beau!

Moi je pars d’une feuille blanche où il faut tout inventer….Et faire du beau !

La maison de Secret Story est l’un des rares décors de télévision ou la décoration s’apparente à celle d’un intérieur. Et j’adore ça !

Il faut trouver le bon meuble, le bon accessoire ou les créer s’ils n’existent pas, jouer avec les couleurs, créer une atmosphère. La particularité (et la difficulté) de ce décor est de combiner les différentes contraintes : Créer une maison agréable à vivre , qui ne soit pas qu’un décor, mais qui ne ressemble pas à celle de Mr Tout le Monde.

Elle doit être pleine de mystères, estampillée « Secret Story ».

L’autre contrainte est d’y intégrer « l’usine à Gaz » des caméra-runs et toute la partie technique qui ne se voit pas. C’est à la fois un décor télé et une vraie maison.

Pour en revenir à ta question, nous sommes toutes les deux créatrices d’atmosphères mais quand il s’agit d’un décor télé « classique »,variété, magazine, etc…là ,nous nous éloignons….

Enfin, il nous reste à citer ton équipe sur ce chantier :
M. S : Oui, une équipe formidable et « talent-tueuse ». A mes cotés (et sur la photo), il y a donc : Bastien Jovelet, 1er assistant Déco – Nicole Bouaziz, Ensemblière – Christophe Basset, Chef accessoiriste – Cheng-cheng Chi, 2ème assistante déco – Kendy Tordjmann, assistante ensemblière – Sabine Knocke , tapissière – Lucas marthoud, Julie Berque, Margot Eli, Kader El Boucherour et Bilal Benredjem – accessoiristes.

Michèle Serfati et l'équipe de Teledeko – Secret Story 5 – Endemol/TF1

Un grand merci à Michèle Sarfati.

Lien Media un autre regard – Teledéko – Michèle Sarfati

(Cliquez pour agrandir les photos et ouvrir les liens en rouge)






3 commentaires


  1. Florian G

    Excellent article, encore une fois !
    J’aurai cependant poussé un peu plus l’interview :
    - Quand commencent les réunions avec les équipes d’Endemol ? Quels sont les différentes étapes des idées à la construction finale, chronologiquement ?
    - Que deviennent les différents éléments du décor après la fin de l’émission ?
    - Où se trouve toute la partie technique de la maison ?
    - Peut-elle intervenir dans la maison une fois que le jeu a démarré ? Est-ce déjà arrivé ?

    Merci pour toutes ces infos, au plaisir de lire les articles suivants ;)


  2. Nicolas

    Merci pour cet article !
    Sujet très passionnant des décors de télé.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>