Genres

22 août 2011

Iles étaient une fois en chansons, un lundi au soleil Rive Gauche, mais samedi sur France 2.

Anthony Souch,et Audrey Chauveau, Shy'm & Patrice Boisfer sur scène pendant les répétitions

Mais c’est quoi ce titre d’article ?

Et oh, quitte à ce que le titre de l’émission de samedi à 20h35 sur France 2 soit un peu tordu, j’ai bien le droit de m’y mettre aussi. Place à la créativité !

Bon ok, j’explique quand même : cette émission, la première réunissant le duo d’animateurs Audrey Chauveau et Patrice Boisfer accompagné de Shy’m et produite par Bluered a été enregistrée pour des raisons pratiques avant l’été, un lundi sur le plateau 2 des Studios Rive gauche du Groupe AMP/Visual TV. Voilà pour les explications concernant le titre de l’article!

Enfin, elle a été répétée un samedi et un lundi puis enregistrée le lundi soir, jusqu’à tard et, en fait la production occupait deux plateaux distincts…

A nouveau perdu? Tant mieux, vous avez trouvé de nouvelles raisons de lire la suite!

Le retour des Coulisses des émissions, c’est sur Media un autre regard

Iles étaient une fois en chansons, produit par BlueRed / Anthony Souchet (il avait coproduit la soirée spéciale Sidaction) n’est pas la première émission de divertissement de rentrée de France 2 mais plutôt l’une des dernières de l’été. Voilà pourquoi elle a déjà été enregistrée mi juin. (Retrouvez les premières images ici)

Émission d’été implique aussi en général un budget plus faible, voire beaucoup plus faible. Alors non cette émission ne se distinguera pas par un énorme décor. Elle a être tournée dans un plateau (le 2) de 410 m2. Les grands angles sur les caméras et le talent de Nicolas Ferraro à la réalisation compenseront cela.

Bonne nouvelle par contre coté contenu pour le producteur et Nathalie André, directrice des Jeux et Divertissements de France 2 : plusieurs artistes ont souhaité être en direct complet ou en PBO . C’est toujours plus sympa pour nous téléspectateurs. Si le playback se voit, le direct s’entend !

Mais voilà, plus de 20 titres dans l’émission et certains titres à répéter plus longuement pour le son et d’autres à cause d’accessoires de décor, cela finit par allonger les journées de répétition et de tournage.

Et c’est ainsi que l’émission a du être tournée en deux jours : Le samedi pour la mise en place technique, la répétition des premiers artistes. Le lundi, la journée a été consacrée à la fin des répétitions et au tournage en public jusqu’à bien tard!

Anthony Souchet au premier plan, et Audrey Chauveau, Shy'm & Patrice Boisfer sur scène pendant les répétitions

Par ailleurs, comme cela se fait parfois, des artistes ont répété et enregistré dans la foulée leur titre, soit avant le début de l’enregistrement alors que le public était déjà en place soit un peu plus tard dans la continuité de l’émission.

Le décor de "îles étaient une fois en chansons" sur France 2 (Laurent Voulzy sur scène)

Si le samedi, les studios Rive Gauche étaient plutôt calmes, le lundi, dès l’après midi cela a changé.

Le Grand journal étant tourné sur le plus grand plateau (le plateau 3) avec un décor installé à l’année et une régie fixe, les artistes des deux émissions se sont croisés dans les couloirs et certains attachés de presse de l’émission de France 2 en ont profité d’ailleurs au passage pour se rappeler aux bons souvenirs de la production du Grand Journal!

Mais il y avait encore d’autres différences entre les journées de samedi et lundi.

On joue au jeu des 7 enfin x erreurs encore une fois?

Voici le plateau vu du haut samedi et lundi…

Samedi, lundi sur le plateau de Îles étaient une fois en chansons sur France 2

On commence par le plus simple : Le lundi, on y voit du public et des artistes (Kassav sur scène). Le public est installé sur le gradin et les petits bancs (tape cul!) face à la scène. Bon, comme le public était souvent debout à frapper dans les mains ou à danser, même pas mal!

Regardons de plus près coté lumière et caméra (en cliquant sur la photo).

Samedi, c’était un peu le bazar sur le gradin, chacun y déposait ses affaires mais c’était surtout devant le gradin que c’était le bazar. En effet, Fred Dorieux, directeur de la photographie s’était étalé. Alors que lundi lors du tournage, il aura rangé sa chambre! Ses consoles lumière auront alors été monté en haut du gradin. Il pourra alors travailler sa lumière face à la scène et avec de la hauteur en compagnie de son pupitreur. Pendant les répétitions, il lui était plus pratique de rester au sol et d’éviter des montées et descentes régulières des gradins.

La place qu’il aura aussi libéré le lundi sera destinée à une rangée de public mais aussi à un Junior, une caméra sur travelling installée sur toute la largeur du gradin face à la scène. Vous pouvez l’apercevoir sur la photo de droite devant la caméra lourde du gros plan des artistes installée sur le gradin.

Autre différence majeure entre samedi et lundi : la présence lundi à Cour d’une grue Supertechno 15.

Et oui, pour des raisons budgétaires une partie des répétitions, celles du samedi ont dû être réalisées sans la machinerie (grue et junior) et sans une partie de l’équipe technique sur le plateau mais aussi dans le car (opé magnéto…). Pas vraiment pratique pour le réalisateur Nicolas Ferraro…

Mais pourquoi je vous parlais de deux plateaux pour la même émission?

C’est qu’il faut loger, mettre en loges, une vingtaine d’artistes mais les loges des studios Rives Gauche ne sont pas extensibles. Ainsi le plateau 1, (360m2) a été transformé en loges. Regardez :

Le plateau 1 des Studios Rive Gauche transformé en loges

Une belle hauteur sous plafond pour ces loges! Pas très pratiques pour se faire des confidences mais suffisant pour se changer (Attention cependant aux ombres chinoises avec les projecteurs!) Et puis la table régie est là, la planche à repasser aussi, le tournage va pouvoir se dérouler dans de bonnes conditions.

Direction le car régie après un passage à coté de la scène :

Coté cour de la scène, entre le décor et les lumières de Fred Dorieux.

Au fond vous pouvez apercevoir un « Fred Leleu », cadreur de son état (déjà présenté dans les articles sur les Maternelles sur France 5) et à l’avant un ventilateur utile à certains artistes mais surtout pour donner du mouvement à des drapés tendus du plafond lors de certains titres.

Comme vous pouvez le voir, le passage derrière le décor était assez étroit. Il n’était pas destiné à une circulation importante. Cependant, les pompiers présents pendant le tournage ont tendu une corde à travers les ponts lumière verticaux à droite sur la photo. Ainsi en cas d’évacuation rapide, ils pouvaient tendre la corde et tirer vers l’arrière les ponts lumière et créer alors un passage plus large et une sortie secondaire si besoin.

A propos de Maternelles, cela faisait longtemps que je ne vous avais pas montré Habib Kouider en photo. Le voici en compagnie de Vincent Poli, l’homme qui avait bien voulu me prêter sa nuque et son avant bras en amorce de photos lors de mon premier article sur cette émission.

Et oui, il y a désormais des femmes (et peut-être pas seulement!) qui demandent à assister dans le public à des enregistrements d’émissions en fonction de la programmation mais aussi si Vincent ou Habib sont bien présents au cadre !

Vincent Poli & Habib Kouider, cadreurs en pause pendant des répétitions

Direction cette fois le car régie 11 AMP où sont notamment installés Anthony Souchet & Nathalie André derrière Nicolas Ferraro à la réalisation et Sandrine Soulat, sa scripte sur ce tournage.

Le car régie 11 AMP ( et son car d'accompagnement) en appoint pour le tournage aux Studios Rives Gauche

Oui, Nicolas Ferraro réalisateur entre autres de Café Picouly et de Ce soir (ou jamais!) sur France 3 a réalisé une émission de variétés. Je l’ai même vu battre le rythme sur Maldon de Zouk machine, si si!

Et Sandrine Soulat, la scripte, bien plus habituée à ce type de tournages de faire remarquer avec amusement à Nicolas Ferraro : Tu es passé du coté obscur de la force!

Alors oui, Nicolas Ferraro a battu le rythme et pas que sur Maldon. Et c’est ce que font la plupart des réalisateurs pour respecter le tempo des musiques pendant leur réalisation. Par ailleurs, il a su apporter sa propre touche tout en respectant cependant des codes des Variétés à la télé : des plans public et du décor!

Il est vrai que d’habitude, sur un programme, il intervient en amont sur le décor, la lumière et le contenu du programme. Mais pour cette émission, il a accepté de remplacer un réalisateur qui, lui même, devait déjà remplacer le premier réalisateur choisi pour l’émission et finalement parti sur un autre tournage…

Vous n’avez pas tout suivi? Ces histoires de réalisateurs qui acceptent un tournage avant d’annoncer qu’ils se font remplacer car ils sont finalement appelés sur un autre tournage pourraient faire l’objet d’un article entier tellement cela agace parfois certains producteurs. Tu veux réaliser mon émission ou tu dis Oui sous réserve que tu ne trouves pas mieux d’ici là, mieux payé, plus valorisant etc. et que tu me décide alors en plus de qui te remplacera?

Nous voici désormais dans le car régie derrière Anthony Souchet pendant une prestation de M Pokora (un artiste toujours sympathique en tournage et dont nous partageons tous les deux le souvenir de sa première prestation filmée dans une grande salle de concert)

Dans le car régie 11 AMP pendant le tournage de Iles étaient une fois en chansons – France 2

On se rapproche encore du monitoring de Nicolas Ferraro?

Voici Nicolas Ferraro, à sa droite un truquiste et à sa gauche Sandrine Soulat, la scripte :

Nicolas Ferraro et son équipe dans le car régie – Laurent Voulzy sur scène

On se rapproche encore pour faire un point sur ses caméras?

Allez, pour découvrir le plan de caméras de Nicolas Ferraro, un peu de patience, c’est l’objet d’un prochain article juste avant la diffusion de ce programme samedi 27 aout à 20h35 sur France 2.

(Cliquez pour agrandir les photos et ouvrir les liens en rouge)






0 commentaire


Soyez le premier à déposer un commentaire!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *