Coulisses des émissions

29 août 2011

Championnats du Monde de Judo à Paris : D’un signal international au signal privatif Canal + Sport

Plus d'articles par »
Ecrit par : Emmanuel Matt
Étiquettes : , , , , , ,

Pendant un combat d'Ugo Laurent

Yesss !

Lors de ces championnats du Monde de Judo à Paris Bercy, il y en a eu des médailles d’or françaises dont celle de celui qui, avec plus de deux mètres de hauteur, a tout de même le prénom d’un nounours !, Teddy Riner. On oublie toujours qu’un jour ils vont grandir!

Des médailles qui ont permis aux équipes de Canal + producteur exécutif du signal international, à Laurent Lachand et à ses équipes, à AMP/Visual TV et ses équipes, à Pascal Mathieu réalisateur du signal privatif Canal + Sport, diffuseur en intégralité de cet événement de voir leurs images reprises souvent et dans tous les JT et sur la plupart des chaines de télévision.

Bravo à eux ainsi qu’aux animateurs et commentateurs de Canal + Sport car, vous avez beau être le plus grand passionné de Judo, en réaliser, en cadrer, en sonoriser, en animer pendant 9 heures par jour pendant une semaine, cela reste aussi un exploit d’endurance !

Pour finir cette série d’articles sur ce championnat du monde de judo, gros plan sur l’habillage du signal privatif Canal + Sport.

Est-il encore nécessaire de vous expliquer que, comme lors du Meeting d’Athlétisme de la Diamond League (le dossier), le producteur exécutif image est chargé de produire un signal international à destination de tous les clients télé du meeting.

Chaque chaine qui a acquis des droits de diffusion de l’événement sportif, dans la limite de ses moyens financiers et selon ses choix éditoriaux, peut alors décider de personnaliser et d’habiller le signal international. Cela peut se limiter à des commentateurs présents dans la salle ou même simplement dans une cabine speak dans les locaux de la chaine. Avec plus de moyens la chaine peut décider d’envoyer des commentateurs qui apparaitront à l’image en incrustation sur fond vert ou en décor réel et demander à disposer de caméras isolés ou privatives.

Les caméras isolées sont des caméras utilisées par le réalisateur du signal international mais qu’un chaine peut demander à recevoir en permanence comme par exemple une image d’ensemble : la Beauty.

Une caméra privative (ou unilatérale) est une caméra qui tourne uniquement pour votre chaine. Elle va dans un lieu particulier ou plus généralement suit quelques sportifs qui intéressent tout particulièrement le public de la chaine. Une chaine japonaise comme Fuji tv va suivre avec cette caméra les judokas japonais.

Et bien, sur Canal + Sport pendant une semaine, il y a eu tout cela : Plateau animateurs, poste commentateurs filmé, caméras isolées et privatives.

Gros plan sur tout ce dispositif du signal privatif réalisé par Pascal Mathieu assisté en salle par Georges Gonner, assistant de réalisation.

Commençons par aller faire un tour dans le car régie 9 AMP/Visual TV lors du jour de mise en place technique.

Pascal Mathieu réalisateur du signal privatif Canal + Sport aux Mondiaux de judo – Car 9 AMP

Cette photo vous permet de découvrir Pascal Mathieu face à son mélangeur avec à sa gauche sa scripte et à sa droite une opératrice synthé. A droite vous apercevez aussi à travers le hublot une partie de la régie son. Derrière Pascal est installée l’équipe de production Canal + Sport. Non loin de là se trouvent enfin les équipes de la vision et l’opérateur LSM Ralentis.

Jetons un premier coup d’oeil sur le haut du monitoring.

Petit rappel, dans ce championnat du monde il n’y avait pas qu’un signal international mais quatre, en particulier avant 15h car quatre combats se déroulaient simultanément sur quatre tatamis. (lien article signal international)

Et c’est donc pour cela que Pascal Mathieu dispose de 4 entrées : les Dirty 1 à 4.

Pourquoi Dirty? Non pas que la réalisation de Laurent Lachand soit dégueulasse! Mais non, voyons!

Un signal Dirty est un signal Clean sur lequel ont déjà été ajoutés des éléments d’habillage comme ici les synthés des scores etc. ou des logos.

Au dessus des quatre signaux Dirty, le réalisateur dispose aussi de quatre écrans INFOS qui lui indiquent les scores en cours sur chaque tatami. Cela facilite le suivi des combats en temps réel.

Je reviendrai ensuite sur le reste du monitoring photographié à nouveau mais pendant la phase direct.

Direction maintenant le POPB, pour découvrir in situ le plateau animé par Thomas Senecal et le poste commentateur :

Plateau Canal + Sport Championnat du Monde de Judo

Au moment de la photo, Thomas Senecal reçoit Thierry Rey qui va ensuite rejoindre le poste commentateurs.

Vous reconnaissez le plateau que je vous avais déjà présenté dans un premier article sur le dispositif général.

Les personnalités sont dos aux tatamis et filmés par deux caméras dont l’une avec cadreur (Faouzi, reconnaissable au gilet jaune porté par les cadreurs). La seconde, pour des plans fixes à deux de l’animateur et de l’invité était à priori sans cadreur car elle ne devait qu’être recadrée de temps à autre. Mais un technicien AMP/Visual était toujours derrière elle. Qui peut le plus, peut le moins!

Dans la vignette vous apercevez les écrans retour. Ils permettent à Thomas Senecal et à ses invités de voir, sur l’écran à gauche les images des quatre tatamis et sur celui à droite le final sur Canal + Sport.

Suivons Thierry Rey, quelques minutes plus tard alors qu’il a rejoint le poste commentateurs placé dans l’angle opposé du POPB.

Thierry Rey au poste commentateurs Canal + Sport – Mondiaux de Judo à Paris

Oui, ils sont bien installés dos à un fond vert, même si, avec la puissance des projecteurs néons, mon appareil photo l’a transformé en fond blanc. Le fond vert est remplacé en incrustation par une image de la Beauty, ce plan large fixe de la salle.

Au moment de la photo, l’équipe de production de Canal + Sport avait décidé de passer parfois les commentateurs à l’image. Cela se voit à la lumière allumée et à la présence d’une assistante pour vérifier la valeur de plan de la caméra. Régulièrement, les équipes de Canal + Sport décidaient si dans l’heure à venir on allait retrouver ou non les commentateurs à l’image. Quand ce n’était pas le cas, on soulageait la lumière et la présence de la charmante assistante AMP/ Visual n’était alors plus nécessaire.

Voici les caméras du plateau et du poste commentateur indiquées sur le plan de caméras officiel de l’habillage Canal +:

Plan de caméras habillage Canal + Sport – Mondiaux de Judo – Paris

Vous avez pu retrouver la caméra C1 du poste commentateurs et les C2 et C3 du plateau et découvrir une quatrième caméra, la C4, une caméra HF.

Cette caméra privative a permis à la fois d’aller chercher des sportifs dans la salle d’entrainement, dans le couloir qui mène à la salle mais aussi de réaliser des interviews et des ambiances dans la salle.

Voyez cette autre photo :

Des caméras HF pendant un combat d'Ugo Laurent – Mondiaux de Judo à Paris – Canal + Sport

Sur le tatami, le français Ugo Laurent fait face au Néerlandais Dex Elmont. Malheureusement, le français perdra le combat mais gagnera tout de même ensuite la médaille de bronze.

Un champion français sur le tatami, Canal + Sport avait alors décidé de suivre son entourage. Ainsi une caméra HF, la fameuse C4 accompagnait Marc Sauvourel qui s’était installé dans le public aux cotés d’un proche d’Ugo Laurent pour nous faire partager ses réactions pendant le combat. Le cadreur avec la caméra C4 est et celui qui est au dos au tatami.

Mais que fait l’autre caméra HF, celle de Habib Kouider (et oui encore lui!) cachée (presque cachée!) derrière le tatami? Et bien Habib filme les réactions et paroles de l’entraineur d’Ugo Laurent pour le signal international.

Terminons cet article par un dernier tour dans le car régie du signal privatif de Canal + sport et rejoignons Pascal Mathieu pour faire un dernier point sur son monitoring :

Monitoring Habillage Canal + Sport – Mondiaux de judo Paris 2011

Regardons cette fois-ci les images du bas celle de ses caméras.

Pour changer on va les regarder de droite à gauche en commençant par la BTY INT (Beauty du signal international). Ensuite on voit qu’il dispose d’une caméra isolée, celle de la grue. P-COM FX est l’image du poste commentateurs truquée. Le fond vert est remplacé par l’image de la Beauty. Toujours plus à gauche on trouve les deux caméras du plateau : 2 et 3 (Faouzi) et enfin la 1 celle de la caméra HF (la numérotation a changé par rapport au plan de caméras) . Enfin on voit le R1, le Ralenti 1 et encore à gauche l’image du poste commentateurs non truqué.

Au moment de la photo, la réalisation Canal + Sport est concentrée sur le plateau animateur. Thomas Senecalreçoit alors Marie Claire Restoux. C’est l’image de la 2 qui est à l’antenne.

A droite des quatre images Dirty 1 à 4 vous apercevez aussi les images Fibre et Fibre SOS ainsi que Sat C+.

En effet, pendant toute la semaine de diffusion, Canal + Sport a récupéré deux signaux par fibre depuis le POPB, un signal par fibre principal et un secours (SOS). Samedi dernier, Canal + a aussi proposé deux duplex pendant l’après midi sport. A ainsi été rajouté un signal par satellite à destination de la chaine premium.

Pendant ces courts moments, Pascal Mathieu a utilisé le mélangeur en priorité pour Canal + avec utilisation de fenêtres comme pendant le reste de la semaine sur Canal + Sport.

Canal + Sport ne disposait alors plus que d’une réalisation plus sommaire à base des signaux internationaux et des commentaires au son réalisée sur une autre barre du mélangeur.

J’espère ce que je pouvais dire lors de cette série d’articles sur le dispositif de championnat du Monde de Judo produite par Canal +.

(Cliquez pour agrandir les photos et ouvrir les liens en rouge)






0 commentaire


Soyez le premier à déposer un commentaire!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *